Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 recrutement espoirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hips
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 3923
Age : 41
Date d'inscription : 30/03/2008

MessageSujet: recrutement espoirs   Lun 18 Juil 2011 - 19:23

Après les arrivées de Desroches, deuxième ligne du ST, Janaudy, talonneur du CSBJ et Moala centre international espoir tongien, le SUA enregistrerait la venue de Lilian Albert, 20 ans, 1,85m et 90 kgs au poste de deuxième centre.
Ce garçon était licencié à St Gaudens XIII, est un jeune villeneuvois plusieurs fois international junior à l'ouverture sous le maillot des Léopards et fils de l'ancien entraîneur Jean-Luc Albert. Apparemment il était convoité par Villeneuve XIII et Mont de Marsan.

http://www.sudouest.fr/2011/07/18/le-prince-albert-marche-dans-les-pas-de-son-pere-454454-773.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tugudu
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8834
Age : 12
Date d'inscription : 24/06/2005

MessageSujet: Re: recrutement espoirs   Lun 18 Juil 2011 - 19:27

Un article sur le sud ouest du jour:

Le prince Albert marche dans les pas de son père





Comme son paternel Jean-Luc, Lilian Albert, pur produit du treize villeneuvois, passe au XV : il rejoint les espoirs du SU Agen.



Jean-Luc et Lilian Albert, le père et le fils, deux produits du XIII passés au XV. Photo « sud ouest »


Au grand regret du président Thiolat, les Léopards ne reprendront pas l'entraînement aujourd'hui avec Lilian Albert, enfant du club parti l'an dernier à Saint-Gaudens (31) et que le Villeneuve Rugby League espérait, un temps, faire revenir dans son escarcelle.

Non seulement le gaillard de 20 ans ne retrouvera pas le cocon villeneuvois. Mais pis pour les ayatollahs treizistes, il s'éloigne de sa discipline originelle pour gonfler les rangs du frère ennemi quinziste. Au 1er août, il portera la tunique du SU Agen. À Armandie, il doit rejoindre l'équipe espoirs, dans le costume de deuxième centre.

Ainsi va la vie rugbystique : le garçon était courtisé par plusieurs clubs de XV, au premier rang desquels Mont-de-Marsan. Le Stade montois voyait bien profiter en Pro D2 de la vitesse et de la puissance du Lot-et-Garonnais d'1,85 m pour 90 kilos. Sauf que voilà, les opportunités à saisir n'étaient pas du côté du XIII : « À Agen, il profitera d'aménagements d'horaires pour poursuivre ses études (un BTS Management des unités commerciales, NDLR), c'est le mieux adapté », explique le père. Pour lui, il s'agissait de privilégier le choix conciliant sport et diplôme : « Je sais ce que c'est. Demain, une blessure et tout s'arrête. »

Bascule difficile

Jean-Luc Albert, ancienne gloire de la Myre-Mory, connaît mieux que quiconque, les chemins de l'esprit par lesquels il faut passer pour se défaire du rugby qui peine à exister sur les chaînes de la TNT pour rallier le rugby qui brille sur France télé. Encore plus quand les racines se plantent dans une bastide qui a construit son histoire sportive autour des exploits des Galia, Rousié et compagnie. Il y a huit ans, pour ce qui le concerne, qu'il a fait la bascule. Voilà deux ans maintenant que l'Aviron Bayonnais lui confie la préparation physique. Il est, sur les bords de la Nive, le spécialiste de la défense, apportant une expérience forgée au cours de sa première vie sportive.

Le père et le fils, chacun en leur temps, ont longtemps tergiversé avant de verser dans l'autre formule de l'ovalie. Le premier avait refusé une première fois les propositions de Thierry Savio, le préparateur physique du Stade toulousain, avant de céder à la deuxième charge. De la même manière, il y a un an, le second avait déjà refusé une proposition agenaise : « Les copains, ça les ennuie plus de me voir partir au XV qu'à Agen », décrypte-t-il, sans non plus s'inquiéter : il sait qu'ils savent. Quoi ? Qu'il y a des choix d'avenir qui ne se refusent pas.

Il y a deux ans, lorsqu'il portait encore le maillot vert et blanc, il n'imaginait pas une seconde quitter le XIII. Maintenant, il va devoir se défaire de ses habitudes treizistes pour adopter les réflexes quinzistes : « Ça reste plus facile de s'adapter derrière que devant », avance l'homme de 46 ans, rappelant que dans l'hémisphère sud, terre de référence, les passerelles sont bien plus perméables qu'en France.

Le XIII : labo du XV

Pour l'un comme pour l'autre, l'âme n'a pas été vendue au diable. Aujourd'hui plus qu'hier, les deux disciplines peuvent se tutoyer sans se chamailler : « Le XIII constitue un laboratoire merveilleux pour le XV », défend Jean-Luc, mais confiant rester « treiziste dans l'âme ».

Ainsi, le cœur reste du côté du nombre porte-bonheur. D'ailleurs, le petit frère, Evan, 15 ans, rejoint cette année le sport études rugby à XIII à Carcassonne (11). Lui et son très bon pied droit était également courtisé par le SUA. Ce pied-là, le XV ne l'aura pas. Du moins, pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hips
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 3923
Age : 41
Date d'inscription : 30/03/2008

MessageSujet: Re: recrutement espoirs   Jeu 6 Oct 2011 - 9:20

http://www.ladepeche.fr/article/2011/10/06/1185174-leo-bastien-l-homme-venu-de-l-est.html#xtor=RSS-6

Originaire de Metz, Léo Bastien a passé les trois dernières années au pôle espoirs de Dijon après avoir découvert le rugby dans le même club qu'un certain Morgan Parra, le Rugby Club de Metz. Aujourd'hui l'international est devenu la légende vivante du club lorrain, Léo Bastien aimerait bien le rejoindre dans l' histoire du RCM.

A la fin de la saison dernière c'est François Gelez qui l'a contacté pour qu'il signe à Agen. Et si Gelez avait flairé le bon coup ? Le garçon est en effet impressionnant : 18 ans à peine, 2 mètres pour 111 kilos. Bien qu'il soit encore junior Crabos deuxième année, il a intégré l'équipe des Espoirs avec laquelle il a disputé les trois premières rencontres amicales. En juniors Crabos à Dijon il endossé parfois le numéro 8 mais il avoue une prédilection pour son poste actuel de seconde ligne. Dans l'immédiat, il s'est fixé comme objectif de gagner une place de titulaire au sein des Espoirs agenais même si la concurrence s'annonce dure pour un garçon qui se frotte à des joueurs plus âgés que lui de 4 voire 5 ans.

Préparé au haut niveau
Lycéen à De-Baudre, il prépare un Bac S mais avoue sans surprise que son objectif numéro 1 est de jouer au plus haut niveau. Le plus haut niveau étant le professionnalisme, Léo ne fait pas mystère de sa volonté de tout faire pour y parvenir : « Le pôle espoirs de Dijon nous a préparés au rugby professionnel avec un entraînement tous les jours, même si on n'avait pas des structures aussi performantes que celles qu'on nous offre ici. » Léo sait ce qu'il veut, il est bien décidé à mettre toutes les chances de son côté pour y parvenir : « Le fait de côtoyer des coéquipiers plus âgés que moi me motive et de toute façon, j'aime l'effort physique, je fais de la musculation par plaisir alors que certains l'abordent comme une contrainte. Le fait de me frotter à des copains plus âgés me donne envie de me hisser le plus vite possible à leur niveau. Dernièrement par exemple en amical à Castres j'ai joué aux côtés de Jérôme Mondoulet qui a fait quelques apparitions en première, j'ai tout fait pour me mettre à son niveau ».

Reste bien sûr qu'il a fallu quitter sa famille à Metz mais la volonté de réussir ferait renverser des montagnes à Léo : « En fait j'ai quitté ma famille très jeune pour aller au pôle de Dijon. Au début je rentrais chez moi toutes les semaines mais la saison dernière, en Crabos, je ne rentrais qu'aux vacances. »

Entre ses études et les longues séances de travail physique, il reste peu de loisirs, pourtant, un pot en ville avec les copains, un repas place Jasmin sont les bienvenus, mais sans jamais dépasser les limites du raisonnable.

Léo Bastien sait où il va et il serait bien étonnant qu'il n'y parvienne pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coucougne
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23496
Age : 66
localisation : Narbonne encore le beau pays cathare
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: recrutement espoirs   Jeu 6 Oct 2011 - 10:51

Bienvenu Léo ( en voila un qu'on a bien ferré Very Happy )
Bastien !! voila un sacré bastion que les secondes lignes adverses devront prendre !!
ne sois pas nostalgique de ton passé lorrain
les prunes valent les mirabelles Laughing
moi aussi, j'ai quitté mon sud adoré pour m'accomplir sur cette terre âpre, sauvage et venteuse ,
"vantée" ( Laughing ) par Zola, et après des débuts cahin caha, j'ai creusé mon sillon
Agen, la Terra Garonna, au coeur de la vallée de la Garonne (entre le sud toulousain et l'estuaire bordelais)
est un creuset idéal pour devenir un "grand" sportif , mais aussi un "homme" imprégné de valeurs
Deviens notre drunken ( Laughing ) , pas Mao, Plantefol !!! tu vois?
Just do it, Léo
du druide bigsmurf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hips
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 3923
Age : 41
Date d'inscription : 30/03/2008

MessageSujet: Re: recrutement espoirs   Jeu 8 Mar 2012 - 4:00

Coux et Janaudy étaient donc accompagnés d'un troisième berjallien.

ébastien Mazet, le Berjalien qui a choisi Agen
SUA.Du côté des jeunes.Sous contrat pour deux ans avec le centre de formation.

Sébastien Mazet voudrait embrasser une carrière d'entraîneur.

70
Partager
Sébastien Mazet a découvert le rugby à 8 ans, Berjallien de souche, il a évidemment choisi le CSBJ auquel il a été fidèle pendant plus de 10 ans avant d'être amené à faire un choix et pour le plus grand bonheur de Gilles Lafitte, François Gelez et Jean-Jacques Crenca ce fut le SUA. Mais pourquoi donc Agen ? La réponse de Sébastien est sans ambages : « Le jeu d'Agen m'a toujours attiré, à Bourgoin, on insiste d'abord sur la conquête, le jeu que proposent François et Jean-Jacques me correspond davantage, on met l'accent sur le déplacement, on essaie de jouer tous les ballons, ils cherchaient un preneur de balle apte à se déplacer, je crois être capable de combiner les deux. »

International des moins de 17, -de 18,-de 19 et -de 20 ans
Voilà donc notre jeune homme Agenais depuis cet été. Il n'a pourtant pas attendu pour se faire connaître au plus haut niveau car, sous les couleurs berjaliennes, il a été international des moins de 17, moins de 18, moins de 19 et moins de 20, de plus, il a partagé l'aventure internationale de Benjamin Pêtre et d'Alexi Bales qu'il a connus à Marcoussis.

Sous contrat pour deux ans avec le centre de formation, son souhait est d'abord de s'intégrer au groupe qu'il découvre et par la suite, si l'occasion se présente, le rugby professionnel serait un aboutissement. Gageons qu'il fera tout pour y parvenir.

Malgré son jeune âge, il avoue avoir un cursus scolaire un peu inhabituel : « Titulaire d'un BEP électrotechnique, mon intérêt était ailleurs, je souhaitais devenir entraîneur, j'ai donc décroché le brevet d'Etat mais certaines personnes m'ont mis des bâtons dans les roues. Malgré ça, j'ai entraîné jusqu'en Fédérale 3 ». Il n'avait pas 20 ans et cela n'a pas plu….

Aujourd'hui il a abandonné provisoirement son idée de devenir entraîneur et il a donc repris un cursus scolaire au LEP Lomet où il a choisi un bac Pro conciliant accueil et vente. Tout n'a pas été facile : « J'ai 4 ou 5 ans de plus que mes camarades de classe, mais les choses se tassent et je m'intègre petit à petit ».

Il reste évidemment le dépaysement et l'isolement, Bourgoin est loin et le programme scolaire et sportif ne lui permet pas de retrouver sa famille aussi souvent qu'il le souhaiterait. Tous ces petits tracas ne risquent pas de faire plier la volonté de Sébastien, il sait où il veut aller et quelque chose nous dit qu'il y arrivera : « Je serai entraîneur ! » conclut-il dans un grand sourire.

Et si dans quelques années il prenait la suite de Christian Lanta ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coucougne
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23496
Age : 66
localisation : Narbonne encore le beau pays cathare
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: recrutement espoirs   Jeu 8 Mar 2012 - 8:29

hips a écrit:
Coux et Janaudy étaient donc accompagnés d'un troisième berjallien.

ébastien Mazet, le Berjalien qui a choisi Agen
SUA.Du côté des jeunes.Sous contrat pour deux ans avec le centre de formation.

Sébastien Mazet voudrait embrasser une carrière d'entraîneur.

70
Partager
Sébastien Mazet a découvert le rugby à 8 ans, Berjallien de souche, il a évidemment choisi le CSBJ auquel il a été fidèle pendant plus de 10 ans avant d'être amené à faire un choix et pour le plus grand bonheur de Gilles Lafitte, François Gelez et Jean-Jacques Crenca ce fut le SUA. Mais pourquoi donc Agen ? La réponse de Sébastien est sans ambages : « Le jeu d'Agen m'a toujours attiré, à Bourgoin, on insiste d'abord sur la conquête, le jeu que proposent François et Jean-Jacques me correspond davantage, on met l'accent sur le déplacement, on essaie de jouer tous les ballons, ils cherchaient un preneur de balle apte à se déplacer, je crois être capable de combiner les deux. »

International des moins de 17, -de 18,-de 19 et -de 20 ans
Voilà donc notre jeune homme Agenais depuis cet été. Il n'a pourtant pas attendu pour se faire connaître au plus haut niveau car, sous les couleurs berjaliennes, il a été international des moins de 17, moins de 18, moins de 19 et moins de 20, de plus, il a partagé l'aventure internationale de Benjamin Pêtre et d'Alexi Bales qu'il a connus à Marcoussis.

Sous contrat pour deux ans avec le centre de formation, son souhait est d'abord de s'intégrer au groupe qu'il découvre et par la suite, si l'occasion se présente, le rugby professionnel serait un aboutissement. Gageons qu'il fera tout pour y parvenir.

Malgré son jeune âge, il avoue avoir un cursus scolaire un peu inhabituel : « Titulaire d'un BEP électrotechnique, mon intérêt était ailleurs, je souhaitais devenir entraîneur, j'ai donc décroché le brevet d'Etat mais certaines personnes m'ont mis des bâtons dans les roues. Malgré ça, j'ai entraîné jusqu'en Fédérale 3 ». Il n'avait pas 20 ans et cela n'a pas plu….

Aujourd'hui il a abandonné provisoirement son idée de devenir entraîneur et il a donc repris un cursus scolaire au LEP Lomet où il a choisi un bac Pro conciliant accueil et vente. Tout n'a pas été facile : « J'ai 4 ou 5 ans de plus que mes camarades de classe, mais les choses se tassent et je m'intègre petit à petit ».

Il reste évidemment le dépaysement et l'isolement, Bourgoin est loin et le programme scolaire et sportif ne lui permet pas de retrouver sa famille aussi souvent qu'il le souhaiterait. Tous ces petits tracas ne risquent pas de faire plier la volonté de Sébastien, il sait où il veut aller et quelque chose nous dit qu'il y arrivera : « Je serai entraîneur ! » conclut-il dans un grand sourire.

Et si dans quelques années il prenait la suite de Christian Lanta ?


Bonne idée , hip's ! pourquoi pas.. Tous les rêves commencent par un désir qui enfle et qu'il faut faire germer comme la petite graine dans le pot Laughing ( ceci n'est pas un cours de sexualité pour minimes , je précise Mr.Red )
bon, maintenant, il faudra lui trouver un collègue moins kul-minant Very Happy , affublé de tongs aux pieds afin de recréer le couple Laurel et Hardy qui est en train de nous emmener vers la qualif avec la gourmandise de vieux renards riant dans leurs moustaches (enfin tout au moins pour Lanta, car les moustaches , ça ne fait pas joli avec des tongs batman shakng2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hips
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 3923
Age : 41
Date d'inscription : 30/03/2008

MessageSujet: Re: recrutement espoirs   Jeu 8 Mar 2012 - 9:09

C'est gentil Couc, mais la conclusion est aussi celle du journaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: recrutement espoirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
recrutement espoirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recrutement espoirs
» Saison 2014-2015
» 3 signatures de joueurs espoirs
» recrutement 2012/2013 hors TPR
» recrutement, départs 2014/2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: **Forum de rugby du Sua** :: -Espoirs/Juniors/Cadets/Equipe Féminine du SUA-
Sauter vers: