Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 Top 14 : la 25ème journée en questions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Top 14 : la 25ème journée en questions   Dim 26 Avr 2009 - 20:47

Le programme


vendredi 8 mai 2009

20h35 Dax - Toulon


samedi 9 mai 2009

14h30
Perpignan - Montauban
Bourgoin - Castres
Clermont - Mont-de-Marsan
Brive - Montpellier

16h30
Bayonne - Toulouse


dimanche 10 mai 2009

20h45
Stade Français - Biarritz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Lun 4 Mai 2009 - 21:21

14 clubs, 14 enjeux



Après un week-end de repos, le Top 14 entre dans sa dernière ligne droite. Certains se battent pour le maintien ou l'Europe, d'autres préparent les demi-finales... A deux journées de la fin, notre site fait le point sur ce qu'il reste à jouer pour chaque équipe.

Bayonne : Figurant parmi les six premiers du Top 14 depuis la 2e journée, Bayonne vivrait comme une désillusion de ne pas accrocher l'Europe. Mais pour y parvenir, les Basques doivent encore s'employer avec les réceptions compliquées de Toulouse et Paris. Deux succès pourraient être nécessaires pour conserver leur 6e place mais cela ne serait pas suffisant si Bourgoin remportait le Challenge européen et s'emparait du 6e ticket européen. Dans ce cas, il faudrait dépasser le voisin biarrot qui devance Bayonne d'un point.

Biarritz : Après un début de saison plus que poussif, Biarritz pointait à une peu glorieuse 10e place début janvier. Autant dire que le club basque était bien loin de ses ambitions affichées. Depuis, sa remontée fantastique (deux défaites en dix matchs) l'a ramené à la 5e place, plus en rapport avec le potentiel du groupe biarrot. Il faudra toutefois jouer une rencontre difficile sur la pelouse du Stade français puis recevoir Montauban pour assurer cette place qui les enverrait en H Cup. Un moindre mal.

Bourgoin : Le club berjallien, c'est un peu "Docteur Jekyll et Mister Hyde". En ayant engrangé seulement sept victoires lors des 24 premières journées, le club isérois vit un championnat galère qui contraste avec ses performances en Challenge européen, compétition dans laquelle il est qualifié pour la finale. Bourgoin s'est bien repris ces dernières semaines mais a encore prouvé son irrégularité en encaissant 61 points à Bayonne avant de glaner le bonus défensif à Toulouse la semaine suivante. Les Isérois s'illustreront deux fois à domicile (Castres et Brive) et il leur faut une victoire pour assurer le maintien.

Brive : L'équipe en forme entre début novembre et fin mars est en train de s'écrouler et traverse une période difficile (trois défaites de rang). Une mauvaise série qui a propulsé les Corréziens de la 5e à la 7e place. Il ne leur reste donc plus que deux journées pour mettre fin à l'hémorragie et reprendre une place qualificative pour la prochaine H Cup, objectif fixé par les dirigeants. Si la réception de Montpellier apparaît largement à leur portée, il faudra certainement ramener aussi des points de Bourgoin lors de la dernière journée.

Castres : Avec six points d'avance sur Dax, premier non-relégable, il faudrait désormais un enchaînement de circonstances négatives pour que Castres ne se maintienne pas en Top 14. Mais les Tarnais, qui viennent de s'incliner à Mont-de-Marsan puis face au Stade français, se sont offerts quelques frayeurs et auront à cœur de définitivement assurer le maintien au plus vite. Et les deux matchs qui arrivent ne sont pas des plus simples : les Castrais se déplaceront à Bourgoin, qui se bat pour sa survie en Top 14, avant de recevoir le leader perpignanais.

Clermont : Déjà assuré de disputer les phases finales du championnat, Clermont a atteint son premier objectif. Mais après un début de saison décevant, les Auvergnats chercheront encore à trouver des certitudes avant le rendez-vous des demies. Et force est de constater que ces dernières semaines, Clermont est considéré à juste titre comme l'équipe en forme du Top 14. Les réceptions des deux relégables landais, Dax et Mont-de-Marsan, devraient, selon toute vraisemblance, confirmer cette tendance.

Dax : Quasiment condamné à la relégation il y a deux journées après une terrible série de dix défaites, Dax a redonné de l'attrait à la lutte pour le maintien en s'imposant à Montauban avant de remporter le derby landais contre les Montois. Mais avec trois points de retard sur Bourgoin et cinq sur Toulon, les Dacquois n'ont plus le droit à l'erreur. Il faudra même peut-être prendre le bonus contre Toulon ce vendredi car il sera bien difficile d'aller chercher des points à Clermont lors de la dernière journée.

Mont-de-Marsan : Déjà relégués mathématiquement, les Montois n'ont plus rien à espérer du championnat en cours. Il est également quasiment impossible de viser la 13e place occupée par Dax. A l'heure actuelle, leur seul objectif est donc de finir la saison tête haute. Pour cela, leur calendrier est tout de même délicat : déplacement à Clermont puis réception de Toulouse. Vaste programme.

Montpellier : Malgré une victoire contre Bayonne pour le dernier match à Yves-du-Manoir, la saison de Montpellier restera en tous points décevante. Le club ambitionnait une place européenne mais pointe actuellement en 9e position et n'a plus rien à jouer depuis plusieurs semaines. Du coup, pas sûr que les Héraultais trouvent une motivation particulière pour les deux derniers matchs à Brive et Toulon. Si ce n'est de déjà préparer le prochain exercice…

Montauban : La situation de Montauban ressemble à celle de son homologue montpelliérain. Les Tarn-et-Garonnais ont remporté leur ultime rencontre de la saison à domicile contre Brive mais ne sont pas parvenus à rééditer leur performance de l'an passé, quand ils avaient accroché l'Europe. Et il sera sûrement compliqué d'espérer grand-chose lors des deux déplacements qui s'annoncent à Perpignan et Biarritz.

Perpignan : Le club catalan, déjà assuré de disputer les demies, s'est emparé de la première place du Top 14 depuis deux journées. Le but sera donc de garder le cap lors de la fin de la phase qualificative. En recevant Montauban puis en allant jouer à Castres, les Perpignanais ont évidemment les moyens de conforter leur fauteuil de leader, également prisé par le Stade toulousain. Deux succès leur permettraient de se présenter en demi-finale en pleine confiance.

Stade français : Les Parisiens seront au rendez-vous des demies mais avaient besoin de se rassurer après plusieurs sorties loin d'être convaincantes. Cela a été chose faite lors de la récente victoire à Castres mais les joueurs du Stade français sont encore en quête de repères. Ils essayeront de les trouver à domicile face à Biarritz puis sur la pelouse de Bayonne. Deux bons tests qui leur permettront d'être dans le vif du sujet avant les matchs à élimination directe.

Toulon : Comme depuis le début de l'exercice, Toulon va vivre une fin de saison tendue. Bien parti pour se maintenir, le club varois doit cependant faire un dernier effort pour assurer sa place en Top 14 l'an prochain. Surtout qu'une défaite à Dax, un concurrent direct, lors de la 25e journée, relancerait le club landais. Il resterait cependant la réception de Montpellier lors de l'ultime match pour mettre fin aux espoirs des rivaux.

Toulouse : Le champion de France en titre est un peu dans l'inconnu ces dernières semaines. En effet, le Stade toulousain a du mal à se relever de sa déception européenne (défaite en quart de finale). Après un revers à Toulon, les Haut-Garonnais ont eu toutes les peines du monde à venir à bout de Bourgoin. Du coup, un objectif pour les deux derniers matchs : Se rassurer et retrouver une bonne dynamique avant les demies. Reprendre la première place n'est que secondaire.

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Lun 4 Mai 2009 - 23:44

MTGXV: Fin de saison pour Raynaud

Marc Raynaud, numéro huit et capitaine montalbanais, ne jouera pas les deux derniers matchs de Top 14 de la saison. La direction du club a demandé à ce qu'il soit mis à disposition pour préparer le prochain exercice puisqu'il sera le manager du MTGXV l'année prochaine.

Eurosport - 04/05/09
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mar 5 Mai 2009 - 9:59

Clermont - Malzieu forfait

Déjà qualifié pour le dernier carré, l'ASM reçoit Mont-de-Marsan, déjà condamné à la descente. Du coup les Auvergnats ont profité pleinement de ce week-end sans match pour s'offrir une dernière coupure de quatre jours avant d'entamer le sprint final et les demies.

La rencontre contre les Montois devrait aussi être l'occasion de faire tourner l'effectif. Six joueurs ont d'ores et déjà déclaré forfait, dont Julien Malzieu (pied) et Thomas Domingo (cuisse). Benoît Baby, touché au genou, est incertain et devrait être laissé au repos. En revanche Elvis Vermeulen et Brock James ont terminé leur convalescence et pourront gagner un peu de temps de jeu en vue des matches couperets.

L'Equipe
Revenir en haut Aller en bas
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mar 5 Mai 2009 - 12:45

BIARRITZ : LA DEMI-FINALE DE BRUSQUE


Rédaction Rugby365.fr - mardi 05 mai 2009 - 11h10


L’arrière biarrot Nicolas Brusque estime que le déplacement à Paris sonne comme une demi-finale pour Biarritz dans la course à la qualification européenne.
Passé cinquième il y a dix jours, Biarritz doit confirmer au Stade Français, dimanche. Une rencontre qui ressemble à une demi-finale pour Nicolas Brusque. « Sur le plan comptable, on est passé devant Brive et Bayonne lors de la dernière journée, même si on n'a pas obtenu le point de bonus. A Paris, nos adversaires pour l'Europe auront déjà joué, a déclaré l’arrière biarrot sur le site du club. On saura ce qu'il nous restera à faire. Ce sera notre demi-finale. Il nous reste deux matchs jusqu'à la fin de la saison. On va jouer notre va-tout et ne pas regarder ce qu'il se passe à côté. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mar 5 Mai 2009 - 14:07

05/05/2009 11:02 - L'Equipe

Rugby - Top 14 - Le Stade Français au complet

A quelques jours du choc de la 25 journée contre Biarritz, et surtout à quelques semaines des phases finales, le Stade Français peut se réjouir de voir son infirmerie se vider. Mark Gasnier, Brian Liebenberg, Rodrigo Roncero et Simon Taylor ont tous repris l'entraînement normalement ce lundi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mar 5 Mai 2009 - 14:19

Le casse-tête de Dax

Lancés dans une improbable opération maintien, les Dacquois sont encore vivants après leurs deux dernières victoires. Mais pour conserver une réelle chance de se sauver, ils devront battre Toulon avec le bonus offensif samedi. Malheureusement, ce n'est pas la spécialité de l'USD...

Pour Dax, c'est déjà une première victoire. En s'imposant à Montauban puis à domicile dans le derby landais face à Mont-de-Marsan, l'USD a prolongé son espérance de vie. Ces huit points engrangés (soit autant que lors de s11 précédentes journées) permettent aux hommes de Thomas Lièvremont de ne pas être mathématiquement relégués avant les deux derniers actes de la saison. pas de quoi déboucher le champagne, mais suffisamment pour maintenir un groupe sous pression. D'autant que les Dacquois vont jouer une véritable finale ce week-end contre Toulon. Le RCT compte cinq points d'avance sur son hôte, Bourgoin étant intercalé, deux points derrière Toulon, et trois autres devant Dax. De ce trio, deux seulement sauveront leur peau en Top 14.

Sur le papier, l'USD ne tient pas la corde. Dans les faits, elle compte en réalité quatre points de retard sur Bourgoin, le CSBJ ayant le goal average particulier en sa faveur en cas d'égalité entre les deux équipes. De plus, les Berjalliens joueront leurs deux derniers matches à Pierre-Rajon. Du coup, c'est plutôt Toulon que les Landais ont en ligne de mire. Vainqueurs à Mayol à l'aller, ils auraient cette fois l'avantage sur le RCT si les deux clubs finissent avec le même nombre de points. Le calcul est simple: si Dax s'impose avec le bonus offensif contre les Toulonnais, ils dépasseront leur adversaire au classement avant la dernière journée. L'affaire serait loin d'être dans le sac, puisque l'USD jouera son ultime match à Clermont, alors que Toulon recevra Montpellier.

Ne pas penser au bonus

Chaque chose en son temps, toutefois. Condamné à un petit miracle, Dax doit le provoquer. Son improbable sauvetage passe par une victoire bonifiée face aux Varois. Problème, depuis leur retour en Top 14 en 2007, jamais les Dacquois n'ont réussi à obtenir une victoire à cinq points. C'est dire l'ampleur de la tâche. De toute façon, le meilleur moyen de ne pas obtenir le bonus est de se focaliser dessus. "C'est un match qu'il faudra d'abord essayer de gagner, rappelle sagement Thomas Lièvremont. Le reste viendra en son temps si l'occasion se présente."

Il est vrai que les Toulonnais, sur une trajectoire ascendante depuis de longues semaines (4 victoires, 1 nul, 4 défaites lors des neuf dernières journées), n'ont pas franchement le profil de la victime expiatoire. Mais faute d'avoir pu prendre ce fameux bonus contre Mont-de-Marsan, Dax est condamné à terrasser le RCT, et pas seulement à le battre. Même si Mourad Boudjellal se méfie. "Nous nous rendrons là-bas avec beaucoup d'humilité, assure le président toulonnais. Dax tourne mieux, beaucoup mieux depuis quelques semaines." C'est vrai. Mais cela risque quand même d'être trop peu, trop tard.

Rugbyrama - L.V. - 05/05/2009 14:00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mar 5 Mai 2009 - 14:22

05/05/2009 13:13 - L'Equipe -

Rugby - Top 14 - Bayonne - Peyras va mieux


Touché au tendon d'Achille, Jean-Baptiste Peyras avait dû quitter le terrain à la 33e minute lors de la défaite de Bayonne à Montpellier. Mais la semaine de repos a fait du bien, et l'arrière ou ailier international va mieux. Les examens médicaux passés lundi n'ont rien révélé, et le joueur pourrait même être dans le groupe pour le choc contre Toulouse samedi. Jacques Deen et Nicolas Lafitte, les blessés de longue date qui ont déjà terminé leur saison, sont donc les seuls asbents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mar 5 Mai 2009 - 14:24

05/05/2009 | 14:01| Rugby -Top 14 - L'Equipe -



Brive - Khinchagishvili incertain

Blessé au mollet après la défaite à Montauban (15-10), Davit Khinchagishvili est incertain pour la rencontre du CAB contre Montpellier, décisive en vue du maintien. Le pilier géorgien sera ménagé cette semaine, et une décision sera prise jeudi quant à sa participation au match. Pablo Henn, handicapé par son genou, est lui toujours indisponible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mar 5 Mai 2009 - 17:30

CASTRES / J-P.SWIADEK : « ON N’EST PAS SAUVÉ »



Alors que Castres possède six points d’avance sur Dax, Jean-Philippe Swiadek reste alarmiste sur la fin de saison. Le manager castrais veut garder son groupe sous pression même s’il s’est préparé à l’éventualité d’un rétrogradation en Pro D2.


Jean-Philippe Swiadek, votre équipe vous a-t-elle rassuré malgré la défaite face au Stade Français, il y a 10 jours ?
Dans le jeu parce qu’on a rencontré une équipe qui est sur une pente ascendante et qui fait parte des quatre fantastiques du championnat depuis quelques années. On aurait pu gagner ce match si on avait été plus réaliste. Il y a quand même des regrets au niveau de l’efficacité. C’est ce qui caractérise le haut-niveau. Ça s’est joué sur des détails. Au moment où le Stade Français était à la limite de la rupture, on n’a pas enfoncé le clou. Ils ont aussi fait entrée un banc qui a permis à l’équipe de Paris de rester dans le match.

Cela efface-t-il la défaite concédée face à Mont-de-Marsan ?
Après Mont-de-Marsan, j’étais remonté et je l’avais fais savoir aux joueurs même si ça ne se fait pas. Chaque fois qu’on a accéléré, on les avait mis en danger. Ce qui voulait dire qu’on n’a pas fait l’effort de gagner ce match. On était en touriste. Les joueurs ont été irresponsables sur le coup. S’il n’y avait rien eu à dire, on aurait rien dit. Mais là, il y avait beaucoup de choses à dire sur le comportement des joueurs. Certains marchaient, il n’y avait pas d’engagement, on a subi 90% du temps.

Les six points d’avance sur Dax vous permettent-ils de travailler dans la sérénité ?
Si Dax gagne contre Toulon avec un point de bonus, ils reviennent à un point. Dans le pire des cas, on peut jouer notre tête lors de la dernière journée. Dax se déplace à Clermont où ils peuvent prendre un point de bonus. Il y a beaucoup de conditionnel mais la probabilité existe.

Pourtant, vous semblez en bonne position pour vous maintenir, non ?
Dans le milieu professionnel aujourd’hui, il y a beaucoup de relâchements fatals. On n’est pas sauvé et je pense qu’on a plutôt intérêt à garder tout le monde sous pression d’autant qu’on aura deux matchs difficiles face à Bourgoin, vendredi et un autre à Perpignan qui préparera ses demi-finales.

« On s’est pas élevé contre les arbitres ou la FFR »

A deux matchs de la fin du championnat, pouvez-vous dresser un premier bilan ?
Globalement, le bilan est négatif. Les objectifs affichés étaient de réaliser ce qu’on a fait la saison dernière et se trouver au moins dans les six premiers. Il y a eu des facteurs qui se sont dressés contre nous et qu’on n’a pas maitrisés. On a perdu beaucoup de matchs chez nous en début de saison parce qu’on a une vingtaine de blessés. Il y a eu des erreurs d’arbitrage flagrantes. On n’a jamais rien dit dans les journaux, c’était peut être notre tort. On ne s’est jamais élevé contre la Fédération ou les arbitres. Alors que beaucoup de clubs l’ont fait. Cette combinaison a installé le doute dans l’équipe. Il a fallu les matchs de Coupe d’Europe pour nous refaire un santé. C’est le match des Wasps qui nous a permis de réaliser qu’on avait du potentiel et qu’on pouvait redresser la barre.

Avez-vous des difficultés pour travailler sur la prochaine saison ?
Dans la tête je me suis fait à l’idée qu’on pouvait descendre en Pro D2. Si on descend, ce ne sera pas un traumatisme, je ne vais pas faire de la dépression. Ça fait un bout de temps qu’on calcule. On a imaginé un plan A et un plan B. J’espère que le plan A va se réaliser. C’est sur celui-ci qu’on s’est focalisé. On a annoncé très tôt la venue de nouveaux entraîneurs pour redynamiser le groupe et lui offrir des perspectives. L’information a été reprise dans les médias et elle nous a plus servi que desservi.

Vous communiquez moins sur le recrutement de la prochaine saison, pourquoi ?
Parce que l’avenir n’est pas clair. On ne va pas annoncer un recrutement si on n’est pas en Top 14. Il faut être séreux. Il faut faire attention à ce genre de communication parce qu’il y a un gros risque de ne pas se retrouver en Top 14. La prudence est de mise sur la partie recrutement. On travaille sur le plan A pour une équipe consécutive.

« Franciser le groupe »

Quels seront les contours de Castres version 2009-2010 ?
On a été freiné dans notre entreprise de franciser le groupe l’année dernière. On n’a pas pu le faire parce qu’il y avait eu de bons résultats et on avait voulu conserver le groupe. Dans la mesure où les résultats ne sont pas probants, on va changer notre fusil d’épaule en francisant le groupe d’une part pour la communication et d’autre part pour répondre aux exigences de la LNR qui a annoncé des mesures dans ce sens.

Avez-vous perdu des pistes en raison de votre avenir instable en Top 14 ?
Je ne souhaite à aucun club de vivre des difficultés sportives. Ce sont des moments difficiles où il ya beaucoup de tension. Il faut maintenir à flot l’équipe actuelle tout en pensant à l’avenir en sachant qu’on n’a pas un très bon produit à vendre. Nous avons eu l’opportunité de communiquer sur l’année prochaine lors de l’annonce des nouveaux entraîneurs. C’est ce qui nous a enlevé une épine du pied au niveau du recrutement.

Quelles seront les ambitions castraises la saison prochaine ?
Ça va être de travailler pour être compétitif en début de saison. C’est très difficile de faire des prévisions dans le monde du rugby parce qu’il y a beaucoup d’éléments extérieurs qui influent sur les résultats : les blessures, les internationaux, l’arbitrage. On aimerait consolider quelque chose et travailler en profondeur et de mettre en place les premières pierres à l’édifice. Il faut qu’on prenne de la confiance et qu’on soit dans la situation d’une équipe comme Montpellier qui , même si elle a connu des hauts et des bas, est maintenue depuis un certain temps. Il faudrait qu’il y ait un peu plus de sérénité et qu’on évite de mettre le club en danger. Si on a des certitudes, on pourra définir des objectifs un peu plus précis.

Rugby365
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mar 5 Mai 2009 - 17:42

Rosalen : "J'ai assez donné"


Après une saison ternie par plusieurs blessures, Cédric Rosalen, l'ouvreur de Montauban, est désormais opérationnel et pourrait même débuter samedi à Perpignan (14h30). Mais l'ancien joueur de l'Usap se projette déjà sur la saison prochaine.

"Tout va bien à présent. Depuis que je me suis cassé les côtes, je suis bien revenu physiquement et mentalement. Je touche du bois et j'espère que tout se passera bien lors de nos deux derniers matchs même si nous n'avons plus rien à jouer. Après, je vais tâcher de réaliser une grosse intersaison pour être en forme la saison prochaine et repartir sur de nouvelles bases. Je vais croiser les doigts, j'ai assez donné", nous a-t-il déclaré.

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mar 5 Mai 2009 - 17:44

MHRC - McHugh, saison terminée

Mark McHugh a terminé sa saison lors du match contre Bayonne. L'arrière irlandais, touché aux adducteurs, a déclaré forfait pour la voyage à Brive, mais aussi pour celui à Toulon. Le MHRC devra aussi passer pour ces deux rencontres des services de Jean-Mathieu Alcalde (cervicales) et Jérôme Vallée (cheville). Les blessés de la semaine dernière, Louis Picamoles et Drickus Hancke, sont en revanche partants, tout comme Benoît Paillaugue et Thierry Brana.
Revenir en haut Aller en bas
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mar 5 Mai 2009 - 20:13

RUGBY TOP 14 Orange - Les arbitres de la 25ème journée


5/5/2009 - par LNR.FR


PARIS – BIARRITZ
Terrain: Jérôme Garces
Touches: Jacques Laplace, Jean-Christophe Clot
4e et 5e arbitre: Stephan Pomarede, Alexandre Boissay
Délégués: Jean-Paul Grellety, Bernard Perez
Arbitre vidéo: Jean-Pierre Pellaprat

CLERMONT FERRAND – MONT DE MARSAN
Terrain: Bernard Dal Maso
Touches: Jean-Paul Vermande, Hervé Gilard
4e et 5e arbitre: Laurent Cardona, Christophe Reynes
Délégués: Jean-Claude Legendre, Joël Dume
Arbitre vidéo: Jean-Marie Piraveau

BAYONNE – TOULOUSE
Terrain: Jean-Pierre Matheu
Touches: Fernand Pereira, René Bordeneuve
4e et 5e arbitre: Eric Gonthier, Michel Lasserre
Délégués: Michel Forget, Roger Duhau
Arbitre vidéo: Jérôme Lamirand

BRIVE – MONTPELLIER
Terrain: Eric Soulan
Touche: Denis Grenouillet, Bruno Fiche
4e et 5e arbitre: Sébastien Garat, Patrick Labrune
Délégués: Pascal Bouchet, Marc Daroque
Arbitre vidéo: David Rosich

BOURGOIN – CASTRES
Terrain: Pascal Gauzere
Touches: Didier Dussaut, Olivier Migne
4e et 5e arbitre: Laurent Millotte, Panait Carp
Délégués: Esteve Fernandez, Patrick Thomas
Arbitre vidéo: Daniel Dartigeas

PERPIGNAN – MONTAUBAN
Terrain: Philippe Bonhoure
Touches: Jean-Louis Suau, Alain Moretto
4e et 5e arbitre: Emmanuel Chenavier, Paul Henri Courbier
Délégués: Claude Rouve, Patrick Robin
Arbitre vidéo: Jean-Claude Levrier

DAX – TOULON
Terrain: Patrick Pechambert
Touches: Patrick Dellac, Jean-Luc Gonzalez
4e et 5e arbitre: Stéphane Boyer, Christophe Claverie
Délégués: Jean-Marc Dedieu, Michel Lamoulie
Arbitre vidéo: Daniel Gillet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mar 5 Mai 2009 - 21:10

Perpignan vu par... Cédric Rosalen



Depuis la semaine dernière, un grand témoin porte son regard sur un demi-finaliste du Top 14. Pour le leader, Perpignan, c'est Cédric Rosalen qui se prête au jeu. L'ouvreur de Montauban connaît bien l'Usap puisqu'il évoluait au sein du club catalan la saison passée.

Le bilan de la saison en cours.-

"C'est difficile de faire mieux que ce que réalise l'Usap cette saison. Les Perpignanais font de gros matchs et une saison pleine en tous points. Surtout, ils ont réussi à accrocher de nombreuses victoires à l'extérieur. Ils sont actuellement leaders et je pense que leur objectif est de garder cette première place. Le club catalan a franchi un cap en montrant plus de régularité que les saisons précédentes. L'an dernier par exemple, nous avions connu un début de saison compliqué. Cette année, ils ont été performants d'entrée".

La forme actuelle.-

"Perpignan est un des clubs en forme du Top 14. Au vu de ce que réalise le club ces derniers temps, c'est évidemment un candidat sérieux au titre. Et les Catalans ne devraient pas en être loin. Même s'il est vrai qu'ils ont un peu subi récemment quand ils ont été opposés à de gros paquets d'avants. Après, ils montrent tout de même en ce moment qu'ils ont un bon niveau dans toutes les lignes".

Les points forts.-

"Le gros point fort de l'Usap cette saison, c'est la défense. Les Perpignanais s'appuient sur un gros rideau défensif, très dense. Cela leur permet de mettre la pression sur leurs adversaires et de profiter de nombreux ballons de récupération. Ils ont bâti beaucoup de victoires sur ces ballons qu'ils savent exploiter à merveille. C'est une équipe complète. Ils ont donc d'autres qualités comme leur bonne conquête et le défi physique qu'ils imposent et dans lequel ils prennent souvent le dessus mais leur principal point fort est la défense".

Les points faibles.-

"Avec la perte de Daniel Carter, leur point faible pourrait être le jeu au pied. Mais il est évident qu'ils ne s'en sortent pas trop mal depuis sa blessure. Les autres buteurs, Jérôme Porical et Nicolas Laharrague, sont efficaces et assurent parfaitement l'intérim. Mais sur les phases finales, et donc les matchs à élimination directe, l'absence de Carter et de sa gestion du jeu va peut-être compter".

Perpignan sera-t-il champion ?

"Je pense en tous cas que Perpignan peut être champion de France. Les Catalans se sont bien comportés contres les autres grosses équipes et ont rarement été mis en difficulté contre elles, si ce n'est face à Clermont dernièrement. C'est bon signe avant les phases finales. C'est donc peut-être l'année de l'Usap même si tout reste aléatoire sur un match. Le peuple catalan sera derrière son équipe et cela peut engendrer de la pression sur les épaules des joueurs. S'ils savent la gérer, ils peuvent aller au bout".

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mer 6 Mai 2009 - 11:00

Bourgoin diminué

A quelques jours d'un match décisif face à Castres, Bourgoin enregistre de nouveaux forfaits. Après celui de Janin (côtes), le CSBJ enregistre les défections de Denos (cuisse) et Tchougong (coup au visage).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mer 6 Mai 2009 - 11:38

Parce que Van Niekerk



Si Toulon obtient son maintien vendredi à Dax, il le devra en partie à son capitaine Joe Van Niekerk. Le troisième ligne des Springboks est devenu l'idole de Mayol en quelques mois. Exemplaire sur le terrain, attachant en dehors, il fait l'unanimité. Le RCT tient une perle rare.

Parce que Toulon. Les purs et durs de Mayol clament le slogan, tiré du fameux Pilou-Pilou, comme une raison d'être. Aujourd'hui, ils pourraient dire "Parce que Van Niekerk". En quelques mois, le troisième ligne sud-africain est devenu incontournable sur la Rade. Si le RCT est à deux doigts du maintien après avoir longtemps craint le pire, il le doit en partie à ce joueur hors normes, doublé d'un capitaine exemplaire. Joe Van Niekerk, c'est l'anti-mercenaire. Un type qui, sitôt débarqué, démontre l'attachement d'un minot formé au club. Dans le rugby d'aujourd'hui, un personnage comme ça n'a pas de prix.

Le Springbok a pris une telle place dans le paysage rouge et noire qu'on a presque du mal à croire qu'il n'est là que depuis quelques mois. L'été dernier, c'est surtout le transfert d'un autre troisième ligne venu du Sud, le All Black Jerry Collins, qui avait fait causer. Van Niekerk, lui, est arrivé blessé. Il a dû attendre la 5e journée et la venue de Bourgoin pour effectuer ses grands débuts sous le maillot toulonnais. Premier match et premier coup d'éclat avec l'essai de la victoire en fin de rencontre. C'est le coup de foudre, jamais démenti depuis. Au contraire. Au sein d'une équipe à la dérive, il sera toujours l'un des rares à se montrer irréprochable.

Entretenir la flamme

Pas étonnant qu'au plus profond de la tourmente, début janvier, le staff ait décidé de le nommer capitaine. Un rôle créé pour lui. Van Niekerk est un leader naturel. Le genre de meneur d'hommes qui donne envie aux plus réfractaires de le suivre jusqu'au bout. "Moi, ce gars-là, je le suivrais presque les yeux fermés, confiait il y a peu le Briviste Antonie Claasen, fan absolu de son compatriote. Il a une telle autorité et dégage un tel charisme sur un terrain qu'il est impossible de ne pas vouloir se battre pour lui." A l'évidence, il a fédéré le groupe autour de lui. Sous son capitanat, le RCT est devenu une véritable équipe, trouvant enfin une cohérence désespérément recherchée en début de saison. "Pour moi, un capitaine c'est celui qui inspire les autres, explique l'intéressé. Mon boulot, c'est d'entretenir la flamme de chaque joueur." En l'occurrence, il l'a carrément ranimée chez certains.

Impossible de ne pas voir un lien de cause à effet entre sa prise de responsabilités au sein de l'équipe et la très nette amélioration des résultats de Toulon. "Son état d'esprit positif rejaillit sur tous ses coéquipiers, note Tana Umaga. Il montre l'exemple et, derrière, tout le monde suit." C'est d'autant plus vrai que, si le capitaine marque les esprits, le joueur possède une dimension exceptionnelle. Pas étonnant, direz-vous, vu son pedigree (51 sélections avec les Springboks). Mais on a déjà vu par le passé, faute d'adaptation, d'envie, ou des deux, des stars au CV épais comme un pilier samoan n'avoir aucune influence dans nos contrées. Ce n'est pas son cas. Bon gratteur de ballons, mobile, dynamique, présent en touche, l'ancien joueur des Lions de Johannesburg sait tout faire. Et il le fait (très) bien. Multipliant les performances de haut niveau, il occupe largement la tête du classement des étoiles de Midi Olympique. En moins d'une saison, il s'est déjà imposé comme une star du Top 14.

Conscient de tenir une perle, Mourad Boudjellal s'est démené pour lui faire signer un nouveau contrat. JVN a resigné jusqu'en 2012. Une aubaine, car c'est incontestablement autour de lui que devra se construire le RCT des années à venir. Tout ceci a pourtant failli ne jamais arriver. Si Northampton ne l'avait pas recalé lors de la visite médicale en 2007, il ne serait jamais venu à Toulon. Dans cette saison qui faillit être celle de toutes les galères, Van Niekerk restera comme la belle histoire. Celle d'un type venu du bout du monde pour devenir plus Toulonnais que les Toulonnais. Parce que Van Niekerk.

Eurosport
Revenir en haut Aller en bas
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mer 6 Mai 2009 - 16:44

06/05/2009 12:43 - L'Equipe -

Rugby - Top 14 - Ils veulent l'Europe


L'accession de Bourgoin à la finale du Challenge Européen risque bien de brouiller les cartes pour la course à l'Europe en ne qualifiant que le cinquième du championnat. Sur la dynamique, Biarritz semble le mieux placé pour se qualifier.

Biarritz tient la pôle

En retrouvant son efficacité, le Biarritz Olympique a surpris son monde au point de se retrouver cinquième du classement à deux journées de la fin du championnat. Après un début de saison très loin de leurs critères habituels, les Basques avaient prévenu que l'Europe était leur objectif. Force est de constater qu'ils en sont plus proche que jamais. Le déplacement au Stade Français, un temps envisagé au stade de France, aura lieu à Jean-Bouin, un écrin qui correspond mieux à la forme des deux équipes. Efficace, le BO n'est pas redevenu irrésistible mais reste sur une bonne dynamique ( deux défaites sur les dix derniers matches et des victoires sur Toulouse, Clermont et Perpignan). La tentation d'accrocher le dernier demi-finaliste pourrait séduire des Biarrots qui auraient alors sauvé leur saison, d'autant que la réception de Montauban lors de l'ultime journée paraît dans leurs cordes.


Bayonne sous pression

Bien que les deux dernières journées de l'Aviron Bayonnais se déroule à domicile, pas sûr que le public de Jean-Dauger soit à la fête. Recevoir Toulouse puis le Stade Français coup sur coup, voilà un menu difficile à digérer. Surtout que Bayonne est sur une mauvaise dynamique qui ne l'a vu s'imposer qu'une fois lors de ses quatre derniers matches. Les problèmes dans le jeu ne trouvent pas de solution et l'offensive est en berne. Surtout, Bayonne pourrait se voir priver de la dernière place qualificative si Bourgoin remportait le Challenge Européen. Les Basques ont peut-être laissé passé leur chance et il leur sera dur de rebondir lors des deux dernières journées.


Brive y croit encore

Proche de s'inviter en demi-finale de Top 14, les Brivistes ont connu de nombreuses désillusions et pointent à une inquiétante septième place. Inquiétante car la qualification européenne a toujours été l'objectif principal du club. Et pour l'instant, cet objectif est en train d'échapper aux Coujoux. Dominés par Toulouse et Clermont, éliminés du Challenge Européen, les Corréziens sont assommés et tardent à réagir. Cependant, leur calendrier peut leur permettre de garder espoir. Montpellier et Bourgoin sont des équipes que le CAB peut battre. Il s'agira alors de phases finales à l'échelle du club. La victoire est obligatoire et la faillite d'un des deux clubs basques serait une aide bienvenue. A moins que Bourgoin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mer 6 Mai 2009 - 17:58

TOULON : RETOUR DES CADRES

Rédaction Rugby365.fr - mercredi 06 mai 2009 - 15h24

Le staff toulonnais a convoqué un groupe de 26 joueurs pour le déplacement à Dax (25eme journée de Top 14), samedi. Les cadres Joe Van Niekerk, Sonny Bill Williams et Martin Jagr font leur retour.
Avants : Auelua, Bastères, Collins, Fitzgerald, Galasso, Kubriashvili, Labadze, Lozada, Maestri, Missoup, Ribes, Skeate, Suta, Taumoepeau, Van Niekerk

Arrières : Barnard, Fauqué, Henjak, Jagr, Jordaan, Kefu, Pisi, Rooney, Sinoti, Umaga, Williams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mer 6 Mai 2009 - 18:13

Top 14 - Montpellier avec Picamoles

Eurosport | mer 6 mai, 17:39


En vue du déplacement à Brive samedi (14h30), le staff de Montpellier a communiqué un groupe de 27 joueurs. Louis Picamoles, touché à la cheville contre Castres, en fait finalement partie. En revanche, Jean-Mathieu Alcalde (cervicale) et Mark Mc Hugh (adducteur) sont forfaits.

Les avants.- D. Thiart, E. Van Staden, P. Toleafoa, N. Leleimalefaga, B. Douglas, F. Rofes, J. Caudullo, A. Campbell, B. Goze, D. Hancke, M. Gorgodze, V. Bost, F. Ouedraogo, L. Picamoles.

Les arrières.- A. Tomas, J. Tomas, F. Trinh-Duc, F. Todeschini, S. Mirande, G. Rees, F. Nicot, G. Doumayrou, J. Boussuge, M. Dall'igna, S. Kuzbik, O. Sarramea, J. Schutte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Mer 6 Mai 2009 - 19:10

Péjoine: "Il ne faut plus calculer"


Trois revers de rang ont mis Brive dans une posture délicate dans la course à l'Europe. A deux journées de la fin, le demi de mêlée du CAB Jean-Baptiste Péjoine exhorte donc ses troupes à tout donner pour que le club corrézien atteigne son objectif: jouer la H Cup l'an prochain.


Comment expliquez-vous cette mauvaise passe et ces trois défaites?

Jean-Baptiste Péjoine: C'est simple. On a rencontré Toulouse et Clermont, deux grosses écuries qui montent en puissance à l'approche des phases finales. Elles sont vraiment un cran au-dessus, dans une autre dimension. Après, à Montauban, ça s'est joué à peu de choses.

Votre défense a notamment été mise à mal (109 points encaissés en trois matchs) et David Ellis, spécialiste du secteur, est revenu...

J-B-P: Oui, il est revenu après les deux défaites face à Toulouse et Clermont pour redonner confiance au groupe. Il y a d'ailleurs eu des effets immédiats car on n'a pas pris d'essai à Sapiac. On avait fait de ce secteur une de nos forces et il faut que cela redevienne un atout pour les deux dernières rencontres. On s'est parlé pour comprendre pourquoi ce n'était plus le cas.

A-t-on fait trop vite de Brive un candidat aux demi-finales?

J-B-P: Ce sont plutôt les journalistes qui l'ont fait ! On savait très bien qu'avec notre calendrier, on pouvait difficilement accrocher la 4e place. L'ambition maximale du club a toujours été la H Cup. On n'était pas du tout prétendants au dernier carré, surtout en ayant joué le maintien l'année dernière. On essaie de grandir petit à petit et ça passe d'abord par une qualification européenne.

Avant ces trois défaites, c'était pourtant jouable. Aussi bien au niveau du classement que dans le jeu proposé par le CAB. Ce n'était donc pas illégitime...

J-B-P: Oui, mais on connaissait le calendrier de Clermont qui nous recevait ainsi que Dax et Mont-de-Marsan. Alors oui, on était dans la course mais on savait aussi que c'était presque impossible. Maintenant, on est rentré dans le rang. On lance le sprint final avec deux autres équipes (Biarritz et Bayonne, ndlr).

Ne payez-vous pas non plus les efforts consentis tout au long de la saison?

J-B-P: Evidemment, la fatigue joue un rôle dans cette mauvaise passe. Les saisons sont longues et il a fallu batailler à tous les matchs pour être dans les objectifs. On a eu beaucoup de rencontres serrées, disputées jusqu'à la dernière minute. Je prends l'exemple de Mont-de-Marsan d'où l'on a ramené des points mais aussi laissé des plumes.

Aujourd'hui vous êtes derrière Bayonne et le BO mais votre calendrier semble plus simple à gérer...

J-B-P: On espère prendre les quatre points face à Montpellier ce week-end et bénéficier d'une contre-performance de nos concurrents (Bayonne accueille Toulouse et Biarritz va à Paris, ndlr) pour être devant avant a dernière journée. Ce sera une vraie finale à Bourgoin. Et si le CSBJ était déjà sauvé, ce serait l'idéal. Nous sommes à 160 minutes de notre objectif. Il ne faut plus calculer et tout donner.

Quand on voit la saison que Brive réalise et les renforts attendus l'an prochain (Flutey, Noon,...), on imagine que ne pas jouer la H Cup serait une déception...

J-B-P: Evidemment, ce serait une grosse déception car c'était l'objectif avoué du club en début de saison. Le staff et les dirigeants veulent que le club grandisse et ça passe par la H Cup. Un ticket européen prouverait que Brive a franchi ce cap.

Rugbyrama - Propos recueillis par Philippe DA COSTA - 06/05/2009 18:33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 9:11

TOP 14: Suspens à tous les étages


Si les demi-finalistes sont connus et une interrogation se porte encore au sujet de leur rang et donc des oppositions en demi. Le suspens s’annonce également haletant pour la qualification européenne et la relégation ou quatre formations sont concernées par la descente.



(*) Retrouvez en bas de page l’article 331 des Règlements Généraux de la LNR, expliquant l’élaboration du classement final en cas de clubs terminant à égalité à la fin de la phase préliminaire.




Les demi-finalistes


Pour ce qui est des participants aux phases finales, il n’y a plus aucun suspens, ce sont ceux de l’an passé. En revanche, pour ce qui est de l’ordre de ces derniers au soir de la 28ème et dernière journée, et donc des oppositions en demi, tout reste à faire… ou presque.

En effet, Perpignan et Toulouse, leaders à égalité du championnat comptent 7 longueurs sur Paris, et 10 sur Clermont, et devrait sûrement conserver leur rang d’ici le terme de la phase régulière. Reste à savoir qui terminera 1er. L’USAP semble tenir la corde avec la réception de Montauban ce week-end et un déplacement à Castres (qui n’est pas encore sauvé), pendant que les Rouges et Noirs se déplaceront 2 fois, d’abord à Bayonne en course pour l’Europe, puis à Mont de Marsan, déjà relégué, mais qui voudra terminer sur une bonne note à domicile. Cependant, Toulouse voudra sûrement préparer ces phases finales au mieux, privé de sa traditionnelle campagne européenne de fin de saison, et n’ayant plus que le championnat pour briller.

Derrière, il s’agira de déterminer le 3ème et le 4ème. Le Stade Français aura une fin de saison tendue avec 2 gros matchs aux saveurs Basques, face à 2 formations qui luttent pour l’Europe et donc en grand besoin de points. D’abord en recevant le BO, qui fait enfin honneur à son statut, ensuite en se rendant à Bayonne qui jouera son va tout jusqu’à la fin du championnat. Pour Clermont, la tâche s’annonce beaucoup plus simple en recevant 2 fois… les 2 clubs landais… Si Mont de Marsan est déjà relégué, Dax pourrait l’être pour son déplacement en Auvergne (si l’USD s’incline à domicile face à Toulon), et il apparaît peu probable que les Jaunards laissent filer 8 points dans leur antre… voir 10, histoire, de finir la phase régulière en trombe. Ainsi, les Asémistes pourraient repasser les parisiens sur le fil.

Aussi, les tableaux de cas d’égalité s’attacheront à dissocier Toulousains et Catalans dans la course à la 1ère place, puis les Parisiens et les Clermontois, qui devraient s’installer aux 3ème et 4ème places.
- En cas d’égalité entre l’USAP et le Stade Toulousain, ce seraient les Catalans qui finiraient en tête, au profit des points terrains…
- Avec 2 victoires dans les 2 confrontations cette saison, ce sont les Jaunards qui devanceraient les Parisiens en cas d’égalité…


la course à l’europe

Pour la HCUP en revanche, le suspens reste total. En effet trois formations, Bayonne, Biarritz et Brive, bataillent pour les 5ème et 6ème places… et une 4ème, Bourgoin, pourrait bien priver le sixième de billet européen si elle remportait le Challenge Européen et se maintenait en RUGBY TOP 14 Orange.

10ème au début de la nouvelle année, les Biarrots, décevants, cherchaient encore à engranger des points pour s’éloigner de la zone rouge, avant de penser à viser plus haut. Mais après avoir remporté 8 des ses 10 derniers matchs, et une série en cours de 4 succès consécutifs, ils pointent aujourd’hui à la 5ème place et sont en passe d’être européens la saison prochaine. De touts les prétendants, le BO semble le mieux armé pour parvenir à cet objectif, de par son effectif et son expérience de ce niveau, malgré un déplacement dans la Capitale ce week-end.

En embuscade, l’Aviron qui n’a jamais quitté les six premières places du classement depuis le coup d’envoi de la saison, a les cartes en main avec deux matchs à Jean Dauger pour clôturer l’exercice. Mais quels matchs ! En effet, les Ciel et Blanc s’apprêtent à recevoir le Champion en titre (Toulouse) et celui de la saison précédente (le Stade Français), tous deux qualifiés pour les phases finales. Soit ces deux formations se présenteront dans des compositions remaniées pour éviter les blessures et arriver en demi en plein possession de leurs moyens… soit avec la grosse artillerie pour les préparer…

Il paraît plus vraisemblable que ce soit la deuxième solution qui prime pour deux clubs qui se cherchent encore… Paris n’ayant pas eu son rayonnement habituel cette année a besoin de retrouver des couleurs… et Toulouse, en petite baisse de régime et semblant avoir mal encaissé la défaite en quart de finale de HCUP à Cardiff, doit se jauger et retrouver de l’influx. Les Basques, qui ont toujours joué le maintien depuis leur retour dans l’élite en 2004, et qui ont passé un cap cette année, auront-ils les reins assez solides pour finir en trombe ? En tout cas ils ne lâcheront rien.

Arrive Brive, qui après un début de saison compliqué, avait remis la marche avant fin 2008, remontant progressivement au classement, dépassant les Bayonnais et s’installant à la 5ème place. Mais en cette fin de saison, le CAB semble retomber dans ses travers, et après trois revers consécutifs en championnat, dont deux lourds face à Clermont (52-7 en Auvergne) et Toulouse (42-10 à domicile) est retombé au 7ème rang. La réception de Montpellier, toujours difficile à manœuvrer et surtout le déplacement à Bourgoin (qui luttera peut-être encore pour son maintien) lors de la dernière journée proposent une fin de saison haletante et tendue aux corréziens.

Enfin, Bourgoin pourrait mettre son grain de sable dans cette lutte Basco-Corrézo-Européenne… Finaliste du Challenge Européen, le CSBJ pourrait, en cas de victoire, décrocher le dernier billet pour la Coupe d’Europe, privant ainsi le 6ème du championnat de son accessit à la compétition continentale. Pour cela, il faudra avant tout sauver sa place en RUGBY TOP 14 Orange, car malgré une victoire en Challenge, le CSBJ, s’il était relégué, ne pourrait pas participer à la HCUP l’an prochain, seuls les clubs de première division pouvant y participer.

Le classement étant aussi serré, les cas d’égalité pourrait donc s’appliquer et déterminer les clubs qualifiés en Coupe d’Europe
- Dans tous les cas, Biarritz devance Bayonne et Brive en cas d’égalité
- Brive devancerait Bayonne si les deux clubs terminaient à la même hauteur, au bénéfice du goal average particulier…


opération maintien

Mont de Marsan officiellement en OPRO D2, une autre place de relégable menace quatre formations, Castres, Toulon, Bourgoin et Dax. Et la dernière ligne droite s’annonce très tendu avec des oppositions directes ce week-end avec Bourgoin-Castres et Dax-Toulon. SI Castres et Toulon s’imposent à l’extérieur, la problématique réduirait la course au maintien à deux formations… Si Bourgoin et Dax l’emportait, la dernière journée serait terrible.

Le CO et le RCT possèdent pour le moment une longueur d’avance mais une fin de saison difficile. Les Tarnais iront donc à Bourgoin avant de recevoir Perpignan, et les joueurs de la rade, en voyage à Dax pour la 29ème journée, finiront à Mayol en accueillant Montpellier. Rien de simple, mais rien d’insurmontable cela dit.

Pour Bourgoin, double problématique… la finale de Challenge Européen à prendre en compte, qualificative pour la HCUP en cas de maintien, mais si et seulement si le maintien était assuré. Et le maintien, à défaut d’être assuré, est entre le main… en effet, le CSBJ accueillera pour les deux derniers matchs de la saison, des formations à sa portée, Castres donc dès ce week-end, Brive enfin, qui aura soit décroché dans la course à la qualification, soit la jouera encore.

Cela s’annonce en revanche très compliqué pour Dax, qui malgré une fin de saison intéressante, avec notamment une victoire à Montauban, n’a plus son destin entre ses mains. En Effet, en recevant Toulon ce week-end, les Landais pourraient entretenir l’espoir, mais il serait extrêmement mince, avec un déplacement à Clermont pour la dernière journée.

Mais si le sport peut réserver des surprises, un exploit landais n’est pas à exclure, et encore moins des contre-performances de ses concurrents directs. Et encore une fois, les cas d’égalité départagerait tout ce beau monde, et enverrait l’un d’entre eux en PRO D2. Et les calculs ne seront pas simples
- Pour le moment, le CO devancerait tous ses concurrents, mais doit encore affronter Bourgoin, et pourrait perdre son leadership face aux Isérois
- Les Toulonnais devancés par Castres, finiraient devant Bourgoin, mais pourraient également être dominés par Dax au sortir de la rencontre de ce week-end (s’étant déjà incliné à Mayol face aux Landais)
- Bourgoin, qui finirait pour le moment devant Castres (en l’ayant emporté dans le Tarn à l’aller), devance également Dax mais est à la traine face à Toulon.
- Dax enfin, qui peut présenter un bilan positif face à Toulon après le match de ce week-end (et après s’être imposé sur la Rade), serait en revanche devancé par ses deux autres adversaires.




* En cas d’égalité, selon l’article 331 des Règlements Généraux de la LNR:

« Si deux ou plusieurs équipes se trouvent à égalité, leur classement sera établi en tenant compte des facteurs ci-après, considérés dans l’ordre, l’examen de l’un deux n’étant à faire que si celui qui le précède n’a pas permis ce classement :

- Nombre de points terrain obtenus sur l’ensemble des rencontres ayant opposé entre elles les équipes restant concernées (y compris le cas échéant points de bonus et points de pénalisation) ;
- Goal-average sur l’ensemble des rencontres ayant opposé entre elles les équipes restant concernées ;
- Plus grande différence entre le nombre d’essais marqués et concédés sur l’ensemble des rencontres ayant opposé entre elles les équipes restant concernées ;
- Goal-average sur l’ensemble des rencontres ;
- Plus grande différence entre le nombre d’essais marqués et concédés dans toutes les rencontres »




LNR
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 9:24

Lièvremont :«La dernière chance»




Cette fois, c'est vraiment le match de la dernière chance. En recevant Toulon vendredi soir lors de la 25e journée, Dax joue son va-tout dans le Top 14. Une défaite mettrait fin aux espoirs des Landais avant un déplacement problématique à Clermont. L'entraîneur Thomas Lièvremont fait le point sur la situation et revient sur quelques moments clé de la saison.

«Thomas Lièvremont, dans quel état sont vos troupes avant ce match capital ?
Au niveau du physique, il y a quelques bobos, quelques incertitudes. Au niveau du moral, j'espère qu'il est bon. La victoire à Montauban leur a donné le droit de se battre jusqu'au bout. J'espère qu'ils ne vont pas lâcher à deux matches de la fin.

Ce serait mal venu, surtout avant un match essentiel pour le maintien.
Oui, c'est le match de la dernière chance et il faut absolument le gagner. C'est pour cela que s'ils ne sont pas prêts mentalement maintenant, ils ne le seront jamais.

Vous semblez douter de l'implication de vos joueurs...
Pas du tout, non. Mais c'est toujours compliqué de connaître l'état mental de ses troupes. Sur ce que j'ai vu cette semaine à l'entraînement, il y a beaucoup d'application, beaucoup d'envie. Donc j'espère que le travail de la semaine va se reproduire vendredi sur le terrain. Je ne suis pas remonté contre eux, mais je ne peux pas être trop confiant non plus.

Vous avez vécu une terrible série de dix défaites qui a plombé votre saison. Comment avez-vous vécu cette période ?
Difficilement, très difficilement. En fait, il y a eu trois phases dans cette période. D'abord, nous avons senti le vent du boulet, mais rien n'était inquiétant. Ensuite, il y a eu un moment où rien n'allait vraiment plus. Enfin, est arrivé un moment où cela allait mieux mais où nous n'arrivions pas à gagner. La réussite nous fuyait. Nous sommes passés un peu par tous les stades. Mais après avoir perdu contre Biarritz, ce fut contre Bayonne, Brive, Perpignan... Malgré tout, j'ai toujours senti que le groupe était mobilisé. Sauf peut-être à Bourgoin.

Malgré tout, vous êtes une des rares équipes à avoir su vous imposer à Montauban, alors que personne ne vous attendait.
Oui. Mais sur nos prestation précédentes, à part à Bourgoin, il y avait déjà du mieux. Nous devons gagner à Bayonne, pareil contre Brive à la maison. C'est plus par de petites erreurs de notre côté et des coups du sort que tout nous échappe.

La saison n'avait pas si mal commencé. Comment expliquez-vous cette chute ?
Déjà, le match contre Clermont, à domicile, nous avait fait très mal avant la trêve (défaite 16-20). Nous perdons à la soixante-dix-neuvième minute. Et encore, nous ne sommes pas sûrs de l'avoir vraiment perdu puisque c'est un essai très litigieux qui est accordé à Clermont. Mais c'est comme ça... Derrière, nous savions que nous allions connaître une période difficile en allant à Paris et en recevant Toulouse coup sur coup. Mais le tournant de la saison, c'est la défaite à domicile contre Castres (16-32). Elle était justifiée mais elle nous a mis au fond. Mais, encore une fois, nous nous attendions à deux mois très difficiles.

N'y a-t-il pas eu un problème de préparation et de recrutement, vu que vous deviez descendre ?
Je ne vais pas me cacher derrière ces excuses là, ce serait trop facile. Forcément, cela a joué, mais pas autant qu'on pourrait le penser. Au niveau de l'effectif, nous savions que ce serait difficile sur la fin. Nous avons utilisé très souvent les mêmes joueurs en raison d'un banc pas assez profond. Et au bout d'un moment, les joueurs ont montré de la lassitude, tant physique que mentale. Et cela a correspondu à cette période difficile.

Pour en revenir à vous, qu'en est-il de votre avenir ?
Je reste à Dax. Quoi qu'il arrive en fin de saison. »

L'Equipe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 10:09

Le groupe de Toulon

L'encadrement du RC Toulon a communiqué le groupe qui affrontera Dax ce vendredi à 20h35.

Avants.- Auelua, Bastères, Collins, Fitzgerald, Galasso, Kubriashvili, Labadze, Lozada, Maestri, Missoup, Ribes, Skeate, Suta, Taumoepeau, Van Niekerk (cap.)

Arrières.- Barnard, Fauqué, Henjak, Jagr, Jordaan, Kefu, Pisi, Rooney, Sinoti, Umaga, Williams.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 13:05

La 25e journée en questions



Si les quatre demi-finalistes sont déjà connus, la course au maintien n'est pas encore terminée. Dax va jouer une dernière carte face à Toulon. En revanche, le suspens reste entier pour les places européennes. Brive doit se reprendre.

Dax peut-il encore se sauver ?

Grâce à deux victoires lors de leurs deux derniers matchs, les Dacquois, qui paraissaient condamnés, se sont relancés dans la course au maintien. Mais leur survie ne tient qu'à un fil, surtout qu'ils se déplaceront à Clermont lors de l'ultime journée. Autant dire que pour garder un minimum d'espoir, les Landais doivent absolument vaincre Toulon, un concurrent direct. Mais, avec 5 points de retard sur leurs adversaires, gagner pourrait ne pas être suffisant et il leur faudra certainement empocher le bonus offensif pour avoir une chance d'assurer leur place en Top 14 l'an prochain. Seulement, si dans le même temps, Bourgoin (12e) bat Castres, Dax pourra commencer à dire adieu à l'élite. "C'est un match qu'il faudra d'abord essayer de gagner, rappelle sagement Thomas Lièvremont, l'entraîneur dacquois. Le reste viendra en son temps si l'occasion se présente." Par contre, pour les Varois, une victoire assurerait le maintien... Et même un bonus défensif serait un grand pas vers celui-ci.

Toulouse cherchera-t-il à reprendre la première place ?

Depuis son quart de finale européen perdu face à Cardiff, le Stade toulousain traverse une passe difficile. Une défaite à Toulon puis un match remporté de justesse contre Bourgoin. Voilà pourquoi les champions de France doivent impérativement se rassurer et retrouver une bonne dynamique à l'approche des demi-finales. Cela commence par un périlleux déplacement sur le terrain de Bayonne. S'y imposer marquerait le retour au premier plan des Hauts-Garonnais et au-delà du jeu, les Toulousains peuvent également essayer de reprendre la première place, cédée à Perpignan depuis deux journées. Un fauteuil de leader qu'ils ont occupé durant une grande partie de la saison. Et même si le programme du week-end catalan paraît plus abordable (réception de Montauban), le reconquérir serait un gage de confiance avant de basculer vers les phases finales.

Brive va-t-il se relancer dans la course à l'Europe ?

Après trois revers de rang, Brive a mis en péril son éventuelle qualification pour la prochaine H Cup. Du coup, le club corrézien n'a plus le choix : Il faut prendre les quatre points, voire les cinq, face à Montpellier samedi et attendre une contre-performance des concurrents directs que sont Bayonne et Biarritz. Cela permettrait aux Brivistes de repasser devant ces équipes avant la dernière journée et donc de s'octroyer un avantage non négligeable pour la dernière ligne droite. "Nous sommes à 160 minutes de notre objectif. Il ne faut plus calculer et tout donner", nous confiait le demi de mêlée Jean-Baptiste Péjoine. Les 80 premières opposeront les Coujoux à une équipe héraultaise qui n'a absolument plus rien à jouer dans l'exercice en cours. La question reste donc de savoir si elle jouera à 100% son rôle d'arbitre...

Biarritz peut-il s'imposer à Paris ?

Pour des raisons bien différentes, Biarrots et Parisiens se doivent de gagner dimanche. D'un côté, les Basques, qui sont revenus à la 5e place lors de la dernière journée après une belle remontée, ne peuvent pas se permettre d'abandonner leur position qualificative pour l'Europe. D'un autre, les joueurs du Stade français, après plusieurs sorties inquiétantes, se sont rassurés en l'emportant à Castres et ont l'obligation de confirmer. Ne serait-ce que pour essayer de capitaliser enfin avant les demies. Toutefois, au vu de leur état de forme actuel, les Biarrots, qui retrouvent leur éclat d'antan, semblent avoir les capacités de créer une surprise à Jean-Bouin face à une formation parisienne encore fragile.

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 13:07

Pichot touché

Le Stade Français va sans doute devoir faire sans Agustin Pichot pour le choc de la 25e journée contre Biarritz samedi. Le demi de mêlée argentin a dû quitter l'entraînement mercredi et il se plaint des adducteurs. Le staff médical du club de la capitale semble assez inquiet pour l'ancien capitaine des Pumas, qui pourrait même être incertain pour les phases finales.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Top 14 : la 25ème journée en questions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Top 14 : la 25ème journée en questions
» 25ème journée de Top 14 (live)
» [25ème journée] Nice - Caen [1-0]
» Réactions sur la 25ème journée de Pro D2
» 25ème journée de TOP14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: Archives (2009-2010) :: -Top 14/Les Fédérales-
Sauter vers: