Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 HCup : Le tableau des demi-finales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Sam 2 Mai 2009 - 21:13

LE LEINSTER CRÉE LA SENSATION


Le Leinster a créé la sensation en sortant le Munster samedi dans un stade Croke Park plein à craquer. Brian O’Driscoll et ses partenaires, auteurs de trois essais, affronteront Cardiff ou Leicester en finale.

C’est un véritable coup de tonnerre. Sous les yeux de 82 208 passionnés - nouveau record d’affluence pour un match de rugby dépassant les 81 600 spectateurs qui avaient pris place l’année passée à Twickenham pour suivre le match entre les Wasps et Leicester - le Leinster a dominé le Munster à Croke Park (25-6) samedi en marquant trois essais. L’équipe entraînée par Michael Cheika a créé la sensation en faisant largement plier le champion d’Europe en titre. Dominés à deux reprises cette saison en Ligue celtique, Brian O’Driscoll et ses partenaires ont, cette fois-ci, livré un match plein qui leur permet de décrocher leur billet pour la finale organisée le 23 mai prochain à Edimbourg. Ils affronteront le vainqueur de l’autre demi-finale opposant Cardiff et Leicester dimanche au Millennium Stadium.

Il a pourtant fallu attendre seize minutes pour assister à l’ouverture du score. Après une entame poussive, l’ouvreur argentin du Leinster (et futur Toulonnais) Felipe Contepomi a lancé les hostilités sur un drop. Seulement deux minutes plus tard, Ronan O’Gara a répliqué sur une pénalité de quarante mètres suite à une faute du pilier Cian Healy, exclu dix minutes par l’arbitre gallois M.Owens. Un premier coup dur pour le Leinster. Le deuxième aura lieu à la 26eme minute avec la blessure Contepomi. Son remplaçant Jonathan Sexton, auteur d’une pénalité dès son entrée sur le terrain, n’a pas eu le temps de se poser des questions (6-6). Cinq minutes plus tard, les partenaires de Brian O’Driscoll sont parvenus à faire le trou sur un essai du centre Gordon d’Arcy qui a profité d’un bon travail d’Isa Nacewa (6-11 puisque Sexton a raté la transformation).

A la pause, le Munster était mené de cinq points, suite à la réduction du score par O’Gara (6-11). Pas si mal au regard de la domination du Leinster. Au retour des vestiaires, le scénario n’a pas changé et les soucis du Munster se sont accentués. A la 43eme minute, l’ailier Luke Fitzgerald a marqué le deuxième essai de son équipe après notamment un bon travail de Shane Horgan. Incapable de revenir au score, la province de Limerick. Et comme un symbole, le troisième essai est venu de jeu de Brian O’Driscoll, l’homme qui a récemment mené l’Irlande vers le deuxième Grand Chelem de son histoire. En interceptant une passe de Ronan O’Gara pour Paul O’Connell, il a scellé définitivement le sort du match. Le Munster ne reviendra jamais. Comme Toulouse, battu par Cardiff au tour précédent, il ne retournera pas en finale cette année.

Rugby365
Revenir en haut Aller en bas
Pierre de Paris
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9686
Age : 65
localisation : Banlieue Sud 800m de Paris!
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Dim 3 Mai 2009 - 8:40

Oui grosse surprise. je voyais le Munster.
O'Driscoll et d'Arcy ont dominé O'Gara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Dim 3 Mai 2009 - 9:10

H-CUP DEMI-FINALES, MUNSTER - LEINSTER. Emmenés par un « super » Brian O'Driscoll, les Dublinois ont fait chuter les tenants du titre au terme d'une demi-finale énorme

Le grand jour du Leinster


On peut s'aimer comme des frères et s'administrer des « peignées » phénoménales. Six semaines après avoir ensemble donné à l'Irlande, son premier Grand Chelem depuis 1948, les frères ennemis du Munster et du Leinster ont offert au rugby européen, hier à Croke Park, une des plus belles rencontres de la saison 2008-2009, un sommet de férocité et un modèle de maîtrise et d'opportunisme de la part des Dublinois.

L'affrontement des deux grands rivaux irlandais en demi-finale déjà, il y a trois ans à Lansdowne Road, était resté dans les mémoires. Il marquait la montée en puissance des hommes de Cork et Limerick en route vers leur premier titre européen mais s'était résumé à un cavalier seul du Munster, écrasant le Leinster (30-6) de toute la force de ses avants. Cette fois, les Dublinois n'ont pas cédé un pouce de terrain dans l'affrontement et malgré la nette domination territoriale des champions d'Europe pendant toute la deuxième mi-temps, ils ont su enrailler toutes les offensives du Munster, au près, au large, et frapper au bon moment.

Pour la première fois de son histoire, le Leinster qui avait la fâcheuse habitude de louper les rendez-vous importants, accède donc à la finale de la Coupe d'Europe. Le 24 mai à Edimbourg, il affrontera les Gallois de Cardiff ou les Anglais de Leicester opposés cet après-midi au Millennium Stadium. Peut-il espérer prolonger le règne des Irlandais ? Oui, si ses « caïds » réalisent une performance du même calibre qu'hier après-midi.

O'Driscoll répond présent

Les grands matches révèlent ou confirment les grands joueurs. Ronan O'Gara et de Paul O'Connell s'étaient appropriés la demi-finale de 2006. Celle de Croke Park, magnifique arène des sports gaéliques où s'étaient pressés 82 300 spectateurs - un record mondial pour un match de club -, restera celle de Brian O'Driscoll, interceptant la passe de son vieil ami O'Gara à destination de Earls, pour inscrire le troisième essai des Dublinois (62e), après une course de 70 mètres.

Mais si le Leinster avait hier les traits de son centre emblématique - malin, dur en défense, clairvoyant en attaque - sa troisième ligne fut son moteur, réalisant une performance époustouflante en défense et dans les rucks, autour de Jamie Heaslip et de l'Australien Rocky Elsom. Plus de dix fois, les avants du Munster perdirent le ballon au contact ou durant ses séances de pick and go qu'ils affectionnent. Et chaque fois qu'ils en eurent la possibilité, les Dublinois relancèrent et portèrent le danger grâce à leurs trois-quarts.

Et pourtant le Leinster dut vite pallier la sortie de son chef d'attaque Felipe Contepomi (26e), touché au genou. Mais même privés de l'ouvreur argentin, Isa Nacewa, Gordon D'Arcy (31e), auteur du premier essai après une combinaison millimétrée, ou Luke Fitzgerald (44e) qui marqua celui du break peu après la pause, surent se hisser à la hauteur de l'événement à l'image d'O'Driscoll.

Il y a quelques mois, l'opinion publique irlandaise portait sur son ex-enfant chéri un regard désenchanté, l'estimant « fini », juste gestionnaire de sa gloire passée. Depuis, O'Driscoll a été l'un des hommes clés du Grand Chelem irlandais. Et si à trente ans, 2009 était enfin son année ?

Sud Ouest
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Dim 3 Mai 2009 - 9:43

Aujourd'hui

Coupe d'Europe: Demi-Finale

16:00 Cardiff - Leicester
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Dim 3 Mai 2009 - 16:48

Leicester mène (MT)


A la pause, Leicester mène (13-12) sur la pelouse de Cardiff en demi-finale de la Coupe d'Europe, grâce à un essai de Scott Hamilton.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre de Paris
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9686
Age : 65
localisation : Banlieue Sud 800m de Paris!
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Dim 3 Mai 2009 - 17:52

fin du temps réglementaire 26 à 26 !!! Prolongations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babitcho
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13127
Age : 49
localisation : BON ENCONTRE
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Dim 3 Mai 2009 - 18:33

Quel match et quelle fin, sa m'as rappelé BEZIERS/AGEN en 84 !!!.
On est passé dans tout les états a ce match, chaque équipe a eu l'occasion de gagner, a l'arrivée, ce LEICESTER qui jouera la finale.
J'ai cru a un moment que l'on allait faire taper les spectateurs.

Adishatz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Dim 3 Mai 2009 - 20:57

Leicester touche au but


Après une séance de tirs au but historique, Leicester s'est qualifié pour la finale de la Coupe d'Europe au détriment de Cardiff (6 à 7 tab). Les deux équipes n'avaient pas su se départager (26-26) mais avaient offert un grand spectacle. Les Anglais affronteront le Leinster le 23 mai à Edimbourg.

Martyn Williams, l'indestructible troisième ligne aile de Cardiff, bourreau des Toulousains au tour précédent, s'est écroulé. Mains sur la tête, regard dans le vide, il a laissé sa grande carcasse s'affaler sur la pelouse du Millenium. Crispé, peu à son aise, il avait rapidement placé son ballon sur la ligne des vingt-deux mètres. Il n'avait certainement pas imaginé se retrouver dans ce rôle, celui de buteur dans une série interminable de tirs au but. Il était positionné en huitième choix et il avait cru s'éviter ce pile ou face cruel lorsque Johne Murphy, l'ailier du Leicester, avait manqué sa tentative quelques minutes auparavant. C'était sans compter sur l'échec de l'ailier des Blues Tom James.

Quatorze points d'avance

Martyn Williams, face à son destin dans une séance de tirs au but historique, s'est précipité et son ballon est passé complètement à gauche. Jordan Crane, le numéro huit de Leicester pouvait valider la qualification des Tigres en envoyant la balle en plein milieu des poteaux. Un dernier tir au but comme clap de fin d'une rencontre invraisemblable et aux multiples retournements de situation.

Jamais, Anglais et Gallois n'avaient pu envisager cette cruelle séance de tirs au but. Après soixante-dix minutes de jeu, le vainqueur semblait tout désigné. Leicester comptait quatorze points d'avance grâce notamment à deux essais de Scott Hamilton et de Geordan Murphy à la conclusion de deux magnifiques mouvements. Comme le demi de mêlée Julien Dupuy avait retrouvé la mire après trois échecs en début de partie, Leicester comptait donc une avance confortable avant d'entamer les dix dernières minutes.

Blair offre la prolongation

C'était sans compter sur l'orgueil des Gallois et sur l'indiscipline anglaise. Les joueurs de Richard Cockerill n'hésitaient pas à commettre des fautes grossières pour empêcher les locaux de revenir dans la rencontre. Craig Newby écopait d'un premier carton jaune avant d'être rejoint par Geordan Murphy, coupable d'un en-avant volontaire pour couper un extérieur déserté par ses coéquipiers. En double infériorité numérique, Leicester s'épuisait et Cardiff commençait à trouver quelques espaces. En deux minutes, les Blues inscrivaient deux essais (74e et 76e) par l'intermédiaire de Jamie Roberts et de Leigh Halfpenny. Deux essais complètement en coin mais Ben Blair, le meilleur réalisateur de la compétition, réussissait les deux transformations depuis le bord de touche et offrait la prolongation à la province de Cardiff.

Une prolongation stérile

Pendant la prolongation, Leicester retrouvait la conservation de balle qui fait sa force et pouvait aussi compter sur les errements de Cardiff en touche pour s'offrir les meilleures occasions d'essais. Malheureusement pour les Anglais, Johne Murphy n'avait plus l'énergie nécessaire pour conclure un coup gagnant. Même constat pour le deuxième ligne Tom Croft repris à cinq mètres de l'en-but gallois alors que le chronomètre affichait la 102e minute de jeu. Aucun point n'était inscrit pendant la prolongation. Julien Dupuy, remplacé par Ellis en cours de match, revenait sur la pelouse grâce à un saignement douteux mais bienvenue du centre Dan Hipkiss. La cruelle séance des tirs au but pouvait débuter...

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Lun 4 Mai 2009 - 8:45

RUGBY COUPE D'EUROPE DEMI-FINALE, CARDIFF - LEICESTER. Poussés en prolongation par Cardiff, les Anglais ont fini par se hisser en finale après une incroyable séance de tirs au but. Ils affronteront les Irlandais du Leinster

Au bout du suspense


Et Martyn Williams, le plus vaillant d'entre tous, le symbole de la résistance acharnée de Cardiff, manqua son tir au but. Mais combien de fois a-t-on demandé à un troisième ligne de jouer le destin de son club sur un coup de pied, même des 22 mètres face aux poteaux ?

Dans l'histoire de la Coupe d'Europe jamais. Côté français, les nostalgiques se souviendront de la détresse des Agenais, battus par les Biterrois en finale du championnat 1984, après un dénouement analogue. En 1984, Jordan Crane, 23 ans, n'était pas né. Huitième tireur de l'après-midi, le numéro 8 de Leicester, buteur peu orthodoxe d'1,91 m pour 110 kilos, s'avança, tranquille, et mit un terme au suspense d'une frappe parfaitement dosée tandis que le silence s'abattait sur le Millennium Stadium tétanisé.

Pour la quatrième fois de son histoire le club des Midlands accède donc à la finale de la Coupe d'Europe. Déjà deux fois vainqueurs (2001, 2002) de l'épreuve, les « Tigers » de Leicester affronteront les Irlandais du Leinster pour un dernier acte original, le 24 mai à Edimbourg. Que Julien Dupuy et ses équipiers aient fini par se sortir du guêpier gallois, n'a rien d'illogique. Au contraire. Ils firent la course en tête pendant l'essentiel de la rencontre, comptant jusqu'à quatorze points d'avance à six minutes de la fin du temps réglementaire (12-26).

Mais autant la demi-finale irlandaise entre le Leinster et le Munster, samedi à Croke Park, avait atteint des sommets en termes de rythme et d'engagement, autant l'empoignade anglo-galloise valut d'abord par son scénario dramatique.

À l'image de Julien Dupuy qui manqua ses trois premières pénalités, Leicester mit plus de vingt minutes pour prendre la mesure d'une équipe de Cardiff qui, comme face à Toulouse, avait décidé de jouer le contre.

Le travail de sape anglais

Mais en deuxième mi-temps, le travail de sape des avants anglais sembla porter ses fruits et un essai Geordan Murphy et deux pénalités de l'ancien Biarrot (16 points au total) lui donnèrent une confortable avance. Seulement, les deux cartons jaunes vite concédés par Newby (62e) et G. Murphy (68e) allaient obliger les Tigers à puiser dans leurs réserves et, alors que la cause semblait entendue, Jamie Roberts (74e) et Tom James (76e) transpercèrent le rideau défensif anglais pour inscrire deux essais transformés du bord de touche par Ben Blair.

Dans une ambiance délirante, Cardiff poussait Leicester vers une prolongation, finalement stérile entre deux formations épuisées. Restait pour les départager, cette séance de tirs au but, forcément cruelle. John Murphy, l'ailier de Leicester, fut le premier à rater la cible mais à la fin de la première série, le Gallois Tom James dévissa à son tour son coup de pied. Cardiff avait laissé passer sa chance.

Sud Ouest
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Lun 4 Mai 2009 - 8:55

Vainqueurs et vaincus émus

Il a fallu une séance de tirs aux buts pour départager Leicester et Cardiff, après une demi-finale à rebondissements, mais ce sont bien les Anglais qui iront défier le Leinster en finale (26-26, 7 tab à 6). Evidemment, les sentiments étaient contrastés au terme de la rencontre avec des joueurs de Leicester ravis mais sincèrement désolés pour leurs adversaires et des battus du jour effondrés.

Jordan Crane (N.8 de Leicester, auteur du tir au but de la victoire): «J'ai aimé la dimension dramatique de la chose. J'ai déjà tiré à l'entraînement mais je dois reconnaître que je ne suis pas pressé de prendre un autre tir au but...»

Geordan Murphy (arrière et capitaine de Leicester): «C'est une manière horrible, terrible de perdre. Je suis sincèrement désolé pour les mecs de Cardiff. Ce n'est pas une manière de gagner... Il faudra bien mieux jouer pour battre le Leinster en finale. Pendant la séance des tirs au but, j'ai dit aux gars que quoi qu'il arrive, j'étais incroyablement fiers d'eux. Je pense qu'on aurait eu du mal à avaler la pilule si on avait perdu ce match. Tirer, ce n'est pas quelque chose auquel on s'entraîne régulièrement. Mais j'avais confiance dans les capacités de certains des gars à le faire.»

Richard Cockerill (entraîneur de Leicester): «J'ai trouvé qu'on avait plutôt pas mal joué et nous avons été la meilleure équipe pendant 72 minutes. Mais chapeau à Cardiff pour être revenu comme ils l'ont fait. C'est cruel de perdre comme ça. Ce n'est pas une manière formidable de gagner. Ces tirs au but, c'est peut-être un spectacle formidable, mais l'ambiance était plutôt morose à la fin. Mais atteindre la finale de ce qui est sans doute le plus gros tournoi du monde est une réussite indéniable. Il y a quelques jours, on entendait tout le monde parler d'une finale Cardiff Blues - Munster. Mais ce sera Leinster - Leicester...»

Dai Young (entraîneur des Cardiff Blues): «Je suis déprimé. Mais il fallait un vainqueur et une équipe triste. Voir un match se terminer comme ça est une nouvelle expérience pour la plupart des amateurs de rugby. Mais nous connaissons les règles. Même si ce n'est pas une manière glorieuse de sortir d'une compétition, cela fait partie du sport professionnel. Je ne vais pas blâmer untel ou untel. J'ai du respect pour les gars qui se sont portés volontaires pour prendre les tirs au but. Malheureusement, il faut qu'il y en ait un qui rate. On gagne ensemble et on perd ensemble. Mais je regrette que cela soit tombé sur quelqu'un comme Martyn Williams, qui a tant travaillé pour faire progresser cette équipe. Leicester a été la meilleure équipe pendant 60 minutes. On n'est pas parvenu à mettre de la vitesse dans la balle. Mais à 26-26, l'élan était pour nous, jusqu'à ces tirs au but que nous redoutions.» (AFP)

L'Equipe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Lun 4 Mai 2009 - 10:11

Contepomi out 6 mois


Sorti sur blessure samedi contre le Munster en demi-finale de la Coupe d'Europe, le centre ou ouvreur argentin du Leinster, Felipe Contepomi, souffre d'une déchirure des ligaments croisés du genou gauche selon des examens passés ce dimanche. Il devrait être indisponible durant 6 mois.

Le futur joueur de Toulon ratera donc la finale de H Cup et la fin de saison avec son club irlandais. Il ratera également le début du Top 14 la saison prochaine avec son nouveau club.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Lun 4 Mai 2009 - 14:15

Inoubliable



Pour la première fois, un match de Coupe d'Europe s'est décidé à l'issue d'une séance de tirs au but. Un dénouement aussi exceptionnel que terrible que les joeuurs de Cardiff et Leicester ne sont pas prêts d'oublier. Surtout le malheureux Martyn Williams, bourreau bien involontaire des Blues...

C'est une forme de cruauté à laquelle les manchots sont rompus depuis 40 ans. La première séance de tirs au but dans un match de football date de 1970, entre Manchester United et Hull City. Le légendaire George Best avait tiré le premier penalty de cette série historique. Depuis, certaines séances hantent des générations de joueurs et de supporters. Parlez-en à Maxime Bossis, traumatisé par son échec lors de la mythique demi-finale de Coupe du monde 1982 entre la France et l'Allemagne. Il n'a plus jamais voulu tirer un penalty de toute sa carrière. Si, un jour, le pauvre Martyn Williams se trouve à nouveau embarqué dans une séance de tirs au but, le souvenir pesant du Millennium risque d'être terrible pour lui.

Pour la première fois de son histoire, un match de Coupe d'Europe s'est donc achevé aux tirs au but dimanche, lors de la demi-finale entre Leicester et Cardiff. En France, certains se souviennent sans doute du dernier titre de Béziers, remporté dans des circonstances similaires face à Agen, en 1984. Dans ces cas-là, il faut toujours un héros un malheureux. Dimanche, ce fut Martyn Williams. Mais tous les acteurs de cet improbable épilogue se sentaient solidaires. D'ailleurs, lorsque Jordan Crane a entériné l'échec du troisième ligne gallois pour envoyer les Tigers en finale, ses coéquipiers ne se sont pas spontanément précipités sur lui. Les Anglais sont allés voir leurs adversaires, à commencer par Williams. Chacun, à cet instant, avait conscience que dans cette loterie, le mauvais numéro aurait pu tomber sur lui.

"Pas une manière formidable de gagner"

En football, ce sont parfois les joueurs les plus brillants, les plus emblématiques, qui craquent dans ce type d'exercice. On se souvient de Michel Platini en 1986 face au Brésil, de Diego Maradona la même année en Coupe de l'UEFA face à Toulouse ou, plus proche de nous, du capitaine de Chelsea John Terry en finale de la Ligue des champions contre Manchester. Personne ne méritait le mauvais rôle dévolu à Martyn Williams dimanche. Lui, peut-être encore moins que les autres. "Malheureusement, il faut qu'il y en ait un qui rate. On gagne ensemble et on perd ensemble. Mais je regrette que cela soit tombé sur quelqu'un comme Martyn Williams, qui a tant travaillé pour faire progresser cette équipe", a confié Dai Young, l'entraineur des Blues, avant de se dire "déprime".

Un sentiment de compassion partagé par ses adversaires, tous sincèrement désolés pour Williams. "Nous sommes tous allées le voir après car c'est un joueur que tout le monde respecte", explique Geordan Murphy. "C'est cruel de perdre comme ça. Ce n'est pas une manière formidable de gagner", admet Richard Cockerill, le manager de Leicester. "C'est une manière horrible, terrible de perdre. Je suis sincèrement désolé pour les mecs de Cardiff. Ce n'est pas une manière de gagner. Je pense qu'on aurait eu du mal à avaler la pilule si on avait perdu ce match", avoue de son côté Murphy.

Peut-être plus encore qu'en football, l'exercice a tourné à la crise de nerfs, tant les joueurs ont peu l'habitude de la chose. " Tirer, ce n'est pas quelque chose auquel on s'entraîne régulièrement ", rappelle Murphy. L'aspect exceptionnel de la chose, alliée à l'importance de l'enjeu, a donné une dimension dramatique étonnante à ce final. "Voir un match se terminer comme ça est une nouvelle expérience pour la plupart des amateurs de rugby", soupire Dai Young. Même chez les vainqueurs, il reste un goût d'inachevé, une sorte d'état d'âme à triompher de la sorte. "Ces tirs au but, c'est peut-être un spectacle formidable, mais l'ambiance était plutôt morose à la fin ", assure Cockerill. Même ceux qui ont apprécié n'ont pas hâte de remettre ça, à l'image de Jordan Crane, auteur du coup de pied de la victoire. "J'ai aimé la dimension dramatique de la chose. J'ai déjà tiré à l'entraînement mais je dois reconnaître que je ne suis pas pressé de prendre un autre tir au but..."

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Lun 4 Mai 2009 - 21:25

Leicester, une machine impitoyable



Après leur victoire contre Cardiff, les Tigers sont encore en course pour un nouveau doublé historique championnat - coupe d'Europe. La machine à gagner de Leicester est toujours aussi efficace, aussi impressionnante, et elle est en passe de devenir la référence absolue sur le vieux continent.

Toujours au rendez-vous
Leicester a encore frappé très fort lors de la demi finale de coupe d'Europe. Certes, les hommes de Richard Cockerill ont finalement eu besoin des tirs aux buts pour écarter Cardiff et se qualifier pour une cinquième finale (record de Toulouse égalé). Mais la physionomie du match les donne largement vainqueurs aux points, et ils ont surtout laissé une impression de maîtrise et de sérénité remarquables, avant de plier en infériorité numérique. Depuis plusieurs saisons, on parle pourtant moins du club, supplanté par Toulouse, le Munster, ou les Wasps, en Angleterre. Mais Leicester est et reste un grand club, et il n'avait pas besoin de le prouver.

Un coup d'oeil à la vitrine des trophées suffit d'ailleurs à le placer dans le gotha du rugby mondial. Depuis 1997, les Tigers ont tout simplement le plus beau palmarès, devant Toulouse, la référence française, avec cinq titres nationaux, deux coupes d'Europe et deux coupes d'Angleterre. Soit quasiment un titre par an, mais surtout une présence permanente en haut de tableau, puisque le club n'a jamais terminé au-delà de la sixième place dans le championnat anglais depuis 1987. Seule équipe à avoir réussi le doublé en coupe d'Europe (2001 et 2002), elle est aussi spécialiste des doublé coupe-championnat. Et les coéquipiers de Geordan Murphy rêvent encore cette saison de tout gagner, et après avoir dominé la première phase en Premiership, ils ont encore rempli leur contrat en H-Cup. Bref du lourd, et une régularité exceptionnelle.

L'équipe plus forte que tout
Pourtant les joueurs passent, les entraîneurs aussi, et les fiasco Loffreda puis Meyer, virés au bout de quelques mois, auraient pu faire des dégâts. Mais ce club largement centenaire (1880) a une histoire, une tradition, une âme. Et il ne meurt jamais, en témoigne la résurrection dans la deuxième partie de saison, après la prise de pouvoir de Cokerill, un ancien du club, qui a recentré le discours sur les valeurs ancestrales des Tigers. Le combat, le défi physique, la rigueur, le jeu au près... Le rugby de Leicester n'est peut-être pas très spectaculaire ni très séduisant, mais il gagne et c'est bien l'essentiel. L'équipe est plus forte que tout, que des stars, des internationaux (nombreux) et des égos, et ça marche. Benjamin Kayser, qui a pourtant connu un autre grand club à Paris, résume: « Cette équipe est fantastique. Les joueurs ont des valeurs fortes : l'humilité, la combativité, l'abnégation, ce qui fait de Leicester un club à part.» Un club à part qui peut rentrer un peu dans l'histoire avec un troisième titre continental, une performance que seul Toulouse à réussi. Après, les deux Frenchies, Kayser et Julien Dupuy, pourront rentrer en France la tête haute, avec le sentiment du devoir accompli, et l'honneur d'avoir porté un maillot mythique.


L'Equipe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Lun 4 Mai 2009 - 21:33

H CUP : LUX ÉVOQUE LES TAB


Au lendemain de la demi-finale entre Cardiff et Leicester, Jean-Pierre Lux, le président de l'ERC, estime que la séance de tirs au but est moins cruelle qu'un tirage au sort.

« Je suis ouvert à toutes propositions qui offriraient une bonne solution, nous a expliqué Lux. J’ai entendu et lu dans la presse anglo-saxonne qu’un simple tirage au sort serait moins cruel. Mais ça ne serait pas avec un ballon de rugby. Au moins, les tirs au but se font avec un ballon. Si on trouve une meilleure solution, pourquoi pas. C’était la première fois ce week-end. Heureusement que c’était en place sinon je ne sais pas ce qui aurait été fait à part rejouer le match. Ce serait la meilleure solution sportive. Mai au regard des difficultés des calendriers de fin de saison, c’est difficile. Ça nécessiterait une date supplémentaire mais des clubs comme Leicester et Cardiff ont des calendriers surchargés. »

Rugby365
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Lun 4 Mai 2009 - 21:35

TOULOUSE : NOVÈS A RÉPONDU À L'ERC



Après ses propos amers contre l’arbitrage de la demi-finale de H Cup perdue face à Cardiff le mois dernier, Guy Novès a reçu une lettre de l’ERC. Le manager toulousain a répondu à ce courrier.


« Nous avons reçu un courrier, a expliqué Novès ce lundi. J’ai effectivement envoyé une lettre à l’ERC expliquant la façon dont je me suis exprimé après le match et en disant ce que je ressentais. Ils voulaient des explications sur mes propos. C’était une lettre cohérente. Je joue mon rôle d’entraîneur et je n’en dirais pas plus pour le moment. S'il doit y avoir des sanctions, il y en aura. Mais j’espère qu’on ne m’empêchera pas d’entraîner. »


Rugby365
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Lun 4 Mai 2009 - 21:40

Dai Young défend Williams pour son tir raté



L'entraîneur des Cardiff Blues David Young soutient Martyn Williams après son tir manqué qui a coûté la victoire à son équipe lors d'une demi-finale de H Cup spectaculaire.

Le flanker vétéran du XV de Galles et des Irish & British Lions a raté sa cible lors d’une séance de tirs de pénalité angoissante signant ainsi l’arrêt de « mort soudaine » de son équipe et offrant à Jordan Crane son moment de gloire.

Cependant Young refuse de pointer le doigt vers Williams ou Tom James, qui a également manqué son tir, alors que les Blues voient leurs espoirs de finale historique de H Cup en 13 ans s’envoler de peu.

Young a commenté : « ‘’aurais préféré que ce raté ne tombe pas sur Martyn parce que personne d’autre que lui n’a autant donné pour ce maillot au fil des ans que lui. Il était en pleurs dans les vestiaires et beaucoup d’autres joueurs aussi après avoir perdu de la sorte surtout après avoir travaillé aussi dur. J’imagine que maintenant nous savons ce que les joueurs de football éprouvent après une séance de tirs au but. »

« C’est dur de décrire à quel point nous sommes déçus. Nous n’avons pas joué au maximum de notre potentiel mais nous avons montré ce que cela signifiait pour nous. »

Les Blues étaient en retard sur un score de 13 à 12 à la pause puis de 26 à 12 avec à peine 10 minutes restant à jouer avant que Jamie Roberts et Tom James n’aillent marquer tour à tour leur essai personnel, tous deux transformés à point nommé par Ben Blair depuis la même ligne de touche. L’égalisation des scores a conduit à des prolongations puis à une séance de tirs de pénalités.

Young a ajouté : « Nous savions que si nous pouvions jouer le ballon rapidement, nous avions le rythme pour aller au large mais il nous a fallu 65 minutes pour passer au travers de la zone de plaquage. Leicester a fait un super boulot pour nous ralentir mais nous avons montré ce dont nous étions capables avec ces essais en fin de rencontre. »

« Il aurait suffi d’une pénalité pour boucler le match dans les prolongations mais les deux équipes étaient ultra disciplinées donc ça s’est terminé par des tirs au but. »

« Ce n’est pas génial de gagner de cette manière mais c’est encore plus terrible de perdre comme ça et le fait d’être passé si près de la victoire nous console encore moins. »

« Personne ne nous donnait de chance en début de saison mais je crois que nous avons gagné des fans dans la foulée. »

ERC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   Ven 8 Mai 2009 - 14:25

Les tirs au but



Terrible pour ce joueur qui l'a raté


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HCup : Le tableau des demi-finales   

Revenir en haut Aller en bas
 
HCup : Le tableau des demi-finales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» HCup : Le tableau des demi-finales
» Challenge Européen : tableau des demi-finales
» DEMI-FINALES - PRO D2
» HCup : le tableau des quarts de finale
» Demi finales ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: Archives (2008-2009) :: -Rugby international-
Sauter vers: