Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 12ème journée de Top 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: 12ème journée de Top 14   Jeu 4 Nov 2010 - 0:25

Brive : Le XV pour Montpellier


Jean-Moise DUBOURG - mercredi 03 novembre 2010 - 20h56

Le staff briviste a dévoilé la composition du XV de départ qui débutera face à Montpellier (12eme journée de Top 14), jeudi. Trois changements sont apportés par rapport à l'équipe qui a débuté face à Biarritz samedi dernier (défaite à domicile 21-27) : Waqaseduadua remplace Jeanjean à l'aile ; Dubarry supplée Uys en deuxième ligne ; et Khinchagishvili relaie Henn en première ligne.
Le XV de Brive pour affronter Montpellier
Palisson - Waqaseduadua, Noon, Estebanez, Cooke - (o) Lespinas, (m) Bélie - Claassen (cap), Popham, Vosloo - Browne, Dubarry - Barnard, Bonrepaux, Khinchagishvili

Remplaçants (à choisir parmi) : Ribes, Kakovin, Cardinali, Ledevedec, Méla, Azoulai, Perry, Orquera, Spedding.

J-M.D (Rédaction Sport365.fr)


--------------------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: 12ème journée de Top 14   Jeu 4 Nov 2010 - 0:32

Créé le 03/11/2010 à 21:00 - Par SYLVAIN LABBE De Sports.fr


CSBJ, la lanterne bouge... encore

Rejeté à la dernière place du Top 14 après sa 9e défaite de la saison concédée à Montpellier, le CSBJ délocalise à Grenoble un choc des extrêmes ce jeudi, en clôture de la 12e journée du Top 14, face au leader toulousain. En quête d'un exploit a priori impossible, les Isérois se souviennent qu'ils avaient su dominer les futurs Champions d'Europe à Gerland il y a six mois pour assurer leur maintien...



A Gerland, en mai dernier, les Berjalliens dominaient Toulouse (15-13) et assuraient leur maintien. (Maxppp)

Bourgoin n'est pas mort. En tout cas pas encore... La situation du CSBJ n'a pourtant rien de rassurante. Bons derniers du Top 14, les Isérois traînent désormais tel un boulet leur bilan de neuf revers pour seulement deux victoires en onze journées. Il y a bien longtemps que les hommes de Catinot et Péméja se sont résolus à disputer ce terrible combat à la vie à la mort pour leur survie dans l'élite dans lequel sont engagés La Rochelle et Agen. Sans plus aucun espoir de voir plus haut...

Un constat, implacable, qui aujourd'hui s'impose à des Berjalliens, que le statut de lanterne rouge ne surprend même plus leurs entraîneurs, lucides à l'heure de l'analyse. "On espérait un meilleur début de championnat, mais avec le recul, ce qui arrive relève d'une certaine logique des choses, constate un Eric Catinot fataliste sur le site du club. L'an dernier, en sauvant le club à court terme, on savait qu'on le mettait en danger à moyen terme, avec les départs de joueurs qui avaient signé jusqu'en 2012 comme Boyet, Genevois, Wihongi, Cardinali ou Vuli Vuli. Après, il a fallu recruter dans l'urgence, compte tenu des problèmes financiers, et des joueurs étrangers, qui découvrent une nouvelle culture et un nouveau rugby." Et voilà comment Bourgoin, vainqueur d'un seul de ses cinq derniers matches face à Brive, en est arrivé là...

Catinot: "Dans ce genre d'évènement, on se transcende"

A cette spirale de l'échec s'ajoutant une avalanche de blessures, qui il y a une semaine encore rejetait à l'infirmerie pas moins de seize joueurs, parmi lesquels le capitaine Julien Frier (mollet), les recrues de l'intersaison Buckle et Du Preez (hernie cervicale) ou encore l'emblématique Olivier Milloud (épaule), autant d'absences qui privent le club de ses atouts traditionnels en mêlée ; sans compter Di Bernardo (cheville), qui laisse l'équipe sans buteur et ouvreur de métier... "Si on ajoute les blessures à répétition, on peut donner une explication à ce début de saison plus que difficile. Mais c'était prévisible, note encore Catinot, les pronostiqueurs du Top 14 nous annonçaient relégués. Pour l'instant, on n'arrive pas à les faire mentir. Il faut faire le dos rond en attendant le retour des blessés." Bourgoin attend la trêve comme une délivrance.

Mais avant cela, c'est un Everest qui se dresse devant les joueurs du nouveau président Tourtoulou ce jeudi avec la réception des Champions d'Europe et leaders toulousains. Toulouse et ses quatorze points pris sur quinze en octobre, capable de balayer l'Usap et Toulon coup sur coup et qui visera jeudi, il l'a annoncé, sa première victoire à l'extérieur en Top 14. Toulouse, que Xavier Péméja, coach des avants, dresse au pinacle en qualifiant le Stade dans Le Dauphiné Libéré de "meilleur équipe du monde". Un choc des extrêmes donc que le club isérois avait choisi dès le début de la saison de délocaliser au Stade des Alpes de Grenoble avant même de savoir qu'il vivrait une telle galère.
Et pourtant, on veut croire à l'impossible exploit côté berjallien, où l'on se souvient que les deux délocalisations de la saison dernière avaient été ponctuées par autant de succès face à l'Usap à Grenoble (17-6) et face à... Toulouse à Gerland (15-13). Une semaine après sa qualification pour la finale de la Coupe d'Europe, le Stade était tombé à Lyon face à des Berjalliens survoltés par la perspective d'assurer leur maintien en cas de succès.

Un signe et surtout une expérience dont le CSBJ entend profiter six mois plus tard. "Je pense que grâce à ses victoires, explique l'entraîneur des trois-quarts berjalliens, on ne fait plus de complexe quand on reçoit au stade des Alpes ou à Gerland. C'est même peut-être un bien pour nous car dans ce genre d'évènement, on se transcende. De toute façon, pour rivaliser avec Toulouse, il faudra jouer à un niveau bien supérieur à celui qui est le notre." Pourtant, malgré l'ampleur du score final concédé à Castres (41-24), lors de cette dernière sortie, Catinot retient dans Le Dauphiné qu'"on a eu du coeur, certes, mais pas que ça. On a inscrit des essais de toute beauté." Même construite de bric et de broc, avec ses jeunes et beaucoup d'envie, l'équipe berjallienne refuse d'abdiquer. Et dans ce contexte, le moindre des atouts est synonyme de lueur d'espoir. Comme celui de rentrer jeudi, à 21 heures, sur la pelouse grenobloise, en ayant connaissance des résultats de ses adversaires directs dans la course au maintien. A 18 heures, La Rochelle (12e) reçoit Clermont et Agen (13e) accueille le Racing-Métro. "Si l'écart ne dépasse pas 6 points avec La Rochelle jeudi soir, on sera encore dans le coup", prophétise Catinot. Tant qu'il y a de la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: 12ème journée de Top 14   Jeu 4 Nov 2010 - 10:06

Publié le 04/11/2010 08:40 | J.-P. H.- La Dépêche


Top 14. Bourgoin-Stade toulousain : enfin une victoire à l'exterieur ?



Quand le premier (Toulouse) va affronter le dernier (Bourgoin) ce soir (21h00, sur Canal + Sport) au stade des Alpes à Grenoble.



Sowerby sera là. /Photo DDM X. de F.


Mine de rien, le Stade Toulousain est toujours à la recherche de son premier succès à l'extérieur en championnat. Il est certes le leader du Top 14 depuis sa victoire bonifiée contre Toulon, et de l'eau a coulé sous le Pont Neuf depuis le match nul à Brive (16-16), le 25 septembre dernier. L'équipe de Guy Novès est montée en puissance, et la campagne européenne n'est pas étrangère à ce mieux-être toulousain. L'entraîneur de Bourgoin, Xavier Péméja, a beau dire : « Toulouse est la meilleure équipe du monde », il doit quand même avoir quelque part dans sa tête le rêve fou de renouveler l'exploit de la saison passée quand, en avril, le CSBJ avait terrassé le Stade à Gerland (15-13).

Cette fois, c'est à Grenoble que le match se déroulera. Ce n'est pas pour rien que plus des 16 000 des 20 068 places avaient déjà été vendues mardi dernier. « On aura besoin de hausser notre niveau d'un cran. Mais on ne part pas battus » annonce Eric Catinot, l'autre coach isérois. C'est dire que la motivation ne sera pas absente. Mais les moyens ? C'est là que Bourgoin souffre. L'infirmerie est copieusement garnie, avec une bonne dizaine de blessés (Frier, Vigneaux, Merle, Du Preez, Buckle, Milloud, Basson, Campeggia, Laloo, Dumoulin), tandis que le solide Camille Levast (nez cassé) et le buteur argentin Alberto Di Bernardo (entorse cheville), sont espérés.

Les derniers du classement ne se veulent pas condamnés contre les premiers, éblouissants contre Toulon, et qui vont récupérer Heymans, Vergallo, Sowerby, Poux, Millo-Chluski. Guy Novès a sans doute noté que les Berjalliens ont marqué trois beaux essais à Castres et que cette capacité de livrer un jeu créatif ne quitte jamais les Isérois. Quand on y ajoute la vaillance, le courage… Non, les Toulousains n'auront pas la partie facile ce soir. Ils doivent s'en convaincre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coucougne
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23496
Age : 67
localisation : Narbonne encore le beau pays cathare
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: 12ème journée de Top 14   Jeu 4 Nov 2010 - 10:17

Toulouse n'a pas le droit de nous faire une crasse en laissant Bourgoin les humilier, même à Grenoble dans un contexte motivant !
on leur a filé l'extra terrestre, faut dire merci , n'est il pas, en tannant copieusement les Rip's boys Laughing
Sinon, la réception d'Armandie risque d'être très chaude en décembre
Un airbus A320 ciselé à Toulouse vient de perdre un moteur en Australie !
faudrait pas que le ST fasse de même à Grenoble...

ps: mon cher GIR , pourrais tu demander à ta copine "avatar" de s'étirer comme au saut du lit, mais "sans lacher" son petit costard Mr.Red drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: 12ème journée de Top 14   Jeu 4 Nov 2010 - 10:29

4 novembre 2010 06h00 - Sud Ouest

« On a toujours existé »

Titulaire ce soir, Jean-Jo Marmouyet estime qu'une victoire doit permettre à l'Aviron de retrouver de l'allant.



Jean-Jo Marmouyet, ici face à Toulouse retrouve une place de titulaire ce soir à Paris. photo patrick bernière

Recueilli par antoine tinel a.tinel@sudouest.fr


Le troisième-ligne aile Jean-Jo Marmouyet sera titulaire ce soir face au Stade Français. Il insiste sur la nécessité de réagir vite, mais estime que la situation n'est pas alarmante.

« Sud Ouest ». Vous bénéficiez, comme d'autres joueurs, du roulement pour être titulaire. Avec la volonté de remettre l'Aviron sur de bons rails…
Jean-Jo Marmouyet. Cette volonté nous l'avons tous. Nous devons nous racheter de notre dernier match, mais aussi des autres. La volonté est commune à tous, titulaires, remplaçants, ceux qui rentrent, ceux qui étaient déjà là. Nous devons revenir dans la compétition et prouver que nous ne sommes pas à notre place.

Vous avez réussi à identifier ce qui ne va pas ?
C'est une somme de détails. Je ne vais pas revenir sur chaque petit point, parce que je ne suis pas sûr d'avoir la vérité.

Vous avez beaucoup parlé cette semaine, entre joueurs ?
Oui. Il fallait dire certaines choses. Mais il n'y a aucun problème interne. Il ne faut pas chercher de fausses raisons. Il y a juste des choses qui sportivement n'ont pas été réalisées correctement. Des détails qui parfois nous ont souri ont cette fois été contre nous. Contre Montpellier, on peut marquer, et gagner. Et alors, on en parlerait plus. Mais ça ne s'est pas passé comme ça. Nous avons eu quelques petits soucis, on enchaîne une troisième défaite à la maison. Mais la situation n'est pas alarmante. Il n'y a qu'une victoire d'écart avec les équipes devant. Il ne faut pas qu'on soit décroché. On ne veut pas jouer le ventre mou, mais coller à la tête du championnat.

Christian Gajan dit que l'Aviron s'est recroquevillé. À cause de la peur de mal faire ?
Un peu, forcément. Quand tout va bien, on tente des choses, on enchaîne les victoires. Là, avec les défaites, on a ce réflexe, humain, de restreindre le jeu, de se resserrer autour de la défense, du combat et on tente moins, on n'arrive pas à scorer. C'est de cette espèce de spirale dont on doit se sortir.

Le fait de jouer à l'extérieur, où vous êtes à l'aise, fait-il que vous serez peut-être moins crispés qu'ici, à Jean-Dauger ?
Il y a peut-être moins de pression. Quand on croise les gens dans la rue, qu'on parle avec eux, ils s'attendent que l'Aviron perde à Paris, comme si le match était joué d'avance. Alors qu'à Dauger, ils exigent qu'on gagne. Ce qui est normal. Nous, nous avons toujours abordé les matches pour les gagner. Nous n'avons jamais encaissé de gros scores. La pression, on se la met. À l'extérieur, c'est différent parce qu'il n'y a pas notre public qui pousse. Mais pour nous, sportivement, ça ne change rien. Tout ce qui se passe autour, on essaie d'en faire abstraction. On doit se focaliser sur notre jeu.

Mais ça peut vous décomplexer de jouer ailleurs ?
On peut dire qu'à l'extérieur l'équipe joue avec moins de pression et donc plus relâchée. On est très aidé à domicile par la ferveur, la foule qu'on entend, quand il y a des ballons portés, ou quand on est en défense. Je pense que ça fait une différence au niveau du collectif. Avant c'était le contraire, on était serein à domicile et on prenait des « taules » à l'extérieur. Là on équilibre. Mais c'est vrai qu'on est moins souverain à la maison, on se fait peur, et on passe à côté.

À l'extérieur comme à domicile, cette saison, vous avez toujours été dans le coup, en mesure de gagner.
C'est ce qu'on veut. On aurait pu gagner à Toulouse, à Castres. C'est cette volonté de ne jamais lâcher un match, de ne pas encaisser cinq essais. Même si on a perdu, on n'a pas été humilié, dans le sens où on a jamais pris 40 points, même si c'est humiliant de perdre à Jean-Dauger contre Montpellier, les Biarrots ou les autres. C'est grâce à ça qu'on va se relever. Parce qu'on a toujours existé. Les matches qu'on a perdus récemment étaient à notre portée. C'est nous qui les avons perdus par manque de réalisme, de patience par moments.

Sur un plan plus personnel, comment abordez-vous ce match à Paris ?
Avec une grosse envie. Le dernier match où j'ai joué 80 minutes c'était contre les Harlequins, il y a presque un mois. Je rentre dans un moment où l'équipe vacille un peu. On a tous à cœur de rectifier tout ça. On est un groupe de 40, on a tous envie de redresser la barre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: 12ème journée de Top 14   Jeu 4 Nov 2010 - 11:21

4 novembre 2010 10h38 | Par ÉRIC BECQUET - Sud Ouest

Biarritz Olympique-Castres : Romain Terrain à la bonne école du talon

L'ancien castrais réalise un très bon début de saison avec le BO. Une réussite qu'il partage avec entraîneurs et coéquipiers.



Romain Terrain continue à travailler la touche pour devenir plus régulier dans ce secteur.


C'est sans conteste l'un des joueurs à avoir le plus progressé. Depuis la reprise, Romain Terrain a même livré quelques parties de très haute volée. « Déjà, j'ai une saison derrière moi au BO ; on a appris à se connaître entre coéquipiers. Avec notre grosse fin de saison dernière, j'ai eu plus de temps de jeu, ce qui m'a permis de m'exprimer un peu plus. Et quand on joue plus, on prend confiance », souligne le talonneur.
Et la courte intersaison n'a pas cassé cette dynamique positive, pour lui, comme pour l'équipe : « le groupe est resté le même, la confiance aussi est restée. J'évolue avec l'équipe. On a fait une grosse préparation physique que personnellement, j'ai bien encaissée et tout a déroulé… », confirme-t-il. À tel point que Romain Terrain est monté d'un cran dans la rotation instaurée par les entraîneurs au poste de talonneur, participant à 10 des 11 matches de championnat du BO, dont 6 comme titulaire. Il a aussi partagé le temps de jeu des deux matches de coupe d'Europe, avec son alter ego Benoît August. August, son concurrent au poste, mais surtout, une sorte de modèle pour Romain Terrain : « Au BO, je suis à la bonne école avec un coach Jean-Michel Gonzalez qui a joué de nombreuses années au plus haut niveau comme talonneur et j'ai un concurrent direct, qui, je pense fait partie des meilleurs et des plus réguliers au poste. Alors, à leurs côtés, je progresse, j'apprends beaucoup et la concurrence est saine. La rotation est bénéfique pour l'équipe, ça permet de garder la fraîcheur et se consacrer à notre temps de jeu ».

Une marge de progression

Bien sûr, tout n'est pas encore parfait dans le jeu de Romain Terrain. Il y a bien ici où là encore un lancer « saucisse » qui s'échappe du bord de touche. Et un ou deux déplacements à revoir, comme il le dit, lucide : « Parfois on me demande de canaliser mes courses un peu inutiles, mais j'ai toujours été comme ça. Quand je jouais troisième ligne, j'étais parfois un poulet sans tête à courir à droite à gauche. Eh puis, je vais aussi arriver sur un match à réussir mes lancers et le week-end suivant en rater quelques-uns. Mais je sais que j'ai évolué, et si je rate aujourd'hui, derrière, j'arrive à oublier pour continuer à faire des efforts sur le reste ».
Enfin, il observe aussi ses plus prestigieux adversaires. « Je dois être plus puissant en prenant l'exemple du meilleur en ce moment, William Servat. À chaque prise de balle, il avance, joue debout et emmène tout le monde derrière lui ». Emmener tout le monde derrière lui, c'est ce qu'il aime, Terrain. Avec la gourmandise de l'avant qui parle de son pack, son manager Laurent Rodriguez, qui fut aussi son coach à Pau, souligne : « Romain fait beaucoup de progrès cette saison et il a encore une grosse marge devant lui. (Sourire sous la moustache). Et il adore la mêlée… ».
Trois saisons à Castres
Du même sourire, Terrain avoue : « J'ai pris énormément goût à ça, au début, j'avais beaucoup de mal à comprendre mais au fil des années, après chaque match, c'est devenu une chose dont je ne peux plus me passer. Il m'est déjà arrivé de repasser 3e ligne, mais il manque un truc, c'est vraiment un poste particulier ».
Face à quelques-uns de ses anciens coéquipiers, il s'attend à un rude combat d'avant. « J'en connais encore pas mal avec qui j'ai joué durant trois saisons. Mais depuis, le staff a changé. Castres monte en puissance, on a retrouvé le Castres du début de saison de l'an dernier. Ils ont marqué dix points lors des deux derniers matches, ce n'est pas rien… C'est une équipe des mieux organisées, défensivement comme offensivement. Ça va être dur et à la fois intéressant. À nous de voir si on peut se jauger contre une équipe aussi bien organisée. ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre de Paris
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9686
Age : 65
localisation : Banlieue Sud 800m de Paris!
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: 12ème journée de Top 14   Jeu 4 Nov 2010 - 20:51

Jeudi 4 novembre
Top 14 2010-2011 - Aller 12e journée Biarritz 17 - 17 Castres 1 Essai Terminé
[b]Agen 21 - 20 Racing-Métro 92 1 Essai Terminé [/b
]La Rochelle 22 - 14 Clermont 1 Essai Terminé
Perpignan 20 - 29 Toulon 2 Essais2 Essais Terminé
Stade Français 20 - 24 Bayonne 1 Essai3 Essais Terminé
Montpellier 35 - 9 Brive 4 Essais

21:00 Bourgoin - Toulouse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 12ème journée de Top 14   

Revenir en haut Aller en bas
 
12ème journée de Top 14
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 12ème journée de Pro D2
» [Prono]12ème Journée [Clôture: Samedi 29 Octobre 13h45]
» 12ème journée : Strasbourg - Yzeure (0-2)
» Top 14 - 12ème journée : Biarritz / UBB
» 12ème journée de Top 14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: Archives (2010-2011) :: Saison 2010-2011-
Sauter vers: