Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 Le chef Michel Trama derrière Agen (La Dépêche)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le chef Michel Trama derrière Agen (La Dépêche)   Sam 23 Mai - 10:39

Pro D2. Agen-Oxyonax. Le chef Michel Trama derrière Agen

Le chef trois fois étoilé, membre de l'Académie du SUA, sera dans les gradins demain.




Pour la toque de Puymirol, une victoire, ça se mitonne. Photo archives

Michel Trama, chef trois fois étoilé au guide Michelin, veille du haut de la bastide de Puymirol sur la destinée des Loges de l'Aubergade. Inventeur, créateur, il fait partie du club très fermé des Trois étoiles en France.

Membre de l'Académie du SUA, il est aussi un fervent supporter des «bleu et blanc». Et sera dans les gradins d'Armandie demain pour encourager et applaudir les joueurs agenais.

Pression, stress, situation d'urgence, le chef a l'habitude des confrontations au sommet. Et sait combien ce genre de rencontre peut coûter en énergie. Mais habitué à jouer trois matchs par jour (le petit déjeuner pour ses hôtes et les deux autres repas), il vit intensément le rythme de quelqu'un qui remet son titre en jeu chaque jour.

Longtemps on se souviendra, et lui le premier, de ce jour de 2004 ou il était consacré troisième étoile et meilleur chef de l'année.

Trama, dans le monde de la cuisine, ça sonne comme un label de qualité, presque une marque déposée.

Self made man, il a tout tenté, tout osé puis s'est imposé à la force de la casserole pour trôner désormais parmi l'élite. Ambassadeur du bon goût français sur la planète il est aussi un fervent défenseur de l'art de vivre dans le Sud-Ouest.

Et sa cuisine s'inspire directement des saisons et du marché. Savoir-faire, inventivité, création et transmission, son crédo se conjugue en saveurs et se décline en chaud-froid, en pressé, en émulsion…Pas de magie, mais du génie. Et du travail, encore et toujours du travail ; de la recherche pour marier des produits, pour tester les recettes, pour être prêt pour ces trois matchs par jour.

«J'ai entendu dire une fois qu'il valait mieux être les premiers dans la deuxième division que les derniers dans la première », c'est pas un bon raisonnement, c'est comme si on disait en parlant d'un chef qu'il n'a pas la troisième étoile mais qu'il la mériterait, eh bien moi je préfère l'avoir, et je préfère que les joueurs jouent leur matchs et montent. » La parabole est encourageante pour les hommes de Christian Lanta qui iront chercher la qualification et la montée parce qu'ils la méritent.

Demi-finale

J moins 1


--------------------------------------------------------------------------------

« Ne pas louper son rêve »

Comment vivez-vous ces phases finales ?

Quand le SUA joue, j'ai quelqu'un en cuisine Eddy, qui est toujours au courant dus core par téléphone. On vibre avec eux. Demain, c'est leur match. Pour cette jeune équipe, c'est super d'arriver à ce niveau, la suite dépend d'eux.

Quels conseils pouvez-vous leur donner pour gérer la pression ?

Ne pas avoir le trac, ne pas perdre son sang froid. La préparation à ce niveau sera très importante. Préparation collective mais également préparation mentale de chaque joueur qui est un cas particulier. Il ne faut pas y penser mais c'est vrai qu'il y a une pression terrible. Il faut pouvoir évacuer le stress et rester naturel. Je prend une exemple au restaurant avec un journaliste dans la salle, si on stresse, si on ne se contrôle pas, on se plante. Quand tu sais faire tu sais faire, quand tu sais pas tu sais pas. Il faut aller jusqu'au bout des choses. Les étoiles, je les mérite trois fois par jour et j'ai le trac, la boule…

Quel est votre meilleur souvenir en bleu et blanc ?

Quand je suis arrivé en Lot-et-Garonne, ils étaient champions de France. Je me souviens aussi très bien du premier match de rugby que j'ai vu : c'était à Colombes, au tournoi des V Nations, Crauste, Gachassin…j'avais 13 ans et j'ai mordu à l'hameçon. Aujourd'hui, on connaît le Lot-et-Garonne pour trois choses, le pruneau, le SUA et Francis Cabrel.

Une phrase pour les encourager ?

Ne pas louper son rêve et aller jusqu'au bout de son rêve.

Quel poste ou quel joueur vous admirez le plus ?

Arrière, j'ai toujours en mémoire les souvenirs de Serge Blanco, c'est un poste qui me fait rêver. J'aime aussi le jeu de Cédric Heymans, il a une chose queles autres n'ont pas. Et puis il y a eu J.P.R Williams, le Gallois. Enorme.


La Dépêche
Revenir en haut Aller en bas
agenais de vienne
Champion de france
Champion de france


Masculin
Nombre de messages : 1334
Age : 38
localisation : Seyches
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Le chef Michel Trama derrière Agen (La Dépêche)   Sam 23 Mai - 11:28

Il voudrait pas mitonner un repas gastronomique pour nos hôtes oyonaxiens Mr.Red disons demain midi Exclamation

Leur faire découvrir le Sud Ouest serait sympa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le chef Michel Trama derrière Agen (La Dépêche)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le chef Michel Trama derrière Agen (La Dépêche)
» Juste une question : et si Michel Denêtre ne resignait pas ?
» Agen-Toulouse Espoirs
» Tournoi de St Michel Chef Chef
» Michel Serres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: **Forum de rugby du Sua** :: -Messages aux joueurs/interviews/articles-
Sauter vers: