Forum LE SUA VAINCRA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum LE SUA VAINCRA

Espace Rugby
 
Le sua-vaincraAccueilDernières imagesPortailRechercherS'enregistrerConnexionLe sua-vaincra
Le Deal du moment : -40%
Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 ...
Voir le deal
59.99 €

 

 La presse (S.O) Après SUA/ ST

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
juju
Champion du monde
Champion du monde
juju


Masculin
Nombre de messages : 6827
Age : 76
localisation : monflanquin un joli coin de france
Date d'inscription : 03/10/2007

La presse (S.O) Après SUA/ ST Empty
MessageSujet: La presse (S.O) Après SUA/ ST   La presse (S.O) Après SUA/ ST Default12Lun 26 Sep 2011 - 12:28

Le SUA devra s'en relever
Crucifiés par Toulouse après la sirène sur un essai de Luke Mc Alister, les Agenais accusaient le coup vendredi soir. Mais ils sont aussi persuadés que ce sentiment d'injustice va les rendre plus forts.
«Je me demande pourquoi il n'est pas de l'autre côté de la planète », s'interrogeait vendredi soir Yannick Nyanga à propos de son ouvreur international néo-zélandais Luke Mc Alister. Le 3e ligne aile toulousain peut remercier Graham Henry de ne pas l'avoir retenu pour la Coupe du monde. Le All Blacks aux 22 sélections a, en effet, fait la différence à lui seul... avec un petit coup de pouce de l'arbitre Cyril Lafon.

Une dernière action forcément frustrante pour le SUA qui pensait bien tenir son exploit après avoir infligé un 20-0 au champion de France pour renverser une situation très compromise (3-17, 44e). Si les Agenais doivent se contenter au final du point de bonus défensif, ils sont persuadés que ce revers, aussi cruel soit-il, peut lancer leur saison. à condition de ne pas le ruminer trop longtemps.

1 Le syndrome de la première période

Cela devient une bien mauvaise habitude. Le SUA est un diesel qui a du mal à se mettre en route. En cinq journées de Top 14, les Agenais n'ont encore jamais mené à la pause, mais ils n'ont aussi jamais perdu la seconde période. « On en avait discuté avant le match avec Adri (Badenhorst), on ne comprenait pas pourquoi on a toujours du mal à se lancer, souligne le 3e ligne Jean Monribot. On dirait qu'on attend de courir après le score pour se réveiller. Ce n'est pourtant pas une question de motivation. »

Si les Agenais avaient réussi à remonter un handicap de 16 points (19-3) à Brive et de 4 points (9-13) contre Lyon, le retard pris à la pau-se à Castres (22-3) leur avait été fatal alors qu'ils avaient fait jeu égal en seconde période (8-Cool. Vendredi, ils étaient encore menés 3-17 avant d'infliger un 20-0 aux Toulousains. Le SUA n'a sûrement pas perdu le match que sur la dernière action du bourreau Mc Alister.

2 Une mêlée retrouvée et un pack qui avance

Paradoxe de cette rencontre, c'est à la suite d'une mêlée à cinq mètres de leur ligne que les Agenais ont laissé filer la victoire. Chahuté depuis le début de la saison, le pack du SUA s'était pourtant bien rassuré dans ce secteur sur la première introduction toulousaine (5e).

Un champion de France, certes privé de plusieurs joueurs clés devant, qui a été sanctionné à quatre reprises dans cet exercice en première période. Mais le SUA a aussi écopé de deux pénalités lourdes de conséquences : la première faisant avorter la première occasion d'essai (25e), la seconde permettant à Mc Alister de creuser l'écart (3-17, 44e). « Malgré la défaite, on avait déjà le sentiment qu'il s'était passé quelque chose devant à Castres », assure Jean Monribot. Les groupés pénétrants dévastateurs en seconde période vendredi soir ont confirmé cette impression.

3 Un banc qui apporte de vraies solutions

Avec le retour des cadres et des blessés, le SUA était quasi au complet vendredi soir pour affronter le champion de France. Christian Lanta avait prévenu : « C'est important contre Toulouse d'avoir une équipe et un banc. Il faudra être solide à 23. » La rentrée d'Opeti Fonua a apporté notamment de la puissance dans l'axe, même si on peut lui reprocher de ne pas avoir fait l'effort de se rapprocher des poteaux pour faciliter la transformation de son essai (Barnard l'a ratée) qui aurait pu faire la différence.

« On prend deux essais casquettes en première période mais les joueurs on montré des ressources plus que morales et ont su prendre le match en main, insiste Christian Lanta. Mais l'arbitre donne ensuite les moyens au Stade de le gagner. »

4 Un coup de bâton qui peut faire mal

Comment le SUA va-il digérer cette cruelle désillusion ? Christian Lanta en est persuadé : « Cette défaite va nous rendre plus fort. » Jean Monribot compte lui aussi sur ce « sentiment d'injustice » pour rebondir : « Il faut se nourrir de tout ça et j'espère que ça va lancer la saison. » L'arrière Silvère Tian préfère lui aussi positiver : « On a démontré qu'on est une grosse équipe et qu'on grandit bien. » Mais cela n'a rapporté qu'un seul point au SUA.

Pour le talonneur Jalil Narjissi, le prochain rendez-vous de vendredi (20 heures) à Perpignan peut permettre de remettre les pendules à l'heure : « Je commence à avoir un peu d'expérience, je n'ai pas peur qu'on ait pris un coup au moral. C'est frustrant, mais j'espère que ce revers va rendre le groupe plus soudé et plus fort. On n'a jamais rien lâché pendant toutes ces années. Il faut gommer les erreurs, mais je suis confiant pour la suite. »


Dernière édition par juju le Lun 26 Sep 2011 - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
juju
Champion du monde
Champion du monde
juju


Masculin
Nombre de messages : 6827
Age : 76
localisation : monflanquin un joli coin de france
Date d'inscription : 03/10/2007

La presse (S.O) Après SUA/ ST Empty
MessageSujet: Re: La presse (S.O) Après SUA/ ST   La presse (S.O) Après SUA/ ST Default12Lun 26 Sep 2011 - 12:31


De l'euphorie à la grosse colère


En quelques secondes, le ciel est tombé sur la tête des Agenais. Après une ultime pénalité pour les Toulousains vite jouée à la main par l'ailier Matanavu, le SUA pensait tenir son exploit lorsque Monribot a dégagé dans la tribune Lacroix un ballon échappé sur la ligne par Maestri. « Quand je récupère le ballon, je me suis dit "ça y est, c'est fini". » Le staff agenais le pensait aussi quand Christian Lanta a sauté dans les bras de Christophe Deylaud. Mais l'arbitre a ordonné une dernière mêlée, estimant que les Agenais n'étaient pas à 10 mètres. « On ne va pas aller derrière l'en-but », peste l'arrière Silvère Tian. On connaît la suite. Une douche froide pour Christian Lanta, un peu trop vigoureusement repoussé par le service de sécurité au moment d'aller demander des explications à l'arbitre Cyril Lafon dans le tunnel. « On a un sentiment d'injustice, l'arbitre a pris des décisions lourdes de conséquences. »
Revenir en haut Aller en bas
juju
Champion du monde
Champion du monde
juju


Masculin
Nombre de messages : 6827
Age : 76
localisation : monflanquin un joli coin de france
Date d'inscription : 03/10/2007

La presse (S.O) Après SUA/ ST Empty
MessageSujet: Re: La presse (S.O) Après SUA/ ST   La presse (S.O) Après SUA/ ST Default12Lun 26 Sep 2011 - 12:40

Il n'y a même pas de mots assez forts »
SUA : «
L'ailier agenais Brice Dulin ne cachait pas sa déception à l'issue de la rencontre face à Toulouse. Mais il est persuadé que son équipe a retrouvé un niveau qui va lui permettre de très vite rebondir.
Sonnés, frustrés, dépités, les joueurs agenais avaient du mal à trouver les mots pour exprimer leur déception, vendredi soir à la sortie du vestiaire d'Armandie. Comme ses partenaires, l'ailier Brice Dulin a pris un gros coup derrière la tête. Mais il veut positiver et ne retenir que la grosse seconde période qui a permis à son équipe d'infliger un improbable 20-0 au Stade Toulousain avant cet épilogue douloureux, persuadé que le SUA va en sortir plus fort.

« Sud Ouest ». Quel sentiment vous laisse ce revers après la sirène suite à une mêlée litigieuse ?

Brice Dulin. Beaucoup de frustration, je suis déçu, il n'y a même pas de mots assez forts pour exprimer ce que je ressens. Ce n'est quand même pas la fin du monde, mais c'est une très grosse opportunité de battre le champion de France qu'on a laissée échapper. C'est une très mauvaise soirée au final alors qu'elle aurait pu être fabuleuse.

Les 14 points encaissés en premiè-re période coûtent cher. Comment expliquez-vous ces entames difficiles depuis le début de la saison ?

Je ne sais pas l'expliquer. Le quart d'heure agenais, pour nous c'est la première mi-temps ! On récupère ensuite notre fond de jeu, on fait un match plus complet, mais ce sont des points qui nous manquent à l'arrivée. On prend cependant deux essais casquettes. Sur le premier, on croit à un en-avant de Mc Alister et on s'arrête de jouer. Sur le second, le rebond n'est pas en notre faveur sur mon coup de pied et le ballon atterrit dans les bras de Mc Alister. Cela va nous sourire à force, mais il nous faut redevenir plus performants en première période pour ne pas avoir à courir après le score à chaque fois.

L'ouvreur néo-zélandais du Stade, Luke Mc Alister, a fait la différence à lui seul en inscrivant 19 points. Vous a-t-il impressionné ?

Mc Alister est un joueur très spécial. Il sait se faire oublier et, sur deux ou trois coups d'éclat, il est capable de faire la différence à lui seul. Ce n'est pas pour rien s'il compte plusieurs sélections chez les All Blacks (ndlr : 120 points en 22 sélections). Et puis il joue dans une équipe qui a peut-être été dominée, mais qui sait gagner les matchs même dans la difficulté.

On a pourtant la sensation que le match ne peut pas vous échapper en seconde période lorsque vous revenez au score à 17-17 (65e) ?

C'est vrai que tout s'enchaînait très bien pour nous. On marque un bel essai, on a les pénalités, on sent qu'on reprend le dessus sur une équipe de Toulouse dépassée. On avait renversé la tendance. Mais on fait des erreurs qui leur permettent de revenir dans le match. C'est un peu de notre faute, on prend des pénalités dans nos 22 mètres. Et on le paye très cher sur la fin.

Comment avez-vous vécu justement ces dernières minutes un peu confuses avec une pénalité vite jouée et puis cette mêlée ?

Sur le déroulement de l'action, tout le monde croit que c'est fini. Et on était bien à 10 mètres sur la pénalité jouée à la main. Mais l'arbitre est comme il est, c'est à nous de nous adapter et de ne pas faire de faute. On doit garder un maximum de concentration jusqu'au bout. Mais il ne fallait pas qu'on gagne ce match apparemment.

Ne craignez-vous pas que ce revers laissse des traces dans les têtes et que vous ayez du mal à le digérer ?

Je ne le crois pas parce qu'on a retrouvé sur ce match une équipe forte. Il y a eu un petit déclic qui va nous faire du bien. On a su retrouver nos repères de la fin de saison dernière et une grosse défense. On n'avait pas forcément ce niveau de jeu sur les premières journées. C'est pour ça que c'est rageant de perdre ce match. On prend 1 point, on avance. Il va falloir rebondir et rattraper les points perdus à l'extérieur, on en est largement capable.

Revenir en haut Aller en bas
Rivière
Champion du monde
Champion du monde
Rivière


Masculin
Nombre de messages : 14601
Age : 75
localisation : Aulnay sous bois
Date d'inscription : 03/12/2008

La presse (S.O) Après SUA/ ST Empty
MessageSujet: Re: La presse (S.O) Après SUA/ ST   La presse (S.O) Après SUA/ ST Default12Lun 26 Sep 2011 - 21:58

Merci Juju thumright drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://christianrivière72@Gmail.com
Contenu sponsorisé





La presse (S.O) Après SUA/ ST Empty
MessageSujet: Re: La presse (S.O) Après SUA/ ST   La presse (S.O) Après SUA/ ST Default12

Revenir en haut Aller en bas
 
La presse (S.O) Après SUA/ ST
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: **Forum de rugby du Sua** :: -Messages aux joueurs/interviews/articles-
Sauter vers: