Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 Le journal du Rugby - Mensuel - N°14 de novembre 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SUALG_BILBAO
Joue en pro d2
Joue en pro d2


Masculin
Nombre de messages : 383
Age : 38
localisation : BILBAO - Espagne
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Le journal du Rugby - Mensuel - N°14 de novembre 2011   Ven 28 Oct - 14:30

La Pat d'O'Connor

Le SUA a fait signer un joueur à fort potentiel en la personne de l'Australien Pat O'Connor. Un laps de temps lui est encore nécessiare pour s'épanouir totalement. Mais l'optimisme est de rigueur.Par Jean-Marc AZZOLA.

En enrôlant Pat O'Connor pour deux saisons, le SUA a recruté du lourd. Certes, l'Australien n'a pas beaucoup joué la saison dernière avec les Waratahs. Néanmoins ses qualités ne manquent pas : propre en conquête et très physique dans les regroupements. La saison dernière, le pack agenais avait parfois manqué de puissance. C'est aussi pour combler ce déficit que ce joueur a été recruté.
De Pat O'Connor, Christian Lanta évoque souvent " un deuxième ligne de devoir dont l'état d'esprit colle bien à l'équipe". La palette des capacités du natif de Brisbane ne s'arrête pourtant pas là. O'Connor est également précieux dans les rucks même s'il se trouve dans un secteur de jeu plutôt obscur. Très bon sauteur, très bon plaqueur, très adroit de ses mains à l'instar des Australiens, il aime faire parler sa puissance dans ses déplacements.
Joueur s'investissant énormément, il est naturel et logique qu'il ait alors besoin de temps pour apprécier pleinement son changement culturel, afin de mieux perfectionner un nouveau système de jeu ainsi que des nouvelles méthodes d'entrainement. Christian Lanta nous explique dans un premier temps les raisons de la venue de son joueur : " On avait besoin d'un deuxième ligne supplémentaire. Je l'ai vu jouer quelques matchs avec les Waratahs. C'est un jeune joueur mobile, bon plaqueur, bon sauteur en touche. Il est complet. J'ai estimé que par ses qualités il pouvait venir s'intégrer dans notre système de jeu. Et comme il voulait venir jouer en Europe. A l'instar de Schwalger, il lui faut du temps. Je suis optimiste car c'est un élément qui s'intègre vite et bien. C'est un garçon intelligent. C'est au fur et à mesure des semaines, qu'il prendra de plus en plus de place dans l'effectif. Il n'y a qu'un MacAllister à Toulouse, à très fort potentiel qui s'intègre très vite. Mais en général cela prend trois à quatre mois ". La hiérarchie ? " Je lui laisse du temps et il le sait, ajoute Lanta. D'autres ont déjà fait leurs preuves comme Senekal et Fa'aoso. C'est une deuxième ligne complémentaire. Ils ont une longueur d'avance logiquement d'autant qu'en début de saison je privilégie l'homogénéité surtout devant dans une zone de jeu où les rouages doivent être bien huilés. Mais ces deux joueurs ne pourront pas faire tous les matchs. Je compte intégrer Pat progressivement quand il aura très bien compris le jeu. Sans faire de mauvais jeux de mots, j'espère que Pat va " apporter sa patte au jeu agenais" (sourire).
Pour Jonathan Garcia, le meilleur est à venir : " Il n'est pas encore totalement prêt pour postuler, confirme la recrue rochelaise. Mais je suis convaincu qu'il va apporter quelque chose. Il y a la barrière de la langue. Le changement de l'hémisphère nord à l'hémisphère sud demeure un changement radical au niveau du jeu à bien négocier. Il a encore besoin d'un temps d'adaptation ". L'intéressé en convient, mais son désir de venir en France a été plus fort : " A la base, je voulais connaitre une nouvelle expérience. Le Top14 a une forte représentation mondiale. J'ai voulu me mettre à l'épreuve dans une compétition de haut niveau. Je pense que je peux apporter beaucoup ". Pour l'Australien peu importe que Dewald Senekal et Lisiate Fa'aoso demeurent actuellement des éléments qui le devancent dans la hiérarchie : " La concurrence est toujours une bonne chose, relativise le deuxième ligne. Une saison est très longue. Je me tiens prêt dès qu'on me le demandera. Je vis une expérience radicalement différente par rapport à ce que j'ai vécu en Australie, juge O'Connor. Je m'acclimate progressivement à ma nouvelle équipe et aux méthodes d'entrainement. Ce n'est pas évident, mais je m'y attendais. D'après ce que j'ai compris du championnat français, cela me semble à priori un peu plus lent qu'en Australie. Mais ce n'est qu'une première impression ".
Quand on connait le potentiel du garçon, le SUA est loin d'avoir fait une mauvaise acquisition. Ce n'est qu'une question de temps.

--------------------

Jonathan Garcia : " Je touche du bois ! "


L'ancien pilier rochelais revient sur sa signature à Agen et évoque ses attentes. Tout en témoignant sur son apprentissage, il attend encore mieux de ses performances.


La défaite contre le Stade Toulousain (23-24) a été très mal vécue...
Cela a été une défaite malheureuse. On avait fait une bonne deuxième période comme cela se produit depuis le début de la saison. On a même mené à la marque. On voit que ce n'est jamais gagné tant que ce n'est pas sifflé. On l'a vu quand on est allé gagner à Brive dans les dernières secondes (19-20). Cela c'est aussi vérifié contre Toulouse. Mais tout le monde a basculé sur les matchs à venir. Toulouse, c'est du passé. On a pris qu'un point. On aurait dû en prendre quatre.

Battu aussi par Castres (30-11) et Clermont (29-13), cela mesure-t-il encore le chemin à parcourir pour le SUA face à des cylindrées déjà bien installées ?
Oui et non. On voit que les grosses écuries comme Toulouse ont un effectif large. Pour celles comme Bordeaux, Agen, c'est naturellement plus compliqué.

Mais Agen peut-il ambitionner autre chose que le maintien ?
On va déjà penser à cet objectif. Chacun a ses ambitions dans la tête. On verra bien...

Comment jugez-vous votre début de saison à titre personnel ?
Je ne m'en satisfais pas. A chacune de mes prestations, cela ne me suffit pas encore. C'était bien mieux l'an dernier. Mais cela s'explique par le fait que j'arrive dans un nouveau club que je connais encore peu. J'ai encore des habitudes à prendre. Je suis en apprentissage. Je dois peaufiner mes repères en mêlée ou dans le jeu alors que cela se passait très bien à ce niveau à La Rochelle. Je dois encore progresser dans beaucoup de domaines. Je ne suis pas totalement content sur mes fondamentaux. Je pense que les coachs m'attendent à ce niveau.

Vivez-vous l'absence de pépins physiques comme un soulagement ?
Je touche du bois. Pour l'instant, c'est bien parti. Il y a la concurrence. Il ne faut jamais se croire arrivé. Il faut bosser pour jouer. Mon but est de faire le maximum de matchs. J'espère apporter le plus possible à mon équipe.

Mais une carrière ne commence pas à 28 ans à votre poste ?
C'est effectivement ce que l'on dit. Mais il y en a qui jouent et qui sont plus jeunes que moi. Un gars comme Ducalcon, à mon âge, est en équipe de France.

Pensez-vous avoir perdu du temps dans votre carrière ?
Non. Quand j'étais à La Rochelle j'ai pris du plaisirs et j'avais du temps de jeu. Le couac vient quand je me suis blessé à Brive. J'ai été coupé dans mon élan. Je ne pense ni m'être trompé dans mes choix ni avoir perdu du temps.

Propos recueillis par J-M. A.


--------------------

BREVES :


Lanta ne s'enflamme pas
Avec un tel début de saison, il est à se demander si Agen n'a pas changé de dimension. L'entraineur du SUA évacue tout sentiment d'euphorie : " C'est la première fois depuis la saison passée que j'appréhende les matchs les uns après les autres. Depuis l'année dernière on a fait l'exploit de se maintenir. Quand vous avez cette perspective en tête, vous vivez au jour le jour. Je considère qu'on a tout à prouver cette année encore. On va devoir se battre sur toutes les rencontres et gratter le max de points. On est pas Toulouse, Clermont, Castres pour évaluer un planning ".

Toulouse, un goût amer...
La pilule a été difficile à avaler quand la troupe de Novès est venue s'imposer de justesse à Armandie (23-24) : " Cette défaite contre Toulouse a été dure à accepter dans la forme, juge avec recul Lanta. Sur la deuxième mi-temps, on a le match en main et on le perd. On fait deux erreurs et il y en a aussi de très grosses au niveau de l'arbitrage. On a marqué un point mais c'est trois de perdus. Ils auraient été importants" .

Monribot à l'honneur
Le troisième ligne du SUA est en pleine forme actuellement. Les internautes de Sudouest.fr et les auditeurs de France Bleu ne s'y sont d'ailleurs pas trompés. Ils ont choisi ce dernier comme le joueur le plus performant de la région en Septembre. L'Agenais a devancé Guillaume Bernad avec 51, 5% des votes contre 28% pour le bayonnais.

O'Connor n'oublie pas les Wallabies
Quand on a 26 ans et que l'on vient d'Australie, il est légitime de rêver à la sélection. Tel est le cas de la recrue d'Agen : " J'ai bien le sentiment que de jouer pour l'Australie est une tache excessivement ardue surtout quand on évolue à l'étranger. Néanmoins cela reste dans mes pensées. Mon objectif immédiat est de bien jouer pour mon club et ensuite on verra ce qui se passera " .

Janaudy suspendu
Cité après la rencontre entre Castres et Agen (30-11), le talonneur du SUA a été suspendu 20 jours dont 10 avec sursis par la Commission de discipline. Le joueur a été sanctionné pour un placage dangereux. Il a été requalifié à partir du 15 octobre.

Retour des Mondialistes
L'entraineur agenais assure que le retour des sélectionnés de la Coupe du Monde va être un baromètre concernant le niveau réel de son équipe : " Le bilan est positif en tremes de résultat. Mais on a toujours le statut d'une équipe qui se bat pour rester dans le Top14. Je suis convaincu qu'avec les Mondialistes quand les gros clubs seront au complet on va passer dans une autre dimension. On verra si Agen tient la route en Top14 " .

Deylaud et le "syndrome du tennisman"
Ulcéré par la défaite contre le Stade Toulousain (23-24), le co-entraineur agenais ne cachait pas la peur qu'il a eue de revivre le même cauchemar contre Perpignan : " On craignait cette équipe qui était sur une bonne dynamique. On a bien été en première période, puis on a eu peur de terminer le match, on a eu le syndrome du joueur de tennis" .

Ahotaeiloa n'a pas peur de la concurrence
Au poste de 3/4 centre les candidats sont en nombre à Agen. Citons Robinson, Pelesasa, Avramovic, Petre. Pas de quoi pour autant inquiéter le Tonguien : " La concurrence est forte au SUA. Mais on est solidaires et on se connait bien entre nous. Après peu importe avec qui je suis associé, je m'entends bien avec tous, tant que je joue... " .

Dupuy, la tuile
Le demi de mêlée Sylvain Dupuy, blessé au genou, a été opéré et devrait être de retour mi-décembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rivière
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 13503
Age : 67
localisation : Aulnay sous bois
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Le journal du Rugby - Mensuel - N°14 de novembre 2011   Ven 28 Oct - 20:26

Merci Sualg92
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le journal du Rugby - Mensuel - N°14 de novembre 2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le journal du Rugby - Mensuel - N°18 de Mars 2012
» Le journal du Rugby - Mensuel - N°9 de juin 2011
» Le journal du Rugby - Mensuel - N° 19 Avril 2012
» Le journal du rugby..
» Le journal du Rugby - Mensuel - N°17 de Février 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: **Forum de rugby du Sua** :: -Messages aux joueurs/interviews/articles-
Sauter vers: