Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 Article sur Jacques Laurans, président du PA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
agenais4747
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 4866
Age : 42
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Article sur Jacques Laurans, président du PA   Jeu 29 Aoû - 8:54

rugby SUA, leur avant-saison Avec les descentes du SU Agen et de l’US Marmande, le rugby lot-et-garonnais se trouve privé de ses deux locomotives, le président du comité Périgord-Agenais Jacques Laurans en a pleinement conscience même s’il relativise un peu: «Les montées de Nérac et de Tournon compensent un peu, mais je regrette surtout la baisse de niveau du simple aspect sportif, ce n’est pas un manque d’effectifs ou de dirigeants mais tout bonnement de qualité de jeu et de résultats. Est-ce lié au niveau économique de notre département, on peut se poser la question. Pour les clubs professionnels ou de fédérale 1, je pense que la réponse est oui». Jacques Laurans gère deux départements, difficile de ne pas évoquer le rugby aquitain dans son ensemble dont les 5 représentants en Top 14 ont occupé les 5 dernières places du Top 14 tout au long de la saison. Le président n’élude pas: «Deux d’entre eux sont descendus et la situation des autres mérite d’être étudiée avec beaucoup d’attention. Il s’agit d’un constat objectif et loin de moi l’idée de critiquer qui que ce soit. Il y a là un signe et il ne servirait à rien de l’ignorer.» On le voit, le dirigeant fédéral est inquiet mais l’Agenais reprend vite le dessus, comme tout le monde, il a mal vécu la saison 2012-2013 mais pas pour autant résigné: «La Pro D2 est sans doute un passage obligé, aux problèmes économiques évoqués plus haut se sont ajoutés des problèmes humains, la gestion et les relations humaines ont compliqué la sérénité du club. La descente est une sanction sportive qu’on a sentie venir en cours de saison, des événements sur lequel je ne reviendrai pas étaient des sonnettes d’alarme mais, à mon avis, le manque de leader sur le terrain avec la retraite d’Adri Badenhorst a été catastrophique. Soudain, on a eu l’impression que l’équipe n’avait plus d’âme, les entraîneurs ne sont pas en cause, ils peuvent donner toutes les consignes qu’ils veulent, s’il n’y a pas un relais, si les joueurs ne prennent pas leurs responsabilités, les entraîneurs peuvent être les meilleurs du monde, les résultats ne suivront pas. On avait l’impression que les défaites importaient peu, on gagnait quelquefois, on perdait trop souvent, les joueurs ne semblaient pas tellement concernés. Pris individuellement, les joueurs étaient au niveau mais il manquait une autorité sur le terrain». Mais on ne refait pas le passé Jacques Laurans le sait et il préfère se tourner vers l’avenir:la Pro D2 selon lui est une étape obligatoire et qui pourrait être bénéfique pour l’ensemble du club: «Dans sa longue histoire, le SUA a connu des heures très brillantes, à une époque où les clubs étaient beaucoup plus nombreux en Elite mais il n’a pas toujours figuré dans les 3 ou 4 premiers, il a été parfois plus près du trentième que du champion, il ne faut pas l’oublier. Etre dans les 30 premiers est déjà bien, même si cela ne correspond pas au brillant passé du club. Pourtant aujourd’hui, compte tenu des problèmes économiques, la Pro D2 semble un passage obligé qui va nous permettre de rebondir en faisant appel aux jeunes formés au club. J’ai assisté au match contre le Stade Français, j’ai vu des jeunes pleins d’enthousiasme qui sont l’avenir du SUA, ils vont faire de bons résultats et nous retrouverons la vaillance, la solidarité, l’amour du maillot qui font si souvent défaut en Top 14.Mais ne nous trompons pas, la saison est longue avec ses trente matches, c’est différent du Top 14 mais tout aussi exigeant». Une certitude: Jacques Laurans sera le plus souvent possible présent à Armandie, il y retrouvera avec toujours autant de plaisir quelques vieux compagnons, ceux avec lesquels il a ramené quelques boucliers au siège du SUA. Et il poussera derrière les plus jeunes. à quelques jours du coup d’envoi officiel de la saison (match contre Albi, samedi), ils expliquent pourquoi ils ont foi en leur club. Les qualités de cœur de Narjissi Jalil Narjissi a encore démontré ses qualités de cœur et de générosité, en acceptant l’invitation d’Henry Broncan et du VVAL (Entente de rugby de L’Isle-de-Noé), lors de la traditionnelle journée rugby du mois d’août. Au programme, du rugby à toucher et un match amical entre les Espoirs champions de France d’Albi et les Espoirs d’Auch. Cette année, la journée était placée sous le signe de la solidarité avec Benjamin Paré, un petit garçon de 4 ans, atteint du syndrome d’Angelman, (déficience du chromosome 15), qui provoque un retard de la marche et du langage notamment. Pour la tombola, de nombreux lots offerts par des joueurs de renom tel Dominique Erbani, Serge Milhas, et Jalil, qui avait emmené un maillot du SUA dédicacé par les joueurs. Quand il tira le numéro gagnant ce lot, c’est...Henry Broncan qui l’emporta... On suppose que les deux hommes se sont promis bien des choses pour le premier match du championnat qui opposera Albi au SUA... En tout cas, les dirigeants du VVAL ont apprécié la venue du talonneur, d’autant que Jalil a promis de venir donner quelques conseils durant la saison. « Soudain, on a eu l’impression que l’équipe n’avait plus d’âme, les entraîneurs ne sont pas en cause. Ils peuvent donner toutes les consignes qu’ils veulent, ils peuvent être les meilleurs du monde, si les joueurs ne prennent pas leurs responsabilités, les résultats ne suivront pas. »


Retenez bien la partie de l'article sur le fait que le SUA soit descendu.....plus sur le fait des joueurs et de leurs motivations que des entraîneurs.....
Ça déjà été dit.....et ça fait du bien de l'entendre par un Mr qui, je suppose, si connaît....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Article sur Jacques Laurans, président du PA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Interview] Jacques Bolle, Président de la FFM, fait le point sur l'ensemble de la saison 2012
» Jacques Laurans : «Le Sporting orphelin d'Adri Badenhorst !»
» Interview de Jacques Chauvet, Président de Dacia. AJ n°795
» Stage Hunter Jacques Robert
» Présentations de Nouveaux membres : Véro et Jacques.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: **Forum de rugby du Sua** :: -Messages aux joueurs/interviews/articles-
Sauter vers: