Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 8ème journée de Top 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
scaliger
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 3659
Age : 29
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Ven 25 Sep 2009 - 23:28

Albi a même pas une semaine pour savourer : mardi c'est la finale du championnat du Tarn !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 8:22

RUGBY TOP 14 (8E JOURNÉE), ALBI - BAYONNE. Au terme d'une rencontre émaillée de bagarres, les Bayonnais ont été défaits par la lanterne rouge



Dans l'enfer du Tarn

Bayonne a vécu l'enfer hier à Albi. Malmenés, écrasés, broyés, même, en première période, par les avants albigeois, les Bayonnais n'ont trouvé les ressources pour renverser la tendance que pendant un quart d'heure, en début de seconde mi-temps. Autrement, ce match fut celui des Tarnais. Lesquels, à part un énorme paquet d'avants et un buteur en réussite, n'ont pas proposé grand chose.

Beaucoup d'agressivité donc. Et qui, à plusieurs reprises, a dépassé les limites. En première période d'abord, quand Craig Gower, victime d'une fourchette de Kevin Boulogne, se fait justice. Son geste déclenche une bagarre générale au sortir de laquelle l'ouvreur bayonnais écope d'un carton jaune. Puis dans le couloir des vestiaires à la mi-temps. Richard Dourthe, l'oeil gauche légèrement tuméfié : « Thierry Mentières a pris un coup de poing par derrière de la part de Laurent Baluc-Rittener (troisième ligne albigeois), qui n'avait rien à faire là parce qu'il n'était pas sur la feuille de match. Je l'ai pris par le col pour les séparer. Il y a eu ensuite une bagarre. Une bonne vieille bagarre avec tous les joueurs et les remplaçants. Nous avons tout signalé dans la règle ».

Et si le second acte fut plus tranquille, il n'en demeure pas moins que le pilier albigeois Christophe Lafoy sera exclu après avoir reçu un second carton jaune (80e). Deux avertissements pour autant de brutalités sur ses adversaires.

Plusieurs blessés
Avant la rencontre, le pilier italien Salvatore Perugini prévoyait un « match à l'ancienne ». Dourthe, directeur sportif de l'Aviron préfère lui parler « d'une époque révolue dans le rugby professionnel ». Avant de dresser un froid constat. « Nous n'avons pas été assez forts et serein pour gagner ce match, qui était à notre portée ». Et comme si cela ne suffisait pas, Bayonne a perdu Dwayne Haare dès la 11e minute (entorse au ligament latéral du genou gauche), puisBeñat Arrayet (ischios-jambiers), dix minutes plus tard .

Mais au-delà de l'ambiance et des coups du sort, il y avait hier au Stadium d'Albi une équipe aux abois qui jouait, déjà, sa survie en Top 14. Et Frédéric Manca, promu buteur tarnais hier, a fait preuve d'une réussite que n'ont pas connu ses homologues basques. Cédric Garcia, rentré à la place de Beñat Arrayet, et Pierre Bernard n'ont ni l'un ni l'autre pu régler la mire. Au grand dam de Richard Dourthe : « Encore une fois, c'est la défaillance de nos buteurs qui nous fait perdre le match ».

Pourtant, l'Aviron avait les moyens de s'imposer. Dans le jeu et techniquement, la différence était criante. Craig Gower, qui doit peut-être parfois faire preuve de plus de simplicité, a tenu son rang d'animateur à la perfection. L'ouvreur australien, qui a retrouvé à ses côtés son compère Sam Gerber n'a pas attendu longtemps pour le servir. On joue la 8e minute quand un mouvement promis à l'essai échoue sur un ballon tombé. Mais l'Aviron subit les poussées tarnaises. Kévin Boulogne, dans tous les coups hier, les bons et les mauvais, est porté dans l'en-but par ses gros juste avant la pause. Le jeu bayonnais finit bien par payer, à la 52e, quand Gower mystifie toute la défense d'Albi pour servir Jean-Baptiste Peyras, mais cet essai ne suffira pas. L'Aviron repart d'Albi avec un point de bonus défensif, dont se contente Richard Dourthe. Et avec de gros regrets, aussi.

Auteur : antoine tinel
SO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 8:23

BIARRITZ - TOULON. Décisif face à Bayonne puis à Brive, Valentin Courrent, fixé à l'ouverture, retrouve aujourd'hui Philippe Saint-André, l'entraîneur du RCT, celui qui a relancé sa carrière à Sale


Courrent retrouve son mentor


La confidence date de juin 2006. Les Sharks de Sale, avec leur colonie française (Sébastien Bruno, Sébastien Chabal, Daniel Larrechea, en plus de Valentin Courrent et de Philippe Saint-André, l'entraîneur) viennent de remporter le titre de champion d'Angleterre. Courrent boucle ses valises pour rejoindre le Stade Toulousain. Saint-André, qui voit s'éloigner à regrets son buteur, le prend à l'écart. « Oublie ton poste de demi de mêlée, ton avenir se fera à l'ouverture ».

« Il ne s'est pas trompé » rigole Valentin Courrent. Le soleil qui baigne Aguilera brille autant que le sourire d'Aaron, son fils, né voilà deux semaines au matin du derby basque. Courrent semble épanoui au terme d'une saison blanche, victime d'une grave lésion des ischio-jambiers qui l'a tenu écarté des terrains d'octobre à avril. En évoquant Philippe Saint-André, désormais à Toulon, ses yeux ont brillé. « Il m'a fait venir comme 9 et j'ai principalement joué en 10. Il y a eu comme un déclic à ses côtés, maintenant je veux rester à ce poste ». Entre les deux hommes, le courant est passé. « L'homme m'a de suite plu, j'aime sa façon de dire les choses. Pour un joueur, il est essentiel que l'entraîneur communique, établisse un vrai lien. Philippe communique très bien avec les joueurs, quand on ne joue pas on sait pourquoi on ne joue pas, on sait ce qu'on doit travailler, pourquoi celui qui joue à notre place est devant nous ».

« Je lui dois beaucoup »

Dans le froid et le brouillard de la banlieue de Manchester, Courrent est parti chercher l'inconfort, après s'être engourdi à Brive. « Je voulais franchir un cap physiquement, à Brive je me laissais aller. ». Aux côtés de l'ancien ailier international, Courrent se régale. « Il m'a guidé, épaulé. Si je n'étais pas passé entre ses mains, je ne serais sans doute jamais allé à Toulouse. Et donc ici à Biarritz. Je lui dois beaucoup ». Courrent retient notamment « ce côté opportuniste, sur lequel il a beaucoup insisté. Il voulait qu'on sorte d'un jeu stéréotypé ». Précisément ce qu'attend aussi Jack Isaac, l'entraîneur des trois-quarts biarrots. « C'est un joueur qui est naturellement porté vers l'animation offensive, on essaye de lui donner un maximum de rencontres pour faire évoluer son jeu sur la continuité. Huit mois sans jouer, à son poste, c'est très dur. Il repart de zéro ou presque ».

« Je ne ressens plus de douleur en jouant, c'est un premier palier. La prochaine étape c'est prendre des repères dans le jeu, me remettre à tenter des coups et faire jouer les autres », témoigne Courrent. Du haut des tribunes, Serge Blanco, le président biarrot, savoure : « Il va nous faire du bien ». Pour la première fois depuis plus d'un an et un succès à Aguilera face à Brive (24-5) il formera cet après-midi la charnière avec Dimitri Yachvili. Deux buteurs de haut-rang qui se partageront la tâche des tirs. « On s'en est parlé, en ce moment je suis en réussite, lui revient de blessure, c'est moi qui prendrai le pied au moins au début ». Avant de le prendre dans le jeu ? C'est le dernier échelon qui attend Biarritz, à une semaine de recevoir le champion de France Perpignan et quinze jours avant d'entamer la Coupe d'Europe.

Auteur : nicolas bridoux
SO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 8:25

TOULOUSE - STADE FRANÇAIS. Les grands rivaux de la décennie connaissent un début de saison en demi-teinte

Un drôle de « clasico »


La rivalité qui oppose le Stade Toulousain et le Stade Français a été depuis dix ans l'un des principaux moteurs de l'actualité du rugby français. Leur antagonisme s'est nourri de petites phrases venimeuses, de quelques bagarres générales mais surtout de rencontres somptueuses, presque toujours au sommet. Et les petites histoires qui ont pendant cette décennie rythmé la vie des deux clubs, ont rarement éclipsé la dimension sportive de leur confrontation. « Ce match restera bien dans la tradition », a prédit Guy Novès, le manager général de Toulouse.

Faut-il y voir le signe d'une hégémonie déclinante mais, après sept journées, les deux grands rivaux ont abandonné à Perpignan et Clermont, les finalistes de la précédente édition, le champ de l'excellence. Que retenir du début de saison toulousain ? Les fulgurances de Yann David et le retour en forme de Fred Michalak, les difficultés de Louis Picamoles à trouver ses marques et de toute une équipe à s'exprimer collectivement. Quoi d'autre ? L'embarrassant dérapage nocturne de Byron Kelleher, blessé à l'épaule et au visage dans une bagarre il y a deux semaines alors qu'il était en état d'ébriété.

L'incident qui fait tache

Ce n'est qu'un incident mais il fait tache au sein d'un groupe qui ne vit pas forcément de manière consensuelle, le statut privilégié dont jouit le demi de mêlée néo-zélandais. Et l'accroc est d'autant plus voyant que Toulouse présente un tableau de marche ordinaire (trois défaites) à l'aune de ses standards habituels.

Mais la fin d'été du Stade Français n'a pas été beaucoup plus glorieuse (3 défaites aussi). Elle a obligé le président Max Guazzini à trancher dans le vif et à se séparer de ses entraîneurs Ewen Mckenzie et Christophe Dominici. Depuis, Jacques Delmas et Didier Faugeron, les deux consultants techniques appelés au chevet du club parisien, ont remis un peu d'ordre dans la maison. Suffisamment pour aller bousculer les Toulousains ? Peut être pas. « On va surtout pouvoir s'étalonner », estime le troisième ligne parisien Pierre Rabadan.

En regardant le contenu des performances toulousaines, on a en effet le sentiment que « les résultats vont venir », comme l'espère Novès. Avec 92 % de ses ballons pris en touche, 22 ballons conquis en mêlée sur introduction adverse, Toulouse est l'équipe la plus performante du Top 14 en conquête directe. Les bases sont là.
Ne reste, si l'on est Rouge et Noir, qu'à rosser le Stade Français pour évacuer ses frustrations et lancer la saison.

Auteur : Arnaud David
SO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 8:28

8e journée. Du spectacle à tous les étages


La «revanche» de la finale 2009 entre Perpignan et Clermont, le choc entre Toulouse et le Stade Français, le duel des ambitieux entre Biarritz et Toulon et les débuts du Sud-Africain François Steyn avec le Racing-Métro rythmeront la 8e journée du Top 14 de rugby disputée ce week-end.

Perpignan (2e) - Clermont (1er): trois mois après la finale du Top 14 2009, Catalans et Auvergnats se retrouvent à Aimé-Giral. Remis de leur 10e défaite en finale, les Clermontois occupent la première place du classement et ambitionnent de faire un coup en Catalogne. L'Usap reste sur des performances en dents de scie (défaite à Bourgoin, victoire face à Montauban) et a besoin d'un franc succès à domicile pour se rassurer définitivement et reprendre la première place.

Toulouse (4e) - Stade Français (7e): ce «clasico» habituel du rugby français souffre de la sérieuse concurrence dictée par l'affiche Perpignan-Clermont. Les deux équipes, au demeurant, ne sont pas au sommet de leur forme: Toulouse reste sur une défaite (13-18) à Marseille contre Toulon et cherche toujours un match référence. Les Parisiens, eux, restent sur deux succès contre Castres (44-18) et Bourgoin (20-6), en cadeau de bienvenue des nouveaux entraîneurs Jacques Delmas et Didier Faugeron, et jugeront de leurs récents progrès dans cette première grosse échéance de la saison.

Biarritz (6e) - Toulon (3e): cette rencontre entre les deux outsiders les plus crédibles du Top 14 promet d'être animée. Biarritz et Toulon sont les deux équipes en forme du moment: les Basques restent sur trois succès consécutifs contre Bayonne, Paris et, plus récemment, à Brive. Les Toulonnais ont fait chuter Toulouse au stade Vélodrome, après s'être offert Clermont en début de saison. Le club varois doit à présent ramener des points de ses matches à l'extérieur pour conserver sa troisième place, convoitée par le BO.

Racing-Métro (13e) - Montpellier (11e): le Sud-Africain François Steyn n'aura eu droit qu'à trois jours de préparation avant son premier match à Colombes sous ses nouvelles couleurs. Mais l'urgence a été déclarée au Racing, treizième et premier relégable après sa défaite (6-9) à Castres.
Mais Montpellier, balayé (3-26) à Bayonne dimanche dernier, ne possède qu'un tout petit point d'avance sur le Racing et pourrait à son tour glisser dans la zone de relégation en cas de défaite.

Montauban (9e) - Bourgoin (12e): après trois victoires consécutives, Montauban a marqué le pas contre Castres (18-18) et surtout à Perpignan (9-28). La victoire est impérative samedi à Sapiac pour ne pas g?cher un début de saison réussi. Bourgoin est dans la même situation après sa défaite honorable (6-20) à Paris, la troisième en trois tentatives hors d'Isère. Malheur au vaincu, qui risque de s'enferrer dans le bas du tableau.

La Nouvelle République des Pyrénées
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 8:32

Le CO a fait trembler Brive


Rugby, Top 14. Le CO avec beaucoup de courage et d'abnégation revient de Brive avec le bonus défensif (9-11).


Hier soir, après une journée très ensoleillée sur la cité de Brive-La Gaillarde, la fraîcheur est tombée rapidement avec son lot de rosée sur la pelouse du Stadium municipal. De quoi inquiéter un peu les amateurs de grandes envolées. On verra tout au long de la partie que le cuir humide, allait réserver de mauvaises surprises aux locaux dans leurs entreprises avec les lignes arrières. Mais on sait bien que les Brivistes n'attendaient pas le CO dans ce secteur de jeu, promettant plutôt une belle empoignade au niveau des packs.

Et l'entame de la rencontre a tenu ces promesses, n'enlevant rien aux angoisses de Madame Boscus , qui avait suivi en Corrèze le fiston titularisé à l'ouverture pour la première fois de sa jeune carrière.
L'ouvreur castrais fut d'ailleurs dans le bain sans tarder avec le pressing imposé par les Corréziens.

Sports G, mais c'était lui qui lançait parfaitement bien Garcia, lequel échappait au plaquage d'Andy Goode avant d'être repris à trois mètres de la ligne d'essai.

L'aisance affichée en début de rencontre dans l'alignement par les Castrais faisaient également partie des choses encourageantes. Et comme dans le secteur défensif, les barbelés castrais étaient de mise, les Brivistes, certes le plus souvent maîtres de la balle éprouvaient les pires difficultés à s'approcher du but. A la pause, le score étriqué (6-3) a sanctionné le manque de finition du CAB mais aussi la solidarité des Tarnais lorsqu'ils étaient confinés dans leur camp.

Manque de réalisme castrais

Notons aussi qu'à deux reprises, le CO a apporté le danger très près de la ligne briviste. Avec finalement un score (6-3) reflétant à la pause les maladresses brivistes et le manque de réalisme castrais.
Hélas pour le CO, la reprise fut cinglante de la part du CAB, Deux renversements d'attaque, cette fois sans laisser tomber la balle, et l'essai était imparable sur l'aile gauche du CO. De quoi couper les pattes. Il n'en était rien, les Castrais sont repartis de plus belle à l'assaut du camp local. Et même si les Castrais ont dominé territorialement, il fallait quand même le pied de Romain Teulet pour alimenter le tableau.

Avec simplement 2 points de retard pour le CO et l'entrée du banc, l'intensité s'est faite plus précise. Le CAB avait perdu de sa superbe et l'appétit avait rejoint le camp castrais. Encore fallait-il marquer ces deux petits points pour mettre encore plus de pression sur le mental local. Deux points qui ne viendront pas. Le Co ne revient pas bredouille de Brive, il a dû se contenter du bonus défensif, mais il a quand fait passer de gros frissons dans les rangs corréziens. Et c'est tout en son honneur. Il a des défaites qui portent les vertus de la victoire, sétait le cas hier soir pour le CO.

La Dépêche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 8:37

Narbonne présente son équipe type


Patrick Arlettaz a perdu de son flegme et était agacé d'entrée de conférence de presse. À la question de savoir si les titulaires (Tawaké, Madaule, Martial absents à Oyonnax plus Mynahardt et Vunisa remplaçants) s'étaient finalement bien reposés. Est-ce dû à la courte défaite à Oyonnax (6-13) qui aurait pu se transformer en victoire si les deux meilleurs marqueurs d'essai narbonnais avaient été alignés ? On ne le saura pas car Patrick Arlettaz a répondu que « le capitaine Madaule qui avait tout de même fait le lointain déplacement avait bien dormi et qu'il pensait qu'il fallait reposer ceux qui avaient enchaîné trois matchs et qu'ils n'allaient pas être performants à Oyonnax ». Une pirouette hasardeuse de l'entraîneur des lignes arrière. Bref, le Racing s'est incliné à Oyonnax et finalement nombreux sont ceux qui aujourd'hui émettent des regrets. Des regrets qu'il ne faudra pas avoir une nouvelle fois ce soir. C'est d'ailleurs la raison qui a poussé les coaches à faire revenir toutes les stars (Tawake et Vunisa entre autres). « Le match que l'on a fait à Oyonnax ne sera pas satisfaisant pour aller gagner à Aix. On a été trop timide. Au moment ou on devait faire la différence, on s'est contenté de faire le jeu au pied. Sur trois séquences, on doit faire le jeu au pied. On a été trop attentiste. Surtout qu'être attentiste n'est pas notre philosophie ».

À Aix ce soir, les Narbonnais peuvent-ils reprendre la première place de la poule ? « Ce qui nous a agacés, c'est d'avoir perdu à Oyonnax avant d'avoir perdu la première place de la poule » confie Arlettaz. « La première place n'est pas notre objectif. L'objectif est de gagner quatre matchs en cinq rencontres. Il nous reste donc cette victoire à ramener d'Aix », confirme Grammatico. « On n'aura pas rempli notre mission si on ne gagne pas à Aix », rajoute Arlettaz. Après être allés gagner à Lannemezan, les Narbonnais tentent d'aller gagner à Aix, l'autre promu de la poule. « L'an passé, on était parti pour aller gagner à Colomiers et à Bourg. On avait concédé le nul à Colomiers et Bourg nous avait mis une trempe. Mais cette année, changement de décors, les joueurs y croient et mois aussi. J'en suis persuadé », termine Arlettaz.

Pottas (sciatique) entre à l'infirmerie. Patrick Arlettaz certifie toutefois que le Sud-Africain aurait été remplaçant ce soir s'il avait pu jouer. Du fait des choix, Esteriola, Borwin, Logerot, Favre-Trosson sortent du groupe. On note les retours de Ramey, Algisi, Castex, Mynhardt, Madaule, Tawake et Salavea dans le pack, Buada, Ruiz, Martial et Vunisa dans les lignes arrière. Il ne reste que Voves (un seul joueur du pack), S. Hégarty, Grammatico, Fourie qui étaient dans le XV de départ à Oyonnax. Quatre joueurs conservent leur place, onze joueurs entrent en piste. L'équipe : Fourie, Martial, S. Hégarty, Grammatico, Vunisa, (o) Ruiz, (m) Buada, Salavea, Tawake, Madaule (cap), Mynhardt, Voves, Castex, Algisi, Ramey. Remplaçants : List, Vuli, Strauss, Beaux, Chevtchenko, Brendon Hegarty, Griffoul, Benali.


La Dépêche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 8:41

MTG : une autre saison commence


Rugby . Après le nul contre Castres et la défaite à l'USAP il faut repartir de bon pied, contre Bourgoin, aujourd'hui à Sapiac (14h30).


Pendant un temps certain, cette rencontre face à Bourgoin pouvait s'annoncer facile. On ne savait même pas si elle pourrait se jouer. Finalement, le CSBJ a réglé ses problèmes en coulisses et sur le terrain «pète le feu» même s'il reste sur un reves au Stade français, lui aussi en «renaissance». Cet après-midi, c'est donc encore une grosse lutte qui attend les joueurs du MTG. Une équipe qui retrouve une configuration que l'on qualifiera de «normale» après la bonne performance des «remplaçants» à Perpignan. Aujourd'hui, Cédric Rosalen est de retour après deux matchs sur le banc (il était quand même rentré en fin de rencontre face à Castres). Tant mieux car côté blessés, le MTG paie un lourd tribut cette année, le dernier en date étant l'absence pour toute la saison d'un autre demi d'ouverture, Régis Lespinas (touché aux ligaments croisés du genou à l'USAP). Outre le sjoueurs toujours à l'infirmerie, Sylvain Jonnet est venu se rajouter à la liste. N'en jetez plus! Heureusement, Marc Raynaud et Sébastien Calvet pourront compter sur le capitaine Clarkin, Battut, Viard ou encore Delasau qui font leur retour dans le groupe et dans l'équipe type. Car le MTG a besoin de toutes ses forces vives face à un adversaire plus que direct dans ce Top 14. Montauban doit impérativement garder ses distances avec Bourgoin (trois petits points derrière). Aucun match ne doit être galvaudé. Depuis le début de la saison, le MTG a répondu aux attentes face aux cadors du championnat (Toulouse, Toulon, Paris, Clermont, Perpignan, Castres). Désormais, ce sont des concurrents frontaux que va affronter le MTG (après Bourgoin, déplacement au Racing, réception d'Albi, réception de Biarritz, déplacement à Montpellier...). Une autre saison commence ou presque et chaque week-end, le combat n'en sera que plus féroce. Aux joueurs tarn-et-garonnais de le relever.

Du côtés des Berjaliens, l'équipe devra encore se passer de son arrière Florian Denos, toujours pas remis de l'entorse d'une cheville contractée contre Perpignan il y a quinze jours. En revanche, Matias Viazzo et Sylvain Charlet font leur retour.

La Dépêche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 8:47

Albi débloque son compteur


Albi a dû patienter jusqu'à la huitième journée du championnat pour empocher sa première victoire, face à Bayonne. Victorieux 19-15, les Tarnais l'ont emporté grâce à leur envie et un très gros combat. Les Basques prennent le bonus défensif mais peuvent nourrir des regrets.
Enfin, leur compteur de victoires est débloqué. Les Albigeois étaient les seuls, à l'aube de cette huitième journée du Top 14, à n'avoir jamais connu les joies d'une victoire. Voilà donc qui est fait. Les Tarnais ont pris quatre points qui, s'ils ne leur permettront pas de quitter leur place de lanterne rouge, leur offrent tout de même un grand bol d'air. Les larmes versées par le pilier Pierre Corréia lors du tour d'honneur après la rencontre en témoignent.

Ce premier succès n'a pas été simple à décrocher. S'ils ont fait la course en tête tout le match ou presque, les joueurs d'Eric Béchu n'ont jamais été à l'abri de Bayonnais eux aussi en quête de points. Pour s'imposer, le SCA est revenu à ses "bases" : le combat, le combat et le combat. Dans un match d'une tension extrême (deux cartons jaunes en douze minutes, plus un troisième transformé en rouge à la 80e pour Lafoy), émaillé de fautes incessantes et d'irrégularités de part et d'autre, le club jaune et noir a su scorer dans ses temps forts. Les Basques avaient des fourmis dans les jambes mais ne parvenaient pas à trouver de solutions pour contrer une défense tarnaise très agressive. Face à l'engagement extrême de leurs adversaires, ils ne parvenaient pas à mettre leur jeu en place.

Un match tendu

C'était ainsi les Albigeois qui marquaient les premiers, à la 36e minute de jeu par Boulogne. La défense bayonnaise, qui n'avait pas pris d'essai depuis 284 minutes, avait plié après un très bon travail des avants tarnais à cinq mètres. Le SCA menait 13-3 à la mi-temps, pas forcément brillant mais efficace. Vexés, les Ciel et Blanc prenaient le jeu à leur compte en deuxième période et se voyaient récompensés par un essai de Peyras (53e). Ils prenaient même l'avantage sur une pénalité de Garcia (61e).
Mais Bayonne retombait vite dans ses travers. Manque de réalisme, ballons rendus, mauvais choix, les visiteurs peinaient à garder leur calme face au jeu musclé de leurs adversaires. La partie était toujours aussi tendue et Manca offrait la gagne aux siens grâce à deux dernières pénalités (68e et 79e). Le carton rouge de Lafoy et le pressing bayonnais à quelques mètres de l'en-but albigeois affolaient le public du Stadium mais une nouvelle faute de main sonnait le glas des espoirs basques. Au bout du courage, Albi tenait bien sa première victoire. Et l'Aviron passait encore à côté de sa première victoire à l'extérieur, là où certains de ses concurrents directs se sont déjà imposés.

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 8:48

Brive, gagne-petit


Si Brive a assuré l'essentiel en dominant Castres (11-9) lors de la 8e journée, la manière n'a, une nouvelle fois, pas été à la hauteur des attentes. Au classement, les Corréziens reviennent à un point des Tarnais qui comptent encore un match en moins.

Les spectateurs d'Amédée-Domenech ne sont pas gâtés par le spectacle en ce moment. Et ils ne se sont pas privés pour le faire savoir avec des sifflets, malgré la victoire. Après le revers devant Biarritz la semaine dernière (12-15), ils attendaient sans doute une réaction de la part de leurs joueurs. Malheureusement pour eux, il faudra encore attendre. S'il y a bien eu victoire devant Castres, et c'est sans doute là l'essentiel pour les entraîneurs, il n'y a pas eu de quoi s'enflammer. Hormis l'action qui amène le seul essai, par Vincent Forgues, aucune tentative briviste n'est allée au bout.

Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé et d'avoir les joueurs pour. Avec Alexis Palisson, Fabrice Estebanez et Viliame Waqaceduadua, Brive avait les cannes. Les trois hommes ont déclenché de nombreux mouvements mais jamais ils n'ont réussi à les mener au bout. Jusqu'à la pause, on s'en est donc remis à la botte d'Andy Goode, histoire de ne pas rentrer bredouille aux vestiaires. Une pénalité et un drop de l'Anglais, contre une pénalité de Romain Teulet. Voilà les seuls points auxquels les spectateurs d'Amédée-Domenech ont eu droit en 40 minutes (6-3).

Forgues, seule étincelle

Par la suite, les Brivistes sont revenus un peu plus gaillards. Sur une touche apparemment anodine à 40 mètres de la ligne castraise, ils vont aller au bout grâce à Waqaceduadua, qui se rend de plus en plus indispensable. Le Fidjien s'ouvre une brèche et résiste à deux plaquages avant de trouver du soutien. Au bout de l'effort et de l'attaque au large, le troisième ligne Vincent Forgues vient redonner du baume au coeur aux spectateurs (11-3, 43e). De leur côté, les Castrais se montrent dangereux par intermittence mais butent sur un solide Jamie Noon qui plaque à tour de bras.

Heureusement pour eux, les Corréziens baissent d'un ton et se mettent à la faute à plusieurs reprises. Romain Teulet se charge donc de réduire rapidement le score à 11-9 (54e, 59e). Si plus rien n'est marqué, la tentative de drop du jeune ouvreur tarnais Boscus dans les arrêts de jeu n'est pas loin de déclencher une crise en Corrèze. Pour le CO, l'affaire est bonne malgré tout avant le match en retard à Albi mardi, dernier d'une série infernale d'un tous les quatre jours. Pour Brive, c'est chez le Stade français qu'il faudra trouver des certitudes. Pas simple...

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 8:53

Le soulagement de Béchu

Eric Bechu (Entraîneur d'Albi): "On est soulagés car on savait que cette équipe de Bayonne était extrêmement mobile et bonne sur des lancements de jeu avec de la vitesse derrière.

Il fallait à tout prix être capable de produire le match qu'ont fait les avants aujourd'hui pour monopoliser le ballon dans un petit périmètre et ne pas permettre aux Bayonnais de développer leur jeu. On se satisfait de cela pour le moment, c'est un encouragement pour les joueurs. Il faut continuer à travailler, car nous avons eu tellement de malheurs depuis le début du championnat".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 8:54

Dourthe: "Pas assez forts"

Richard Dourthe (Entraîneur de Bayonne): "On n'a pas été assez forts et sereins pour gagner ce match même si à un moment donné, on l'avait à portée de la main. Encore une fois, la défaillance des buteurs nous fait perdre.

Il va falloir travailler. Les Albigeois ne proposent rien, si ce n'est qu'ils sont costauds devant et ils ont un bon buteur. Il faut le savoir. Ensuite, il s'est passé des choses qui n'ont rien à voir avec le rugby. Dans le monde du professionnalisme, on ne doit pas voir ces échauffourées. On n'a pas su répondre par le jeu, on prend un point, on va s'en contenter".


Dernière édition par val le Sam 26 Sep 2009 - 8:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 8:55

Tillous-Borde: "Pas mal"



Sébastien Tillous-Borde (demi de mêlée de Castres): "On échoue de peu, on prend quand même un point c'est pas trop mal. Mais c'est vrai qu'à la fin, on peut porter plus le ballon et on ne le fait pas et on tente le drop d'un peu trop loin. Les joueurs sont contents.
Il y avait pas mal de changements mais les joueurs se sont accrochés malgré cet essai. Prendre un point de bonus défensif est une belle performance. Il faut prendre tous les points qu'on peut. Là, on en a pris un et peut-être qu'à la fin (du championnat) cela fera la différence. Maintenant, il va falloir bien récupérer pour jouer contre Albi. Ils sont en forme puisqu'ils ont gagné, ça va être un match difficile".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 8:55

Estebanez: "On se fait peur"



Fabrice Estebanez, arrière de Brive, est soulagé de la victoire des Corréziens sur Castres (11-9), lors de la 8e journée du Top 14. "Encore ce soir on se fait peur alors qu'on aurait dû tuer le match. On prend quatre points, c'est tout ce qu'il faut retenir."
"La semaine dernière on a perdu chez nous, ce soir il était important de prendre ces points, même à l'arraché. On produit quand même du jeu, on ne joue pas petits bras. On n'est pas récompensé pour l'instant, mais on est sur la bonne voie", a-t-il conclu au micro de Canal+.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 8:59

Bayonne-Garcia: "Beaucoup d'embrouilles, beaucoup de trucages"


Première équipe à s'incliner (19-14) cette saison face la lanterne rouge, Albi, vendredi, en ouverture de la 8e journée du Top 14, l'Aviron Bayonnais est tombé de haut dans le Tarn. Trop ambitieux dans le jeu face à un adversaire dur au mal et surtout trop à fleur de peau, les Basques pouvaient regretter ce faux pas, à l'image de leur buteur Cédric Garcia au micro de Rugby+: "Les Albigeois ont joué comme ils le faisaient en Pro D2, avec beaucoup d'embrouilles, beaucoup de trucages. C'est bien, qu'ils continuent dans ce sens... Nous, on s'est trop précipités, les phases de ruck ont été catastrophiques. Il faut revoir ça à la vidéo, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup d'approximations sur ce match. Il y aura d'autres échéances plus difficiles, il ne faut pas baisser les bras, mais il nous faut corriger ces fautes récurrentes de week-end en week-end."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 9:00

Steyn au secours du Racing-Métro


Son arrivée ne peut faire que du bien au Racing-Métro. Et tant pis si François Steyn vient tout juste arrivé en France. Le Racing-Métro, avant-dernier du Top 14, attend beaucoup de son champion du monde sud-africain.

"Ce que j'aime bien chez lui, c'est que c'est un joueur de rugby, un joueur magnifique", indique le manager du Racing-Métro Pierre Berbizier. "Mais ce n'est pas parce que vous vous appelez François Steyn que vous débarquez sur le terrain et qu'on vous ouvre les portes. En tout cas, je sais que les individus ne peuvent pleinement s'exprimer que lorsque ils ont pris leurs repères collectifs."

Capable de jouer arrière, ouvreur, centre ou ailier, buteur puissant et précis, sélectionné 36 fois avec l'Afrique du Sud, le champion du monde 2007 et récent vainqueur du Tri Nation devrait faire ses premières gammes sur le sol français au poste d'arrière. "Je ne connais pas encore assez bien ni mes coéquipiers, ni les combinaisons du club", explique-t-il. "J'aimerais prendre le temps de les apprendre. Mais dès que j'aurai commencé à maîtriser tout ça, j'aimerais passer premier centre car je préfère être plus près du contact."

Dans le groupe pour affronter Montpellier à Colombes samedi, le jeune colosse de 1,91 m pour 111kg aux allures de surfeur entame une deuxième saison avec une relative fraîcheur. "Pendant le Tri Nations, j'ai passé pas mal de temps sur le banc des remplaçants (ndlr, les trois derniers matches en fait), donc oui, physiquement, je me sens prêt", a-t-il souligné.

En plus de Steyn, la 8e journée du Top 14 sera marquée par les chocs des ténors Perpignan-Clermont et Toulouse-Stade Français.


Sport.fr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 10:36

Elissalde : «Nous passer dessus»

Le Toulousain Jean-Baptiste Elissalde s’attend à un gros match de la part du Stade Français.

«Je suis intimement persuadé qu'ils n'ont pas à faire une impasse ici ou tester de nouvelles choses, ils ont surtout envie de nous passer dessus et de gagner tout simplement. Pour le niveau comptable, pour la confiance, pour ce que vous voulez, parce que c'est un Paris - Toulouse. C'est ce qui s'est passé l'année dernière, c'est ce qui se passera l'année prochaine et dans les dix années à venir», a expliqué Jean-Baptiste Elissalde à la Dépêche du Midi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 11:55

ST: Kelleher sur le banc

Le staff technique ne voulait pas aucune décision avant le dernier entraînement mais finalement Byron Kelleher sera remplaçant ce samedi face au Stade français. Il effectue son retour à la compétition après une blessure à l'épaule gauche et à un oeil.

Heymans ; Clerc, Fritz, David, Donguy ; (o) Michalak, (m) Elissalde ; Maka, Sowerby, Dusautoir (cap) ; Albacete, Millo-Chlusky ; Lecouls, Servat, Human.
Remplaçants: Lacombe, Johnston, Lamboley, Bouilhou, Kelleher, Jauzion, Ahotaeiloa, Poux.


Dernière édition par val le Sam 26 Sep 2009 - 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 11:57

Racing: Steyn sur le banc

Arrivé lundi dernier en France, le Sud-Africain François Steyn est sur le banc des remplaçants du Racing-Metro dès ce samedi. Le trois-quarts centre, champion du monde en 2007, va découvrir le stade Yves-du-Manoir de Colombes face à Montpellier.

Fortassin ; Bobo, Gaugau, Chavancy, Saubade ; (o) Mehrtens, (m) Berry ; Vaquin, Chabal, Leo'o ; Raiwalui, Nallet (cap) ; Baïocco, Noirot, Lo Cicero.
Remplaçants: Festuccia, Tuugahala, Dellape, Clarke, Fillol, Steyn, Qovu, Orlandi.


Dernière édition par val le Sam 26 Sep 2009 - 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 12:01

Clermont : Le XV pour l’USAP

Vern Cotter, l’entraineur clermontois, a annoncé ce samedi matin le quinze qui débutera la partie face au champion de France perpignanais avec une configuration inédite (pour le pack notamment) pour le choc de la 8ème journée à Aimé-Giral.

Le XV clermontois : Floch - Nalaga, Fofana, Joubert, Ju.Malzieu - Parra (m), James (o) - White, Vermeulen, Bonnaire - Jacquet, Privat - Faure, Cabello, Zirakashvili.
Remplaçants : Wepener, Domingo, Cudmore, Audebert, Radosavljevic, Baï, Russell, Debaty
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 14:38

Toulon : Wilkinson remplaçant

Le staff toulonnais fait tourner son effectif. A Biarritz cet après-midi, l'ouvreur anglais Jonny Wilkinson sera sur le banc.

Le XV de départ toulonnais.- Lamont ; Sinzelle, Lovobalavu, May, Loamanu ; (o) Fauqué, (m) Henjak ; Fernandez-Lobbe, Missoup, Van Niekerk (cap) ; Chesney, Skeate ; Lea’Aetoa, Djoudi, Taumoepeau
Remplaçants : Fitzgerald, Basteres, Sourice, Suta, Robinson, Wilkinson, Migoni, Kubriashvili


Dernière édition par val le Sam 26 Sep 2009 - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 14:39

Montauban: Rosalen forfait

L'ouvreur de Montauban Cédric Rosalen est forfait de dernière minute pour la réception de Bourgoin. Belie passe en 10, Audy entre en 9.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 15:09

Biarritz : Erinle touché

L'ailier de Biarritz Ayoola Erinle a été évacué sur civière à la 27e minute contre Toulon. Victime d'un coup de pied involontaire de Rory Lamont, il s'est blessé à la mâchoire et portait une minerve quand il a quitté le terrain. Il a été remplacé par Marcelo Bosch, qui effectue son grand retour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 15:13

Perpignan devant (MT)

A la pause, Perpignan mène devant Clermont (14-3) lors du premier choc de la 8e journée, également remake de la dernière finale. Grandclaude et Britz sont les marqueurs catalans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   Sam 26 Sep 2009 - 15:25

Les score à la pause

A la mi-temps, les équipes qui reçoivent mènent mais aucune n'a encore réussi à creuser un écart définitif.

Biarritz - Toulon : 12-6
Racing-Metro - Montpellier : 13-7
Montauban - Bourgoin : 9-6
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 8ème journée de Top 14   

Revenir en haut Aller en bas
 
8ème journée de Top 14
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» 8ème journée de Pro D2
» [National 2009/10] - 8ème journée
» 8ème journée de Top 14
» 8ème journée de Top 14
» Pro D2 : la 8ème journée en questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: Archives (2009-2010) :: -Top 14/Les Fédérales-
Sauter vers: