Forum LE SUA VAINCRA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum LE SUA VAINCRA

Espace Rugby
 
Le sua-vaincraAccueilDernières imagesPortailRechercherS'enregistrerConnexionLe sua-vaincra
-25%
Le deal à ne pas rater :
Adhérents Fnac : Smartphone Honor 200 Pro 6,78″ 5G + casque ...
599 € 799 €
Voir le deal

 

 Reportage (Pau)

Aller en bas 
AuteurMessage
solen
Champion du monde
Champion du monde
solen


Féminin
Nombre de messages : 13343
Age : 63
localisation : Cugnaux 31
Date d'inscription : 19/10/2006

Reportage (Pau) Empty
MessageSujet: Reportage (Pau)   Reportage (Pau) Default12Jeu 14 Oct - 14:08

GRAINS DE SABLE
DANS LE JEU




En coiffant Grenoble sur le fil pour accéder aux demi-finales, la Section paloise s’est hissée, en mai dernier, parmi les favoris du Pro D2.

Or, après six journées de championnat, avec trois victoires et trois défaites au compteur, son bilan n’est pas des plus brillants et la place occupée au classement ne correspond pas à ses ambitions.

Pourtant, le projet de jeu qui fait la part belle au mouvement a tout pour séduire. Hélas, il ne lui permet pas, aujourd’hui, d’assumer son statut d’équipe favorite. Quelle en est la cause ? « Notre jeu ambitieux est actuellement perturbé par des grains de sable qui dérèglent la machine, explique le président Bernard Pontneau. Ceci vient d’une part, de l’intégration de nouveaux joueurs dans le pack et, d’autre part, de notre manque de lien entre avants et trois-quarts. »

Après plusieurs années de disette, les espoirs nés l’an dernier ne peuvent rester sans lendemain, d’autant que la campagne amicale de cet été les a confortés. Cette pression nouvelle a inconsciemment créé un stress supplémentaire si bien que, dans le feu de l’action, le meilleurs choix ne sont pas toujours effectués.

« Collectivement nous réalisons de bonnes performances , reconnaît le directeur sportif Thierry Cléda. En revanche, nous devons trouver un juste équilibre dans nos intentions de jeu. Soyons plus patients, conservons le ballon plutôt que de le passer hasardeusement et imposons-vous la rigueur. »

Avec un pack renouvelé à 70%, il faut donner du temps au temps. Paris ne s’est pas fait en un jour. La section doit mûrir avant de devenir une équipe redoutable par ses adversaires.

« Malgré notre volume de jeu, nous perdons avant la trêve contre Albi, rappelle le président. Ce jour-là, si nous avions fait preuve de pragmatisme, le résultat aurait été inversé. La Rochelle le faisait très bien la saison dernière. Cette équipe envoyait du jeu lorsqu’il le fallait, et était minimaliste à d’autres moments. Ce manque de lucidité nous fais défaut. »

Cette défaite enregistré contre le leader constitue l’un des moments les plus marquants du premier bloc. Elle fait suite à une autre déception ramenée d’Aurillac. Deux occasions où les buteurs adverses, Petitjean et Manca on ôté aux Palois leurs certitudes.

« Ne remettons pas tout en cause car lorsque l’on analyse les scénarios de nos matchs, nous sommes dans le vrai, insiste Thierry Cléda. De plus, le retour de Richard Choirat au poste de pilier stabilise notre mêlée. La vérité des six premiers matchs ne sera pas celle du mois.



Doutes et espoirs

A ce stade de la compétition tout bilan est bien évidemment prématuré. Le Pro D2 s’avère toujours plus serré et le promus tels Carcassonne et Saint-Etienne cette année, ont prouvé leur capacité à réussir quelques jolis coups.

D’autres clubs vont monter en puissance et vérité d’un jour n’est jamais celle de toujours. Toutefois, depuis l’ouverture de la saison, les résultats donnent l’impression que les équipes pratiquant un jeu minimaliste s’en sortent mieux. Ce constat désolant pourrait finir par porter préjudice à un championnat qui n’offrirait plus à son public un spectacle de qualité. « S’enfermer dans un tel style de jeu serait effectivement désolant, constate Bernard Pontneau. Néanmoins, je reste confiant car le Top 14 a assumé sa mutation. Le Pro D2 laisse encore trop de place aux fautes récurrentes et volontaires qui ralentissent le jeu. Didier Mené accomplit un gros travail au niveau du corps arbitral dans ce domaine. Je suis convaincu qu’il va porter ses fruits d’autant que le nouvelles règles vont déjà dans le bon sens. » De son côté la Section a entamé un travail sur la discipline. Le directeur sportif Thierry Cléda s’est attelé à la tâche durant l’été. Frédéric Gracianette arbitre de formation et Henri Lalanne, assurent régulièrement des débriefings d’analyse. Cette remise en question permanente permet au goupe de moins fauter, ce qui constitue des occasions en moins offertes aux adversaires. Le travail au quotidien est une chose, la rigueur une autre, mais la vérité du terrain demeure essentielle.

Et avec ce bilan mi-figue mi-raisin, la Section irrite ses supporters. Nombre d’entre eux restent sur leur faim au Hameau et d’autres se défoulent sur les forums et les blogs. Faut-il y déceler des signes d’une impatience grandissante ? « La pression du résultat fait partie de la panoplie d’un joueur de haut niveau et de son staff, précise Thierry Cléda. Il faut savoir s’en servir pour tirer les leçons de nos échecs. Les joueurs sont des compétiteurs, ils veulent gagner. Tous les ingrédients seront bientôt réunis pour aller de l’avant.

J’ai une totale confiance en Joël, Conrad et David, c’est juste une question de réglage. » L’objectif affiché à l’intersaison par le président : jouer une demi-finale à domicile est toujours d’actualité.

« Je le réaffirme, atteste-t-il. Nous sommes mal partis mais le championnat est long ! »



L’avis d’un nouveau venu

Arrivé de Grenoble à l’intersaison au poste de pilier, Richard Choirat a été privé des premiers matchs en raison d’une blessure à un genou. Son récent retour à droite de la mêlée a fait du bien au pack. Il s’inscrit parfaitement dans le projet de la Section. « J’aime ce jeu de mouvement et de déplacement, approuve-t-il. Jusqu’à présent nous n’avons pas été payés en retour, c’est un peu frustrant, mais nous avons retenu les leçons. » Âgé de 26 ans, il met son énorme potentiel (1,83m, 123 kg) à disposition des avants peu à leur aise depuis le début de la compétition. « Nous manquons de cohésion en raison des changements intervenus à l’intersaison et nos adversaires l’ont compris, note-t-il. Dès que nous allons gommer ces imperfections et trouver la cohésion, ça va rouler. Nous avons une belle marge de progression ! »

Même s’il reconnaît que les derniers résultats n’ont pas engendré l’euphorie au sein du groupe, l’optimisme reste de rigueur d’autant que son intégration s’est fort bien déroulé. « J’ai été très bien accueilli, poursuit-il. Il y a un superbe état d’esprit ici et j’ai vraiment trouvé ma place. » Le succès peu probant obtenu face à Narbonne permettra-t-il de chasser les doutes ? Il y a du mieux à chaque match mais nous ne parvenons pas encore à gagner en fluidité. Sur ce match retenons la victoire et les quatre points à la clé. » Le parfum des victoires flotte à nouveau au-dessus du Hameau.

Richard Choirat et ses partenaires veulent le respirer à plein poumons. « Rien n’est perdu, rajoute-t-il. Plusieurs équipes ambitieuses connaissent les mêmes difficultés que nous. Dès que le collectif sera bien huilé ça va le faire ! » Au-delà de l’aspect sportif, Bernard Pontneau et l’équipe qui l’entoure structurent le club pour lui donné les moyens de retrouver le Top 14.

La Section se voit bien fédrer les énergies en créant un lieu de rencontres du tissu social et de rassemblement populaire le samedi soir. Car en Béarn, le rugby sera à jamais le sport roi !



Midol
Revenir en haut Aller en bas
 
Reportage (Pau)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reportage FR3 du 29.04.2010
» Reportage supporter
» Reportage infosport C+
» Reportage "libé" sur papa de Lassale
» Reportage sympa sur Alexi Balès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: Archives (2010-2011) :: -Questions diverses-
Sauter vers: