Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 And maintaining the pro d2 can begin!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
agenais4747
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 4872
Age : 42
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: And maintaining the pro d2 can begin!   Lun 18 Aoû 2014 - 16:02

La Dépêche du Midi. 18/08/2014


La Pro D2 aussi c'est «show» !

Mis à jour le 18/08/2014 à 03:48

La deuxième division professionnelle reprend ses droits ce week-end. Nous passons au crible les objectifs de nos sept «régionaux».

Une semaine après le Top 14, voilà maintenant la Pro D2 sur la ligne de départ. La deuxième division professionnelle a acquis au fil des ans ses lettres de noblesse au point de devenir un championnat tout à la fois exigeant pour les joueurs et très intéressant pour les spectateurs.

Boostée également par les retransmissions télévisées et la présence de joueurs de haut niveau dans ses rangs, la Pro D2 a acquis son rythme de croisière et se révèle, pour les heureux élus, un tremplin idéal vers le Top 14.

Pour preuve, les clubs qui montent ne vont pas à l'abattoir et arrivent à tirer les marrons du feu comme l'ont fait Oyonnax et Brive la saison dernière ; délaissant l'ascenseur de la descente au détriment de deux places historiques du rugby : Perpignan et Biarritz.

Du coup, la présence de ces deux équipes en Pro D2 va ravir la majorité des trésoriers qui apprécient également la multiplication des rencontres régionales. C'est ainsi que la zone de la Dépêche du Midi comprend sept clubs d'une division réservée à seize clubs.

Sa formule avec le premier qui obtient son billet direct pour le Top 14 et quatre qualifiés se disputant le dernier sésame (avec avantage aux deuxième et troisième) a également fait ses preuves.

Chaque année, les demi-finales à domicile et la finale sur terrain neutre se révèlent de grandes fêtes dans la pure tradition des phases finales pour des équipes qui n'étaient plus habituées à vivre de tels moments à l'étage au-dessus.

Cette nouvelle édition s'annonce tout aussi spectaculaire que ses devancières et toujours aussi homogène.

Qui veut jouer avec l'Usap et Biarritz ?
Un petit lot de favoris se détache avec évidemment en premier lieu les recalés du Top 14 dont l'ambition est de remonter aussitôt. Perpignan a déjà fait la démonstration de son appétit lors du dernier match amical largement gagné contre Narbonne. Et Biarritz, après le départ de ses cadres historiques, a choisi la reconstruction autour d'un nouvel encadrement. Les deux équipes devront toutefois éviter toute forme de condescendance qui ne pardonne pas dans cette division.

À ces deux favoris, on ajoutera Agen qui travaille dans la sérénité et qui a beaucoup appris la saison dernière ; et la Section Paloise (deux fois finaliste et une fois demi-finaliste ces trois dernières saisons) dynamisée par l'arrivée aux commandes de Simon Mannix.

Narbonne et Tarbes aux aguets
Derrière, les autres prétendants se tiennent très près avec notamment deux «régionaux». Narbonne a retrouvé des couleurs à travers un rugby chatoyant et entendra emprunter les mêmes rails. Et Tarbes, jamais loin ces deux dernières saisons, espère désormais toucher les dividendes de son expérience.

Colomiers très fringant l'an dernier durant la première partie compte cette fois avoir davantage de souffle. Et Albi entre dans une nouvelle ère sous la férule d'Ugo Mola.

Quant à Carcassonne et au promu Montauban, le maintien constituera leur préoccupation majeure.

La première journée
Samedi 23 août

Béziers - Agen; Bourgoin - Albi ; Massy - Pau ; Montauban - Carcassonne ; Narbonne - Mont-de-Marsa; Tarbes - Dax (tous à 18h30)

Dimanche 24 août

Perpignan - Colomiers (15h05 sur Sport + et France 3)

Biarritz - Aurillac (18h30 sur Eurosport)

Objectif demi-finales
Agen ambitieux, pas prétentieux
Prudence est mère de sûreté à Armandie où, même avec le retour de l'étoile fidjienne Caucaunibuca, on ne tire pas de plan sur la comète question objectif.

Il faut avouer que la finale d'accession ratée le 25 mai dernier face à La Rochelle a quelque peu refroidi les ardeurs. L'objectif prioritaire pour le manager du SUA, Mathieu Blin, et son staff, c'est donc de terminer dans les cinq premiers.

«Soyons ambitieux, sans être prétentieux», c'est le leitmotiv repris par Marc Giraud. Cela n'a pas empêché le club de rallumer la flamme durant l'été avec un recrutement ciblé (Caucau, Toua, Tetrashvili…) et l'intégration des jeunes (Abadie, Hériteau, les frères Tolot…) à la préparation, qui correspond bien à une politique de formation s'inscrivant désormais dans la durée par l'intermédiaire du projet Académia.

Le projet de jeu aussi s'inscrit dans la continuité, toujours bâti sur la notion de «groupe». Blin l'a répété dernièrement : «Comme l'an dernier, il n'y a pas d'équipe type.» Il peut compter sur une stabilité de l'effectif avec seulement deux joueurs majeurs partis : Skeate et Ludik.

La plus grande interrogation concerne l'épaisseur du banc consacré au cinq de devant. Une saison de Pro D2 avec 6 piliers, et déjà un blessé, Ratianidze, ce sera peut-être un peu long.

Tarbes veut franchir la dernière marche
Le TPR y était presque. 6e à la fin de la phase préliminaire, les Tarbais ont fini à la mauvaise place et ont donc raté les demi-finales de peu.

Isoa Domolailai a encore des regrets comme il le confie sur le site de la Ligue : «C'est forcément décevant car au coup d'envoi du championnat nous visions une des cinq premières places. Malheureusement, nous avons mal entamé la saison, dans un championnat toujours plus relevé, et cela nous a handicapés. Mais tout n'est pas noir car notre fin de parcours est prometteuse pour l'avenir.»

La saison passée est maintenant oubliée et Domolailai veut maintenant franchir la dernière marche sur laquelle ses coéquipiers butent depuis deux saisons : «Les nouvelles recrues se sont parfaitement intégrées dans le groupe, tout le monde est solidaire, est impatient de débuter la saison et de franchir un nouveau cap. Nous sommes confiants pour cette entame de compétition, à condition de rester positif et d'être appliqués pour ne pas reproduire les erreurs des saisons précédentes.

Notre objectif est toujours d'être dans les cinq en fin de saison. Cela fait deux saisons que nous passons tout près, et c'est difficile mentalement de se remettre au travail en sachant tous les efforts qu'il faut réaliser pour y parvenir. Et nous savons que cela sera encore plus difficile cette saison, car comme je le disais, le championnat ne cesse de progresser.»

Narbonne sur la lancée de la saison dernière
À la suite d'une saison 2013-2014 remarquable, les Narbonnais ont vu certains de leurs joueurs cadres, comme Valentine (Béziers), Grammatico et Lima au centre (Carcassonne), Beaux (Perpignan) quitter le club.

Brett Sheehan est arrivé à la mêlée ou il composera avec Sébastien Rouet, une des nombreuses satisfactions de la saison dernière, et le jeune Pierrick Nova des Espoirs. Malheureusement jeudi soir lors du deuxième match amical contre l'USAP, Brett Sheehan est sortie sur blessure (cheville retournée). Il pourrait être absent quelques semaines. Lors des deux premiers matches amicaux, contre Aix (victoire 14-10 avec une équipe composée à 90 % de joueurs espoirs) et à Perpignan avec davantage de joueurs cadres (Strauss, Postal, Zanon, Fekitoa, Manchia, Rattez, etc.) les Narbonnais ont montré un visage encore plus intéressant et offensif, sur la lancée de la saison dernière. Il manquait à l'appel des joueurs comme Ruiz, qui devrait bientôt reprendre, Etienne, Navakadretia, Halangahu (qui rentrera en octobre) et Jenkins.

Dans un championnat de Pro D2 toujours plus homogène et concurrentiel, les Narbonnais devraient adopter les mêmes recettes que l'an dernier, en proposant du jeu, avec des joueurs explosifs devant comme le talonneur Jean-Charles Fidinde, par exemple.

Objectif maintien
Montauban change d'univers
Après quatre ans de purgatoire en Fédérale 1, l'USM retrouve avec bonheur le monde professionnel. Invaincus quasiment toute la saison (une seule défaite), les Montalbanais savent bien que ce ne sera pas la même chanson cette fois. Et chacun a déjà pu sentir le fossé qu'il existe entre la Pro D2 et la Fédérale 1 en terme d'organisation.

«Avec un budget de 4,7 millions, nous sommes dans la catégorie des clubs sportivement en danger» concédait le président Thierry Eychenne lors de la présentation des joueurs. Reste à savoir si, sur le terrain, les Montalbanais pourront soutenir la comparaison. Les deux rencontres amicales (une victoire face à Dax 15-7 et une défaite à Béziers 13-16) ont apporté quelques certitudes.

Mais chacun sait bien que le championnat sera un long marathon. Pour ce faire, le groupe a été très étoffé (35 contrats professionnels) avec pas moins d'une quinzaine de recrues. La plupart concerne le huit de devant (Brendon Snyman, Gauthier Gibouin, Thabo Mamojele, Kéliti Vaingalo…). «Il nous fallait renforcer le volume physique de notre effectif» explique le président Daniel Bory.

Une chose est certaine, l'USM pourra compter sur son formidable public, reconnu par tous, pour que Sapiac reste une terre inviolée. Seule petite ombre au tableau en ce début de saison, la dizaine de joueurs blessés. Mais à l'image de la saison précédente, le salut de l'USM passera par un groupe uni, sans titulaire à part entière. Sa nouvelle aventure professionnelle, l'USM la démarrera samedi face à Carcassonne dans la cuvette. L'USM a tout prévu pour ne pas faire l'ascenseur.

Carcassonne rêve d'une saison moins compliquée
Après avoir senti le filet de la lame de la guillotine lors de l'exercice précédent, les Carcassonnais veulent s'éviter une nouvelle saison galère. Le passage de vingt-sept à trente-deux contrats professionnels est le premier signe fort, tout comme d'ailleurs les renforts attirés au pied de la Cité.

La reprise précoce fixée au 12 juin sous la houlette des préparateurs physiques, Thierry Savio (ex. Stade Toulousain) et Julien Rebeyrol-Brimeur ont continué à donner le ton du niveau d'exigence.

Mais les deux rencontres de préparation livrées à domicile face à Mont-de-Marsan (14-28), puis à Argelès-Gazost face à Tarbes (3-49) n'ont malheureusement pas apporté les certitudes tant escomptées… bien au contraire.

Pire même… puisqu'à défaut d'amener leurs lots de satisfactions, elles ont surtout hélas servi à remplir davantage une infirmerie pourtant déjà copieusement garnie : Ursache et Teyssier (entorse de la cheville), Coste et Newlands (acromio), Guironnet, Etien, Gimeno (commotion), Bosch, Grammatico (dos), Ben Bouhout (tibia), Tuilagi (pubalgie), Kruger (épaule), Vilaret (genou)…

«Nous traversons un moment difficile et faisons le dos rond» explique le manager Christian Gajan. «Et nos prestations ne sont pas représentatives, ni du niveau de notre équipe, ni de notre préparation. Mais si actuellement nous ne faisons pas «les malins», ce qui compte, c'est le championnat ! D'ici là, nous espérons récupérer huit à neuf de nos blessés».

Les outsiders
Colomiers à l'affût
> L'objectif.

Après un passage par la case Fédérale 1 en 2011-2012, Colomiers entame sa troisième saison consécutive en Pro D2. Au terme de la première, ponctuée par une dixième place, le président Alain Carré déclarait viser une demi-finale d'accession dans les trois ans. «Il nous reste deux ans pour y parvenir, précise-t-il en riant. Pour l'instant, c'est trop facile d'annoncer que nous voulons faire mieux que la saison dernière (9e, N.D.L.R.). Nous souhaitons nous approcher le plus possible de la cinquième place.»

> Les certitudes.

Le groupe n'a pas été bouleversé et il a prouvé en 2013-2014 qu'il avait les moyens de jouer un rôle intéressant avant une période délicate et neuf matchs sans victoire. «Les joueurs ne veulent pas connaître le même trou d'air», insiste le président. L'ensemble doit avoir gagné en maturité et des recrues comme Lewaravu et Fatafehi doivent lui apporter un surcroît de puissance.

> Les interrogations.

Tout le monde s'accorde à reconnaître que la Pro D2 est de plus en plus dure. «Toutes les équipes se renforcent, il n'y en a plus de petites et il faut suivre la cadence. Même les promus s'annoncent solides», souligne Alain Carré. En outre, les Columérins débutent avec deux déplacements épineux, à Perpignan puis à Mont-de-Marsan. Le risque de s'infliger d'entrée une course à handicap est réel.

Albi dans une nouvelle ère
Le club est à nouveau sain après quatre ans de marasme hérité de ses années Top 14. Ugo Mola, «le spécialiste», international au CV récent mais éclatant succède avec ambition à Henry Broncan.

L'ex Briviste a fait jouer son réseau pour effectuer un recrutement intelligent. Une stratégie de succession au poste a été mise en place pour être immédiatement compétitif tout en assurant l'avenir du club.

En clair, pour chaque poste, un ou deux joueurs expérimentés sont appuyés par un ou deux joueurs «espoir» à fort potentiel. Le technicien et son staff (Jean-Christophe Bacca, Benjamin Bagate, Rémy Ladauge) sont des compétiteurs : ils ambitionnent cette année de se rapprocher des places qualificatives, tout en étant conscients que le niveau du Pro D2 monte crescendo et qu'il faudra du temps pour rendre au club son lustre d'antan.

Une certitude émane de l'effectif : il a gagné en densité et en expérience, avec des recrues telles qu'André Hough, Christophe Lafoy, Quentin Valançon ou Nomani Tonga.

Les incertitudes concernent le niveau de forme de certains joueurs à fort potentiel qui ont connu des saisons blanches récemment, comme Florent Fourcade ou Maxime Payen. Les matchs amicaux estivaux (deux victoires, un match nul) confirment toutefois que les voyants sont au vert dans le Tarn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
And maintaining the pro d2 can begin!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tirage septembre Thermacell(terminer)Claude Begin
» Steve Begin a Montréal !!!
» Psv 2014 Nexus Begin's
» Bonjour a tous
» Profil SS Marc Bégin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: **Forum de rugby du Sua** :: -Messages aux joueurs/interviews/articles-
Sauter vers: