Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 «A Agen, quel club on veut ?»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
gir3347
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 68
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 8:34

PUBLIÉ LE 14/03/2013 07:58 - PETIT BLEU

«A Agen, quel club on veut ?»
REGARD. JEAN-PIERRE GUIGNARD, ANCIEN PRÉSIDENT DU SUA.






L'ancien président Jean-Pierre Guignard s'interroge quant à la place occupée par le SUA et semble inquiet quant à l'avenir du club dans l'élite.

Jean-Pierre Guignard, ancien patron du SUA (2000-2004), n'a jamais caché ses réticences à l'égard de l'actuel président Alain Tingaud. A l'heure de son départ du Lot-et-Garonne, il s'exprime sur la probable descente du Sporting en Pro D2. Avec ses tripes.

Il n'habite plus en Lot-et-Garonne. La maison est vendue. Après 35 ans passés sur les hauteurs de Gimbrède( Gers) , Jean-Pierre Guignard est en train de déménager. En mai prochain, l'ancien président du SUA s'installera définitivement sur le bassin d'Arcachon, précisément au Pyla-sur-Mer. Éloigné du monde du rugby, il n'en suit pas moins les affaires du Sporting, «enfin les résultats d'Agen et du sport en général». Il est désormais convaincu que le SUA va «vraisemblablement» descendre en Pro D2. «Après cette défaite contre Bayonne, on a perdu l'espoir. Il sera difficile de gagner à l'extérieur (1). Même ici, ce sera compliqué. Peut-être contre le Stade Français et encore… Bien sûr, on peut se sauver mais si ce n'est pas le cas, ce sera mérité. Bordeaux pratique un beau rugby de rugby. Le terrain a parlé».

Au-delà du simple constat sportif, Jean-Pierre Guignard, interrogé sur sa vision du club, pose aujourd'hui les deux questions suivantes : «A Agen, quel club on veut ? Et quel club de rugby, peut-on avoir ?».

Avant de dévoiler la solution à laquelle il avait songé avant son retrait (un rapprochement entre Agen et Bègles : lire ci-dessous), il glisse que, selon lui, «diriger, c'est faire de la médecine chinoise : le jour où le patient est malade, c'est fini».

Il développe : «On a changé du tout au tout la façon de diriger le SUA. J'ai été en profond désaccord avec Alain Tingaud mais aussi avec la politique qu'il a menée. Aujourd'hui, nous avons un président mécène qui a fait du Sporting son truc. Il ne faut donc pas être étonné de la situation dans laquelle nous nous trouvons. À l'époque (entre 2000 et 2004), je disais que le Sporting était le club de tous.» Rappelons que Jean-Pierre Guignard avait repris les commandes du SUA après une crise financière sans précédent. Le club avait survécu grâce à un don considérable de la famille Marty et à un élan populaire sans précédent. Jean-Pierre Guignard avait ensuite géré le SUA en veillant à ne pas mettre la main à la poche.

«La plus grosse somme que j'ai mise, révèle-t-il, c'est 20 000 euros. Parce que c'est viscéral. Je ne voulais pas un club possédé par un mécène pour éviter d'être le sujet de ses quatre volontés. Et puis, le jour où il s'en va, vous êtes dans la m…».

Pyramide de sponsors, commission concertation (composée de la mairie, du conseil général, de supporters, etc.), Jean-Pierre Guignard avait mis en place un fonctionnement basé sur la discussion et la négociation.

«J'aurais préféré être en D2 et avoir une telle structure de club plutôt que d'avoir un mécène», insiste-t-il avant de conclure : «Nous avons eu quatre ans de bénéfice et des résultats sportifs (un quart de finale, une finale et une demi-finale).

«Quel club veut-on sur les plans humain, sportif, social, économique, financier ? Avec quelle structure d'apport ? Qui va financer le club ? Est-ce qu'on veut qu'un des apporteurs d'argent représente plus de 30 % des apports ? Est-ce qu'on accepte ça ou pas ? Il faut répondre à tout ça». Jean-Pierre Guignard l'avait fait. Aujourd'hui, il demande juste qu'elles soient posées. Il est aussi clair sur un point : «Si on veut Tingaud, on a un Tingaud mais, après, il faut assumer». Enfin, il pose une dernière question : «Et si, aujourd'hui, Tingaud, écœuré, jette l'éponge, s'il s'en va, qu'est-ce qui se passe ?».

Le président Tingaud doit sans doute participer à l'ouverture du capital programmé pour éponger le déficit d'un million d'euros. On peut aisément imaginer que, sans lui, elle ne serait pas réalisée. Dans cette hypothèse, le SUA serait sous la menace d'une rétrogradation financière. C'est-à-dire la Fédérale 1.

(1) À Castres, le 24 mars ; à Clermont (29-30 mars), à Toulon (4-5 mai)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

«J'avais entamé un rapprochement entre Agen et Bègles pour faire un club»

Rapprocher le club d'Agen et celui de Bègles pour faire un club. La solution imaginée, au début du siècle, par Jean-Pierre Guignard est aujourd'hui obsolète car, dit-il, «Agen ne fait plus rêver». Il reconnaît aussi que, peut-être, il ne serait arrivé à rien. Toutefois, à notre connaissance, c'est le seul projet qui a existé en dehors des projets concoctés par Alain Tingaud.

Jean-Pierre Guignard explique l'affaire : «Si on fait du macro rugby, mon idée, depuis l'an 2000, est qu'il ne subsistera pas quatre clubs de rugby de haut niveau en Aquitaine. S'il en reste deux ce sera déjà le bout du monde. Et s'il y en a deux : un existera en Aquitaine Sud et l'autre en Aquitaine Nord sachant que les poches de richesse économique sont à Bordeaux, Pau et Bayonne-Anglet-Biarritz. C'était ma réflexion. Avec sa culture rugby, ses huit titres, son prestige, Agen pouvait aider le rugby à décoller dans l'Aquitaine Nord. L'avenir du Sporting était sur ce plan-là. J'avais entamé des négociations avec le club de Bordeaux, avec le comité Côte d'Argent et son président, Christian Bagate, qui est un ami, mais aussi avec les Moga pour voir si on ne pouvait pas faire un club Agen-Bègles. J'avais même songé à partager les matchs entre Agen et Bègles.» Jean-Pierre Guignard pense qu'il est aujourd'hui difficile de trouver une solution pour que le SUA soit présent dans les cinq premiers du championnat de France. Enfin, il ne croit pas à la pertinence d'un beau stade. «Les hommes fontles clubs, pas le ciment. Je préfère un entraîneur à la hauteur et une équipe qui s'entend bien à un beau stade. Et des valeurs humaines».

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Digest

Ancien patron de La Ruche Méridionale, beau-frère de Bernard Lapasset, ancien président du comité Périgord-Agenais et du SUA, 65 ans, Jean-Pierre Guignard est une figure du rugby lot-et-garonnais.

«A l'époque, je disais que le Sporting était le club de tous».

Jean-Pierre Guignard

«Les hommes font les clubs, pas le ciment des stades».

«Je n'étais pas d'accord avec Tingaud mais, moi, je suis parti».

«A l'époque, personne ne s'est posé la question du pourquoi de mon départ»


Jean-Pierre Guignard est plus qu'attaché au SUA. N'oublions pas que son père, le regretté Robert Guignard (il nous a quittés début février 2006), entra au comité directeur du SUA en 1963 et remplaça Albert Ferrasse à la présidence en 1968. Robert Guignard restera à la tête du club durant 9 années. Le nom de Guignard est lié au SUA. Voilà sans doute le pourquoi de la tirade suivante, lâchée par Jean-Pierre Guignard au cours de notre entretien :

«Quand je vois la démission de six administrateurs, quand je vois les agissements du public… Je trouve ça… Je n'étais pas d'accord avec Tingaud mais, moi, je suis parti. Et personne ne s'est posé la question du pourquoi. Tout le monde s'en est foutu. Mais c'est pourtant là, à cet instant-là, qu'il fallait s'interroger. Aujourd'hui, par contre, quand j'entends les administrateurs dire qu'ils s'en vont parce qu'ils ne sont pas tenus au courant, parce qu'ils manquent d'information…

J'ai envie de dire : Et mon c..!

Vous avez voulu Tingaud. Vous avez Tingaud. Au PSG, ils ont voulu les Qataris, ils ont les Qataris. Et «la prince y parle pas à tout le monde» comme on dit aux Guignols. À Agen, Tingaud, c'est Tingaud. On le savait. Il n'a pas changé en un jour. Il était comme ça au début de la saison, il était comme ça, il y a trois ans, personne ne disait rien, tout le monde l'adorait.

Donc entendre dire qu'aujourd'hui il n'écoute pas… j'ai l'impression que certains s'échappent. Et lorsque je vois que le public - une minorité c'est vrai - agresse Tingaud, je trouve ça complément déplacé, ce n'est pas sérieux. J'ai envie de dire : que s'est-il passé à la dernière assemblée générale ? 100 % des gens étaient d'accord. Tout le monde a bu le discours officiel. Tout le monde adoube le discours.»

Recueilli par B.C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BarDeLaPref
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 3660
Age : 64
localisation : De retour
Date d'inscription : 05/09/2009

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 9:53

On a au moins la confirmation qu'il n'avait pas mis la main à la poche ....
Quand à fusionner Agen et Bègles c'est une drôle d'idée qui n'ait pas prête d'aboutir et c'est tant mieux .... La seule façon de modifier les choses de façon positive relève de la fédération par le création de franchises regroupant les meilleurs joueurs français à l'image des franchises celtes ou de l'hémisphère sud... Ces franchises disputeraient la coupe d’Europe voire du Monde ...Les joueurs seraient sous contrat avec la fédération, cela permettrait de dégager une vrai élite au bénéfice de l'EDF.

De leur côté les clubs continueraient à se disputer le Brennus dans leur championnat domestique avec de vrais phases finales .... Le rugby de clocher y retrouverait ses petits avec une vrai émulation chez les joueurs pour rejoindre l'élite des franchises .... Et ça permettrait surtout aux jeunes espoirs de progresser ....

Quelques échecs supplémentaires de l'EDF devraient réctiver ce projet pour le plus grand bien de tout le monde ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titus47
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 4180
Age : 38
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 10:47

BarDeLaPref a écrit:
On a au moins la confirmation qu'il n'avait pas mis la main à la poche ....
Quand à fusionner Agen et Bègles c'est une drôle d'idée qui n'ait pas prête d'aboutir et c'est tant mieux .... La seule façon de modifier les choses de façon positive relève de la fédération par le création de franchises regroupant les meilleurs joueurs français à l'image des franchises celtes ou de l'hémisphère sud... Ces franchises disputeraient la coupe d’Europe voire du Monde ...Les joueurs seraient sous contrat avec la fédération, cela permettrait de dégager une vrai élite au bénéfice de l'EDF.

De leur côté les clubs continueraient à se disputer le Brennus dans leur championnat domestique avec de vrais phases finales .... Le rugby de clocher y retrouverait ses petits avec une vrai émulation chez les joueurs pour rejoindre l'élite des franchises .... Et ça permettrait surtout aux jeunes espoirs de progresser ....

Quelques échecs supplémentaires de l'EDF devraient réctiver ce projet pour le plus grand bien de tout le monde ....

entièrement d'accord avec toi, le virage que tu préconises (concentration des internationaux aux seins de "provinces/franchises " francaises représentatives, financées par la FFR), permettant a une élite de club tres élargie, plus homogène, et plus représentatives des valeurs "terroir" de notre rugby d'en découdre, je l'ai longtemps souhaité.

Malheureusement, le virage on l'a définitivement loupé, je pense, lors de la validation du passage a la poule unique a 14.... peut etre demain a 12 (l'épurage montois et agenais commence cette année), si lyon était remonté, la tentation aurait été forte, de passer a une descente pour une montée... dans un premier temps, le temps que les accords actuels a 14 clubs deviennent caducs.

Ce virage on l'a loupé, parce que la puissance de feu de certains clubs y était opposée, parce que l'on sentait émerger, de nouvelles forces vives, capable d'enrichir notre modèle proffessionnel, et tirer financièrement, tout le rugby d'élite vers le haut... aujourd'hui la machine s'est emballée, l'élite n'a globalement plus vocation a former, ni a amener de jeunes joueurs francais peu aguerris vers le plus haut niveau. La course a l'armement se densifie, les joueurs étrangers, heureux de la manne financière qui leur est proposée en france, s'empilent, assumant meme parfois le fait de ne plus etre selectionable par leur nation.
La communication est devenue malsaine, et aggressive, le respect et le droit a la difference ont tendance a disparaitre, dans un milieu que l'on asceptise volontairement, et que l'on épure principalement par la puissance financière que l'on a ou pas.
Nos instances, FFR en tete, ont une grande part de responsabilité, ils n'ont pas su se positionner, ni se montrer fort, vis a vis d'une ligue de l'époque, autoritaire, soucieuse d'un développement économique du rugby rapide, représentée par blanco, qui sentait que le virage était bon pour le BO.... qui sent aujourd'hui que le vent tourne, et qui ne va plus tarder (entre équipe vieillissante, difficultés a conserver ses meillers jeunes, et enclavement géographique dans le 64), a bouffer sa veste.

Pour moi, la chance est passée, l'argent est roi, la puissance et l'influence des barons de l'élite tend a se renforcer.... et on se rend bien compte si on décrypte le cynisme ambiant, que ces meme barons n'ont que faire des interets de l'équipe de france, malgres le discours de convenance, qu'ils s'efforcent d'appliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
zanatany
Champion de france
Champion de france


Masculin
Nombre de messages : 2152
Age : 68
localisation : leognan (astaffort)
Date d'inscription : 02/08/2005

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 10:49

j apprecie l article de guignard
il dit bien lui aussi que pour tingaud le SUA c est sa chose !! (je repete cela depuis 18 mois au grand dam de certain forumiste adorateur de l individu
bon la je crois que les derniers "beni oui oui " vont enfin comprendre ce qui se passe au sua : MONSIEUR TINGAUD EST LA PATRON ET IL DECIDE DE TOUT ; Sella ; la sasp ;le CA il s en tape comme de ses dernieres chausettes !!!!
recrutement , gestion financiere et humaine , tout vient de lui donc la deconfiture actuelle est quand meme essentiellement de son fait !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.abm.fr
juju
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 6827
Age : 69
localisation : monflanquin un joli coin de france
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 11:01

Moi je crois que ce Monsieur nous prend pour des jambons et espère que beaucoup est une mauvaise mémoire ,ou plus du tout ........
Ne pas confondre Guignard père et lui , ÉNORME différence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agenais4747
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 4870
Age : 42
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 11:05

En tous cas, l'interview de Mr Guignard me laisse sans voix...
Il fait que je réfléchisse à tout ça à tête reposé, mais ça ne servira à rien !
Nous tous ici peu ent réfléchir et réfléchir et faire marcher la machine cérébrale...les gars ça ne servira à rien.... À part se dire j'avais raison et il avait tort ! C'est tout !
Alors il faut agir avec une pétition des clubs de supporters, infiltrer les membres du CA et faire un putsch...!
Vous comprenez bien que toutes les solutions ici resterons....ici !!!!
Si Tinguaud part maintenant...c'est F1 assuré....
Prenons le pouvoir après!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titus47
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 4180
Age : 38
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 11:22

Jean pierre guignard a été un grand président, humain et bon gestionnaire, qui aura recu avec le sua du début des années 2000, en héritage de ces prédécesseurs, la crise, les difficultés, mais aussi de grandes joies, avec des résultats magnifiques, compte tenu du climat d'austérité de l'époque au sua, et de l'adversité permanente, vis a vis des autres clubs, qui se demandent encore, comment, a l'époque, on a pu se relever, et leur faire "la nique".

C'est vrai qu'a cette époque toutes les synergies, étaient réunies, avec un club au diapason, un sentiment d'entente cordiale.... domage que jeanine G, ait failli, a l'époque, l'envoyer au goulag... et on comprend qu'il ne veuille pas se servir de cet épisode du passé pour expliquer, meme partiellement , les raisons de son départ.

Guignard donne son ressenti, il a raison par bien des cotés, notement le danger du mécénat , malgres son recul, il comprend bien les difficultés economiques existentitielles pour un club comme le sua...

Sa tentative de rapprochement avec bordeaux begles, était deja a l'époque, une hérésie, et un contre sens dont personne ne voulait.

Par contre, il se lache un peu, et ses attaques personnelles, assez virulentes, font un peu reglement de compte a contre temps, il fustige le fonctionnement actuel du sua, mais emprunte je trouve, un sacré raccoursi, lorsqu'il évoque son départ et les raisons qui y sont liées...
Lorsqu'il est parti, dubroca lui a succédé sans qu'il n'emette de réserve, s'en est suivi, 2 ans plus tard l'intronisation de tingaud, mais cela ne le concernait plus... d'autres raisons, plus grave et plus pertinente chronologiquement, l'auront a l'époque poussé vers la sortie.
3 ans plus tard, en 2007, tingaud prenait officiellement le controle présidentiel du sua.... en pro d2, descente a la clef, avec une crise d'identité majeure agérer, en plus de l'effondrement financier, et des garanties imédiates a apporter en conséquence....

guignard, n'aura lui, jamais eu a gérer ce genre de situation, nouvelle et traumatisante pour l'ensemble du club.
La crise de 2000, crispante et éprouvante, aura resserré le club, et contribué au renforcement de l'union autour du sua, autour de l'ensemble de ses forces vives, partenaires et supporters en tete. La claque de 2007, aura suscité beaucoup d'incomprehension, de désunion, et la désolidarisation d'un tres grand nombre de ces meme forces vives... ce n'est pas tout a fait pareil, et il n'est pas forcément légitime de s'exprimer, sur la gestion d'un club, apres de tels évenements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
passetaballe
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 8081
Age : 46
localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 11:36

BarDeLaPref a écrit:
On a au moins la confirmation qu'il n'avait pas mis la main à la poche ....
Quand à fusionner Agen et Bègles c'est une drôle d'idée qui n'ait pas prête d'aboutir et c'est tant mieux .... La seule façon de modifier les choses de façon positive relève de la fédération par le création de franchises regroupant les meilleurs joueurs français à l'image des franchises celtes ou de l'hémisphère sud... Ces franchises disputeraient la coupe d’Europe voire du Monde ...Les joueurs seraient sous contrat avec la fédération, cela permettrait de dégager une vrai élite au bénéfice de l'EDF.

De leur côté les clubs continueraient à se disputer le Brennus dans leur championnat domestique avec de vrais phases finales .... Le rugby de clocher y retrouverait ses petits avec une vrai émulation chez les joueurs pour rejoindre l'élite des franchises .... Et ça permettrait surtout aux jeunes espoirs de progresser ....

Quelques échecs supplémentaires de l'EDF devraient réctiver ce projet pour le plus grand bien de tout le monde ....

+1
je mettrai juste un bemol sur son projet de fusion begle-agen car faut remettre les chose dans le contexte ; on est en 2000 ; begles rame ; ya pas de projet de LGV et dax mdm sont encore dans le coup

je vous invite à poursuivre ce debat dans le topic SUA LANDES GASCOGNE car son itw reflete exactement ce debat là
j ai quoté son itw dans le topic

que veut on pour le SUA et que peut on ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
babitcho
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 13094
Age : 49
localisation : BON ENCONTRE
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 11:45

Un point ou je suis d'accord avec lui, c'est lorsqu'il explique que ce que fait TINGAUT aujourd'hui, il le faisiat aussi avant.

Alors pourquoi ces demissions aujourd'hui !!!!!!, ne pas vouloir faire parti de ceux qui ont dis un grand "OUI" tant que sportivement tout allait pas trop mal !!!!

je trouve le retournement de situation trop facile, limite faux **_**.

Ensuite m'expliquer etre contre le messenat, et etre dans une region pas forcement riche financirement !!! c'est un peut contradictoire !!

D'ou sa reflexion juste quel club voulons nous vraiement a AGEN !!!!

Car d'avoir peur d'un messene qui en faisant volte face nous projeterai en FEDERALE !!! on vas voir ou le systheme actuel vas nous mener !!!!

Adishatz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 68
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 12:07

Quel que soit le Président à venir et l'organisation à venir........il y aura lieu de bien réfléchir au devenir du club....même si ce n'est qu'à moyenne échéance.

On voit ressurgir des querelles d'hommes et le SUA n'a rien à gagner là dedans !!!!!

Par contre s'il est une chose sûre c'est qu'il faut au moins envisager l'avenir à moyen terme car l'hypothèse qu'il ne restera bientôt plus beaucoup de clubs pouvant exister dans le TOP14 est de plus en plus crédible et ...déjà vérifiable. Donc attention à ne pas faire n'importe quoi dans l'avenir.

Quid d'avoir un Président maître de toutes les clés et du club ou d'avoir un pouvoir partagé ? Attention si jamais ce même personnage ramasse ses billes et nous salue à tous..... Cela aussi se médite.

Est ce qu'il ne vaut pas mieux accélérer le petit et moyen sponsoring et réduire la marge de manoeuvre de celui prendra ou continuera la direction du club afin de minimiser les dégats collatéraux en cas de son départ et favoriser aussi le partage des responsabilités......à de vrais responsables ...par catégories !
A chacun ses responsabilités.....Le Directeur Rugby encadre son staff du terrain et prend les décisions sportives recrutement et techniques sportives ; le Président s'occupe de la partie financière et de la gestion administrative
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BarDeLaPref
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 3660
Age : 64
localisation : De retour
Date d'inscription : 05/09/2009

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 12:31

titus47 a écrit:
BarDeLaPref a écrit:
On a au moins la confirmation qu'il n'avait pas mis la main à la poche ....
Quand à fusionner Agen et Bègles c'est une drôle d'idée qui n'ait pas prête d'aboutir et c'est tant mieux .... La seule façon de modifier les choses de façon positive relève de la fédération par le création de franchises regroupant les meilleurs joueurs français à l'image des franchises celtes ou de l'hémisphère sud... Ces franchises disputeraient la coupe d’Europe voire du Monde ...Les joueurs seraient sous contrat avec la fédération, cela permettrait de dégager une vrai élite au bénéfice de l'EDF.

De leur côté les clubs continueraient à se disputer le Brennus dans leur championnat domestique avec de vrais phases finales .... Le rugby de clocher y retrouverait ses petits avec une vrai émulation chez les joueurs pour rejoindre l'élite des franchises .... Et ça permettrait surtout aux jeunes espoirs de progresser ....

Quelques échecs supplémentaires de l'EDF devraient réctiver ce projet pour le plus grand bien de tout le monde ....

entièrement d'accord avec toi, le virage que tu préconises (concentration des internationaux aux seins de "provinces/franchises " francaises représentatives, financées par la FFR), permettant a une élite de club tres élargie, plus homogène, et plus représentatives des valeurs "terroir" de notre rugby d'en découdre, je l'ai longtemps souhaité.

Malheureusement, le virage on l'a définitivement loupé, je pense, lors de la validation du passage a la poule unique a 14.... peut etre demain a 12 (l'épurage montois et agenais commence cette année), si lyon était remonté, la tentation aurait été forte, de passer a une descente pour une montée... dans un premier temps, le temps que les accords actuels a 14 clubs deviennent caducs.

Ce virage on l'a loupé, parce que la puissance de feu de certains clubs y était opposée, parce que l'on sentait émerger, de nouvelles forces vives, capable d'enrichir notre modèle proffessionnel, et tirer financièrement, tout le rugby d'élite vers le haut... aujourd'hui la machine s'est emballée, l'élite n'a globalement plus vocation a former, ni a amener de jeunes joueurs francais peu aguerris vers le plus haut niveau. La course a l'armement se densifie, les joueurs étrangers, heureux de la manne financière qui leur est proposée en france, s'empilent, assumant meme parfois le fait de ne plus etre selectionable par leur nation.
La communication est devenue malsaine, et aggressive, le respect et le droit a la difference ont tendance a disparaitre, dans un milieu que l'on asceptise volontairement, et que l'on épure principalement par la puissance financière que l'on a ou pas.
Nos instances, FFR en tete, ont une grande part de responsabilité, ils n'ont pas su se positionner, ni se montrer fort, vis a vis d'une ligue de l'époque, autoritaire, soucieuse d'un développement économique du rugby rapide, représentée par blanco, qui sentait que le virage était bon pour le BO.... qui sent aujourd'hui que le vent tourne, et qui ne va plus tarder (entre équipe vieillissante, difficultés a conserver ses meillers jeunes, et enclavement géographique dans le 64), a bouffer sa veste.

Pour moi, la chance est passée, l'argent est roi, la puissance et l'influence des barons de l'élite tend a se renforcer.... et on se rend bien compte si on décrypte le cynisme ambiant, que ces meme barons n'ont que faire des interets de l'équipe de france, malgres le discours de convenance, qu'ils s'efforcent d'appliquer.

Il ne faut pas désespérer... La survie d'un club dans le top 6 est directement dépendante de la HCup ... Si le BO par exemple n'est plus invité ... Blanco (le président en sous main de la FFR) a l'envergure pour trancher dans le vif ... Le fera-t-il ? On verra ... Mais à part le ST tous les autres grands teams actuels sont économico-dépendants d'une personne ... Les aléas de la vie font que ces situations dominantes sont temporaires ...
Mais je crois que le facteur décisif sera l'EDF et ses piètres résultats avec un vivier potentiel, devenu vu la politique des clubs, digne de l'Ecosse avec 20 fois plus de licenciés ... Il ne faut pas oublier que la FFR n'agit que par délégation de l'Etat ... Quelques mauvais résultats de plus et ça va tousser du côté du ministère .... On peut toujours espérer n'est-ce pas ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médoc
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 4211
Age : 47
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 12:34

Citation :
Jean pierre guignard a été un grand président, humain et bon gestionnaire, qui aura recu avec le sua du début des années 2000, en héritage de ces prédécesseurs, la crise, les difficultés, mais aussi de grandes joies, avec des résultats magnifiques, compte tenu du climat d'austérité de l'époque au sua, et de l'adversité permanente, vis a vis des autres clubs, qui se demandent encore, comment, a l'époque, on a pu se relever, et leur faire "la nique".

Éclaircie un peu parce que 2000 on a tendance à retenir que le côté pile avec l'ultra négatif de la crise financière mais qui a engendré le côté face avec le maintien du groupe sportif de l'époque et de surfer dessus et ce qui a permis de faire la "nique". Prise de risque quasi insupportable puisque légalement ça été très très limite on le sait tous. Il n'empêche que parce que personne n'a lâché nouveau et ancien devant la responsabilité on est arrivé à 2002 parce que nous avions un groupe sportif (certes limité) mais très compétitif issu de 2000.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat de Mérignac
Champion du monde
Champion du monde


Nombre de messages : 13933
Date d'inscription : 03/07/2005

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 13:16

BarDeLaPref a écrit:
titus47 a écrit:
BarDeLaPref a écrit:
On a au moins la confirmation qu'il n'avait pas mis la main à la poche ....
Quand à fusionner Agen et Bègles c'est une drôle d'idée qui n'ait pas prête d'aboutir et c'est tant mieux .... La seule façon de modifier les choses de façon positive relève de la fédération par le création de franchises regroupant les meilleurs joueurs français à l'image des franchises celtes ou de l'hémisphère sud... Ces franchises disputeraient la coupe d’Europe voire du Monde ...Les joueurs seraient sous contrat avec la fédération, cela permettrait de dégager une vrai élite au bénéfice de l'EDF.

De leur côté les clubs continueraient à se disputer le Brennus dans leur championnat domestique avec de vrais phases finales .... Le rugby de clocher y retrouverait ses petits avec une vrai émulation chez les joueurs pour rejoindre l'élite des franchises .... Et ça permettrait surtout aux jeunes espoirs de progresser ....

Quelques échecs supplémentaires de l'EDF devraient réctiver ce projet pour le plus grand bien de tout le monde ....

entièrement d'accord avec toi, le virage que tu préconises (concentration des internationaux aux seins de "provinces/franchises " francaises représentatives, financées par la FFR), permettant a une élite de club tres élargie, plus homogène, et plus représentatives des valeurs "terroir" de notre rugby d'en découdre, je l'ai longtemps souhaité.

Malheureusement, le virage on l'a définitivement loupé, je pense, lors de la validation du passage a la poule unique a 14.... peut etre demain a 12 (l'épurage montois et agenais commence cette année), si lyon était remonté, la tentation aurait été forte, de passer a une descente pour une montée... dans un premier temps, le temps que les accords actuels a 14 clubs deviennent caducs.

Ce virage on l'a loupé, parce que la puissance de feu de certains clubs y était opposée, parce que l'on sentait émerger, de nouvelles forces vives, capable d'enrichir notre modèle proffessionnel, et tirer financièrement, tout le rugby d'élite vers le haut... aujourd'hui la machine s'est emballée, l'élite n'a globalement plus vocation a former, ni a amener de jeunes joueurs francais peu aguerris vers le plus haut niveau. La course a l'armement se densifie, les joueurs étrangers, heureux de la manne financière qui leur est proposée en france, s'empilent, assumant meme parfois le fait de ne plus etre selectionable par leur nation.
La communication est devenue malsaine, et aggressive, le respect et le droit a la difference ont tendance a disparaitre, dans un milieu que l'on asceptise volontairement, et que l'on épure principalement par la puissance financière que l'on a ou pas.
Nos instances, FFR en tete, ont une grande part de responsabilité, ils n'ont pas su se positionner, ni se montrer fort, vis a vis d'une ligue de l'époque, autoritaire, soucieuse d'un développement économique du rugby rapide, représentée par blanco, qui sentait que le virage était bon pour le BO.... qui sent aujourd'hui que le vent tourne, et qui ne va plus tarder (entre équipe vieillissante, difficultés a conserver ses meillers jeunes, et enclavement géographique dans le 64), a bouffer sa veste.

Pour moi, la chance est passée, l'argent est roi, la puissance et l'influence des barons de l'élite tend a se renforcer.... et on se rend bien compte si on décrypte le cynisme ambiant, que ces meme barons n'ont que faire des interets de l'équipe de france, malgres le discours de convenance, qu'ils s'efforcent d'appliquer.

Il ne faut pas désespérer... La survie d'un club dans le top 6 est directement dépendante de la HCup ... Si le BO par exemple n'est plus invité ... Blanco (le président en sous main de la FFR) a l'envergure pour trancher dans le vif ... Le fera-t-il ? On verra ... Mais à part le ST tous les autres grands teams actuels sont économico-dépendants d'une personne ... Les aléas de la vie font que ces situations dominantes sont temporaires ...
Mais je crois que le facteur décisif sera l'EDF et ses piètres résultats avec un vivier potentiel, devenu vu la politique des clubs, digne de l'Ecosse avec 20 fois plus de licenciés ... Il ne faut pas oublier que la FFR n'agit que par délégation de l'Etat ... Quelques mauvais résultats de plus et ça va tousser du côté du ministère .... On peut toujours espérer n'est-ce pas ? Wink

Quels mauvais résultats...l'EDF a été à un point du titre en Nouvelle-Zélande ! What the fuck ?!?
Probablement qu'avec le système actuel le rugby français restera perpétuellement à un point du sacre mais Titus témoigne de façon pertinente de la situation...les nouveaux barons du Top 6 ont le pouvoir, les franchises c'est eux et ils se foutent de l'EDF pourvu qu'ils gagnent, Blanco président de la FFR avec son stade tiroir-caisse aura peut-être les moyens de changer la donne...en aura t-il la volonté et le courage ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passetaballe
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 8081
Age : 46
localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 13:37

Pat de Mérignac a écrit:
BarDeLaPref a écrit:
titus47 a écrit:
BarDeLaPref a écrit:
On a au moins la confirmation qu'il n'avait pas mis la main à la poche ....
Quand à fusionner Agen et Bègles c'est une drôle d'idée qui n'ait pas prête d'aboutir et c'est tant mieux .... La seule façon de modifier les choses de façon positive relève de la fédération par le création de franchises regroupant les meilleurs joueurs français à l'image des franchises celtes ou de l'hémisphère sud... Ces franchises disputeraient la coupe d’Europe voire du Monde ...Les joueurs seraient sous contrat avec la fédération, cela permettrait de dégager une vrai élite au bénéfice de l'EDF.

De leur côté les clubs continueraient à se disputer le Brennus dans leur championnat domestique avec de vrais phases finales .... Le rugby de clocher y retrouverait ses petits avec une vrai émulation chez les joueurs pour rejoindre l'élite des franchises .... Et ça permettrait surtout aux jeunes espoirs de progresser ....

Quelques échecs supplémentaires de l'EDF devraient réctiver ce projet pour le plus grand bien de tout le monde ....

entièrement d'accord avec toi, le virage que tu préconises (concentration des internationaux aux seins de "provinces/franchises " francaises représentatives, financées par la FFR), permettant a une élite de club tres élargie, plus homogène, et plus représentatives des valeurs "terroir" de notre rugby d'en découdre, je l'ai longtemps souhaité.

Malheureusement, le virage on l'a définitivement loupé, je pense, lors de la validation du passage a la poule unique a 14.... peut etre demain a 12 (l'épurage montois et agenais commence cette année), si lyon était remonté, la tentation aurait été forte, de passer a une descente pour une montée... dans un premier temps, le temps que les accords actuels a 14 clubs deviennent caducs.

Ce virage on l'a loupé, parce que la puissance de feu de certains clubs y était opposée, parce que l'on sentait émerger, de nouvelles forces vives, capable d'enrichir notre modèle proffessionnel, et tirer financièrement, tout le rugby d'élite vers le haut... aujourd'hui la machine s'est emballée, l'élite n'a globalement plus vocation a former, ni a amener de jeunes joueurs francais peu aguerris vers le plus haut niveau. La course a l'armement se densifie, les joueurs étrangers, heureux de la manne financière qui leur est proposée en france, s'empilent, assumant meme parfois le fait de ne plus etre selectionable par leur nation.
La communication est devenue malsaine, et aggressive, le respect et le droit a la difference ont tendance a disparaitre, dans un milieu que l'on asceptise volontairement, et que l'on épure principalement par la puissance financière que l'on a ou pas.
Nos instances, FFR en tete, ont une grande part de responsabilité, ils n'ont pas su se positionner, ni se montrer fort, vis a vis d'une ligue de l'époque, autoritaire, soucieuse d'un développement économique du rugby rapide, représentée par blanco, qui sentait que le virage était bon pour le BO.... qui sent aujourd'hui que le vent tourne, et qui ne va plus tarder (entre équipe vieillissante, difficultés a conserver ses meillers jeunes, et enclavement géographique dans le 64), a bouffer sa veste.

Pour moi, la chance est passée, l'argent est roi, la puissance et l'influence des barons de l'élite tend a se renforcer.... et on se rend bien compte si on décrypte le cynisme ambiant, que ces meme barons n'ont que faire des interets de l'équipe de france, malgres le discours de convenance, qu'ils s'efforcent d'appliquer.

Il ne faut pas désespérer... La survie d'un club dans le top 6 est directement dépendante de la HCup ... Si le BO par exemple n'est plus invité ... Blanco (le président en sous main de la FFR) a l'envergure pour trancher dans le vif ... Le fera-t-il ? On verra ... Mais à part le ST tous les autres grands teams actuels sont économico-dépendants d'une personne ... Les aléas de la vie font que ces situations dominantes sont temporaires ...
Mais je crois que le facteur décisif sera l'EDF et ses piètres résultats avec un vivier potentiel, devenu vu la politique des clubs, digne de l'Ecosse avec 20 fois plus de licenciés ... Il ne faut pas oublier que la FFR n'agit que par délégation de l'Etat ... Quelques mauvais résultats de plus et ça va tousser du côté du ministère .... On peut toujours espérer n'est-ce pas ? Wink

Quels mauvais résultats...l'EDF a été à un point du titre en Nouvelle-Zélande ! What the fuck ?!?
Probablement qu'avec le système actuel le rugby français restera perpétuellement à un point du sacre mais Titus témoigne de façon pertinente de la situation...les nouveaux barons du Top 6 ont le pouvoir, les franchises c'est eux et ils se foutent de l'EDF pourvu qu'ils gagnent, Blanco président de la FFR avec son stade tiroir-caisse aura peut-être les moyens de changer la donne...en aura t-il la volonté et le courage ? Rolling Eyes

mouarf ! l edf est à un match de la cuillere de bois et ça generait personne ?
on dit que l edf est en reconstruction ! certes mais non ! vous avez vu le nombre de selections moyen par joueur en edf ? on n epe pas dire que le groupe est neuf !

Apres j avais dit que les Black seraient Champion quoi qu il arrive, parce qu economiquement et populairement, ils en avaient besoin ! je dis ici que preparer la CDM au detriment du tournoi est une erreur ! tout simplement parce que la prochaine CDM est en angleterre ! et si ya quelqu un qui croit que les anglais vont nous laisser gagner la CDM chez eux, je leur dis "bonne nuit faites de beaux reves et rever aux JO de londres, à la DF 95 en Af Sud et à la finale 2011 " ... docn autant qu on gagne les tournoi, ce sera un joli lot de consolation

et pour rebondir, les clubs commencent à tousser fort de mettre à disposition leur joueur pour l edf sans compensation ; à force on va aller droit comme au basket et la NBA et on finira par avoir un tournoi des 6 nations démunie, face à une HCUP grandissante et des clubs qui diront STOP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
gir3347
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 68
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 13:43

babitcho a écrit:
Un point ou je suis d'accord avec lui, c'est lorsqu'il explique que ce que fait TINGAUT aujourd'hui, il le faisiat aussi avant.

Alors pourquoi ces demissions aujourd'hui !!!!!!, ne pas vouloir faire parti de ceux qui ont dis un grand "OUI" tant que sportivement tout allait pas trop mal !!!!

je trouve le retournement de situation trop facile, limite faux **_**.

Ensuite m'expliquer etre contre le messenat, et etre dans une region pas forcement riche financirement !!! c'est un peut contradictoire !!

D'ou sa reflexion juste quel club voulons nous vraiement a AGEN !!!!

Car d'avoir peur d'un messene qui en faisant volte face nous projeterai en FEDERALE !!! on vas voir ou le systheme actuel vas nous mener !!!!

Adishatz


Sans avoir peur d'un mescène.....il faut toutefois changer la donne et dans l'avenir avoir un mescène .....sous contrôle et sans les pleins pouvoirs peut être !
Mais dans ce cas là un mescène acceptera t il de venir apporter ses fonds ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 68
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 16:47

titus47 a écrit:

Malheureusement, le virage on l'a définitivement loupé, je pense, lors de la validation du passage a la poule unique a 14.... peut etre demain a 12 (l'épurage montois et agenais commence cette année), si lyon était remonté, la tentation aurait été forte, de passer a une descente pour une montée... dans un premier temps, le temps que les accords actuels a 14 clubs deviennent caducs...............................
.........................................................
Pour moi, la chance est passée, l'argent est roi, la puissance et l'influence des barons de l'élite tend a se renforcer.... et on se rend bien compte si on décrypte le cynisme ambiant, que ces meme barons n'ont que faire des interets de l'équipe de france, malgres le discours de convenance, qu'ils s'efforcent d'appliquer.

Le problème est que nous ne sommes plus du tout dans le même contexte qu'à l'époque de la possible fusion avec Bègles.......tout a évolué, les effectifs des équipes et surtout les budgets qui battent des records chaque saison....et ce n'est pas terminé.
Notre chance de rejoindre l'Elite n'est pas passée, loin de là.......et notre descente, bien qu'amère, est certainement l'occasion de repartir sur des bases saines avec un organigramme, une équipe recomposée de jeunes épaulés de joueurs expérimentés (et non bradés par leurs clubs) et un budget digne du top14.

Maintenant faut il aussi que les "hommes"...ou les "femmes" (pourquoi pas) qui composeront cet organigramme aient conscience qu'on a bien quitté l'amateurisme et que l'on est (depuis plusieurs années) dans le PROFESSIONNALISME).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titus47
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 4180
Age : 38
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 17:15

gir3347 a écrit:
titus47 a écrit:

Malheureusement, le virage on l'a définitivement loupé, je pense, lors de la validation du passage a la poule unique a 14.... peut etre demain a 12 (l'épurage montois et agenais commence cette année), si lyon était remonté, la tentation aurait été forte, de passer a une descente pour une montée... dans un premier temps, le temps que les accords actuels a 14 clubs deviennent caducs...............................
.........................................................
Pour moi, la chance est passée, l'argent est roi, la puissance et l'influence des barons de l'élite tend a se renforcer.... et on se rend bien compte si on décrypte le cynisme ambiant, que ces meme barons n'ont que faire des interets de l'équipe de france, malgres le discours de convenance, qu'ils s'efforcent d'appliquer.

Le problème est que nous ne sommes plus du tout dans le même contexte qu'à l'époque de la possible fusion avec Bègles.......tout a évolué, les effectifs des équipes et surtout les budgets qui battent des records chaque saison....et ce n'est pas terminé.
Notre chance de rejoindre l'Elite n'est pas passée, loin de là.......et notre descente, bien qu'amère, est certainement l'occasion de repartir sur des bases saines avec un organigramme, une équipe recomposée de jeunes épaulés de joueurs expérimentés (et non bradés par leurs clubs) et un budget digne du top14.

Maintenant faut il aussi que les "hommes"...ou les "femmes" (pourquoi pas) qui composeront cet organigramme aient conscience qu'on a bien quitté l'amateurisme et que l'on est (depuis plusieurs années) dans le PROFESSIONNALISME).

tu tiens strictement le meme discours que certains, dont moi lors de notre descente en 2007.....
le sua, pour ce qui le concerne, a loupé le train, et meme si l'espoir de "yoyo" est encore permis, on n'est pas pret de raccrocher le wagon, ni d'entrevoir un plan ambitieu, sportivement et financièrement de pérénisation dans l'élite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
El Farfadet
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 4123
localisation : Quelque part sur la planète bleue...et blanche.
Date d'inscription : 07/12/2012

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 17:34

BarDeLaPref a écrit:
.... La seule façon de modifier les choses de façon positive relève de la fédération par le création de franchises regroupant les meilleurs joueurs français à l'image des franchises celtes ou de l'hémisphère sud... Ces franchises disputeraient la coupe d’Europe voire du Monde ...Les joueurs seraient sous contrat avec la fédération, cela permettrait de dégager une vrai élite au bénéfice de l'EDF.

De leur côté les clubs continueraient à se disputer le Brennus dans leur championnat domestique avec de vrais phases finales .... Le rugby de clocher y retrouverait ses petits avec une vrai émulation chez les joueurs pour rejoindre l'élite des franchises .... Et ça permettrait surtout aux jeunes espoirs de progresser ....

Quelques échecs supplémentaires de l'EDF devraient réctiver ce projet pour le plus grand bien de tout le monde ....



Hé,hé, hé...Le SUA conserverait tous ses joueurs alors que d'autres (Toulouse, Clermont et Cie) seraient bien dépouillés...


Question: où joueraient les étrangers comme Mc Alister, Giteau ou Sivivatu? En franchises ou en clubs?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Farfadet
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 4123
localisation : Quelque part sur la planète bleue...et blanche.
Date d'inscription : 07/12/2012

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 17:43

Trouver un président bon gestionnaire rémunéré qui ne mettra pas un sous dans le club mais qui sera capable de monter un budget de 15 millions d'euros avec des sponsors.

Mais qui décidera du choix des hommes (coachs et joueurs)?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BITCHIO
Joue en top 14
Joue en top 14


Masculin
Nombre de messages : 925
Age : 48
localisation : bordeaux
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 18:01

titus47 a écrit:
gir3347 a écrit:
titus47 a écrit:

Malheureusement, le virage on l'a définitivement loupé, je pense, lors de la validation du passage a la poule unique a 14.... peut etre demain a 12 (l'épurage montois et agenais commence cette année), si lyon était remonté, la tentation aurait été forte, de passer a une descente pour une montée... dans un premier temps, le temps que les accords actuels a 14 clubs deviennent caducs...............................
.........................................................
Pour moi, la chance est passée, l'argent est roi, la puissance et l'influence des barons de l'élite tend a se renforcer.... et on se rend bien compte si on décrypte le cynisme ambiant, que ces meme barons n'ont que faire des interets de l'équipe de france, malgres le discours de convenance, qu'ils s'efforcent d'appliquer.

Le problème est que nous ne sommes plus du tout dans le même contexte qu'à l'époque de la possible fusion avec Bègles.......tout a évolué, les effectifs des équipes et surtout les budgets qui battent des records chaque saison....et ce n'est pas terminé.
Notre chance de rejoindre l'Elite n'est pas passée, loin de là.......et notre descente, bien qu'amère, est certainement l'occasion de repartir sur des bases saines avec un organigramme, une équipe recomposée de jeunes épaulés de joueurs expérimentés (et non bradés par leurs clubs) et un budget digne du top14.

Maintenant faut il aussi que les "hommes"...ou les "femmes" (pourquoi pas) qui composeront cet organigramme aient conscience qu'on a bien quitté l'amateurisme et que l'on est (depuis plusieurs années) dans le PROFESSIONNALISME).

tu tiens strictement le meme discours que certains, dont moi lors de notre descente en 2007.....
le sua, pour ce qui le concerne, a loupé le train, et meme si l'espoir de "yoyo" est encore permis, on n'est pas pret de raccrocher le wagon, ni d'entrevoir un plan ambitieu, sportivement et financièrement de pérénisation dans l'élite.





D'accord TITUS mais pourquoi ??? ma réponse, qui n'engage que moi, elle découle de ce que je vois et de ce que je sais. Il est extrêmement difficile de faire venir des joueurs de bon niveau dans un club comme Agen sans être obligé de faire un gros chèque. Trop gros pour nos moyens. Faire une équipe compétitive rapidement avec des joueurs haut de gamme, nous fait exploser le budget. La solution consistait à faire de la formation pour trouver des jeunes joueurs plein de talent et qui n'auraient pas peur de jouer à Agen car ils auraient du temps de jeu. Le problème de ce système c'est que les joueurs ne sont pas tous bon au même moment, et qu'il est difficile de faire une équipe homogène. La solution consiste alors à trouver quelques joueurs confirmés au postes clés, et finir avec des jeunes. On a vu cette saison que le recrutement a été terrible à cause des défections de dernière minute, et on a eu ceux qui ont bien voulu venir.

Il est donc facile de dire que ce système n'est pas tenable et qu'on ne tiendra pas longtemps comme cela en top 14. Mais le SUA n'a pas d'autre choix que de faire de la formation et de s'appuyer sur ses jeunes. Il parait évident qu'avec Durand et Bonneval la saison n'aurait pas été tout à fait la même. Si on ajoute Huget Dulin Machenaux l'équipe aurait été très compétitive. Bien sûr il y a eu des erreurs de com, mais quand on arrive pas à retenir un joueur, il faut dire quoi..........on ne peut pas garder ce joueur parce qu'il préfère aller dans un club qui vise autre chose plus rapidement que nous................

Si on prend le temps de former et d'intégrer, et que l'on arrive à avoir quelques joueurs de bon niveau aux postes clés, je pense sincèrement que l'on peu retrouver notre place dans l'élite du rugby Français. Tingaud était dans le vrai quand il a décidé qu'il fallait faire avec les jeunes, et je crois que l'idée lui avait été soufflé par Broncan, qui n'avait peut être pas la philosophie du jeu à "l'agenaise" mais qui était capable de faire une équipe compétitive avec des jeunes, et surtout de voir très tôt le potentiel de certains joueurs.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 68
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Jeu 14 Mar - 23:04

BITCHIO a écrit:
titus47 a écrit:
gir3347 a écrit:
titus47 a écrit:

Malheureusement, le virage on l'a définitivement loupé, je pense, lors de la validation du passage a la poule unique a 14.... peut etre demain a 12 (l'épurage montois et agenais commence cette année), si lyon était remonté, la tentation aurait été forte, de passer a une descente pour une montée... dans un premier temps, le temps que les accords actuels a 14 clubs deviennent caducs...............................
.........................................................
Pour moi, la chance est passée, l'argent est roi, la puissance et l'influence des barons de l'élite tend a se renforcer.... et on se rend bien compte si on décrypte le cynisme ambiant, que ces meme barons n'ont que faire des interets de l'équipe de france, malgres le discours de convenance, qu'ils s'efforcent d'appliquer.

Le problème est que nous ne sommes plus du tout dans le même contexte qu'à l'époque de la possible fusion avec Bègles.......tout a évolué, les effectifs des équipes et surtout les budgets qui battent des records chaque saison....et ce n'est pas terminé.
Notre chance de rejoindre l'Elite n'est pas passée, loin de là.......et notre descente, bien qu'amère, est certainement l'occasion de repartir sur des bases saines avec un organigramme, une équipe recomposée de jeunes épaulés de joueurs expérimentés (et non bradés par leurs clubs) et un budget digne du top14.

Maintenant faut il aussi que les "hommes"...ou les "femmes" (pourquoi pas) qui composeront cet organigramme aient conscience qu'on a bien quitté l'amateurisme et que l'on est (depuis plusieurs années) dans le PROFESSIONNALISME).

tu tiens strictement le meme discours que certains, dont moi lors de notre descente en 2007.....
le sua, pour ce qui le concerne, a loupé le train, et meme si l'espoir de "yoyo" est encore permis, on n'est pas pret de raccrocher le wagon, ni d'entrevoir un plan ambitieu, sportivement et financièrement de pérénisation dans l'élite.





D'accord TITUS mais pourquoi ??? ma réponse, qui n'engage que moi, elle découle de ce que je vois et de ce que je sais. Il est extrêmement difficile de faire venir des joueurs de bon niveau dans un club comme Agen sans être obligé de faire un gros chèque. Trop gros pour nos moyens. Faire une équipe compétitive rapidement avec des joueurs haut de gamme, nous fait exploser le budget. La solution consistait à faire de la formation pour trouver des jeunes joueurs plein de talent et qui n'auraient pas peur de jouer à Agen car ils auraient du temps de jeu. Le problème de ce système c'est que les joueurs ne sont pas tous bon au même moment, et qu'il est difficile de faire une équipe homogène. La solution consiste alors à trouver quelques joueurs confirmés au postes clés, et finir avec des jeunes. On a vu cette saison que le recrutement a été terrible à cause des défections de dernière minute, et on a eu ceux qui ont bien voulu venir.

Il est donc facile de dire que ce système n'est pas tenable et qu'on ne tiendra pas longtemps comme cela en top 14. Mais le SUA n'a pas d'autre choix que de faire de la formation et de s'appuyer sur ses jeunes. Il parait évident qu'avec Durand et Bonneval la saison n'aurait pas été tout à fait la même. Si on ajoute Huget Dulin Machenaux l'équipe aurait été très compétitive. Bien sûr il y a eu des erreurs de com, mais quand on arrive pas à retenir un joueur, il faut dire quoi..........on ne peut pas garder ce joueur parce qu'il préfère aller dans un club qui vise autre chose plus rapidement que nous................

Si on prend le temps de former et d'intégrer, et que l'on arrive à avoir quelques joueurs de bon niveau aux postes clés, je pense sincèrement que l'on peu retrouver notre place dans l'élite du rugby Français. Tingaud était dans le vrai quand il a décidé qu'il fallait faire avec les jeunes, et je crois que l'idée lui avait été soufflé par Broncan, qui n'avait peut être pas la philosophie du jeu à "l'agenaise" mais qui était capable de faire une équipe compétitive avec des jeunes, et surtout de voir très tôt le potentiel de certains joueurs.

D'où la grande nécessité de repartir sur des bases SAINES et d'avoir retenu les leçons de nos échecs !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coucougne
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 23230
Age : 66
localisation : Narbonne encore le beau pays cathare
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Ven 15 Mar - 7:28

la seule solution pour éviter de creer un championnat des provinces qui verrait la mort du SUA en tant que club et que ville, tout en permettant à d'autres villes historiques de retrouver leurs passions et ambitions d'antan, serait de faire accepter le principe d'un championnat "bi" pour des raisons d'excès financières menant le rugby vers un univers footeux et ses dérives exponentielles constatées aux 4 "coins" de la planète, le pire du pire étant cette mode de la corruption généralisée niveau paris sportifs
ce n'est plus du sport, c'est devenu une sorte de jeu de cirque où l'argent bouffe, écrase tout, détruit les valeurs, corrompt les hommes et dénature le jeu même (le dopage pend la même courbe et les blessures deviennent répétitives et souvent graves
il faut sortir de ce tourbillon -gouffre qui se creuse

donc, créer un super top de millionnaires-milliardaires à mécènes -picsou, avec des matches télévisés par une chaine privée à fric aussi, où les clubs les plus cossus et les plus embourgeoisés se boufferont entre eux
un super top 10 des 10 plus grosses fortunes mises dans le club, et permettant d'acquérir des stars à la toulonnaise à gogo

et à coté, un vrai et grand championnat redevenu à dimension humaine où jouerait une moitié d'espoirs (les meilleurs) pour revitaliser le rugby sain
et qui serait un championnat "vaste" avec les 20 meilleures équipes ,toutes régions confondues
L'écart de leurs budgets ne serait pas trop conséquent, et permettrait un certain nivellement des valeurs (les squads sur le papier) avec des rencontres plus équillibrées, de l'incertitude, des classements fluctuants, beaucoup plus de jeu, d'attractivité (voir ou revoir de grandes équipes qu'on croyaient disparues (ex : montauban, beziers, lourdes, carcassonne, narbonne, et de nouvelles equipes issues de fédérales et rayonnantes , avec cette envie qu'avait notre SUA de naguère
Et une couverture médiatique télévisée par une ou deux chaines nationales publiques, afin de permettre à tout le monde d'y avoir accès sans être obligés de se farcir canal plus et rugby plus
l'intéret serait fort, car il y aurait une incertitude permanente
aujourd'hui, on sait déjà à l'avance que chaque année , on vera et reverra toujours les mêmes stades, les mêmes tronches, les memes maillots regner et écraser tout sur leur passage
lassant !
le fric ira au fric, et se crééra sa propre bulle dorée pour une élite en circuit fermé comme le super championnat d'europe de basket , sorte de NBA europeenne
on peut arriver à cette séparation dont la cause est le fric toujours plus !
ou alors , il faudra créer un réglement qui OBLIGE chaque club, y compris les gros gloutons à ne pas dépasser un quota de stars étrangères ou d'internationaux (une liste sera établie de ce qui est considéré comme ce genre de joueur au prorata de ses salaires actuels connus)
et à la place, l'obligation de faire jouer à tout moment, au moins 6 espoirs nationaux par exemple
ce qui éviterait de trouver ces disproportions actuelles générant toujours les mêmes "roustes" et les mêmes "classements" style tournez manège" ( l'ordre de classement des 8 hyperclubs connus ( biarritz, perpignan, paris, metro, clermont, toulon, toulouse, castres,) ou à venir ( lille,, bordeaux si le fric suit!, etc, là où il y a une population megapole et des bassins industriels vastes ) TOUJOURS présents dans les 8 premiers en ordre changeant suivant les saisons, et derrière quelques vieilles croutes ou promus qui servent de paillassons et de casse gueule jusqu'à l'anéantissement
même Oyonnax qui remonte pourrait refuser pour raisons financières !! on va voir ça de plus en plus, et le fossé s'élargira encore

perso, je veux un championnat à deux poules de dix non geographiques pour mieux couvrir l'intéret hexagonal et une seconde partie "play offs) avec les 4 meilleurs clubs classés de chaque poule
On reverra des matches plus equilibrés, moins de stress, plus de passiions et de derbies, plus de jeunes espoirs de tres bon niveau qui jouent et se motivent (pour l'EDF aussi ce sera bon!), moins de blessures dues aux contraintes du top 14 phagocytant les organismes (le fric exige des gladiateurs et des résultats , quelqu'en soient les moyens ( terrain et coulisses Mr.Red Evil or Very Mad )
je suis sur que cela serait attractif et plus cohérent
sinon, des clubs de légende disparaitront encore ( AGEN par exemple! Rolling Eyes ) quand on ne POURRA PLUS SUIVRE ET S 'ALIGNER


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BarDeLaPref
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 3660
Age : 64
localisation : De retour
Date d'inscription : 05/09/2009

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Ven 15 Mar - 7:37

Je vois pas en quoi la création de 5 ou 6 provinces entrainerait la mort du SUA ... Effets de la tisane ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
passetaballe
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 8081
Age : 46
localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 06/03/2012

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Ven 15 Mar - 8:06

Couc propose qlq chose d interessant ...

pour moi son idée se materialise deja dans la Pro D2

il faudrait alors encore plus "elitiser" le top14 et revaloriser la pro d2 en imposant un quota de joueurs français afin qu il devienne aussi un reservoir d 'espoir pour l edf

je vois 2 propositions pour ça :

- soit on passe le top14 à 8-10 clubs vraiment pro sans descente, et comme tu le dis soumis à diffusion tv privée
- soit on transforme les 8-10 clubs en Province : le patronyme du ST devenant par exemple le ST-Midi Pyrénées

en parallele on garde une pro d2 forte des club avec diffusion télé gratuite

tout ça on n est pas loin de l avoir deja sans faire de grosse revolution, il suffit à mon avis de proposer une competition D2 attractive et d en faire une pub digne de ce nom
ya qd meme du monde au stade en d2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
coucougne
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 23230
Age : 66
localisation : Narbonne encore le beau pays cathare
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Ven 15 Mar - 8:08

non mon grand chéri ! ( je parle du post de Barpref!) du cacolac à la bistouille philtre "luciditum intelligentiem sagessiam" Mr.Red
si tu veux créer une province hydre avec une mascotte representative style Shiva , des rencontres "tournez manège"
à X endroits, un maillot patchwork, une sorte de monstruosité tricéphale, libre à toi, mais moi je fous le camp et je
n'assiste qu'à des rencontres de terroir où je retrouverais mes sensations de gamin (de l'authentique)
pas question de hurler le nom d'un club indistinct -fouillis où personne ne se retrouvera
la france n'a rien à voir avec l'irlande, mon grand !
allez, fais une province gasconne avec MDM Dax ou Auch et on verra ce que ça donne contre la province basque, septimanienne
ou alpine ! 60/0 à chaque matche Mr.Red ( je te dis pas qui a les 60 ! Mr.Red )
et ça n'aura pas de sens légal, car je ne vois pas le racing et le stade fusionner en province titiparisienne ! (la guerre des Rozes ) shakng2
alors on jouerait province gasconne contre le racing métro ou le rc toulon ?? c'est quoi ce foutoir? ça rime à quoi ?
qui commanderait, qui deciderait de chaque secteur? et qui deciderait de quelle ville sera tel ou tel joueur à tel ou tel poste (conflits, engueulades assurées)
non merci ! pas de provinces biscornues ou de Quasimodos rugbystiques avec des maillots de pom pom girls vantant les couches culottes Pampers
batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: «A Agen, quel club on veut ?»   Aujourd'hui à 10:51

Revenir en haut Aller en bas
 
«A Agen, quel club on veut ?»
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» «A Agen, quel club on veut ?»
» Quel club de L1 a les meilleures perspectives d'avenir ?
» 135 m quel club prenez vous ? calcul de caddie.
» Quel club pour paris
» Quel club ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: **Forum de rugby du Sua** :: -Messages aux joueurs/interviews/articles-
Sauter vers: