Forum LE SUA VAINCRA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum LE SUA VAINCRA

Espace Rugby
 
Le sua-vaincraAccueilDernières imagesPortailRechercherS'enregistrerConnexionLe sua-vaincra
Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

 

 Réactions sur la 2ème journée de Pro D2

Aller en bas 
+10
s5mar
Kawa
oui-oui
CISCO83
Pat de Mérignac
sualex
gir3347
vulcain
babitcho
coucougne
14 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Pierre de Paris
Champion du monde
Champion du monde
Pierre de Paris


Masculin
Nombre de messages : 9686
Age : 72
localisation : Banlieue Sud 800m de Paris!
Date d'inscription : 20/12/2006

Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Lun 15 Sep 2008 - 8:09

bravo à La Rochelle et Oyonnax (dont méfiance samedi).

Pierre sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Lun 15 Sep 2008 - 8:14

Pro D2. Albi reprend sa marche en avant

Les Albigeois ont remporté leur premier succès face à une solide équipe de Grenoble (26-19).



On joue la 79e minute de ce match à rallonge et les deux équipes sont à 19-19. La tension est à son comble lorsque l'arbitre siffle une pénalité à vingt-deux mètres des poteaux grenoblois. Du pain béni pour Frédéric Manca, qui n'a plus qu'à convertir l'offrande. C'est sans compter sur Kevin Boulogne, qui décide de jouer vite et se lance dans un sprint qui aboutit à un essai de derrière les fagots. La copie conforme de celui inscrit contre le CO à Pierre-Antoine voici deux ans.

Le nombreux public (6 500 personnes) se lève comme un seul homme, mais le banc albigeois apprécie très moyennement cette prise de risque. La moindre glissade ou l'intervention de l'arbitre aurait en effet coûté deux points : « Heureusement qu'il la met, soufflait Daniel Blach, le co entraîneur à la sortie des vestiaires. Il faut avoir 20 ans pour tenter des trucs pareils. C'est une énormité et on lui a dit de ne pas recommencer… »

Kevin Boulogne, par ailleurs plutôt à son avantage après son entrée en jeu, s'en souviendra. Mais la rencontre ne s'est pas limitée à ce fait de jeu. Une rencontre qu'Albi a bien failli perdre. La faute à une équipe de Grenoble très solide devant et plutôt en jambe derrière avec notamment Daunivucu, auteur de l'essai grenoblois. Menés 6-13 juste avant la pause, les Albigeois ont heureusement recollé au score dans les arrêts de jeu grâce à un essai en force de Paul Guffroy.

« c'est bien pour le groupe »
En seconde période, bien aidés par le carton rouge infligé à Afeaki (49e), coupable d'avoir déclenché une bagarre générale, les Albigeois avaient le monopole du ballon et du terrain : « En première mi-temps, on a voulu réciter notre rugby, mais en Pro D2, il faut plus d'engagement, il faut tout y mettre », analysait Daniel, Blach. Plutôt dominateur en mêlée, le Sporting souffrait en revanche mille maux en touche. Les sorties dès la première période de François Tisseau (genou) et de Van der Westhuizen (fracture du pouce), deux sauteurs patentés remplacés par des pousseurs (Guffroy et Correa) ont bien évidemment perturbé l'alignement des Jaune et Noir. Tandis que Dut, suppléé par De Beer et Manca se livraient à un duel de buteurs (4 sur 4 pour le Carmausin), le tableau d'affichage n'annonçait rien de bon pour le SCA (16-19 à la 65e). Jusqu'à cette pénalité chapardée par Kevin Boulogne : « C'est bien pour le groupe, appréciait Eric Béchu. C'est une victoire avec de l'envie, notamment dans les dix dernières minutes. Nous sommes le 13 septembre et le 13 juillet, le club était au bord de l'abandon. C'est la récompense du travail fait en coulisses par le conseil d'administration, Bernard Archilla et Daniel Blach… »

À Albi, on saura dorénavant que le chiffre 13 porte chance.


--------------------------------------------------------------------------------

Dans les vestiaires.
Bernard Archilla: « J'aime cette dynamique positive »
Dans le vestiaire albigeois étouffant et bruyant, la joie est contenue. Les corps et les esprits sont encore marqués par le dur affrontement du match. Le combat a causé des dégâts. La deuxième ligne fut même décapitée : Van Der Westhuizen (main peut être fracturée) et François Tisseau (ligaments internes du genou) ont rapidement quitté l'aire de jeu chaude comme de la braise.

Martin Gady, œil au beurre noir et côte endolorie, stigmate du match d'Aurillac, reprenait difficilement son souffle : « On a regoûté au charme de la pro D2. Des matchs virils, des matchs d'hommes où il y a des temps de jeu, des temps d'agressivité et de combat. Mais cette victoire est importante pour la confiance ».

Le capitaine Vincent Clément, œil rougi, n'a pas été étonné par le dur combat avec une belle « générale », comme à Mayol la veille : « En Top 14, c'était pareil. Seulement voilà, l'année dernière on avait une position de « petit ». Là, on a celle du « gros », même si on ne l'a jamais demandé. Tout le monde veut notre tête. Les Grenoblois se sont permis des choses qu'ils n'auraient pas faites face à d'autres équipes ».

Eric Béchu mesurait l'importance de ce succès : « Je savais que Grenoble était une équipe de cette dimension-là. Dans les choix tactiques, on s'est trompé. On va chercher du jeu pénétrant. On a alterné pour alterner. Grenoble n'a pas produit grand-chose. Mais on commet une faute de défense qui nous coûte sept points. Forcément on s'est mis beaucoup de pression ».

Sébastien Pagés a livré comme d'habitude son match avec beaucoup d'abnégation. « on l'a vu, dit-il. Il faudra être guerrier durant toute la saison, si on veut remonter en Top 14 ».

Le président Bernard Archilla savourait intérieurement ce succès : « Cette victoire est importante pour la confiance, pour le moral face à une grosse équipe de Grenoble. On le savait. Le score est serré. Mais on mérite la victoire. L'amalgame entre les anciens et les nouveaux se fait. Et les automatismes commencent à venir. C'est dans la suite de tout ce qui s'est passé durant les dernières semaines. Cela va dans le bon sens. J'aime bien cette dynamique positive. Ça soude le groupe ».

Des visiteurs inattendus dans les vestiaires : Dimitri Senio, Mathieu Larrouy et Pierre Correia, appréciant unanimement le beau combat livré par leurs anciens coéquipiers en bleu de chauffe.


La Dépêche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Lun 15 Sep 2008 - 8:16

Pro D2. Colomiers croque le LOU

Les Columérins n'ont pas manqué leur rentrée à domicile, hier, victoire 20-6 face à Lyon OU.


Un geste qui mérite d'être salué pour commencer. Celui de Raphaël Saint-André, l'un des entraîneurs du Lyon OU, venu dans le vestiaire columérin à la fin de la rencontre pour saluer les vainqueurs : « Je vous félicite. Vous avez été meilleurs que nous dans tous les secteurs. Vous montez de Fédérale 1, bravo à vous ! » Applaudissements des Columérins. Et au passage notre mention du fair play pour cette attitude qui tend à disparaître dans le rugby professionnel.

Preuve s'il en était que les Columérins ont mérité leur victoire, hier. Un succès acquis de haute lutte avec abnégation, discipline et rigueur. « Il y a eu beaucoup d'abnégation et d'envie », se félicitait Christophe Laurent. Et le talonneur d'ajouter : « Nous avons su jouer intelligemment. Même sur nos temps faibles, nous ne nous sommes pas affolés. »

«nous ne voulions pas passer à côté...»
Il est vrai que les Columérins ont affiché une belle maîtrise collective. Et quelle discipline ! Seulement quatre fautes au sol sanctionnées. « Nous avons sensibilisé les joueurs par un gros travail à la vidéo. Les gars ont fait l'effort de rester debout », savoure Roland Pujo. Fabien Berneau, le capitaine, lui emboîte le pas : « Nous nous étions lancés un défi, celui de la discipline, de réaliser un minimum de fautes en défense. C'est une grosse satisfaction à ce niveau. » Et d'enchaîner : « L'état d'esprit est remarquable dans ce groupe. Le score final reflète cet état d'esprit. On marque sur nos temps forts et au bout du compte, c'est quand même l'équipe qui produit le plus de jeu qui est récompensée. »

Colomiers a donc réussi sa rentrée à domicile. Tout le contraire de l'exercice 2006. « Nous voulions chasser les vieux démons », poursuit Fabien Berneau. « Aujourd'hui (Ndlr : hier), nous ne voulions vraiment pas passer à côté de notre sujet. »

Le contrat est rempli. Largement. Au grand bonheur de Christophe Laurent : « Le score était un peu lourd à Grenoble. Alors, nous voulions de suite marquer notre territoire à Colomiers. Nous avons l'ambition d'y glaner un maximum de points. Je crois que nous y sommes parvenus cette fois. Nous lançons notre saison comme il faut et cela récompense le travail fourni. »

Roland Pujo, lui, ne s'enflamme pas. « La Pro D2, c'est un grand marathon, alors pas d'euphorie », prévient-il. « Cette victoire nous permet de bien préparer la réception de Béziers. »


La Dépêche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Lun 15 Sep 2008 - 8:19

Pro D2. Tarbes : que ça commence mal !


Les Tarbais pris à froid (0-10, 14e) et bien qu'ils soient repassés devant au score, n'ont pas trouvé les solutions pour distancer des Aurillacois très accrocheurs. À l'inverse d'Apanui malheureux, Pottas, lui, a su faire la différence (15-16).

Est-ce la venue toute proche du pape ? Toujours est-il que pour la première sortie du TPR à Trélut, le public n'a pas vraiment répondu en masse.

Tout au plus 3 500 spectateurs, ce qui peut apparaître très surprenant, compte tenu de l'événement (ouverture de la saison à domicile conjuguée aux bons résultats du début).

Étrange, il faut le dire, on attendait un soutien plus massif. Ça, c'est pour l'environnement. À cela il fallut rajouter un match des Tarbais que l'on a devinés particulièrement crispés.

tpr cueilli à froid
Faut dire que les hommes de Richard Apanui (malheureux dans ses tirs au but, 4 échecs plus un drop et qui fut changé au profit de Teague) ont été surpris. Le match ne pouvait pas plus mal commencer pour une équipe cueillie à froid par la botte de Pottas (très bon pied gauche) mais aussi par un essai survenu à partir d'un lancer en fond de touche. Un peu surprenant quand on joue ainsi à quelques mètres de sa ligne. C'est le 3e ligne sud-africain, Nieuwenhuis qui s'empara du ballon pour s'affaler derrière la ligne. À 0-10, le handicap s'annonçait d'importance.

Pourtant, peu à peu récupérant nombre de pénalités eu égard aux nombreuses fautes au sol des Cantalous, les Tarbais allaient avoir l'occasion de refaire leur retard. À trois reprises, Apanui trouvait la cible pour ramener les siens à un point juste avant la pause.

L'affaire était loin d'être réglée. C'est alors que la pluie se mit à noyer Trélut. Au moment même du coup d'envoi de la seconde période. On pensait cette situation plus avantageuse pour des Tarbais dotés d'un pack en apparence plus puissant.

On voit d'ici le scénario mille fois répété, jeu dans le petit périmètre de façon à placer l'adversaire à la faute. On imagine le buteur tarbais dans les meilleures conditions. C'est ce qui s'est passé dès la reprise.

Une fois encore, les Cantalous étaient mis à la faute au sol. Apanui permettait aux siens de passer devant (12-10, 46e).

On crut à cet instant que les Bigourdans allaient saisir l'aubaine pour enfoncer le clou. On se trompait. En deux occasions rapprochées, l'ouvreur Pottas redonnait l'avantage et un peu plus d'air aux siens. Une mêlée sanctionnée suivie d'un plaquage à retardement de Santoni sur Pottas encore.

Certes, Apanui aura la possibilité de rapprocher les siens (15-16). Mais ce fut comme le chant du cygne.

Curieusement, la mêlée tarbaise commença à prendre du gîte (elle recula même et fut pénalisée alors qu'elle était en supériorité numérique, suite au carton jaune infligé au 3e ligne Nieuwenhuis.) Et puis la conduite du jeu laissa à désirer.

un dernier échec
Bombardant l'arrière Viars, non seulement, ils se débarrassèrent trop souvent du ballon mais ne mirent jamais en danger l'arrière cantalou.

Il y eut pourtant une dernière possibilité d'inverser la tendance. Caujolle de ses 22 m alluma une mèche du côté gauche avec le concours de Teague et Siale. A 25 m de leur ligne, les Aurillacois se mirent à la faute. Teague prit le tee.

Las, le ballon frôla le montant droit du poteau. C'était la fin des illusions. Le coup est très dur.


La Dépêche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Lun 15 Sep 2008 - 8:34

Ligue Nationale de Rugby


PRO D2: ce qu'il faut retenir de la 2e journée

Retrouvez les statistiques les plus marquantes à l'issue de la 2e journée de PRO D2 disptée ce week-end.





AGEN
Huitièmes au classement, les Agenais sont la 3e équipe ayant encaissé le plus de points, 43 en deux matchs (11,5 mar rencontre).

ALBI
Ce n’est que la troisième rencontre entre Albi et Grenoble dans l’histoire du championnat. Le SCA l’a emporté à deux reprises et Grenoble une fois, lors de la 10e journée de la saison 1982-1983, à domicile, 38-9.

AUCH
Les Auscitains restaient sur 4 défaites consécutives face aux Audois qu’ils n’avaient plus battus depuis le 25 mars 2000 et un succès à domicile 22-17.

AURILLAC
La défense aurillacoise est la meilleure arme de ce début de saison avec seulement 21 points encaissés et deux rencontres (10,5 par match).

BEZIERS
La saison passée, l’ASBH s’était inclinée à Bordeaux sur le score de 25-13, contre 24-12 cette saison…

BORDEAUX-BEGLES
Les Girondins sont leaders du classement à l’issue de la 2e journée de PRO D2. Ils sont invaincus depuis 5 rencontres !

BOURG EN BRESSE
Le dernier succès des Bressans en élite remonte au 11 février 2001 à Valnce d’Agen, 22-23.

COLOMIERS
L’USC, promue, n’avait plus gagné en PRO D2 depuis le 21 avril 2007, contre Bordeaux 33-17. A l’extérieur, il faut remonte au 3 décembre 2005 et un succès à Colombes face au Racing, 19-29

GRENOBLE
Promu et quatrième, le FCG est l’équipe à égalité avec Oyonnax ayant inscrit le plus grand nombre de points en 2 rencontres, 50 soit une moyenne de 25 points.

LA ROCHELLE
La Rochelle vivra son 300e match de rugby professionnel le week-end prochain. Le premier était contre Toulouse, le 22 août 1998 et une défaite 18-6 à Marcel-Deflandre.

LYON
En 5 rencontres face à Colomiers, le LOU a toujours été battu à l’extérieur (15-3 et 22-9) et l’a toujours emporté à Vuillermet (11-6 et 39-Cool. Ils ont encaissé 95 points, et en ont marqué 45.

NARBONNE
Le dernier succès de Narbonne (23-19 face à La Rochelle) remonte au 31mai ; ils viennent d’encaisser à Auch leur troisième insuccès en 3 rencontres, après une défaite à Pau 51-7 lors de la 30e journée de 2007-2008, et un match nul 6-6 à domicile contre Tarbes pour le premier match de 2008-2009.

OYONNAX
L’USO est invaincu à domicile depuis le 23 mars 2008 et une défaite 16-9 face au Racing.

PAU
Il s’agissait du 51e match entre Pau et Agen qui l’avait emporté lors des 3 dernières confrontations. Les Lot-et-garonnais ont gagné 32 matchs, perdu 17 et fait 2 nuls face aux Palois…

RACING METRO
Les Racingmen ont remporté leur 97e match en 235 rencontres de PRO D2, contre 131 défaites et 8 matchs nuls. En 2000, il avait fallu attendre la 8e journée avant de les voir s’imposer pour leur première aventure en PRO D2.

TARBES
Les Tarbais n’avaient plus perdu face à Aurillac depuis une défaite 17 à 20 le 4 septembre 2004 pour la deuxième journée de PRO D2 déjà…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Lun 15 Sep 2008 - 8:42

Le Racing a du boulot...

Une semaine après sa défaite à Lyon (18-9) en ouverture du championnat de Pro D2, le Racing-Métro 92 s'est à peine rassuré dimanche, lors de la 2e journée, en éprouvant de grosses difficultés pour venir à bout (12-9) de La Rochelle au terme d'un duel de buteurs favorable au Néo-Zélandais Andrew Mehrtens auteur des douze points de sa formation quand le Rochelais Jean-Baptiste Dambielle, lui, connaissait un important déchet. Samedi, la surprise la plus marquante était venue de Colomiers où le promu avait dominé le Lou (20-6).

Un peu plus de trois mois après la demi-finale victorieuse du Métro-Racing 92 face à La Rochelle (23-17), l'heure des retrouvailles avait sonné dimanche entre Parisiens et Charentais. Le club de la capitale croisait de nouveau la route d'un prétendant à la montée après sa déconvenue vécue le week-end dernier à Lyon pour l'ouverture du championnat (18-9). Une entrée en matière qui, si elle n'a rien de catastrophique, imposait aux joueurs de Pierre Berbizier de se reprendre sans attendre sous peine de compromettre d'entrée leurs ambitions.

Dire que le Racing s'est rassuré devant son public serait totalement hors de propos. Les Parisiens ont ainsi éprouvé les pires difficultés pour prendre la mesure (12-9) d'une équipe qu'ils avaient pourtant dominé à trois reprises en fin de saison dernière, demi-finale comprise (matches aller et retour de la saison régulière avaient été disputés coup sur coup en raison d'un report dû à la météo). Un succès qui doit avant tout à la botte d'un Andrew Mehrtens qui, même à 35 ans, reste l'immense buteur qu'il a toujours été. Dimanche, dans une rencontre truffée de fautes et hachée par le sifflet de M. Bessot qui aura eu toutes les peines à faire la police dans un jeu au sol anarchique, le Néo-Zélandaais, transfuge toulonnais de l'intersaison à Colombes, a enquillé quatre coups de pied gagnants qui ont suffi au bonheur de ses coéquipiers. Benjamin Dambielle, la recrue rochelaise et buteur des Maritimes, ne peut pas en dire autant, lui qui aura laaissé en route trois tentatives quand Mehrtens attendait la 54e minute pour connaître son seul et échec du jour. Le Racing aura toutefois de démontrer tout autre chose pour être à la hauteur de sa réputation de cador de la saison...

Colomiers, sacré promu !

Samedi, la surprise majeure était venue de Colomiers, où le promu, tombé lourdement (31-6) lors de la première journée à Grenoble, a offert au public de Bendichou une performance de choix aux dépens du Lou, tombé de haut (20-6) après son succès face au Racing. Une première victoire columérine qui doit là aussi beaucoup à la botte du buteur local, Frédéric Puio, auteur de quatre pénalités et un drop.

Mais l'autre surprise de cette journée est à mettre à l'actif de l'Union Bordeaux-Bègles, nouveau leader à la faveur de sa victoire (24-12) sur Béziers, qui connaît un vrai faux départ après son nul concédé à domicile face à Pau. Portés par la botte de Duvallet, qui aura inscrit trois de ses sept pénalités (21 points) en fin de match pour priver les Biterrois du bonus défensif, les Girondins partagent leur première place avec Aurillac. Les Cantalous confirment leur succès face à Albi et s'imposent à Tarbes (16-15) grâce à notamment deux pénalités de Pottas après le repos alors que le TPR avait repris l'avantage en début de seconde période.

Béziers et Lyon battus mais aussi Agen qui s'incline (27-15) à Pau et se pose déjà des questions. Au Hameau, l'Elan a conservé la dynamique du nul ramené de Béziers pour dominer des Agenais qui lâchaient prise après la pause sur un essai de Rouet après avoir déjà cédé une première fois en première période sur une réalisation de Mouret. Quatrième prétendant à la montée à tomber dès cette deuxième journée, Grenoble a subi la loi du Sporting Club Albigeois (26-19). Libérés par l'homologation cette semaine des contrats de Misse et Sua (ils pourront postuler lors de la prochaine journée), les Tarnais, surpris à Aurillac (11-6) il y a une semaine, ont su venir à bout dans la douleur des Isérois, qui menaient à l'heure de jeu, grâce à un essai inscrit en supériorité numérique, suite à une bagarre générale et l'expulsion d'Afeaki (48e), par Boulogne à deux minutes de la sirène.

Histoire de buteurs toujours et enfin avec la victoire d'un autre ancien pensionnaire de l'élite, le FC Auch, qui grâce aux sept pénalités de son buteur Frédéric Couzier domine (21-16) des Narbonnais récompensés de leur belle résistance, après leur nul concédé à domicile lors de la première journée, par le bonus défensif.

Sport.fr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Lun 15 Sep 2008 - 9:28

Journal Sud-Ouest


MÉTRO-RACING - LA ROCHELLE. --Les Maritimes ne cachaient pas leur déception hier. Une nouvelle fois, les Franciliens étaient à leur portée. Pour la quatrième fois de suite, ils ont perdu (9-12) sur des « détails »

Mieux, mais pas suffisant
Cyrille Pomero


Quatre à la suite, ça fait un tabac dans un célèbre jeu T.V. Mais ça n'amuse pas vraiment le XV Rochelais. Ce quatrième revers de rang face au Racing a en effet laissé un légitime goût d'inachevé au staff comme aux joueurs. Et une sensation de déjà vu : comme à Deflandre en avril, comme lors de la demi-finale de juin, les Rochelais ont semblé avoir les cartes en mains pour couler l'armada parisienne. Comme à chaque fois, ils ont perdu. Et si l'écart a semblé plus faible que jamais, les raisons de la défaite se répètent : mauvais choix, réalisme, fautes bêtes et évitables. Les Maritimes, partis conquérants chez l'ultra-favori de la compétition, n'ont pas encore franchi le palier qui leur permettra de s'installer au sommet sans frayeur. Et les résultats du week-end prouvent encore qu'il va falloir s'accrocher tous les week-ends dans une Pro D2 où personne risque de se détacher.
Encore rougi par l'effort et les U.V qui sévissaient hier sur Colombes, Rémi Vaquin fut le premier à s'exprimer pour cette prestation mitigée. « On est forcément déçus même si on va prendre ce qu'il y a prendre, à savoir le bonus défensif. En mêlée, on a souffert en première période. En touche, c'était un coup on a nos ballons, un autre on ne les a plus ! Bref, on a manqué de rampes de lancement. Face à un pack aussi lourd et compact, ça ne pardonne pas. Mais bon, l'effectif avait pas mal tourné par rapport au dernier match, c'est donc logique que nous ayons peiné à trouver nos repères. »
Même son de cloche - ou presque - chez Guillaume Devade. « Le Racing nous a proposé un gros combat en avançant sur beaucoup d'impacts. À cause des nouvelles règles, le jeu au pied est vraiment prépondérant et on n'a peut-être pas été assez performant dans ce domaine aujourd'hui. On a aussi manqué de finition, sur deux ou trois passes qui ne sont pas arrivées. Ça se joue à pas grand-chose. Avec un peu de concentration, ça va venir tout seul, il n'y a pas de quoi s'affoler. Le bilan de la journée reste quand même positif (la défense notamment, NDLR), même s'il est toujours embêtant de rentrer avec une défaite. »


13 ballons perdus en touche ! Celui qui osera dire à Serge Milhas que le bilan est positif après une défaite n'est pas encore né. Perfectionniste dans l'âme, le coach des Maritimes a logiquement mis le doigt sur les secteurs qui ont pêché. « Mon bilan de la journée se résume en un chiffre : 4 matches, 4 défaites ! Quand on perd autant de ballons en touche (13 !), on ne peut pas gagner. J'ai fait tourner car je veux m'appuyer sur 30 joueurs tout au long de la saison. Question investissement et engagement, je n'ai rien à leur reprocher. Mais il y a des choix de jeu qu'il va falloir m'expliquer (NDLR : notamment les pénalités tapées de loin en fin de match) ! On va en discuter ensemble. On n'a pas été réalistes. Sur le contenu individuel et les détails qui font la différence, il y a beaucoup à dire. On a beaucoup de jeunes. Il va falloir qu'ils comprennent vite que ce que nous désirons mettre en place est exigeant, que cela nécessite une concentration maximale dès la première minute. »
Ses regrets concernent surtout la fin de première mi-temps : « On a joué au pied deux ou trois ballons qui méritaient d'être conservés. On rate un essai d'un rien, on perd le match là-dessus et sur la touche, bien évidemment. »
Du côté des Parisiens, le soulagement était le sentiment qui prédominait, surtout après le revers initial enregistré à Lyon. Vite intégré à ses nouvelles couleurs, Jérôme Fillol a logiquement savouré ce succès. « On s'est rassurés sur le combat face à une grosse équipe. Les valeurs sont là, on a retrouvé les bases. La Rochelle a produit énormément de jeu et nous a beaucoup déplacés. On connaît leurs capacités à relancer les ballons, voilà pourquoi on a essayé de leur en rendre le moins possible. » Mission accomplie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Lun 15 Sep 2008 - 9:30

BORDEAUX-BÈGLES - BÉZIERS. --Thibault Duvallet, le demi d'ouverture de l'Union, a inscrit samedi 21 points pour son équipe, une semaine après avoir marqué 20 des 25 points à Bourg-en-Bresse

Duvallet a encore pris son pied
Laurent Bonamy



Thibault Duvallet a dû taper des dizaines de fois dans le ballon samedi face aux Biterrois. « Ce n'était pas évident, notamment en première période contre le vent. J'essayais d'avoir un coup de pied tendu sinon le ballon pouvait revenir presqu'en arrière. Il a fallu s'adapter. Et puis les nouvelles règles ne permettent plus de taper directement en touche depuis ses 22 mètres après une passe. »
À l'image de son équipe, l'ouvreur a connu quelques difficultés contre de solides Héraultais. « Ça ne s'est pas passé comme on le voulait. On n'est jamais arrivés à poser notre jeu. » Les Bordelais se sont réveillés en toute fin de première période et ont ensuite pris la mesure de leur adversaire. « Avec le vent, c'était plus facile, même s'ils sont restés dangereux. Au final, on s'impose sans essai. Le public est peut-être déçu. Ce n'est que partie remise. »


Déjà deux essais. À Bourg, la semaine dernière, les hommes du duo Garcia-Laporte avaient inscrit trois essais dont deux du jeune joueur de 22 ans : « Sur le premier, j'avais eu beaucoup de chance après un coup de pied de Julien (Gaultier). Sur le second, j'avais bénéficié du travail des avants. » Au pied, le numéro 10 de l'Union avait également assuré. Il avait tout réussi et ajouté dix points pour sa formation, à l'exception d'une transformation et d'un drop. Son total de 20 points sur les 25 marqués dans l'Ain était déjà impressionnant. Samedi, il a récidivé : 21 points à l'arrivée sur les 24. Thibault Duvallet a fait preuve de régularité et n'a manqué qu'une pénalité et un drop.
En ce tout début de saison, le buteur et marqueur d'essais représente à lui tout seul pratiquement 85 % des points girondins. Ce n'est pas pour cela qu'il va s'enflammer. Lui qui avait très bien débuté l'an passé pour sa venue en Gironde, avait connu un passage à vide de quatre à cinq mois, suite à un match complètement loupé face à Lyon. Dans sa tête, il avait craqué : « J'avais lâché un peu mentalement. Et si tu lâches, t'es mort. »


Coach mental. Sa fin de saison fut très satisfaisante. « Sur le conseil notamment de Frédéric Garcia, j'ai rencontré un coach mental qui pratique aussi la sophrologie. Il m'a appris à toujours rester dans ma bulle. Quand je frappe dans le ballon maintenant, je pense à des choses positives. Je me parle à moi-même (sourires). Je me rassure. Je me dis que rien autour de moi ne viendra me perturber. »
Peut-être que le joueur formé à Périgueux avait besoin d'une saison de Pro D2 pour acquérir de l'expérience. Quand il a signé à l'Union, il venait des espoirs de Biarritz. « Je ne savais rien de la Pro D2 », précise-t-il.
À l'intersaison, les dirigeants et le staff lui ont fait confiance et n'ont pas recruté d'ouvreur supplémentaire. Thibault Duvallet se retrouve en concurrence avec Raphaël Lagarde, pas encore 20 ans. Les Bordelais ont donc fait le pari de la jeunesse à un poste clé. Ils doivent espérer que le premier cité est en train de franchir un cap.
« À l'entraînement, je bute davantage et je fais aussi plus de musculation. Je suis passé sous l'aile de Pierre (Gaona) et je peux vous dire qu'il ne rigole pas ! Et surtout j'ai évolué durant les matches. Je me dis que si j'ai un peu d'échec sur mes tentatives, ça n'est pas grave. J'en passerai d'autres. Cela me libère dans ma tête. » Duvallet semble sur la bonne voie.

Sud Ouest
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Lun 15 Sep 2008 - 9:32

Journal Sud Ouest


BORDEAUX-BÈGLES - BÉZIERS. --Perturbés par le vent, les joueurs girondins se sont réveillés hier en seconde période

L'Union s'impose dans la douleur
Laurent Bonamy




Deux matchs, deux victoires. Les Bordelais restent dans le haut du classement. Leur succès d'hier soir s'est dessiné en deux temps. « En première période, on a souvent manqué de patience et on a déjoué, indique le coentraîneur Frédéric Garcia. J'ai senti mon équipe plutôt timorée, comme sur la réserve. Mais on a sonné le réveil en seconde période et remit les pendules à l'heure ».

Le vent a bien perturbé les Girondins au cours des premières quarante minutes. Ils ont connu pas mal de déchet au pied et n'ont jamais pu occuper le terrain comme ils le souhaitaient. Les entraîneurs de l'Union avaient eu raison de se méfier des Biterrois. Apathiques et auteurs d'un nul miraculeux face aux Palois la semaine dernière, les hommes de Richard Castel et Philippe Escalle ont montré un tout autre visage hier en première mi-temps. On les savait précis et preneurs de balles en touche, ils ont également été dangereux en mêlée fermée et joueurs derrière.
Ils ont vite pris le jeu à leur compte face à des Bordelais, crispés pour leur première apparition devant leur public. Les partenaires de Ferrères et Changeat, qui retrouvaient leurs anciens coéquipiers, ont produit peu de jeu, gênés aussi par l'application des nouvelles règles et notamment celle concernant le plaqueur-plaqué. Il faut dire également que les Girondins, malgré leur succès à Bourg-en-Bresse lors de la première journée, cherchent encore la bonne carburation et leurs automatismes. À l'exception de Marlu, malade et Fekitoa, blessé, les huit autres recrues de l'intersaison, étaient alignées hier sur la feuille de match.
Les points de la première mi-temps se résument à un duel des deux gauchers, Duvallet pour l'Union et Pochelu, pour Béziers. La fin est à l'avantage des Bordelais qui inquiètent d'abord les Héraultais, après une échappée de Vermis bien relayé par les trois-quarts et ensuite par une grosse pression du pack devant la ligne d'en-but. L'arbitre accorde pénalité sur pénalité sur la sirène mais les Girondins n'en profitent pas. Et rejoignent les vestiaires avec un très léger retard (6-3). « On n'était pas dans la partie «, avoue Patrick Laporte, en charge des arrières.


Aucun essai. L'Union entame la seconde période par le bon bout, cette fois-ci avec l'appui du vent. Les Bordelais dominent territorialement et poussent les Biterrois à la faute. Grâce à trois coups de pied de Duvallet, qui avait inscrit vingt points la semaine passée dans l'Ain, les troupes du président Marti prennent la tête (9-6, 52e) pour ne plus la lâcher et semblent plus à l'aise dans le jeu. Béziers ne réagit qu'en contre, mais reste dans le match.
Si bien qu'à un quart d'heure de la fin, rien n'est joué d'autant que Pochelu répond au drop de Ferrères (15-12). Mais la botte de Duvallet (21 points hier) permet aux Girondins d'assurer la victoire en fin de partie, empêchant en même temps les Héraultais de ramener le point de bonus défensif. Les Bordelais ne se sont jamais affolés et signent un deuxième succès de suite.
« En seconde période, on a toujours été dans le camp adverse et notre jeu au pied a suffi pour l'emporter. Lors des prochaines rencontres, notre jeu devra évoluer «, avance Patrick Laporte. Les essais ont en effet manqué hier soir. La semaine dernière à Bourg, les Bordelais en avaient inscrit trois. Mais les joueurs de l'Union ne feront pas la fine bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Gadou
Joue en top 14
Joue en top 14
Gadou


Masculin
Nombre de messages : 834
Age : 49
localisation : Chantilly (SUD de la PICARDIE)
Date d'inscription : 07/08/2008

Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Lun 15 Sep 2008 - 11:26

CISCO83 a écrit:
Moi ce que je retiendrai même si je n'ai pas vu le match, c'est l'impression de vouloir envoyer du jeu. 4 essais en 2 match contre Auch et à PAU je trouve ça très encourageant....

Oui, très très encourageant mais nous avons également encaissé 43 points : c'est chaud le début de saison...

Allez le SUA et gagnons samedi face à Oyonnax !!!

Gadou

Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 508604
Revenir en haut Aller en bas
babitcho
Champion du monde
Champion du monde
babitcho


Masculin
Nombre de messages : 13158
Age : 56
localisation : BON ENCONTRE
Date d'inscription : 10/06/2007

Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Lun 15 Sep 2008 - 13:09

Gadou a écrit:
CISCO83 a écrit:
Moi ce que je retiendrai même si je n'ai pas vu le match, c'est l'impression de vouloir envoyer du jeu. 4 essais en 2 match contre Auch et à PAU je trouve ça très encourageant....

Oui, très très encourageant mais nous avons également encaissé 43 points : c'est chaud le début de saison...

Allez le SUA et gagnons samedi face à Oyonnax !!!

Gadou

Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 508604

Moi aussi je trouve que l'on prend beaucoup de points !!! C'est tout de meme un peut inquiétant non !!
adishatz
Revenir en haut Aller en bas
languill
Champion de france
Champion de france
languill


Masculin
Nombre de messages : 2701
Age : 56
localisation : Mengui fi rek
Date d'inscription : 17/10/2005

Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Lun 15 Sep 2008 - 14:05

Qui séme le vent récolte la tempête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Lun 15 Sep 2008 - 17:24

La 2e journée en bref


Aurillac et Colomiers sont les grands gagnants de cette deuxième journée de Pro D2 en battant respectivement Tarbes et Lyon. Bordeaux-Bègles est le nouveau leader avec huit points, à égalité avec le Stade aurillacois. Oyonnax remonte à la sixième place grâce au bonus offensif contre Bourg-en-Bresse.

EN HAUSSE : Aurillac.
Actuellement deuxième du championnat de Pro D2 avec 8 points (à égalité avec l'Union Bordeaux-Règles), le Stade aurillacois a réalisé la bonne opération du week-end en l'emportant d'un point (15-16) sur le terrain des Tarbais. Les hommes de Thierry Peuchlestrade ont réalisé une très bonne entame en menant rapidement au score 10-0. Malgré une deuxième période plus équilibrée, Aurillac a réussi à contenir les velléités offensives de Tarbes grâce à un bon jeu d'occupation au pied de l'ouvreur Delkeith Pottas. Malgré de nombreuses fautes au sol, la défense d'Aurillac est restée hermétique.

EN BAISSE : Lyon.
Après avoir montré de belles choses contre le Racing-Metro lors de la première journée, le Lou pouvait légitimement espérer perturber Colomiers sur son terrain. A l'issue de la partie perdue 20-6, Xavier Sadourny, demi d'ouverture de Lyon, tirait un constat amer : "C'est un non-match de notre part. A nous d'en tirer les enseignements, de façon à nous remettre sur les bons rails dès aujourd'hui ".Souffrant d'un manque de liant collectif et d'engagement physique, le Lou est passé à côté de son match. La faute à la belle partie des Columérins qui ont totalement annihilé la conquête lyonnaise.

LE JOUEUR: Vincent Clément.
Le numéro 8 et capitaine d'Albi a encore été exemplaire samedi face à Grenoble (26-19). L'ex-capitaine de l'équipe de France juniors des moins de 19 ans championne du Monde en 2000 était dans tous les bons coups de son équipe. Le troisième ligne centre albigeois (1,93m pour 120 kg) est aussi un excellent joueur d'anticipation et qui couvre beaucoup de terrain.

L'ESSAI : Pierre-Yves Montagnat (Oyonnax).
58e minute : Face à une fébrile équipe de Bourg-en-Bresse (8 points), Oyonnax enfonce le clou et ajoute un troisième essai pour sur une combinaison en touche permettant à Brignoni de volleyer le ballon pour Montagnat. Déjà très en vue au pied, l'ailier oyonnaxien pointe ce bel essai au bout d'une course rectiligne dans une défense bressane figée.

LA STAT : 2.
A l'issue de cette deuxième journée, seulement deux équipes ont obtenu deux victoires. L'Union Bordeaux-Bègles et Aurillac sont toutes les deux à huit points chacun. Grenoble, troisième et Pau quatrième accusent déjà un retard de deux points. La Rochelle et Oyonnax sont en embuscade avec cinq points.

LA DECLA: Daniel Blach (Albi)
Malgré la victoire d'Albi face à Grenoble (26-19), l'entraîneur albigeois n'est pas satisfait de la première mi-temps de son équipe : "Pendant une mi-temps, nous nous sommes trompés d'adversaires. Nous nous sommes trompés sur les options à prendre. Le Pro D2 n'est pas le Top 14, il faut un engagement de tous les instants. Pour l'avenir, je pense que c'est un match qui va nous faire du bien."

EN BREF:
Meilleur attaque : Oyonnax, Grenoble (50 points).
Meilleur défense : Aurillac (21 points).
Meilleur réalisateur : Thibault Duvallet (Bordeaux-Bègles), 41 points.
Meilleur marqueur : Thibault Duvallet, 2 essais.

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Mar 16 Sep 2008 - 8:43

APRÈS MÉTRO-RACING - LA ROCHELLE.

« Sans conquête… »

Capitaine dimanche, Mathieu de Pauw commente les faits de jeux


Samedi, Mathieu de Pauw a disputé dans la région où il a grandi son 54e match (34 titularisations) en Pro D2 avec le Stade Rochelais. Et s'en souviendra forcément : pour la défaite frustrante face à l'armada du Racing (9-12) mais aussi parce que pour la première fois, le Francilien, 24 ans et formé au club, a porté le brassard de capitaine.
Le capitanat. « Serge (Milhas) me l'avait dit dès le mercredi, sans discours particulier. J'ai été surpris et ça m'a fait plaisir. Mais ça n'a rien changé au déroulement de la semaine et du week-end : « Bob » (Robert Mohr) reste le capitaine et c'est lui qui a dirigé la préparation. J'ai reçu le brassard juste parce qu'il débutait comme remplaçant et que « Djeb » (Nicolas Djebaïli) n'était pas là. Maintenant, si ça se renouvelle, j'essaierai de participer plus à leurs côtés. »
Sa prestation personnelle. « Je ne me suis pas mis de pression particulière. C'était mon premier match et j'ai un peu souffert physiquement à partir de l'heure du jeu. Pour le reste, c'est à Serge (Milhas) de le dire. Mais je fais partie des avants et donc des secteurs qui ont été défaillants (lire ci-dessous). »
Son sentiment sur la rencontre. « Beaucoup se seraient contentés du bonus défensif. Pas nous. Nous sommes vraiment déçus. Nous étions partis pour les 4 points et il y avait la possibilité de les ramener. C'est une formation très athlétique mais, peut-être car ils ont encore en phase de réglages, ils ne nous ont vraiment pas impressionnés. Comme lors des dernières confrontations, nous avons produit plus de jeu qu'eux, eu plus d'occasions, mais on perd… Quand tu perds plus de 10 ballons en touche (13, NDLR), tu ne peux pas gagner un match de toutes façons. Même la moitié… »
La défaillance en conquête. « On va voir demain (aujourd'hui, NDLR) à la vidéo exactement ce qu'il s'est passé en touche. On ne l'a pas senti venir car on avait été propre contre Oyonnax et toute la semaine à l'entraînement. Mais c'est exclusivement de notre faute. Sur deux ou trois d'entre elles, du côté grande tribune, l'annonce n'a pas été bien entendue. Mais pour le reste, c'est un problème de timing lanceur - soutiens - sauteurs. Après, c'est toujours pareil : tu rates les deux premières, tu te mets la pression alors que l'adversaire, lui, prend confiance et te met le bazar… Pour ce qui est de la mêlée, il y a aussi des choses à régler mais on a rectifié le tir en deuxième mi-temps. »
Les choix stratégiques. « Sur les deux pénalités tentées de loin (55 et 60 m), la décision a été prise avec « Dambi » (Benjamin Dambielle). Il était en confiance depuis la semaine dernière, il le sentait bien, on pouvait égaliser. Il les a manquées, mais ça peut arriver. Il n'y a pas de soucis. Pour celle de la 70e minute, nous avons préféré coller au score (de 6-12 à 9-12) que de jouer la penaltouche : nous n'étions pas bien en touche, on en avait perdu une juste avant et on n'était pas sûr de nous. »
Le positif. « On a su les mettre en danger et on a retrouvé notre défense. Nous avons été solides et en terme d'agressivité, d'état d'esprit, nous avons été dans la lignée d'Oyonnax à domicile. »
Auch, samedi à Deflandre. « Nous n'aurons pas plus la pression que si on avait gagné au Métro : nous avons perdu notre invincibilité à domicile en fin de saison dernière et nous avons la volonté de repartir sur une série et de tout gagner à Deflandre. Le match du Racing a montré qu'il y avait du travail et que sans conquête, on ne pouvait pas gagner un match de rugby. Et on va s'y remettre. »

Sud Ouest
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12Mar 16 Sep 2008 - 10:24

L'Union en force


Après deux journées, l'Union Bordeaux-Bègles mène la danse en Pro D2. Tout n'est certes pas parfait chez le club girondin mais le moral est au beau fixe malgré tout. Grâce à un recrutement bien ciblé, les Unionistes ont des ambitions nouvelles. A confirmer.

C'est anecdotique après deux journées mais c'est un petit évènement. L'Union Bordeaux-Bègles est en tête du classement du Pro D2. Un rang qu'elle n'avait jamais atteint depuis qu'elle évolue à cet échelon et quelque soit son nom. L'an dernier, elle n'était même jamais parvenue à se hisser plus haut que la 12e place, c'est dire. Cette saison, on ne peut pourtant pas dire que son calendrier lui était complètement favorable avec un déplacement à Bourg-en-Bresse et la réception de Béziers. Mais par deux fois, les Girondins ont gagné.

Quelles transformations ont donc bien pu s'opérer à l'intersaison? Peu ou pas justement. Après deux ans passés à se restructurer et à vivoter dans la seconde partie du classement, l'Union semble enfin s'être trouvé une identité comme en atteste son nom. Au rayon transferts, elle a opéré des choix judicieux avec des joueurs habitués aux joutes du Top 14 comme Marlu (Biarritz), Sourgens et Monzeglio (Bourgoin) ou encore Vermis (Bayonne) mais aussi le Fidjien Jerry Tamanisau, en provenance de Toulon, sensé animer son attaque.

Choc au sommet à Aurillac

Autre "bonne pioche" qui n'en est officiellement pas une, l'ouvreur Thibault Duvallet. Arrivé l'an dernier en provenance des espoirs du BO, il avait connu une saison difficile avec un gros passage à vide. Cette fois, ça semble aller mieux avec 20 points sur les 25 de son équipe dans l'Ain (dont un essai) et 21 sur 24 contre devant Béziers, soit déjà 85% du total. "J'ai évolué durant les matches, reconnait-il dans Sud Ouest. Je me dis que si j'ai un peu d'échec sur mes tentatives, ça n'est pas grave. J'en passerai d'autres. Cela me libère dans ma tête".

Evidemment, l'Union n'est pas arrivée et elle le sait. Ses deux victoires ont été acquises dans la douleur après des premières périodes difficiles. "Le groupe était crispé pour le premier match à Moga, explique Peyo Roussarie, le demie de mêlée. Mais ça reste positif. C'est avec des victoires comme celle-là qu'on construira notre groupe". "On a encore à améliorer notre constance dans le respect des consignes. La répétition des matches va nous aider", renchérit Grégoire Yachvili. Premiers éléments de réponse samedi, dans le choc au sommet inattendu chez l'autre club à deux victoires... Aurillac.

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Réactions sur la 2ème journée de Pro D2   Réactions sur la 2ème journée de Pro D2 - Page 3 Default12

Revenir en haut Aller en bas
 
Réactions sur la 2ème journée de Pro D2
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Réactions sur la 2ème journée de Top 14
» Réactions sur la 2ème journée de Top 14
» Réactions sur la 2ème journée de Pro D2
» Réactions sur la 2ème journée de Top14 2011/12
» La 2ème journée de Top 14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: Archives (2008-2009) :: Saison 2008-2009-
Sauter vers: