Forum LE SUA VAINCRA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum LE SUA VAINCRA

Espace Rugby
 
Le sua-vaincraAccueilDernières imagesPortailRechercherS'enregistrerConnexionLe sua-vaincra
Le Deal du moment : -55%
Coffret d’outils – STANLEY – ...
Voir le deal
21.99 €

 

 Parlons de Lyon / La Rochelle (Finale)

Aller en bas 
+15
Xavier
Pat de Mérignac
oui-oui
Kawa
ripsua
agenais du 84
biguiz
vulcain
Rivière
juju
gir3347
Val ovale
Agenais de Bayonne
Nice
sualex
19 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
ripsua
Champion du monde
Champion du monde
ripsua


Masculin
Nombre de messages : 12868
Age : 48
localisation : 47220
Date d'inscription : 30/01/2007

Parlons de Lyon / La Rochelle  (Finale) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Parlons de Lyon / La Rochelle (Finale)   Parlons de Lyon / La Rochelle  (Finale) - Page 2 Default12Jeu 20 Mai 2010 - 7:54

LE LOU AU CRIBLE

57 essais lyonnais
publié le 18.05.2010 04h00

imprimerenvoyer recommander commenter

> Classement. 2e avec 94 points.

Demi-finale.- LOU bat Pau (29-13) à Vuillermet.

> Domicile. 16 matches : 13 victoires, 1 nul (Pau), 2 défaites (Oyonnax, Agen).

> Extérieur. 15 matches : 6 victoires (Pau, La Rochelle, Auch, Narbonne, Aurillac, Lannemezan), 5 nuls (Colomiers, Dax, Mont-de-Marsan, Grenoble, Aix). 4 défaites.

> 7 bonus offensifs. Auch, Tarbes, Colomiers, Mont-de-Marsan, Lannemezan (domicile). Narbonne et Aurillac (extérieur).

3 bonus défensifs. Oyonnax et Agen (domicile). Tarbes (extérieur).

> Attaque. 673 points marqués (57 essais, 35 transformations, 93 pénalités, 13 drops).

> Défense. 444 points encaissés (30 essais, 18 transformations, 79 pénalités, 7 drops).

Marqueurs. Bailey et Montagnat (7 essais). Nicoud (5 essais). Loursac, Bontinck et Wakanivuga (4 essais). Sadourny, Salobert, Romanet et Manta (3 essais).

Sève, Testa, Mallier, Gambetta, Ratuvou (2 essais). Dorier, Raffault et Taukafa (1 essai) + 1 essai de pénalité.

> Réalisateurs. Montagnat 256 points (7e, 19t, 61p).

Loursac 130 pts (4e, 13t, 25p, 3d) 23pts.

Sadourny 44 pts (3e, 1t, 9d). Gomez 28 pts (7p, 2t, 1d).

> 22 cartons jaunes. Fiard (5). Taukafa et Fakaté (3). N'Zi et Wakanivuga (2). Dorier, Bontinck, Sadourny, Leite, Nauroy, Sève et Pakihivatau (1).

> 2 cartons rouges. Bontinck et Wakanivuga.

> 44 joueurs utilisés. Au vu des titularisations lors des trente et un matches de la saison, une «équipe type» du LOU se dégage :

Fiard, Testa, Pakihivatau - Nauroy, Hehea - N'Zi, Sève, Manta - Salobert, Sadourny - Ratuvou, Wakanivuga, Leite, Bailey - Montagnat.
Revenir en haut Aller en bas
ripsua
Champion du monde
Champion du monde
ripsua


Masculin
Nombre de messages : 12868
Age : 48
localisation : 47220
Date d'inscription : 30/01/2007

Parlons de Lyon / La Rochelle  (Finale) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Parlons de Lyon / La Rochelle (Finale)   Parlons de Lyon / La Rochelle  (Finale) - Page 2 Default12Jeu 20 Mai 2010 - 7:55

RUGBY / FINALE DEs barrages de PRO d2 : lou - la rochelle ( dimanche 16 h 30 ) à brive

Le LOU si près, si loin...
publié le 18.05.2010 04h00

imprimerenvoyer recommander commenter

zoom

Le 6 mars dernier à Vuillermet, Pierre-Yves Montagnat avait été l'auteur de deux essais lors de la victoire (20-14) du LOU face à La Rochelle. L'arrière et buteur lyonnais est incertain pour la finale / Philippe Juste
Jamais les Lyonnais n'ont été aussi proche du Top 14, mais la dernière marche à gravir est haute


Probant vainqueur de la Section Paloise, le LOU va jouer dimanche (16 h 30) à Brive sa deuxième finale de Pro D2. Le 5 juin 2005 à Clermont, il avait été battu sur le fil (19-21) par Aurillac. Mais cette saison-là, le vainqueur ne montait pas en Top 14. Il gagnait simplement le droit de disputer un match de barrage, par ailleurs fatal aux Aurillacois, alors atomisés (46-13) par les Palois.

Ainsi donc, jamais le club lyonnais n'a été aussi près de rejoindre l'élite du rugby français. Il touche aujourd'hui du doigt ce Graal, dont la quête sur les chemins de la Pro D2 dure depuis huit saisons déjà. Quatre-vingts minutes le séparent du Top 14. C'est peu et beaucoup à la fois. Car cette dernière marche est haute et l'adversaire rochelais particulièrement coriace.

Le LOU (2e) et La Rochelle (3e) ont d'ailleurs terminé la phase régulière avec le même nombre de points (94) et un goal-average quasiment similaire (+213 pour les Lyonnais, +211 pour les Rochelais). Seules les confrontations directes ont permis de départager les deux finalistes (victoires du LOU à Vuillermet 20-14 et à La Rochelle 19-18).

Les deux clubs ont toujours été proches l'un de l'autre.

C'est une vieille histoire débutée en 2002. Cette année-là, le LOU intègra l'antichambre de l'élite après avoir été sacré champion de France de Fédérale 1, alors que La Rochelle descendit du Top 16. Depuis ce temps, ils se sont affrontés à seize reprises. Et si les Lyonnais possèdent un léger avantage (9 victoires, 7 défaites), la plupart des affrontements ont été serrés. «Ca s'est toujours joué sur des petits riens, confirme Raphaël Saint-André. Ce fut encore le cas cette saison. Chez eux, les Rochelais méritaient même de remporter le match. Nous l'emportons sur la toute dernière action grâce à un essai de Bailey, transformé du bord de la touche par Montagnat.»

Ce même Montagnat fut à nouveau le bourreau de la Rochelle au match retour, mais à la main cette fois-ci avec deux essais à la clé.

«Pour cette finale, les compteurs sont remis à zéro et je ne suis pas persuadé que nos deux victoires représentent vraiment un avantage psychologique», commente Matthieu Lazerges qui présente La Rochelle comme «l'équipe la plus complète dans le jeu de la Pro D2 avec Agen». Reste à savoir si elle va aborder ce match face au LOU comme les deux précédents contre Oyonnax (victoires 9-6 et 6-3). C'est-à-dire en réduisant son jeu à sa plus simple expression. «C'était la bonne tactique pour terrasser Oyonnax, mais je pense que les Rochelais vont revenir à leur rugby de mouvement pour cette finale», prédit Raphaël Saint-André.

Yves Billet

Heurts et malheurs
La demi-finale victorieuse sur la Section Paloise a laissé de nombreuses traces dans les organismes lyonnais. Et la journée de lundi, consacrée à la récupération, n'a pas permis de lever toutes les incertitudes. L'IRM passée par le 3e ligne Gérald Gambetta a simplement révélé un gros hématome sur la tête du péroné droit. Une course contre la montre est engagée.

L'arrière et buteur Pierre-Yves Montagnat est lui aussi incertain. À froid, sa cheville gauche touchée la veille continuait à le faire souffrir. Il va être ménagé durant la semaine et devrait passer un test vendredi prochain.

En revanche, les nouvelles sont rassurantes pour le 3e ligne Eugène N'Zi (contracture à la cuisse droite) et le demi de mêlée Antoine Nicoud (hématome au mollet gauche). Ils pourraient reprendre l'entraînement dès demain. C'est également le cas du 3e ligne Nicolas Bontinck. Victime d'une entorse de la cheville droite, vendredi à l'entraînement, il postule pour la finale. Enfin, éloigné des terrains depuis début avril, à cause d'une lombalgie aïgue, le 2e ligne Aliki Fakaté est à nouveau opérationnel. Il doit reprendre l'entraînement demain.

Y.B.
Revenir en haut Aller en bas
ripsua
Champion du monde
Champion du monde
ripsua


Masculin
Nombre de messages : 12868
Age : 48
localisation : 47220
Date d'inscription : 30/01/2007

Parlons de Lyon / La Rochelle  (Finale) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Parlons de Lyon / La Rochelle (Finale)   Parlons de Lyon / La Rochelle  (Finale) - Page 2 Default12Jeu 20 Mai 2010 - 8:00

Rugby - Pro D2

Le LOU aux portes du paradis
publié le 17.05.2010 04h00

imprimerenvoyer recommander commenter

Vainqueur sans coup férir de Pau, le LOU affrontera La Rochelle, dimanche prochain (16 h 30) à Brive, avec la montée en Top 14 en point de mire


« Le plus dur reste à faire !» La tension du match à peine retombée, le président Yvan Patet se projetait déjà vers la finale de Pro D2 face à La Rochelle: «On est en train d'écrire une belle page du rugby lyonnais. Mais il faut encore la signer de notre plus belle plume. » En attendant le match le plus important de l'histoire contemporaine du LOU, dimanche prochain (16 h 30) à Brive, le LOU a réussi une belle démonstration de force face à Pau. Il a construit son succès au cours d'une première mi-temps parfaitement maîtrisée, jouée avec le vent. « On a fait ce choix pour essayer de mettre rapidement les Palois à raison », explique Raphaël Saint-André. Un brin risqué, ce pari s'avéra payant. Le LOU parvint d'abord à mettre la main sur le ballon et à pousser ses adversaires à la faute. En réussite, Montagnat se chargea alors de meubler le tableau d'affichage. Ainsi, après un quart d'heure de jeu, les Lyonnais menaient déjà 12-3. Cet avantage au tableau d'affichage obligea les Béarnais à sortir de leur schéma de jeu et, donc à se découvrir.

Dans un premier temps, cela ne prêta à conséquence. Ils parvinrent même à tenir le choc en infériorité numérique, suite au carton jaune récolté par Fromont, auteur d'un croche-pied sur Ratuvou. Mais ils allaient payer leurs efforts. En l'espace de cinq minutes, ils concédèrent deux essais. Le premier fut inscrit par Sadourny. Sur une attaque en première main, l'ouvreur lyonnais servit sa spécialité maison en prenant l'intervalle. Le second naquit sur un ballon de récupération, arraché par Nauroy dans un regroupement. Nicoud, excellent au demeurant, joua judicieusement un petit côté. Le ballon vola de mains en mains avec des passes dans le bon temps entre Sadourny, Testa, Wakanivuga et Ratuvou pour finalement revenir dans celles de... Nicoud pour le second essai lyonnais. De la belle ouvrage !

24-3 à la pause, le LOU avait un pied en finale. Il eut toutefois du mal à mettre l'autre et se mit même à piétiner en début de deuxième mi-temps. Est-ce dû à un relâchement inconscient ? Toujours est-il que les Lyonnais connurent un passage à vide d'une bonne vingtaine de minutes. Durant ce laps de temps, les Palois se jetèrent à corps perdu dans la bataille. Ils furent récompensés par un essai en contre de Puyo, suite à un ballon égaré en chemin par Manta, et une pénalité de Darbo. « Quand on revient à 24-13, il nous manque simplement un petit peu de maîtrise et de jus pour mettre encore plus d'incertitude dans la partie et plonger les Lyonnais dans le doute », explique le capitaine béarnais Philippe Guicherd. Les coéquipiers de Sadourny trouvèrent les ressources physiques et mentales nécessaires pour reprendre leur destin en main. Les avants profitèrent de leur seule « pénaltouche » de la partie pour propulser Sève dans l'en-but adverse. Ce troisième essai sonna le glas des espoirs palois. Même s'ils se firent quelques frayeurs avec un essai refusé à Maignien après arbitrage vidéo, les Lyonnais gérèrent somme toute tranquillement la fin de match avant de pouvoir lever bien haut les bras en signe de victoire. « Mais les effusions et l'euphorie, ça va bien cinq minutes, tempère Matthieu Lazerges. On a une finale à préparer et à gagner. Ce n'est pas le moment de flancher. » Ce serait franchement ballot, tant le LOU a consenti d'efforts et de sacrifices pour se hisser jusqu'au perron du paradis rugbystique. Il ne lui reste plus qu'à trouver la clé pour ouvrir la porte de l'élite du rugby français...
Yves Billet

Gambetta contre mauvaise fortune bon cœur
«J'ai presque honte de ne pas avoir pu tenir mon rang et d'avoir abandonné mes coéquipiers.» Après seulement dix-sept minutes de jeu, Gérald Gambetta était resté à terre. Un sévère plaquage avait eu raison de son genou droit. Ce capitaine exemplaire, qui n'a jamais été épargné par les blessures depuis le début de sa carrière, essayait toutefois de faire contre mauvaise fortune bon cœur. Il oscillait entre joie collective et peine personnelle. «Les copains ont vraiment réalisé une grosse prestation. Ils ont su trouver le bon équilibre entre agressivité et discipline. Ils ont toujours gardé la tête froide. J'aurais vraiment aimé les accompagner jusqu'au bout», lâche ce 3e ligne maudit. S'il nourrit un petit espoir d'être rétabli pour la finale, il tient d'ores et déjà à livrer un message à ses coéquipiers. «Il ne faut plus se cacher. On doit gagner cette finale pour jouer la saison prochaine en Top 14. Si près du but, on n'a pas le droit de lâcher !» Mais Gérald Gambetta se méfie des Rochelais : «Sur ce qu'ils ont montré contre Oyonnax, on peut s'attendre à un gros duel. Mais on a les moyens de les battre !»


Y.B.

Trois essais lyonnais
A Vuillermet : LOU bat Section Paloise 29-13 (mi-temps 24-3).

Temps doux, 4 190 spectateurs. Arbitre : Mathieu Raynal (Midi/Pyrénées).

Les points pour le LOU.- 3 essais Sadourny (29), Nicoud (33), Sève (65), 1 transformation (33) et 4 pénalités (3, 7, 12, 15) Montagnat.

Pour la Section Paloise.- 1 essai Puyo (51), 1 transformation et 2 pénalités (8, 58) Darbo

Carton jaune.- Fromont (15) à Pau.

Evolution du score.- 3/0 (LOU), 6/0, 6/3, 9/3, 12/3, 17/3, 24/3 (mi-temps). 24/10, 24/13, 29/13

LOU.- Fiard (Gicollet 73e), Testa (Taukafa 50e), Pakihivatau (Facundo 41e) - Nauroy, Hehea - Gambetta (Sève 17e), N'Zi (Dorier 57e), Manta - Nicoud (Salobert 52e), Sadourny - Ratuvou, Wakanivuga, Leite (Raffault 76e), Bailey (Loursac 62e) - Montagnat.

PAU.- Jacquot (Fakalelu 48e), Campergue (Maignien 50e), Kouider (Tomuli 65e) - Charlon, Guicherd (Andrew 48e) - Dearlove, Froment, Davies (Epito 57e) - Darbo (Descons 67e), Hough - Puyo, Drouard (Dumora 50e), Fumat (Nawerecagi 36e), Dourthe - Fromont.

Echos
Quatre incertitudes
Le demi de mêlée Nicoud (hématome au mollet gauche), ainsi que les 3e ligne Gérald Gambetta (entorse du genou droit), et N'Zi (contracture à la cuisse droite) passeront des examens ce matin pour déterminer la gravité de sa blessure. L'état du 3e ligne Bontinck, victime d'une entorse à la cheville droite vendredi à l'entraînement, sera également évalué.

Le LOU mène 2-0
Le LOU a remporté les deux confrontations de la saison contre les Rochelais: 19-18 à La Rochelle et 20-14 à Vuillermet.
Revenir en haut Aller en bas
Trinquetaille
Champion de france
Champion de france
Trinquetaille


Nombre de messages : 1819
localisation : En zone occupée
Date d'inscription : 09/01/2006

Parlons de Lyon / La Rochelle  (Finale) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Parlons de Lyon / La Rochelle (Finale)   Parlons de Lyon / La Rochelle  (Finale) - Page 2 Default12Jeu 20 Mai 2010 - 8:03

le Lou aurait pu tester sa popularité en organisant le match à Gerland... Ça aurait de la gueule...
Revenir en haut Aller en bas
scaliger
Champion d'europe
Champion d'europe



Masculin
Nombre de messages : 3659
Age : 36
Date d'inscription : 01/06/2009

Parlons de Lyon / La Rochelle  (Finale) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Parlons de Lyon / La Rochelle (Finale)   Parlons de Lyon / La Rochelle  (Finale) - Page 2 Default12Jeu 20 Mai 2010 - 12:58

Trinquetaille a écrit:
le Lou aurait pu tester sa popularité en organisant le match à Gerland... Ça aurait de la gueule...

3000 personnes sur un stade qui comptes 30 000 places ( plus ? ) France 3 Rhône-Alpes aurait peut-être pas appécié ???
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Parlons de Lyon / La Rochelle  (Finale) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Parlons de Lyon / La Rochelle (Finale)   Parlons de Lyon / La Rochelle  (Finale) - Page 2 Default12

Revenir en haut Aller en bas
 
Parlons de Lyon / La Rochelle (Finale)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Pronostic Lyon / La Rochelle (finale)
» Parlons d'Agen / La Rochelle (Finale de ProD2)
» Pronostic Agen / La Rochelle (Finale)
» Comparatif avec Lyon, Narbonne, La Rochelle et Oyonnax
» Pronostic Lyon / Pau (Demi-Finale)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: Archives (2009-2010) :: Saison 2009-2010-
Sauter vers: