Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 RM pour Bernard sur 50m

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
taist
Champion de france
Champion de france
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1552
Age : 67
localisation : marmande
Date d'inscription : 16/01/2007

MessageSujet: RM pour Bernard sur 50m   Dim 23 Mar 2008 - 19:45





Avec un chrono de 21"'50 réalisé dimanche à Eindhoven sur 50 m, Alain Bernard a battu le record du monde de la distance, jusque-là propriété d'Eamon Sullivan, en 21"'56 (établi le 17 février 2008). Il s'agit du troisième record du monde battu par le Français lors des championnats d'Europe aux Pays-Bas, après deux nouvelles marques planétaires établies sur 100 m vendredi (47"'60), et samedi (47"'50). Grâce à sa performance, le néo champion d'Europe du 100 m s'est évidemment qualifié haut la main pour la finale, disputée lundi. L'autre Tricolore en lice en demi-finale du 50 m, David Maître, cinquième de sa série en 22"53, n'ira pas en finale.


qu'un mot ! BRAVO !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RM pour Bernard sur 50m   Dim 23 Mar 2008 - 21:39

Oui, deux records en deux jours
Revenir en haut Aller en bas
Trinquetaille
Champion de france
Champion de france
avatar

Nombre de messages : 1810
localisation : En zone occupée
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Re: RM pour Bernard sur 50m   Dim 23 Mar 2008 - 22:58

J'ai connu une nageuse est-allemande qui avait son style
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RM pour Bernard sur 50m   Lun 24 Mar 2008 - 9:24

Trinquetaille a écrit:
J'ai connu une nageuse est-allemande qui avait son style

Et ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RM pour Bernard sur 50m   Lun 24 Mar 2008 - 14:52

Merci Bernard !


Bon on va parler chiffres, mais pas longtemps. Histoire simplement de mettre le record d'Alain Bernard à sa juste valeur. En améliorant le record du monde du 100 m nage libre de 34 centièmes de seconde, soit de 0,6 à 0,7 %, c'est comme si, en athlétisme, le Provençal avait sauté 9,01 m en longueur ou avait amélioré le record mythique du 400 m de Michaël Johnson pour devenir le premier homme sous les 43''. Effaçant ainsi deux barrières légendaires… Passons, Alain Bernard est un nageur et quel nageur ! Puisqu'il vient de s'approprier également hier le record du monde du 50 m (21''50 contre 21''56 pour l'Australien Edmon Sullivan) en demi-finales des championnats d'Europe.« Autopsie » d'un champion.

Un physique de joueur de rugby ou de handball (1,96 m pour 87 kg) à qui il manquerait un peu de poids pour rivaliser avec Imanol Harinordoquy côté ballon ovale ou Nikola Karabatic côté ballon rond, des épaules de déménageur, un cœur qui bat à 48 pulsations minutes au repos et monte à 190 en plein effort et une envergure de 2,05 m encore plus large que celle de Michaël Gross surnommé « L'Albatros ».

Pour le reste, rien d'exceptionnel, il le reconnaît lui-même : « Les jambes, c'est la partie de mon corps que j'ai le plus de mal à développer. Mes jambes ont plus un rôle d'équilibre que de propulsion. De toute façon, un nageur qui met des jambes pour aller vite, il n'avance pas. » N'empêche qu'une souplesse accrue à ce niveau là lui donne un peu plus de force. Quand à ses pieds, ce sont loin d'être les « palmes » de Ian Thorpe qui chausse du 51, la pointure d'Alain Bernard étant du 46.

Autour du bassin des yeux qui furètent, qui regardent partout et nulle part : « Je suis déjà dans la course, je ne regarde personne » ; des oreilles branchées sur une petite musique intérieure au point de ne pas même entendre le speaker et puis, dans la course une litanie : « 1-2-3-4, 1-2-3-4, bientôt le virage ». Mais la tête, c'est aussi le mental. Fragile jusqu'à l'an dernier où ses 48''12 faisant de lui le 3e nageur de tous les temps l'ont mis sous pression. Jusque-là il avait du mal à assumer son nouveau statut. Jusqu'à ce qu'il ait une longue et houleuse conversation avec son entraîneur Denis Auguin. « Il m'a fait comprendre que c'était pour moi que je nageais, pas pour les autres ». Métamorphose.

Pour l'instant totalement inconnu. Tout est une affaire de glisse, d'infimes détails à régler point par point pour gagner quelques centièmes. Pour Denis Auguin, la prochaine étape pourrait se situer autour des 47''25. Quand ? A pékin peut-être ou peut-être jamais…


--------------------------------------------------------------------------------

Toujours pas qualifié pour Pékin
Ce n'est pas le moindre des paradoxes, mais aujourd'hui Alain Bernard, champion d'Europe du 100 m nage libre et recordman du monde de la distance, nouveau recordman du monde depuis hier n'est toujours pas qualifié pour les Jeux Olympiques de Pékin. Deuxième paradoxe, il se pourrait bien qu'il ne le soit pas…

Pour cela, il suffirait qu'il se rate aux… championnats de France à Dunkerque dans un mois. Car le règlement de la Fédération est ainsi fait. Chaque nageur prétendant à une sélection doit établir un temps précis en qualifications, un autre en demi-finale et un troisième en finale. Tout allant, bien entendu crescendo.

Cela peut paraître d'autant plus ridicule que ces championnats de France se situent peu après les championnats d'Europe et alors que les nageurs seront encore à plus de trois mois des Jeux Olympiques.

CAMOUFLETS

Ce serait, bien entendu un camouflet pour l'athlète du Cercle des nageurs d'Antibes qui, a 25 ans n'a pas connu encore les joies d'une sélection olympique ; pour son entraîneur Denis Auguin qui a pris il y a huit ans sous sa coupe ce grand flandrin qui mesurait alors 1,94 m (il a gagné deux centimètres) pour 69 kg (il en a pris 18) ; pour son club et la ville d'Antibes qui lui ont fait confiance, lui ont trouvé un emploi à mi-temps à la piscine et lui permettent ainsi de se consacrer entièrement à la natation.

Ce serait surtout le glas d'un système, plus ou moins inspiré des sélections américaines qui veulent que seuls les trois premiers des championnats nationaux sont retenus pour les JO.

Il ne faudrait pas que les huit ans de travail où jour après jour, il a façonné son corps dépassant les souffrances, les blessures (il a connu des problèmes dorsaux et aux ischios, lors des séances de musculation), traversé et surmonté les périodes de doute ne soient anéantis par une question de règlement. Quand on a un champion de la trempe d'Alain Bernard ou de Laure Manaoudou, on le préserve.


--------------------------------------------------------------------------------

La combinaison: «Même en pyjama, j'aurais nagé vite»
Sans aller jusqu'à suivre Serge Simon, l'ancien rugbyman, qui a demandé que tous les compétiteurs nagent nus (ils pourraient aussi courir, lancer et sauter dans le même appareil, comme lors des Jeux antiques), il est vrai que les nouvelles combinaisons que portent les nageurs qu'ils soient sous contrat avec Speedo comme Alain Bernard ou Arena comme Laure Manaudou (qui d'ailleurs est prête à changer d'équipementier si cela peut améliorer ses performances) font polémique. À tel point que le directeur technique national Claude Fauquet a affirmé qu'on avait ouvert une nouvelle « boîte de Pandore» et que « cela méritait d'être analysé par un comité d'éthique ».

Car si Arena qui travaille sur la légèreté du tissu a pris un temps de retard,, aucun nageur n'ayant encore couru avec cette nouvelle combinaison en compétition, Speedo a cherché à améliorer la flottabilité en intégrant un stabilisateur au niveau du bassin. Et comme en natation, la résistance à l'eau est plus forte que la résistance à l'air, c'est celui qui se tiendra le plus « au-dessus de l'eau » qui ira le plus vite. La conjoncture est favorable au fabricant américain qui a vu dix records mondiaux améliorés par des nageurs portant cette nouvelle combinaison. « Dès que je touche l'eau, je me sens comme une fusée », affirmait d'ailleurs il y a peu Michael Phelps, le meilleur nageur du monde. Pour Denis Auguin, cet accessoire aurait un effet placebo, plus psychologique qu'autre chose. Quant à Alain Bernard il affirme : « C'est d'abord une question de sensation dans l'eau et c'est vrai qu'avec cette combinaison je me sens bien. Mais ce record n'appartient pas à la combinaison, il m'appartient à moi, parce que c'est moi qui travaille depuis des années. Peut-être que ça influence la performance. Mais de manière infime. Même en pyjama, j'aurais nagé vite »

La Dépêche du midi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RM pour Bernard sur 50m   Ven 28 Mar 2008 - 10:52

Natation-50 m libre: Sullivan efface Bernard !

Alain Bernard n'aura pas conservé longtemps le record du monde du 50 mètres libre qu'il avait battu le week-end dernier aux Championnats d'Europe d'Eindhoven (21''50). Le pensionnaire d'Antibes a été détrôné ce jeudi par Eamon Sullivan qui a parcouru la distance en 21''41, à l'occasion des demi-finales des sélections australiennes pour les JO de Pékin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RM pour Bernard sur 50m   

Revenir en haut Aller en bas
 
RM pour Bernard sur 50m
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» huile moteur
» huile moteur 411
» Allumage w139
» La Bernard Hinault le 19 juin 2010 : VC bienvenus
» Quoi prendre pour bien passer 3 jours de TT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: **Multimédia/ Multisports/Espace de détente** :: -Tous les sports-
Sauter vers: