Forum LE SUA VAINCRA

Espace Rugby
 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez
 

 Retro 2009 : année de l'Irlande et de l'eldorado français

Aller en bas 
AuteurMessage
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
gir3347

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 71
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

Retro 2009 : année de l'Irlande et de l'eldorado français Empty
MessageSujet: Retro 2009 : année de l'Irlande et de l'eldorado français   Retro 2009 : année de l'Irlande et de l'eldorado français Default12Dim 27 Déc 2009 - 14:14

Retro 2009 : année de l'Irlande et de l'eldorado français La_pro11
Publié le dimanche 27 décembre 2009 à 11H15



2009: année du rugby irlandais et de l'eldorado français


Retro 2009 : année de l'Irlande et de l'eldorado français Brian_10

Le capitaine du XV irlandais Brian O'Driscoll soulève le trophée du tournoi des Six Nations, au Millenium Stadium de Cardiff. L'Irlande, par son premier Grand Chelem depuis 1948, et la Nouvelle-Zélande, par son classique retour au sommet d'entre deux Coupes du monde, ont été les deux lauréats de 2009.


PARIS (Reuters) - L'Irlande, par son premier Grand Chelem depuis 1948, et la Nouvelle-Zélande, par son classique retour au sommet d'entre deux Coupes du monde, ont été les deux lauréats de 2009.

L'Afrique du Sud, toujours une force majeure, a également tiré son épingle du jeu avant de tirer la langue à l'automne tandis que la France devenait le nouvel eldorado de la planète rugby avec une explosion de richesse symbolisée par deux joueurs.

Dan Carter n'a joué que cinq matches pour Perpignan à cause d'une blessure au tendon d'Achille, mais son empreinte a été telle sur les esprits et le jeu des Catalans qu'ils ont remporté leur premier titre de champion de France depuis 1955.

Le chemin de croix de Clermont en a été prolongé d'une dixième finale perdue.

L'autre immigré de luxe, Jonny Wilkinson, attend encore d'ajouter un titre de champion de France à celui de champion du monde de 2003 qui l'a déjà fait entrer au panthéon des rugbys anglais et mondial.

Sa présence a déjà fait de Toulon, à la réputation un peu sulfureuse de club de mercenaires, un prétendant aux barrages de fin de saison, voire aux demi-finales, et qui sait ?

L'argent d'un président mécène a fait beaucoup pour cette renaissance comme pour celle d'un autre grand ancien du temps des ballons en cuir et des troisièmes mi-temps, le Racing.

Les transferts de Sébastien Chabal et Lionel Nallet, mais aussi du Sud-Africain Francois Steyn, ont souligné les ambitions d'un club qui rivalise déjà avec le Stade Français.

A Carter, Wilkinson et Steyn se sont ajoutés une belle vague de joueurs étrangers attirés par les salaires du Top 14 et/ou chassés par la déconfiture financière des clubs anglais en passe d'être lâchés par leurs propres présidents millionnaires.

RETOUR DES ALL BLACKS

Anglais, Sud-Africains et Néo-Zélandais sont venus s'ajouter aux traditionnelles légions argentines et italiennes.

A l'image de certains grands clubs de football, sont apparues des équipes qui ne comptaient qu'un ou deux joueurs français.

A cours d'une saison moyenne, jalonnée de six victoires et cinq défaites et d'une troisième place dans le Tournoi, l'équipe de France s'en est retrouvée menacée d'une pénurie de joueurs présents et d'avenir à certains postes.

La pénurie de demi d'ouverture français de classe internationale est le symbole criant de ce manque souligné en novembre par le naufrage de François Trinh-Duc, n°10 préféré des entraîneurs Marc Lièvremont et Emile Ntamack, face à Dan Carter.

Tout le XV de France en a coulé 39-12 et cinq essais à zéro.

Les All Blacks de Carter et Richie McCaw étaient-ils trop forts en ce 28 novembre ?

La France, pourtant vainqueur de la Nouvelle-Zélande, certes affaiblie, en juin, à Dunedin, et de l'Afrique du Sud, championne du monde, début novembre, était-elle trop faible pour sortir de son statut d'équipe de coups ?

La question se pose comme en 2001, comme en 2003, années de grandes déroutes d'entre deux Coupes du monde.

Avant leur renaissance face aux Français, les All Blacks avaient souffert, notamment face à leurs rivaux de toujours, les Springboks, qui ont fait honneur à leur statut de champions du monde en remportant brillamment le Tri-Nations.

Les Irlandais n'ont pas de ces atermoiements. Ils ont continué leur chemin sous la direction des deux "O", Brian O'Driscoll et Paul O'Connell.

En cinq victoires, la première sur la France, 30-21 à Croke Park, la dernière sur le Pays de Galles, 17-15, à Cardiff, une belle génération de joueurs a enfin connu la consécration. Après les triomphes du Munster d'O'Connell en 2006 et 2008, le Leinster d'O'Driscoll a remporté la Coupe d'Europe.

Reste qu'O'Connell et O'Driscoll auront 32 ans pendant le Mondial 2011. Carter en aura 29, McCaw presque 31, Wilkinson 32. Le compte à rebours est lancé.

Edité par Patrick Vignal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Retro 2009 : année de l'Irlande et de l'eldorado français
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retro 2009
» Ecosse 2009 en trike
» Calendrier tournoi des six nations 2009
» Fanatic Ray 95 2009 / VENDUE !
» Hall of Fame - Neuf intronisations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: Archives (2009-2010) :: -Rugby international-
Sauter vers: