Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 C'était la Coupe du monde de rugby 2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
taist
Champion de france
Champion de france
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1552
Age : 67
localisation : marmande
Date d'inscription : 16/01/2007

MessageSujet: C'était la Coupe du monde de rugby 2007   Dim 21 Oct 2007 - 16:25


Le meilleur joueur : Fourie Du Preez
Difficile de sortir une individualité dans une Coupe du monde qui aura brillé par son sens du collectif, mais la performance générale de Fourie Du Preez le place en postulant sérieux au titre de meilleur joueur. Du haut de ses 25 ans, le demi de mêlée sud-africain a parfaitement rempli sa fonction de maître d'oeuvre pour ses avants, sans jamais oublier de distiller quelques éclairs de génie. Ses percées petit côté rappellent un certain Joost Van der Westhuizen, tandis que son adresse au pied complète la panoplie du numéro 9 moderne, capable de tout, à tout moment.



La révélation : Thierry Dusautoir
Entré par la fenêtre dans la maison bleue, après la blessure de Vermeulen, le flanker toulousain s'est imposé au plus haut niveau. Infatigable, Dusautoir s'est révélé lors de la victoire contre les All Blacks, au terme d'une prestation défensive de très haut vol. A 25 ans, il a pris une nouvelle dimension, et fait partie des nouveaux leaders du rugby tricolore.

La déception : Daniel Carter
Présenté comme la grande star de l'Ovalie, l'ouvreur néo-zélandais n'a jamais été en mesure de démontrer son talent. A l'image de sa prestation en quart de finale contre les Bleus, Carter a semblé hors de forme, mal remis d'une blessure contractée peu avant le Mondial. Rendez-vous en 2011, chez lui en Nouvelle-Zélande, pour la revanche de l'enfant prodigue des Blacks.

"L'arme fatale" : Jonny Wilkinson
Quatre ans après avoir remporté le titre avec XV de la Rose, Sir Jonny est revenu de nulle part pour apporter ce supplément d'âme qui fait la différence au plus haut niveau. La précision de ses coups de pied et son légendaire sang froid ont éliminé l'Australie puis la France, portant à bout de crampons la sélection anglaise jusqu'en finale

La confirmation : l'Afrique du Sud
Parents pauvres de l'hémisphère Sud lors des 4 dernières années, les Springboks ont retrouvé leur rugby au meilleur moment. En variant leur jeu, grâce notamment au travail du coach australien Eddie Jones, les Sud-Africains ont réussi à enrichir leur puissance traditionnelle d'une touche de mouvement avec des jeunes talents comme Habana ou Steyn. Les Springboks remportent leur deuxième titre de champions du monde, s'imposant comme le XV le plus régulier, le seul parmi les favoris à avoir tenu son rang.



La révélation : les Fidji
Comme leurs compères des Tonga et des Samoa, les rugbymen fidjiens ont apporté un rayon de soleil en produisant un jeu aussi séduisant qu'efficace. La victoire contre le Pays de Galles reste un des meilleurs matchs du Mondial, et la résistance opposée aux Springboks en quart a failli surprendre les futurs vainqueurs de l'épreuve.
Plus généralement, les "petites nations" de l'Ovalie méritent une mention spéciale pour leur enthousiasme et leur envie de jeu. Un grand bravo aux Lelos géorgiens, aux Lobos portugais, aux Ikale Tahi tonguiens...


La déception : la Nouvelle-Zélande
Meilleure équipe du monde depuis 4 ans, les Néo-Zélandais ont encore une fois déçu leurs supporters. Eliminés pour la première fois de l'histoire en quarts de finale par les Bleus, les All Blacks ont connu une phase de poule plus que tranquille, avant le naufrage de Cardiff. Les McCaw, Rokocoko et autres Collins ont désormais 4 ans à attendre pour rêver à nouveau de remporter une compétition qui se déroulera... en Nouvelle-Zélande.


L'équipe type de la Coupe du monde :
1. Sheridan (ANG) – 2. Regan (ANG) – 3. De Villiers (FRA)
4. Botha (AFS) – 5. Matfield (AFS)
6. Burger (AFS) – 7. Dusautoir (FRA) - 8. So'oialo (NZ)
9. Du Preez (AFS) – 10. Hernandez (ARG)
11. Habana (AFS) – 12. F. Contepomi (ARG) – 13. Steyn (AFS) – 14. Delasau (FID) - 15. Corleto (ARG)


Les entraineurs

Le meilleur : Brian Ashton
En moins d'un an, le sélectionneur du XV de la Rose a réussi l'impensable : faire d'une Angleterre à la dérive un tenant du titre crédible jusqu'au bout. En focalisant le travail de ses joueurs sur leurs points forts, Ashton a rendu une âme anglaise à son équipe : celle d'une belle mécanique emmenée par un paquet d'avants remarquable d'organisation et de détermination, et saupoudrée de la pincée de froide efficacité de Wilkinson pour faire la différence. L'alchimie d'Ashton a transformé le plomb en or, envoyant le XV de la Rose en finale après avoir sorti l'Australie et la France.



La révélation : Marcelo Loffreda
La formidable Coupe du monde réussie par les Pumas doit beaucoup à son entraîneur. Fin tacticien, Loffreda a parfaitement géré son effectif, s'appuyant sur des relais tels que Pichot ou Roncero pour insuffler le gout de la victoire à ses troupes. Le sélectionneur argentin est l'artisan de l'ombre du succès d'un XV d'Argentine méritant troisième du Mondial.

La déception : Bernard Laporte
Il a été l'image du rugby français pendant près de 8 ans, avec des hauts lors du Tournoi des 6 Nations, et des bas lors des Coupes du monde 2003 et 2007. L'échec du XV de France est forcément celui de son sélectionneur, qui laisse une impression d'improvisation tactique et de gestion humaine approximative. Personnage médiatique, Bernard Laporte quitte (provisoirement ?) le monde du rugby sur une fausse note, pour prendre ses fonctions, lundi, de secrétaire d'Etat à la jeunesse et aux sports.

L'essai de la Coupe du monde : Kosuke Endo (Japon)
Hommage au rugby japonais, qui a montré de belles ambitions offensives : un essai de 80 mètres inscrit lors de la lourde défaite contre le Pays de Galles (72-18'), sur une action collective remarquable de "japanese flair" conclue par l'ailier Endo après un festival de passes et de courses croisées.


Le geste technique : le coup de pied
L'Argentin Hernandez a donné le ton dès le match d'ouverture : cette Coupe du monde allait s'écrire au rythme du jeu au pied. En dégagement, à suivre, transversal ou en profondeur, en chandelle ou en drop, toute la panoplie du botteur a été déployé. Les spécialistes en ont usé et parfois abusé, mais l'arme s'est toujours révélée décisive en Coupe du monde. Les Sud-Africains peuvent en témoigner.

La phrase :
"Un nul, c'est un peu comme sortir avec sa propre soeur : c'est un résultat dont personne ne veut !", de Ric Suggitt, entraîneur du Canada, le 28 septembre, trois jours après le nul de son équipe face au Japon (12-12).

Le chiffre : 42 millions d'euros
Sans compter la finale, le groupe TF1 a engrangé plus de 42 millions d'euros de recettes publicitaires (42 000 460) avec la diffusion en direct de 18 matchs sur la chaîne TF1 dont les deux demi-finales, 27 matches sur la chaîne Eurosport et 16 magazines de la Coupe du Monde, selon des chiffres publiés lundi par Yacast France.



L'organisation : une réussite
"C'est la Coupe du monde de tous les records, par le nombre de billets vendus, mais aussi grâce aux audiences des télévisions en France et dans les autres pays du monde, et par le nombre de visiteurs étrangers que l'on évalue à 400 000", a déclaré Claude Atcher. Le directeur du comité d'organisation s'est également félicité de l'ambiance familiale qui a régné autour de la Coupe du monde : "il n'y a pas eu une seule plainte pour violence auprès des services de police". Enfin, Claude Atcher a souligné la réussite de l'organisation. "Notre plus grande satisfaction est que l'on n'a pas entendu parler de l'organisation, alors que par exemple nous avons assuré 80 000 nuitées pour les équipes, affrété 80 TGV et 30 avions pour assurer le transport des joueurs et de leur encadrement", a glissé le directeur du Tournoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trinquetaille
Champion de france
Champion de france
avatar

Nombre de messages : 1810
localisation : En zone occupée
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: C'était la Coupe du monde de rugby 2007   Dim 21 Oct 2007 - 17:21

Rugby - Consultant sur le site de l'équipe
Bénézech précise

Au moment de dresser le bilan de huit années passées à la tête de l'équipe de France, Bernard Laporte s'est ému longuement du grand nombre de joueurs étrangers évoluant dans le championnat de France. Ceux-ci empêchent selon lui les jeunes joueurs français de jouer dans leurs clubs, et cela est négatif pour l'équipe de France. Ces propos ont fait réagir notre consultant Laurent Bénézech, qui avoue sa surprise et sa gêne devant des propos «populistes». Voici sa réaction:

«Ces propos de Bernard Laporte me gênent beaucoup. Je vais distinguer le fond de la forme. Il est sûr que depuis l'arrêt Bosman et les accords de Cotonou notamment, tous les sports collectifs en Europe connaissent l'arrivée massive de joueurs étrangers, c'est un fait. Un travail est fait par la Ligue Nationale de Rugby justement pour arriver à ce qu'il y ait une spécificité du sport qui soit reconnue au niveau européen, afin d'encadrer cela. Mais néanmoins, l'équipe d'Angleterre a le même problème dans son championnat, ce qui ne l'a pas empêché de parvenir en finale de la Coupe du monde. Voilà pour le fond. Ce qui me gêne beaucoup plus, c'est la forme. Parce que se servir de «l'étranger», le montrer du doigt, pour expliquer d'une certaine manière les problèmes de l'équipe de France et se faire, au-delà de ça, le prédicateur d'un futur néfaste me dérange au plus haut point. Dans le pays de toutes les libertés et d'une mixité multi-culturelle certaine, on n'a pas le droit de stigmatiser l'étranger quand ça ne va pas ou inciter à garder le travail pour les Français. C'est un discours populiste qui, dans l'univers politique, appartient à une idéologie extrémiste. C'est déjà une faute de la part de n'importe quel entraineur de sélection nationale mais, dans le cas de Bernard Laporte, c'est d'autant plus inacceptable que nous sommes à la veille de sa nomination comme secrétaire d'état.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gosua
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5059
Age : 41
localisation : AGEN
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: C'était la Coupe du monde de rugby 2007   Dim 21 Oct 2007 - 17:23

Je suis plutot d'accord avec cette analyse ....

Du Preez est vraiment le joueur de cette coupe du monde vraiment un très grand joueur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sualex
***************
***************
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13706
Age : 37
localisation : Agen
compte Twitter : @Alex4778
Date d'inscription : 18/06/2005

MessageSujet: Re: C'était la Coupe du monde de rugby 2007   Dim 21 Oct 2007 - 17:58

La source Taist ?

_________________
Tous les matches du SUA en direct. http://www.47fm.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sualg15.forumactif.com/index.forum
jipé
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8269
Age : 61
localisation : Orléans
Date d'inscription : 14/04/2006

MessageSujet: Re: C'était la Coupe du monde de rugby 2007   Dim 21 Oct 2007 - 19:03

C'est aussi un sécrétaire d"Etat d'un gouvernement de rupture...Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suaviste(47)
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 27856
Age : 45
localisation : Agen m'aime
Date d'inscription : 17/07/2005

MessageSujet: Re: C'était la Coupe du monde de rugby 2007   Dim 21 Oct 2007 - 19:12

article interessant, merci taist salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
taist
Champion de france
Champion de france
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1552
Age : 67
localisation : marmande
Date d'inscription : 16/01/2007

MessageSujet: Re: C'était la Coupe du monde de rugby 2007   Dim 21 Oct 2007 - 20:34



excuse moi sualex j'ai oublié de la mettre !

le monde internet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
solen
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13343
Age : 56
localisation : Cugnaux 31
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: C'était la Coupe du monde de rugby 2007   Dim 21 Oct 2007 - 23:14

sualex a écrit:
La source Taist ?

Y en a pas une à Agen???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat de Mérignac
Champion du monde
Champion du monde


Nombre de messages : 14917
Date d'inscription : 03/07/2005

MessageSujet: Re: C'était la Coupe du monde de rugby 2007   Lun 22 Oct 2007 - 10:29

200% d'accord avec les propos de L.Benazech !!!
Dans le même genre et beaucoup plus surprenant venant d'un "esprit" comme Ibanez, sa condescendance ("Nous les accueillons chez nous (sic) et voyez comment ils se comportent !") vis -à-vis des argentins, accusés de tous les maux à l'issue du dernier France-Argentine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'était la Coupe du monde de rugby 2007   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'était la Coupe du monde de rugby 2007
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'était la Coupe du monde de rugby 2007
» La coupe du monde de rugby, même essor que le foot en 1998
» COUPE DU MONDE DE RUGBY
» Place coupe du monde de rugby
» Coupe du Monde 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: Archives (2007-2008) :: -Actualités CDM 2007-
Sauter vers: