Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 Lettre aux absents....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gir3347
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 68
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Lettre aux absents....   Jeu 25 Aoû 2011 - 17:43

Publié par S.L. le 25 août 2011 à 08h36 - Rugby news


Lettre aux absents



Top 14Trinh-Duc et Ouedraogo, 2 des 11 internationaux montpelliérains qui feront défaut aux vice-champions de France. (Maxppp)


Forcément conditionné par l'absence des internationaux mobilisés durant toute la durée de la Coupe du monde (9 sept.-23 oct.), le Top 14, dont la nouvelle saison s'ouvre vendredi, apparaît dénaturé. Une contrainte imposée aux clubs de l'élite qui, tout en s'y préparant, redoutent les effets de ces possibles dix doublons, susceptibles de renverser le rapport de forces du championnat.

Imaginez la Liga espagnole, réputée aujourd'hui comme le meilleur championnat de football européen amputé pour l'ouverture de la saison de toutes ses stars internationales, les Messi, Ronaldo et autres vedettes, enlevées aux géants barcelonais et madrilène pour disputer un Mondial, dont les dates se chevauchent avec les compétitions domestiques nationales. Ce scénario ubuesque, la planète rugby, résignée devant l'impossible harmonisation des calendriers, l'intègre sans sourciller, ou presque, aujourd'hui rompue à ce particularisme, qui choque tant les cousins du ballon rond.

Le Top 14 nouveau, qui s'élance vendredi, depuis Bayonne, n'échappera donc pas à cette contrainte, qui imposera aux clubs de l'élite française un minimum de six doublons liés à cette Coupe du monde en Nouvelle-Zélande, dont l'actualité risque forcément durant près de deux mois de "parasiter" le meilleur championnat de la planète, privé ainsi de ses internationaux mondialistes par dizaines -un total d'une centaine, selon la Ligue, dont 30 Français- et de tout son contingent de stars, pourtant encore grossi à l'intersaison notamment par les signatures de plusieurs cadors issus de l'hémisphère sud. Six dates au bas mot (jusqu'à dix en cas de qualification des Bleus de Lièvremont pour la finale ou la petite finale, ndlr), auxquelles s'ajoutent les deux doublons supplémentaires du prochain Tournoi des Six Nations, sans oublier la semaine de repos contractuelle des internationaux. Soit potentiellement jusqu'à treize journées (sur un total de 26) susceptibles d'être ainsi tronquées par le grand raout aux antipodes.

Revol : "Rien ne dit que l'intérêt du Top 14 pour les spectateurs et téléspectateurs sera moindre "

Si le match d'ouverture entre les Bayonnais et des Champions de France toulousains, privés pourtant de douze internationaux, n'a pas rebuté les supporters -la rencontre sera jouée à guichets fermés-, il conviendra forcément de surveiller l'éventuel affaissement d'une affluence pourtant en augmentation constante ces dernières saisons dans les stades du Top 14. "J'espère que l'on va, pendant cette Coupe du Monde et avec l'engouement qu'elle pourra susciter, beaucoup parler de rugby et rien ne dit que l'intérêt du Top 14 pour les spectateurs et téléspectateurs sera moindre", tente de se rassurer le président de la Ligue (LNR), Pierre-Yves Revol, cité par L'Indépendant.

Un discours rassurant, très éloigné évidemment de la préoccupation évidente des acteurs de cette élite dénaturée par une telle coupe sombre. Si à l'image d'un Guy Novès (voir: Novès "Si on n'est pas européen..."), que l'on a connu plus véhément sur de le sujet, mais que son refus de diriger les Bleus semble avoir apaisé, on n'en est plus aux atermoiements. Les clubs du Top 14 se sont préparés autant que possible à cette configuration si particulière, qui pourrait bien occasionner un renversement du rapport des forces en présence. "Sur le papier, on peut le dire. Dans la compétition, on le verra, souligne le manager toulousain. Ce n'est pas uniquement le fait de ne pas pouvoir aligner une formation en particulier. Même aujourd'hui, nous sommes en mesure de pouvoir aligner une équipe de qualité, ce qui est compliqué, c'est que cette équipe ne puisse pas tourner et souffler durant dix matches. C'est dans les rotations et dans les blessures qu'on va rencontrer des difficultés." Une vulnérabilité nouvelle que le recrutement de jokers Coupe du monde (, ndlr) et la promotion de jeunes joueurs pourraient ne pas suffire à compenser.

"C'est un travail de longue haleine avec des jeunes qu'on a programmés depuis la fin de saison dernière, auxquels on a demandé de redoubler d'efforts pour pouvoir compter sur eux, tout en sachant qu'ils ne seront évidemment pas à la hauteur des internationaux retenus en Coupe du monde, mais on n'a pas d'autre choix. C'est un travail de fond, où tout le monde va se remonter les manches." Les ressources, forcément contrastées selon les clubs, de la formation ne pourront pas tout, c'est certain. Autre école d'excellence, Biarritz, où Raphaël Lakafia évoluait encore la saison dernière avec les Espoirs, sait que ses jeunes pousses vont être sollicitées peut-être plus que de raison, à l'image de ce discours musclé d'un Serge Milhas, conscient des exigences imposées à cette génération ainsi envoyée en première ligne: "Il va falloir que certains descendent du nuage et se rendent compte que ce n'est plus la compétition espoir ou l'équipe de France des moins de 20 ans, pique l'ancien coach rochelais dans Sud-Ouest. Il va falloir qu'ils apprennent plus vite que s'ils étaient restés avec les espoirs."

Une formation accélérée

Une formation accélérée, même si les meilleurs ne feront pas de miracles. "Notre formation nous a permis d'être champions de France la saison dernière avec Jean-Marc Doussain et Nico Bézy, note Novès. On peut compenser un joueur de haut niveau dans une équipe en pleine possession de ses moyens avec un ou deux jeunes ; on ne peut pas composer une équipe de haut niveau avec quatre ou cinq jeunes dans une même équipe." Et ce petit jugement de valeur à destination de la concurrence: "Après notre formation alimente tous les clubs du Top 14, mais entre jouer dans les 35 pros d'un des clubs du Top 14 et être titulaire au Stade Toulousain, c'est moins simple."

Dans un tel contexte contrarié, la logique voudrait qu'un Castres Olympique, privé de seulement quatre internationaux, fasse le plein dans ce début de saison, où bien des cadors pourraient y laissaient leur chemise et hypothéquer, avant même le retour des mondialistes courant novembre, leurs chances de bien figurer au classement final d'un championnat, qui a prouvé la saison dernière que tout se retard à l'allumage se payait cash. "Effectivement, ce sera l'équipe qui sera prête le plus tôt cette année, qui sera aussi là le plus tard pour réussir sa saison, annonce le manager du Racing, Pierre Berbizier. Comme les années précédentes, on va essayer de partir vite pour finir très vite. C'est le crédo je crois de beaucoup d'entraîneurs, qui voudront se positionner très rapidement pour l'être encore en fin de saison." Les absents sauront alors s'ils ont eu tort...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lettre aux absents....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre d'un cdt de gendarmerie
» Besoin de conseils : lettre de motiv
» 1600 GT BTE AU LETTRE
» Plaque avant? avec ou sans logo européen et lettre du pays
» Membres absents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: **Forum de rugby du Sua** :: -Messages aux joueurs/interviews/articles-
Sauter vers: