Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 Parlons de France / Angleterre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
suaviste(48)
Champion d'europe
Champion d'europe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3245
Age : 55
localisation : Ispagnac
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Mer 10 Oct 2007 - 13:03

dédé a écrit:
suaviste(48) a écrit:
dédé a écrit:
Certes, mais ce n'est pas pour sa vitesse qu'il sera sollicité.
Il est capable d'arreter Jauzion lancé plein fer. Et de l'amener en plus assez vite au sol. Sur le match de Marseille, si Farell n'est pas gêné dans son plaquage par Perry, je crois que Jauzion ne marque pas son essai...
Et puis Marty n'est pas vaiment en forme. Certes Noon ne sera plus là pour lui faire visiter la lune, mais Tait, c'est pas mal non plus...
La défense de Farell est bonne, d'ailleurs quand ils l'ont fait passer du XII ou XV ils ont hésité entre trois postes, centre, ouvreur ou troisième ligne aile.
Mais, les centres français ne lui rentreront pas dedans, mais trouveront facilement des espaces autour de lui, du fait de sa lenteur de jambes.

Si tu conviens que c'est un bon défenseur, il devrait réussir à faire face...
C'est un bon défenseur, mais les minutes passant, je crois, et je peux me tromper, qu'il perdra le peu de mobilité qu'il a, ouvrant ainsi des espaces pour nos trois-quarts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agenais du 84
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 15597
Age : 71
localisation : pertuis 84
Date d'inscription : 08/02/2006

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Mer 10 Oct 2007 - 13:21

dédé a écrit:
La coupe de du monde ne se joue donc plus à 30?
:clown:

Si,si ! 15 pour jouer la demie , et ....les 15 autres pour la finale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
screamin
joue en promotion honneur
joue en promotion honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 94
Age : 37
localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Mer 10 Oct 2007 - 13:36

val a écrit:
Les Bleus à Boulogne

Le Xv de France s'entraînera sur le terrain de l'ACBB au stade du Saut du Loup dans le bois de Boulogne (XVIème arrondissement). C'est le terrain désigné par l'IRB qui refuse aux Bleus de s'entraîner au CNR.

Par contre, ces derniers retourneront dimanche au CNR pour la récupération puisque seul l'entraînement est interdit à Marcoussis.

Source : Rugbyrama


---

J'ai une question :

Est-ce que les autres pays organisateurs de la coupe du monde étaient assujettis aux mêmes interdictions ?

Les Bleus au Bois de Boulogne ??? Ils ont pas besoin d'aller voir les brésiliennes du bois de Boulogne pour préparer leur match... Neutral

Ils vont être nazes samedi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dédé
Champion de france
Champion de france


Nombre de messages : 1817
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Mer 10 Oct 2007 - 13:42

suaviste(48) a écrit:
dédé a écrit:
suaviste(48) a écrit:
dédé a écrit:
Certes, mais ce n'est pas pour sa vitesse qu'il sera sollicité.
Il est capable d'arreter Jauzion lancé plein fer. Et de l'amener en plus assez vite au sol. Sur le match de Marseille, si Farell n'est pas gêné dans son plaquage par Perry, je crois que Jauzion ne marque pas son essai...
Et puis Marty n'est pas vaiment en forme. Certes Noon ne sera plus là pour lui faire visiter la lune, mais Tait, c'est pas mal non plus...
La défense de Farell est bonne, d'ailleurs quand ils l'ont fait passer du XII ou XV ils ont hésité entre trois postes, centre, ouvreur ou troisième ligne aile.
Mais, les centres français ne lui rentreront pas dedans, mais trouveront facilement des espaces autour de lui, du fait de sa lenteur de jambes.

Si tu conviens que c'est un bon défenseur, il devrait réussir à faire face...
C'est un bon défenseur, mais les minutes passant, je crois, et je peux me tromper, qu'il perdra le peu de mobilité qu'il a, ouvrant ainsi des espaces pour nos trois-quarts.

C'est sûr que sa possible titularisation fait de nombreux sceptiques.

La défense de Farell est un peu particulière. Comme il est lent, il est en général bien placé. Il ne monte à l'aveugle. Au contraire, il attend que le porteur du ballon s'engage, quitte à le laisser gagner quelques mètres, et là il s'engage son épaule...
Un joueur comme sylvain Mirande attend aussi beaucoup que le défenseur s'engage et est très attentif à son positionnement pour compenser sa lenteur. Cela n'en fait pas moins un excellent défenseur.

Enfin, s'il commence le match, à mon avis, il ne le terminera pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Mer 10 Oct 2007 - 13:51

Laporte s'explique


On prend les mêmes...

Pas un seul changement dans le groupe des vingt-deux pour affronter l'Angleterre. Bernard Laporte a eu les garanties nécessaires sur la santé physique de ses joueurs, notamment celle de Serge Betsen.

"Nous avons eu des discussions à certains postes, notamment en deuxième ligne, troisième ligne, au centre et aux ailes" , affirme pourtant Jo Maso, le manager tricolore. Pourtant Bernard Laporte a reconduit tous les héros de Cardiff. Pour faire cela, le sélectionneur a d'abord dû consulter son staff médical: "Nous avons eu les garanties sur la santé de nos joueurs et nous ne prenons aucun risque. Les trois derniers jours ont été consacrés essentiellement à la récupération et nous n'allons faire qu'un entraînement par jour jusqu'à vendredi."

Mais les images de Serge Betsen, sonné sur la pelouse du Millennium reviennent en mémoire. "Il y a KO et KO", s'exaspère Bernard Laporte. "J'ai déjà fait des KO dans ma carrière et je m'entraînais deux jours après. Il y a plusieurs degrés dans le KO." La tension est alors palpable dans l'auditorium de Marcoussis et même Jo Maso hausse la voix : "Comment pouvez-vous mieux connaître l'état de Serge que les médecins ? Il n'était pas inanimé sur la pelouse, il a touché la main du toubib qui lui a dit de rester assis pour récupérer" . C'est alors au tour de Bernard Laporte de revenir à la charge : "Jamais nous n'aurions pris une telle décision de notre propre chef. Je répète que tous les avis médicaux sont bons."

"L'équipe type du moment"

Pour la première fois du mondial, le staff tricolore ne fait donc aucun changement. Les Bleus ne jouent plus à trente : "C'est l'équipe type du moment", rectifie le pompier Jo Maso, "mais les huit qui ne jouent pas sont plus importants que ceux qui jouent." Bernard Laporte a semble-t-il oublié les statistiques pour se baser un peu plus sur l'affectif pour composer son groupe : "Non, il n'y a pas de dimension affective", réfute le sélectionneur, "mais, il n'y a pas un mec qui est passé à côté de son match face aux Blacks, il est donc difficile d'en sortir deux ou trois du groupe".

Lionel Beauxis, moins en vue que le reste de l'équipe a Cardiff, garde lui aussi la confiance de Bernard Laporte : "Dire qu'il n'a pas été performant est faux. Il a eu peu de ballons à négocier et il n'a pas pris de risque. Il a joué intelligemment à son arme principale qui est le jeu au pied." En revanche, le coaching pendant la rencontre pourrait être plus rapide. Il faut bien tenir compte de l'âge de certains cadres.

Rugbyrama - Nicolas Augot, envoyé spécial/Photo DPPI - 10/10/2007 13:42
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Mer 10 Oct 2007 - 13:53

XV DE FRANCE / BERNARD LAPORTE :

« La vérité sera sur le terrain »

10 octobre 2007 - 10 h 03 - Jean-François PATURAUD
Le site rugby


Trois jours avant la demi-finale, Bernard Laporte a décidé de reconduire le groupe vainqueur des Blacks. L’entraîneur des Bleus évoque ses choix et le choc à venir face aux Anglais.


Bernard Laporte, pourquoi avez-vous reconduit dans son intégralité le groupe qui a battu les Blacks ?
Nous avions deux hypothèses. La première était de reconduire l’ensemble de l’équipe qui nous a donné satisfaction ce week-end lors de la victoire face à la Nouvelle-Zélande. La seconde était d’opérer deux ou trois changements. Nous avons dû faire des choix. Qui n’a pas été performant à Cardiff ? Personne. C’était une victoire collective.

Avez-vous malgré tout discuté avant de composer votre équipe ?
Oui, il y a eu des discussions. Tout le monde s’est exprimé sur le sujet et nous avons finalement tranché. Il nous semblait logique de reconduire la même équipe. Ceux qui auraient pu rentrer ne sont pas meilleurs que ceux qui sont là. Ça se vaut, c’est pour ça que nous avons toujours dit que nous avions un groupe de 30 joueurs homogènes. Cela nous faisait mal au cœur de sortir un joueur de cette équipe. Nous avons finalement opté pour la reconduction du même groupe.

Avez-vous notamment évoqué le poste d’ouvreur ?
Oui, bien sûr. David Skrela revenait dans le coup. Lionel a joué intelligemment face à la Nouvelle-Zélande. Il a une arme essentielle : son jeu au pied. C’est une des composantes essentielles dans une équipe. Ce serait mentir de dire qu’il n’a pas été performant.

Les joueurs ne vont-ils pas avoir du mal à comprendre que le slogan « on joue à 30, on gagne à 30 » ne soit plus appliqué ?
Les joueurs savent que l’on ne joue pas à 30. On s’appuie sur un groupe de 30, tout le monde a joué depuis le début mais il faut faire des choix. C’est difficile d’enlever des joueurs d’une équipe qui battu la Nouvelle-Zélande en quart de finale.

« Les Anglais n’ont pas peur de la défaite »

Dans quel état d’esprit êtes-vous avant ce match face aux Anglais ?
Comme les trois autres équipes de ces demi-finales, notre ambition est d’être champions du monde. On s’était engagé avec cet objectif dans la compétition mais nous avons très mal démarré en perdant le premier match. On s’est rapidement retrouvé dos au mur mais les joueurs ont bien réagi. Ils ont fait preuve de beaucoup de consistance et de rigueur, et même de grandeur à certains moments. Jouer l’Irlande avec la pression qu’ils avaient sur les épaules n’était pas simple. Ils sont su relever le défi, tout comme celui du quart de finale. Ils ont maintenant envie d’en relever un autre samedi.

Comment allez-vous gérer l’engouement populaire ?
La ferveur sera la même que face aux Irlandais. Tant mieux pour notre sport. Mais faisons abstraction de tout cela. On doit penser uniquement à ce qui se passera sur le terrain. Ça va être un rude affrontement face à une équipe anglaise qui a bien battu l’Australie grâce à un très gros paquet d’avants.

Pourquoi n’avez-vous jamais été inquiet pour l’Angleterre ?
Parce que le peuple anglais a quelque chose que peu ont : de la fierté. Ils sont grands. Ils n’ont pas peur de la défaite. Ils sont toujours à 100%. Parfois, ils sont moins bons et ils perdent. Cela leur est arrivé pendant pratiquement un an. Quand on regarde les compositions d’équipes qu’ils alignaient, les meilleurs n’étaient pas là. L’équipe anglaise s’est refait une santé, nous aussi. Il ne faut pas oublier que ce sont eux qui nous empêchés de faire le Grand Chelem cet hiver alors que tout le monde les disait moribonds. Ils ont aujourd’hui retrouvé tout le monde et on voit qu’ils sont de nouveau compétitifs. Ce sera encore plus dur que la semaine dernière.

« On ne s’est pas endormi »

L’Angleterre a-t-elle, selon vous, changé de visage depuis le retour de Jonny Wilkinson ?
Bien sûr. C’est vrai que les Anglais ont souvent perdu sans lui. On connaît l’importance de ce joueur dans le collectif anglais. C’est l’un des éléments moteurs de cette équipe de part son jeu et son charisme. Est-il revenu à 100% ? Je ne sais pas, toujours est-il qu’il est performant.

Comment avez-vous fait pour tourner la page rapidement ?
On ne s’est pas endormi. Nous avons fait de la vidéo sur les Anglais dès dimanche. La première chose que nous avons dite après la victoire face aux Blacks est que nous avons gagné un quart, pas la finale. Je suis sûr que nous serons grands dans la tête pour bien le préparer et ne pas s’endormir. Autrement, cela voudrait dire que nous sommes petits. Je ne veux pas d’excuse. La vérité sera sur le terrain. On va se préparer en conséquence. Si nous sommes les meilleurs, nous gagnerons.

Et si, comme en 2003, la pluie est de la partie…
Sous la pluie, ils ont été meilleurs que nous en 2003. Même sur terrain sec, ils étaient meilleurs que nous. Ils avaient ensuite battu l’Australie devant son public. C’est vrai que nous avions certainement commis des erreurs, notamment par rapport à Frédéric (Michalak). On l’avait peut-être trop mis sous la pression médiatique. Mais si cela n’avait pas été le cas, pensez-vous que nous aurions gagné ? Je suis sûr que non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Mer 10 Oct 2007 - 13:57

Source : L'Equipe


Les 22 mêmes !

On ne change pas une équipe qui gagne. L'adage est connu certes mais c'est à peu près le message, vérifié qui plus est, qu'ont tenu à passer mercredi Bernard Laporte et Jo Maso. En conservant la même composition d'équipe pour affronter samedi l'Angleterre en demi-finale par rapport à celle qui a battu la Nouvelle-Zélande samedi dernier, les deux hommes n'ont «pas fait un choix affectif mais sportif», a insisté le sélectioneur. «Qui n'a pas été performant contre les Blacks ? », a-t-il ensuite demandé aux nombreux journalistes présents. «Si un joueur s'était manqué, on l'aurait remplacé», a-t-il tout de suite répondu. Pour la première fois depuis novembre 2004 donc, le technicien français a reconduit le même groupe pour deux rencontres successives. Une décision qui ne remet pourtant pas en cause la gestion de groupe opérée par l'encadrement tricolore depuis le début de la compétition. «Bien sûr qu'on gagnera à trente», insiste le manager du XV de France. «On a même toujours dit que les huit joueurs non retenus étaient plus importants que les vingt-deux qui jouent».


Beauxis confirmé à l'ouverture


Parmi les choix à retenir, en l'absence de nouveauté, la présence de Lionel Beauxis (photo L'Equipe) à l'ouverture fait figure de principale information. Le Parisien conserve en effet son poste à l'ouverture au détriment de Frédéric Michalak, toujours sur le banc, tandis que David Skrela reste dans les tribunes. «Lionel a réussi une performance satisfaisante (face aux Blacks). Il a joué intelligemment sans prendre de risques. Il a en plus une arme essentielle : son jeu au pied», a expliqué Jo Maso. Concernant l'incertitude qui planait encore sur Olivier Milloud, le staff des Bleus s'est montré rassurant sur l'évolution de sa blessure aux cervicales. Aucune raison dans ce cas par conséquent de ne pas aligner le pilier berjallien. Le constat est le même pour Serge Betsen, bien remis de son K-O. contre les All Blacks. «Il n'y a plus aucun risque», a tenu à rassurer Maso. «Il a passé des tests médicaux concluants, les médecins ont donc donné leur feu vert», a-t-il ajouté.


Deux équipes qui se connaissent par coeur


«Après 72 dernières heures consacrées à la récupération, le premier entraînement physique aura lieu aujourd'hui (mercredi)», a annoncé Laporte. En raison du réglèment imposé par l'IRB, il s'agira par ailleurs de la dernière séance à Marcoussis. Les Bleus se rendront en effet jeudi au Stade de France pour un entraînement grandeur nature tandis qu'ils iront vendredi à Boulogne pour tenter de rester au calme en prévision du choc qui arrivera très vite le lendemain. Une affiche à laquelle les Anglais, bien connus des Français après les deux matches de préparation du mois d'août, participeront peut-être avec une certaine envie de revanche. «Ce sont les mêmes joueurs oui, mais ce n'est pas le même contexte», a prévenu le manager tricolore. «Chaque match est une nouvelle histoire», ajoute-il. En outre, il a avoué ne pas avoir «regardé les vidéos des matches précédents». Sans doute pour ne pas se méprendre sur le niveau actuel des Britanniques, ceux-ci ayant en effet beaucoup progressé depuis l'été dernier. «En revanche on a observé leur évolution», a-t-il indiqué. «Ils reviennent de très loin, ce qui va leur donner un moral extraodinaire».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Mer 10 Oct 2007 - 14:04

Rugbyrama

"L'armée des papys ?"

Rob Andrew, le directeur de l'élite du rugby anglais, a defendu son équipe, la plus vieille de l'histoire du tournoi contre l'Australie.

"En 2003, on appelait l'Angleterre "L'armée des papas", mais regardez où notre expérience nous a menés. Comment va-t-on nous appeler maintenant, "L'armée des papys" ? Notre expérience n'est pas une question d'âge. Beaucoup de joueurs de ce groupe ont remporté une Coupe du monde, des Championnats, des Coupes d'Europe, cela fait beaucoup d'expérience sur laquelle s'appuyer."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Mer 10 Oct 2007 - 14:08

CM : La demie au Champ de mars


Rédaction Sport365 - mercredi 10 octobre 2007 - 13h12



Devant la très forte affluence enregistrée lors du quart de finale France - Nouvelle Zélande la Mairie de Paris a décidé de retransmettre la demi-finale du Mondial France - Angleterre au Champ de Mars samedi 13 octobre.



Changement de programme à Paris. Devant la très forte affluence enregistrée lors du quart de finale France - Nouvelle Zélande et afin d'assurer la sécurité et le confort du public, la Mairie de Paris a décidé de retransmettre la demi-finale de la Coupe du Monde de rugby France - Angleterre au Champ de Mars samedi 13 octobre. La rencontre ne sera donc pas diffusée sur le parvis de l'Hôtel de Ville. Par ailleurs, à 18 h 30 un hommage à Luciano Pavarotti sera également diffusé sur l'écran géant installé au Champ de Mars.
Revenir en haut Aller en bas
suaviste(48)
Champion d'europe
Champion d'europe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3245
Age : 55
localisation : Ispagnac
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Mer 10 Oct 2007 - 15:21

Le XV anglais
Robinson - Sackey, Tait, Farrell, Lewsey - (o) Wilkinson, (m) Gomarsall - Easter, Moody, Corry - Kay, Shaw - Vickery (cap), Regan, Sheridan

Remplaçants : Chuter, Stevens, Dallaglio, Worsley, Richards, Barkley, Hipkiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dédé
Champion de france
Champion de france


Nombre de messages : 1817
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Mer 10 Oct 2007 - 15:29

val a écrit:
Les Bleus à Boulogne

Le Xv de France s'entraînera sur le terrain de l'ACBB au stade du Saut du Loup dans le bois de Boulogne (XVIème arrondissement). C'est le terrain désigné par l'IRB qui refuse aux Bleus de s'entraîner au CNR.

Par contre, ces derniers retourneront dimanche au CNR pour la récupération puisque seul l'entraînement est interdit à Marcoussis.

Source : Rugbyrama


---

J'ai une question :

Est-ce que les autres pays organisateurs de la coupe du monde étaient assujettis aux mêmes interdictions ?

Je crois qu'aucune équipe n'a jamais eu jusqu'ici de tels moyens à sa disposition. Enfin un lieu qui soit centre d'entrainement et hôtel à la fois.
Même si cela parait un peu ridicule (l'interdiction).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dédé
Champion de france
Champion de france


Nombre de messages : 1817
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Mer 10 Oct 2007 - 15:47

suaviste(48) a écrit:
Le XV anglais
Robinson - Sackey, Tait, Farrell, Lewsey - (o) Wilkinson, (m) Gomarsall - Easter, Moody, Corry - Kay, Shaw - Vickery (cap), Regan, Sheridan

Remplaçants : Chuter, Stevens, Dallaglio, Worsley, Richards, Barkley, Hipkiss

Brian Ashton n'avait aucun blessé à déplorer. On aurait peut-être pu s'attendre à ce que Tom Rees réapparaisse dans les 22 ou les 15...
Seront en tribune Freshwater, Mears, Borthwick, Rees, Perry, Flood, Catt et Cueto. Lee Mears a jusqu'ici assisté à l'ensemble de la compétition depuis les tribunes. C'est le seul. Flood (appelé de dernière minute) et Freshwater n'ont jamais été titulaires.
Andy Farell qui devait débuter contre l'Australie a une deuxième chance. Avec j'imagine une mission spéciale: museler Jauzion, qui va jour dans un rôle de deuxième dix, chargé de l'animation offensive. Barkley, l'autre blessé du quart de finale, réintègre le banc. Andy Farell jusqu'ici n'a jamais vraiment montré ses qualités: c'est le moment de sortir un grand match!
La touche anglaise sera une clé. Elle avait souffert à Marseille, et les français ne rééditeront pas leur mauvaise performance contre les blacks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dédé
Champion de france
Champion de france


Nombre de messages : 1817
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Mer 10 Oct 2007 - 16:04

Rugbyrama annonce une compo inchangée alors qu'il y a des changements: Farell en 12 et Barkley à la place de Flood... Et sur Orange, on annonce également une compo inchangée donc avec Catt et Flood...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dédé
Champion de france
Champion de france


Nombre de messages : 1817
Date d'inscription : 21/07/2006

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Mer 10 Oct 2007 - 16:06

Ah, ça change. Rugbyrama positionne Flood sur le banc. Mais Farell en 12 toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Jeu 11 Oct 2007 - 7:58

Source : Rugbyrama



Beauxis garde les clés



Lionel Beauxis sera de nouveau titulaire face à l'Angleterre. Arrivé sur la pointe des pieds, il est en passe de devenir le patron de l'attaque des Bleus. Fulgurant.

Le rêve continue pour Lionel Beauxis. Après avoir affronté les Blacks, le jeune ouvreur de 21 ans sera de nouveau titulaire face aux Anglais, en demi-finale de la plus importante Coupe du monde jouée par l'équipe de France. Il a déjà rangé le maillot de Carter dans la valise et espère récupérer celui de Wilkinson. Deux pointures mondiales à son poste. Considéré comme le troisième ouvreur tricolore lors de l'annonce du groupe des trente le 14 juin dernier, le benjamin de l'équipe est en train de griller la politesse à Frédéric Michalak et David Skrela.

Une passation de pouvoir qui se fait sans heurts, tout naturellement, sans que le fan club, pourtant assez important, du génie toulousain et le gang anti Laporte ne crient au scandale et organisent une révolution devant les grilles du CNR. Une deuxième titularisation consécutive qui fait sourire le Bigourdan, lui qui ne souvient pas de la dernière fois qu'une telle faveur lui a été accordée : "Je crois qu'avec mon club, c'était avant le Tournoi des 6 Nations." Autant dire plus de neuf mois. Une éternité pour un compétiteur. "Je suis très content. On espère tous faire des matchs mais participer à un quart de finale puis à une demi-finale de Coupe du monde, c'est énorme. Je ne savais pas si j'allais être titulaire face à l'Angleterre car, à Cardiff, j'ai fait un match normal mais sans plus."

"Je n'ai pas eu le trac"

Pour le premier grand rendez-vous de sa carrière naissante, l'ancien palois n'a pas souffert de la comparaison avec Dan Carter, son adversaire du jour et meilleur joueur du monde en 2005. Un peu timide pour animer la ligne offensive tricolore, il a quand même répondu aux attentes du sélectionneur : "Il a eu peu de ballons à jouer et il n'a pas pris de risque. Il a joué intelligemment avec son arme principale qui est le jeu au pied" , argumentait Bernard Laporte lors de l'annonce de l'équipe.

Il n'a donc pas failli dans sa tâche même s'il a loupé sa première tentative au but : "Pourtant, je n'ai pas eu le trac. Mon pied n'a pas tremblé mais ça peut arriver à tout le monde de rater une pénalité." Les dieux de l'Ovalie lui ont permis de retrouver la réussite en trouvant la cible de plus de quarante mètres malgré une glissade avant que le poteau ne lui donne un coup de pouce sur la transformation de l'essai de Thierry Dusautoir. Il paraît que les grands champions savent provoquer le brin de chance nécessaire aux exploits légendaires...

A Cardiff, il a été étonné par "le rythme, l'intensité et le temps de réflexion réduit." Lionel Beauxis n'est pas encore un champion et il n'est, pour l'instant, pas un grand de ce sport. Mais la France et Bernard Laporte veulent maintenant croire que ce gamin peut le devenir. Pas en 2011, date programmée de son apogée depuis son passage au CNR avec la sélection des moins de 19 ans, mais dans dix jours. Entre temps, les Bleus et sa botte doivent battre l'Angleterre.

Rugbyrama - Nicolas Augot, envoyé spécial - 11/10/2007 07:27
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Jeu 11 Oct 2007 - 8:06

Source : l'Equipe


Bénézech : «Laporte capitalise»

« Laurent Bénézech, quelles sont les raisons qui ont poussé Bernard Laporte à reconduire la même composition d'équipe que celle qui a battu la Nouvelle-Zélande ?


Obligatoirement le match contre les Blacks devient la référence pour cette équipe de France. Elle le devient par son système de jeu. On avait deviné depuis le départ que le point fort de cette équipe était le pressing défensif avec une bonne occupation du terrain. On a pu le confirmer en quart de finale même si l'occupation du terrain peut encore être améliorée. Les titularisations de Lionel Beauxis et Damien Traille assurent aussi à l'équipe de France deux coups de pied à longue portée. Bernard Laporte capitalise donc maintenant totalement sur ces éléments pour, si ce n'est gagner le match, au moins assurer les bases, et ensuite compter sur ses impact players. Dans ce domaine, on connaissait déjà Sébastien Chabal, maintenant on découvre Frédéric Michalak, excellent dès son entrée en jeu contre les Néo-Zélandais. Bernard Laporte attend vraiment de son banc qu'il fasse la différence à l'heure de jeu, au moment où ces matches de haut niveau se jouent.


Les joueurs ne vont-ils pas être perturbés par ce changement, ou plutôt par cette absence de changement tactique opérée par Bernard Laporte, eux qui avaient dû s'habituer à voir l'équipe tourner ?


Cette décision arrive de toute façon trop tard dans la compétition pour que les joueurs s'installent dans un certain confort, du fait qu'il ne reste plus que deux matches à jouer. Aujourd'hui, on n'est plus dans une confirguration de phase finale que les joueurs connaissent avec leur club. Il y a une dynamique de la victoire qui s'est installée et sur laquelle l'équipe doit capitaliser. Les joueurs sont en quelque sorte entrés dans une routine de match par match et sont dorénavant plus focalisés sur leur adversaire que sur leur situation personnelle.


Le duel Beauxis-Wilkinson aussi promet beaucoup ?


Etant donné les stratégies appliquées par les deux équipes, il y aura forcément un mano a mano entre les deux joueurs en effet. Même si je vois plutôt le duel entre Serge Betsen (photo L'Equipe) et Jonny Wilkinson. On se rappelle notamment du match du Tournoi des Six Nations en 2003 lorsque le Français avait à peine laissé respirer le demi d'ouverture anglais. Ça peut être une des clés du match. D'autant que Wilkinson n'est pas celui de 2003.


Les deux victoires françaises face au XV de la Rose en août dernier auront-ils leur importance ?


J'aimerais dire oui puisque la France a gagné à chaque fois donc ça lui donne une certaine garantie, même sans Jonny Wilkinson. C'est bien sûr rassurant d'avoir battu par deux fois l'Angleterre mais à l'époque, les Anglais n'avaient pas non plus de certitudes, notamment sur leur jeu d'avants. Maintenant, grâce à leur victoire sur l'Australie, ils savent vers quel jeu ils doivent tendre et comment battre les grandes équipes. Il ne faudra donc pas se servir de ces deux matches comme référence.


Quelle sera la clé pour battre les Anglais ? Les avants peut-être ?


Bien sûr que les avants seront très importants dans la réussite de ce match. Les Anglais ont dégoûté du rugby les Australiens grâce à leurs avants et à leur mêlée, même si la faiblesse des Wallabies dans ce secteur a été criante. La présence anglaise sur chaque point de rendez-vous a aussi été impressionnante par rapport à l'Australie. Compte-tenu de tous ces éléments, si le pack français est capable de rééditer sa performance de samedi dernier, il n'y a pas de souci à avoir. En revanche, il faudra imposer un formidable combat physique dans la rencontre et mettre les Anglais sous pression pour contraindre Jonny Wilkinson à reculer plutôt qu'à s'installer dans un rôle de commandeur où il aurait tout le loisir de décider des ses options de jeu.


Voyez-vous les Bleus se qualifier ?


Malgré leur mauvais départ qui les a plongés dans le doute après la défaite contre l'Argentine, les Bleus ont maintenant tous les voyants au vert en grande partie grâce au succès contre les All Blacks. Psychologiquement notamment, ils sont libérés. Ils vont donc avoir une capacité encore plus grande à exploter leur potentiel à 100%. Chez les Anglais au contraire, il y a plus un effet de soulagement. Ils sont rassurés, ont sauvé leur Coupe du monde. Quoi qu'il arrive, ils partiront sur une note positive. Donc ils vont bien sûr jouer leur chances à fond mais ils auront en face d'eux une équipe de France transcendée par l'événement et prête à tout pour gagner.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Jeu 11 Oct 2007 - 13:37

Rugbyrama


Pression sur les ballons



Décidément, les ballons du Mondial auront beaucoup fait parler. Les Anglais se plaignent de la pression des ballons. D'ailleurs le manager anglais Rob Andrew a obtenu le droit d'avoir les 6 ballons de la demi-finale pour faire travailler ses joueurs en conditions réelles.
Revenir en haut Aller en bas
coucougne
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23496
Age : 66
localisation : Narbonne encore le beau pays cathare
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Jeu 11 Oct 2007 - 17:05

les franzozes quand ils prennent six "ballons", ils les ont dans le nez!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Jeu 11 Oct 2007 - 18:05

De Villiers: "Ça se joue au mental"



A deux matchs du bonheur absolu, Pieter De Villiers estime que c'est avant tout dans la tête que se gagnera le titre mondial. Le pilier tricolore espère que le XV de France saura faire l'effort nécessaire pour franchir dans un premier temps l'obstacle anglais.

Quel bilan personnel tirez-vous du Mondial jusqu'à présent?

P.D.V. : Je me sens en pleine possession de mes moyens. Je suis très heureux d'avoir enchainé les matchs, de jouer 80 minutes. Les coachs ont confiance en moi, ça me fait plaisir bien évidemment. Mais je relativise, je sais que tout peut être remis en cause à chaque match. Dès samedi, face à l'Angleterre, tout ce qui s'est passé avant ne comptera plus.

Est-ce difficile de passer rapidement à autre chose après une victoire comme celle de Cardiff?

P.D.V. : C'est dangereux en tout cas. On a battu les Blacks, alors on peut se dire que ce sera plus simple contre l'Angleterre. Mais le rugby, ce n'est pas aussi simple que ça. Aucun match ne ressemble à un autre. Une demi-finale, il faut se convaincre que c'est plus difficile qu'un quart, tout simplement. Mais je ne suis pas inquiet. Tout le monde est vigilant par rapport à ça. En plus, nous revenons en France. La pression va remonter. On doit faire en sorte de ne pas s'endormir et ne pas tomber dans le piège.

Vous sentez que l'attente du public est montée d'un cran depuis votre victoire face aux Blacks?

P.D.V. : Le regard des gens a changé. Il faut le gérer. Si nous avons envie de devenir champions du monde, nous devons être capables de gérer cela. Maintenant, la compétition devient mentale, pour les quatre demi-finalistes. Ça se joue à des détails, et souvent, ces détails relèvent du mental. Physiquement, les quatre demi-finalistes sont au top, donc ça se joue au mental. Tout est dans la tête.

Le fait d'avoir battu l'Angleterre à deux reprises au mois d'août, est-ce un avantage ou un inconvénient?

P.D.V. : C'est un avantage dans le sens où ces deux victoires prouvent que nous avons fait ce qu'il faut pour battre ces Anglais. Mais c'était il y a deux mois. Cette équipe a beaucoup évolué depuis. Attention à ce que ces deux victoires ne se transforment pas en handicap psychologique, en nous laissant croire qu'on va gagner tranquillement.

D'autant que les Anglais auront beaucoup moins de pression que vous...

P.D.V. : C'est sûr. L'Angleterre a eu beaucoup de mal ces dernières années. Elle a enchainé les défaites contre les grandes équipes, elle a subi beaucoup de critiques. Mais d'un seul coup, en un match contre l'Australie, tout a été effacé. Tout leur travail paie. Ils sont restés solidaires dans la difficulté, ils ont fait front, et les voilà en demi-finales. Dans leurs têtes, ils n'ont plus rien à perdre. Quelque part, leur Coupe du monde est déjà réussie, par rapport aux attentes initiales. Donc c'est une équipe très dangereuse.

Dangereuse, et très forte devant...

P.D.V. : Oui, au niveau de la mêlée, c'est une équipe très lourde, très puissante. Elle l'a prouvé contre l'Australie, qui n'a jamais pu construire son jeu. Gregan a été sous pression toute l'après-midi. Il a commis des erreurs qu'il n'a pas l'habitude de commettre, tant les avants anglais ont dominé leur sujet. Sur ce secteur là, il est clair qu'il va falloir être conquérant dès le début du match, si on ne veut pas leur laisser un avantage psychologique.

Que pensez-vous de votre vis-à-vis, Andy Sheridan?

P.D.V. : Il est très fort ! Je ne le connais pas personnellement, je l'ai assez peu croisé en fait. Il faudra essayer de vite prendre la place contre lui et ne pas le laisser s'installer dans une position préférentielle. C'est important de le bloquer pour ne pas le laisser exprimer cette force qu'il possède, d'autant que c'est un pilier d'assez grande taille.

Vous n'étiez pas là il y a quatre ans, lors de la défaite en demi-finale. Mais est-ce un sujet de conversation fréquent dans le groupe?

P.D.V. : Non, pas spécialement. C'était il y a quatre ans. La seule chose à retenir, c'est que nous avions perdu. Cette fois, il faut aller plus loin. Il faut battre ces Anglais. Pour le reste, on ne s'attarde pas trop sur le passé. Le rugby a changé, les deux équipes aussi. On essaie de se concentrer sur le pré.

Rugbyrama - Propos recueillis par Laurent VERGNE, envoyé spécial - 11/10/2007 16:42
Revenir en haut Aller en bas
suaviste(48)
Champion d'europe
Champion d'europe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3245
Age : 55
localisation : Ispagnac
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Jeu 11 Oct 2007 - 18:20

L'Angleterre a minima
L'équipe d'Angleterre 2007 est celle qui aura inscrit le moins de points de toute l'histoire de la Coupe du monde pour se qualifier pour une demi-finale.

Avec seulement 24 points marqués en moyenne, le XV de la Rose efface des tablettes le pays de Galles, demi-finaliste en 1987, et l'Australie, en 1991, avec 24,5 points de moyenne. La meilleure moyenne est détenue par la Nouvelle-Zélande 1995, avec 67,5 points.
www.rugbyrama.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trinquetaille
Champion de france
Champion de france
avatar

Nombre de messages : 1809
localisation : En zone occupée
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Jeu 11 Oct 2007 - 18:23

Plus que 14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suaviste(48)
Champion d'europe
Champion d'europe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3245
Age : 55
localisation : Ispagnac
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Jeu 11 Oct 2007 - 18:24

Trinquetaille a écrit:
Plus que 14
Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Jeu 11 Oct 2007 - 18:25

suaviste(48) a écrit:
Trinquetaille a écrit:
Plus que 14
Question



13 + 1 Very Happy Question
Revenir en haut Aller en bas
Trinquetaille
Champion de france
Champion de france
avatar

Nombre de messages : 1809
localisation : En zone occupée
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Jeu 11 Oct 2007 - 18:25

plus que 13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suaviste(48)
Champion d'europe
Champion d'europe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3245
Age : 55
localisation : Ispagnac
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   Jeu 11 Oct 2007 - 18:29

Trinquetaille a écrit:
plus que 13
Bah explique-toi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parlons de France / Angleterre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parlons de France / Angleterre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Parlons d'Angleterre / Afrique du Sud
» Mini en angleterre
» Parlons de Lyon / Agen
» L'Euronats en ANGLETERRE cette année ????
» [Peugeot] 107 XSport (Angleterre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: Archives (2007-2008) :: -Actualités CDM 2007-
Sauter vers: