Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 SUA, à deux marchés du bonheur... SO du 17/05/14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
agenais4747
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 4854
Age : 42
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: SUA, à deux marchés du bonheur... SO du 17/05/14   Sam 17 Mai 2014 - 10:21


Encore deux marches

Publié le 17/05/2014 à 06h00 par Frédéric cormary
Les Agenais doivent préserver leur invincibilité à domicile pour s’offrir leur billet pour la finale d’accession à Bordeaux. Et le droit de rêver.


Au match aller, l’ailier canadien Taylor Paris (11 essais) avait inscrit un doublé.
© PHOTO ARCHIVES ÉMILIE DROUINAUD
FRÉDÉRIC CORMARY

f.cormary@sudouest.fr

Sur le papier, le SU Agen ne peut pas perdre cette demi-finale d'accession au Top 14. Toutes les statistiques lui sont favorables. Les Agenais reçoivent dans un stade Armandie où ils sont invaincus depuis 400 jours (20-28 contre le Stade Français, le 13 avril 2013). Leurs adversaires narbonnais n'y ont décroché qu'une seule victoire (26-19, le 7 avril 2007) en vingt déplacements. Marqués au fer rouge les deux dernières fois - 57-12 en 2010 et 51-6 cette saison - les Audois ne se sont plus imposés à l'extérieur depuis 84 jours (38-12 à Bourg-en-Bresse, le 23 février).

Et pourtant, l'histoire n'est pas écrite d'avance. Le SUA est bien placé pour savoir que le billet pour la finale du 25 mai (15 h 05) au stade Chaban-Delmas de Bordeaux ne se gagnera pas sur des statistiques. L'expérience de 2009 avec la défaite contre Oyonnax (15-18) à ce stade de la compétition et dans les mêmes conditions - Agen avait aussi terminé 2e de la phase régulière - est encore dans toutes les têtes. Même si aucun des joueurs de ce groupe n'a vécu ce traumatisme à part le talonneur Jalil Narjissi, promu capitaine pour le rendez-vous de demain, les derniers barrages du Top 14 sont là pour rappeler que l'avantage du terrain est très relatif et que les statistiques sont faites pour être contredites.

Avec les équipes types

Si le SUA a été la première équipe à chuter en domicile en demi-finale de Pro D2, avant Grenoble en 2011 face à l'Union-Bordeaux-Bègles, le club aux huit Brennus assure aujourd'hui avoir retenu la leçon. Le meilleur exemple est la gestion du groupe qui permet au SUA de disposer à l'attaque de ces phases finales de l'ensemble de son effectif, à l'exception du deuxième ligne Ross Skeate (genou) et du centre Vincent Roux (doigt). Un avantage même si cela a compliqué la tâche du staff au moment de composer son équipe pour cette demi-finale.

« En travaillant sur un groupe comme on l'a fait depuis le départ, évidemment il y a des joueurs frustrés, tristes ou même en colère, reconnaît le manager Mathieu Blin. C'est normal comme sensation. Mais à la différence d'autres équipes, nos 41 joueurs utilisés auront une vraie sensation que la conséquence de disputer une demi-finale à domicile, en étant invincible à la maison avec la 3e attaque et la 5e défense, a été réalisée par tous. » Mais on devrait retrouver demain à Armandie un quinze de départ qui sera certainement très proche - à une ou deux exceptions près - de celui qui est venu à bout de Pau (19-6) puis de La Rochelle (33-18) il y a quelques semaines. En face, le RCNM alignera aussi son équipe type, dont douze joueurs étaient déjà titulaires pour « châtier » les Agenais au match retour (33-24).

Sur les traces de Brive

Cette affiche inédite en demi-finale de Pro D2 n'aurait jamais dû exister si La Rochelle n'avait pas chuté à domicile contre Lyon (26-27) lors de la dernière journée, où si Benjamin Pètre n'avait pas inscrit cet essai du bout du monde après la sirène face à Bourg-en-Bresse (27-22). Le SUA et le RCNM ne s'étaient plus croisés en phases finales depuis le 21 avril 2001 et une demi-finale de Bouclier Européen remportée par les Audois (22-15) à Toulouse. « L'adversaire n'est pas important, prévient l'entraîneur narbonnais Justin Harrison. Ça devrait faire un joli match entre deux équipes qui attaquent beaucoup (NDLR : Agen est 3e attaque, Narbonne 2e). On a notre chance. Pour nous, cette qualification n'est pas une surprise. On a beaucoup travaillé pour y arriver. On prendra, peut-être, plus de pénalités que d'habitude mais notre but est de marquer des essais, jouer à la main et avec efficacité. »

Comment le SUA répondra-t-il à la force de frappe audoise ? Les partenaires de Jalil Narjissi comptent sur le soutien d'un stade Armandie en ébullition pour forcer leur destin. Parce que participer à une demi-finale - même à domicile - ne peut pas être une fin en soi. Parce qu'une finale ne se perd pas. Le SUA a 80 minutes devant lui pour se donner le droit de rêver à un retour en Top 14. Il lui reste deux marches à gravir pour revenir dans la cour des grands, douze mois après l'avoir quittée. Un exploit que seuls Albi en 2009 et Brive la saison dernière ont réalisé jusqu'à présent.


  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
SUA, à deux marchés du bonheur... SO du 17/05/14
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vends ma fz6 s2 gt aprés deux année de bonheur !!!!
» Marché moto octobre 2013 : figé
» 14 ans!!! le premier deux roues!!
» Dacia Logan 4x4 : le tout terrain bon marché : www.vroom.be
» Bon anniversaire a vous deux !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: **Forum de rugby du Sua** :: -Messages aux joueurs/interviews/articles-
Sauter vers: