Forum LE SUA VAINCRA

Espace Rugby
 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez
 

 Le rugby au pilori

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Rivière
Champion du monde
Champion du monde
Rivière

Masculin
Nombre de messages : 14147
Age : 70
localisation : Aulnay sous bois
Date d'inscription : 03/12/2008

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Jeu 28 Mar 2013 - 23:39

l'agenais de laval a écrit:
Ben et les fayots les gars,vous en faites quoi?
C'est bien connu le Cassoulet avec beaucoup de pain ça fait grossir! Le rugby au pilori - Page 2 00001479


Mr.Red Le rugby au pilori - Page 2 Nonnon02 Le "pet" est le régulateur, grâce à lui, point d'embonpoint ! Wink Mr.Red

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
gir3347

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 71
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Ven 29 Mar 2013 - 10:15

Le SUA blanc… comme neige

Publié le 29/03/2013 à 03:49 - La Dépêche


Top 14.SUA.Contrôles anti dopage

Le rugby serait, selon l'AFLD (Agence Française de lutte contre le dopage) le sport le plus touché par le dopage. Il n'y aurait eu aucun cas, à ce jour, avéré au SUA.

Des tricheurs les rugbymen ? A entendre aux aurores sur une radio nationale (Europe 1), et lire (Rugbyrama) l'information donnée, mercredi, par Françoise Lasne (directrice du département des analyses de l'AFLD (Agence française de Lutte contre le Dopage), le rugby serait le sport le plus touché par le dopage en proportion des contrôles effectués !

La directrice donne des chiffres, le rugby, qui vient en troisième position (lire encadré) dans les disciplines contrôlées derrière le cyclisme et l'athlétisme, aurait été contrôlé (en 2012) 588 fois.

L'information a fait le «buzz», dès hier matin et a apporté du grain à moudre à ceux qui s'inquiètent de voir les «biscottos» de certains et leur résistance dans une discipline où l'engagement physique est énorme.

Combien de joueurs pris dans le «pot de confiture» ? Lesquels ? Y aurait-il eu un ou des tricheurs au SUA ?

L'AFLD ne répond pas aux deux premières questions mais, à la troisième, le docteur Martial Lousteau, médecin référent depuis plus de vingt ans («entre vingt et vingt-cinq» précise-t-il)

au SUA, c'est catégorique : c'est non.

Le SUA n'a jamais été inquiété depuis
Explications du toubib qui était (hier matin) au courant de l'information, mais qui s'est dit surpris - (Pierre Camou (FFR), Paul Goze (LNR) et Serge Simon (Provale) se dont dit eux choqués (lire communiqué ci-dessous) - quand même de la nouvelle et qui aurait bien aimé qu'elle soit un peu plus développée : «Nous n'avons eu qu'un cas de dopage… qui n'en était pas un, à Agen, c'était en 2002. Nicolas Martin (trois-quarts centre) avait pris des corticoïdes, mais c'était pour une allergie), il a été blanchi.» C'est tout, le SUA n'a jamais été inquiété depuis.

Et pourtant, pour ceux qui se poseraient des questions, on ne peut pas dire que les suavistes ne sont pas (comme les autres) surveillés de près : «Il y a un suivi longitudinal qui se traduit par trois prises de sang dans la saison (septembre, février, mai)» explique Martial Lousteau. Prises de sang qui existent depuis une dizaine d'années. «Nous n'avons jamais eu de retour.»

Et puis il y a aussi les visites surprises, «trois par an environ, après un match» précise le radiologue. C'est souvent le docteur Michel Andlauer, médecin du sport (Le Passage-d'Agen) qui les effectue. Lors de ces contrôles inopinés, entre trois et cinq joueurs doivent remplir un flacon d'urine dès (quand c'est possible) la fin de la rencontre.

Là aussi, le SUA n'a jamais eu de retour. Le docteur reconnaît quand même que : «évidemment nous ne sommes pas l'abri de la technologie…». On peut penser que - comme ailleurs - certains ont un coup d'avance sur les meilleurs «détecteurs» de produits.

Les joueurs prennent des compléments alimentaires autorisés. Et la créatine ? «Elle est interdite à la vente… mais il n'est pas interdit d'en consommer» reconnaît le docteur Lousteau.

Il n'y aurait donc jamais eu de tricheur au SUA. Qui s'en plaindra ?

J.-P. Delserre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PIC47
Champion de france
Champion de france
PIC47

Masculin
Nombre de messages : 1619
Age : 66
localisation : 21 km d'Armandie
Date d'inscription : 26/04/2009

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Ven 29 Mar 2013 - 10:28

gir3347 a écrit:
Le SUA blanc… comme neige

Publié le 29/03/2013 à 03:49 - La Dépêche


Top 14.SUA.Contrôles anti dopage

Le rugby serait, selon l'AFLD (Agence Française de lutte contre le dopage) le sport le plus touché par le dopage. Il n'y aurait eu aucun cas, à ce jour, avéré au SUA.

Des tricheurs les rugbymen ? A entendre aux aurores sur une radio nationale (Europe 1), et lire (Rugbyrama) l'information donnée, mercredi, par Françoise Lasne (directrice du département des analyses de l'AFLD (Agence française de Lutte contre le Dopage), le rugby serait le sport le plus touché par le dopage en proportion des contrôles effectués !

La directrice donne des chiffres, le rugby, qui vient en troisième position (lire encadré) dans les disciplines contrôlées derrière le cyclisme et l'athlétisme, aurait été contrôlé (en 2012) 588 fois.

L'information a fait le «buzz», dès hier matin et a apporté du grain à moudre à ceux qui s'inquiètent de voir les «biscottos» de certains et leur résistance dans une discipline où l'engagement physique est énorme.

Combien de joueurs pris dans le «pot de confiture» ? Lesquels ? Y aurait-il eu un ou des tricheurs au SUA ?

L'AFLD ne répond pas aux deux premières questions mais, à la troisième, le docteur Martial Lousteau, médecin référent depuis plus de vingt ans («entre vingt et vingt-cinq» précise-t-il)

au SUA, c'est catégorique : c'est non.

Le SUA n'a jamais été inquiété depuis
Explications du toubib qui était (hier matin) au courant de l'information, mais qui s'est dit surpris - (Pierre Camou (FFR), Paul Goze (LNR) et Serge Simon (Provale) se dont dit eux choqués (lire communiqué ci-dessous) - quand même de la nouvelle et qui aurait bien aimé qu'elle soit un peu plus développée : «Nous n'avons eu qu'un cas de dopage… qui n'en était pas un, à Agen, c'était en 2002. Nicolas Martin (trois-quarts centre) avait pris des corticoïdes, mais c'était pour une allergie), il a été blanchi.» C'est tout, le SUA n'a jamais été inquiété depuis.

Et pourtant, pour ceux qui se poseraient des questions, on ne peut pas dire que les suavistes ne sont pas (comme les autres) surveillés de près : «Il y a un suivi longitudinal qui se traduit par trois prises de sang dans la saison (septembre, février, mai)» explique Martial Lousteau. Prises de sang qui existent depuis une dizaine d'années. «Nous n'avons jamais eu de retour.»

Et puis il y a aussi les visites surprises, «trois par an environ, après un match» précise le radiologue. C'est souvent le docteur Michel Andlauer, médecin du sport (Le Passage-d'Agen) qui les effectue. Lors de ces contrôles inopinés, entre trois et cinq joueurs doivent remplir un flacon d'urine dès (quand c'est possible) la fin de la rencontre.

Là aussi, le SUA n'a jamais eu de retour. Le docteur reconnaît quand même que : «évidemment nous ne sommes pas l'abri de la technologie…». On peut penser que - comme ailleurs - certains ont un coup d'avance sur les meilleurs «détecteurs» de produits.

Les joueurs prennent des compléments alimentaires autorisés. Et la créatine ? «Elle est interdite à la vente… mais il n'est pas interdit d'en consommer» reconnaît le docteur Lousteau.

Il n'y aurait donc jamais eu de tricheur au SUA. Qui s'en plaindra ?

J.-P. Delserre

Heureusement, ce serait con de se charger pour le résultat que l'on sait.


Dernière édition par PIC47 le Ven 29 Mar 2013 - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amblards
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 5991
Age : 88
localisation : Ploeren (56)
Date d'inscription : 27/06/2005

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Ven 29 Mar 2013 - 11:22

Lousteau ne va pas vous dire s'il y a eu quelques problèmes,je lui fais confiance quand mème je ne pense pas que l'annonce fracassante de la nana anti-dopage soit très fiable.
Quelques pétards de temps en temps à Agen sans doute (jusqu'à un certain age si vous en refusez vous ètes ringuard), de "l'écossais" parfois à la bouteille surement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biguiz
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 9322
Age : 34
localisation : Pau
Date d'inscription : 22/02/2007

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Ven 29 Mar 2013 - 11:52

amblards a écrit:
Lousteau ne va pas vous dire s'il y a eu quelques problèmes,je lui fais confiance quand mème je ne pense pas que l'annonce fracassante de la nana anti-dopage soit très fiable.
Quelques pétards de temps en temps à Agen sans doute (jusqu'à un certain age si vous en refusez vous ètes ringuard), de "l'écossais" parfois à la bouteille surement Very Happy

Ou l'inverse Le rugby au pilori - Page 2 861344
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.allezagen.com
Invité
Invité



Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Ven 29 Mar 2013 - 13:02

gir3347 a écrit:
Le SUA blanc… comme neige

Publié le 29/03/2013 à 03:49 - La Dépêche
...

Et puis il y a aussi les visites surprises, «trois par an environ, après un match» précise le radiologue. C'est souvent le docteur Michel Andlauer, médecin du sport (Le Passage-d'Agen) qui les effectue. Lors de ces contrôles inopinés, entre trois et cinq joueurs doivent remplir un flacon d'urine dès (quand c'est possible) la fin de la rencontre.

...

J.-P. Delserre

Où comment mettre la pression sur un homme local ... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
pierrepau
Joue en pro d2
Joue en pro d2
pierrepau

Masculin
Nombre de messages : 549
Age : 59
localisation : trop loin d armandie
Date d'inscription : 29/12/2011

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Ven 29 Mar 2013 - 17:11

affraid quoi ????
nos joueurs d ovale se dopent ????? Le rugby au pilori - Page 2 Hahohi Le rugby au pilori - Page 2 Hahohi
non mais à l E.P.O.
eau pastis olive
je parlais des joueurs de colayrac bien sur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju
Champion du monde
Champion du monde
juju

Masculin
Nombre de messages : 6827
Age : 72
localisation : monflanquin un joli coin de france
Date d'inscription : 03/10/2007

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Ven 29 Mar 2013 - 17:33

pierrepau a écrit:
affraid quoi ????
nos joueurs d ovale se dopent ????? Le rugby au pilori - Page 2 Hahohi Le rugby au pilori - Page 2 Hahohi
non mais à l E.P.O.
eau pastis olive
je parlais des joueurs de colayrac bien sur
Toi tu te dope au NMM ( Négatif , Méchanceté , Moqueries ) Le rugby au pilori - Page 2 Hahohi Le rugby au pilori - Page 2 Hahohi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
scaliger
Champion d'europe
Champion d'europe


Masculin
Nombre de messages : 3659
Age : 31
Date d'inscription : 01/06/2009

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Ven 29 Mar 2013 - 21:28

gir3347 a écrit:
Le SUA blanc… comme neige

Publié le 29/03/2013 à 03:49 - La Dépêche


Top 14.SUA.Contrôles anti dopage

Le rugby serait, selon l'AFLD (Agence Française de lutte contre le dopage) le sport le plus touché par le dopage. Il n'y aurait eu aucun cas, à ce jour, avéré au SUA.

Des tricheurs les rugbymen ? A entendre aux aurores sur une radio nationale (Europe 1), et lire (Rugbyrama) l'information donnée, mercredi, par Françoise Lasne (directrice du département des analyses de l'AFLD (Agence française de Lutte contre le Dopage), le rugby serait le sport le plus touché par le dopage en proportion des contrôles effectués !

La directrice donne des chiffres, le rugby, qui vient en troisième position (lire encadré) dans les disciplines contrôlées derrière le cyclisme et l'athlétisme, aurait été contrôlé (en 2012) 588 fois.

L'information a fait le «buzz», dès hier matin et a apporté du grain à moudre à ceux qui s'inquiètent de voir les «biscottos» de certains et leur résistance dans une discipline où l'engagement physique est énorme.

Combien de joueurs pris dans le «pot de confiture» ? Lesquels ? Y aurait-il eu un ou des tricheurs au SUA ?

L'AFLD ne répond pas aux deux premières questions mais, à la troisième, le docteur Martial Lousteau, médecin référent depuis plus de vingt ans («entre vingt et vingt-cinq» précise-t-il)

au SUA, c'est catégorique : c'est non.

Le SUA n'a jamais été inquiété depuis
Explications du toubib qui était (hier matin) au courant de l'information, mais qui s'est dit surpris - (Pierre Camou (FFR), Paul Goze (LNR) et Serge Simon (Provale) se dont dit eux choqués (lire communiqué ci-dessous) - quand même de la nouvelle et qui aurait bien aimé qu'elle soit un peu plus développée : «Nous n'avons eu qu'un cas de dopage… qui n'en était pas un, à Agen, c'était en 2002. Nicolas Martin (trois-quarts centre) avait pris des corticoïdes, mais c'était pour une allergie), il a été blanchi.» C'est tout, le SUA n'a jamais été inquiété depuis.

Et pourtant, pour ceux qui se poseraient des questions, on ne peut pas dire que les suavistes ne sont pas (comme les autres) surveillés de près : «Il y a un suivi longitudinal qui se traduit par trois prises de sang dans la saison (septembre, février, mai)» explique Martial Lousteau. Prises de sang qui existent depuis une dizaine d'années. «Nous n'avons jamais eu de retour.»

Et puis il y a aussi les visites surprises, «trois par an environ, après un match» précise le radiologue. C'est souvent le docteur Michel Andlauer, médecin du sport (Le Passage-d'Agen) qui les effectue. Lors de ces contrôles inopinés, entre trois et cinq joueurs doivent remplir un flacon d'urine dès (quand c'est possible) la fin de la rencontre.

Là aussi, le SUA n'a jamais eu de retour. Le docteur reconnaît quand même que : «évidemment nous ne sommes pas l'abri de la technologie…». On peut penser que - comme ailleurs - certains ont un coup d'avance sur les meilleurs «détecteurs» de produits.

Les joueurs prennent des compléments alimentaires autorisés. Et la créatine ? «Elle est interdite à la vente… mais il n'est pas interdit d'en consommer» reconnaît le docteur Lousteau.

Il n'y aurait donc jamais eu de tricheur au SUA. Qui s'en plaindra ?

J.-P. Delserre

Caucaunibuca avait pris 3 mois en 2007 aprés avoir été controlé "positif" au cannabis lors d'un match à Montauban !

Bon je sais : il parait que le Cannabis n'améliore pas les performances sportives .

C'est comme la créatine qui n'est pas à proprement parlé un produit "dopant" mais interdit car c'est un produit "masquant" .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agenais4747
Champion du monde
Champion du monde
agenais4747

Masculin
Nombre de messages : 5164
Age : 45
Date d'inscription : 15/01/2012

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Ven 29 Mar 2013 - 22:43

Oui enfin la créatine est un produit irritant (symbole Xi), il peut provoquer de la rétention d'eau dans les muscles et cela peut être dangereux pour les personnes qui font de l'insuffisance rénale...
Sur le court terme ça n'est pas forcément nocif, mais sur le long terme.....
Chacun sait ce qu'il a à faire !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agenais4747
Champion du monde
Champion du monde
agenais4747

Masculin
Nombre de messages : 5164
Age : 45
Date d'inscription : 15/01/2012

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Mer 10 Avr 2013 - 8:26

Nouvel interview de Serge Simon. Président de Proval.


Dopage dans le rugby ? "Qu'il amène des preuves"
10 avril 2013 08h01 | Par Arnaud David
Serge Simon, le président du syndicat des joueurs, s’insurge contre les récentes déclarations de Laurent Benezech dans « Le Monde » concernant le dopage dans le rugby

Serge Simon : "il faut une grande réforme" (Taris Philippe)
« Sud Ouest ». Le rugby est-il dans la situation du cyclisme avant l’affaire Festina comme l’affirme Laurent Benezech ?
Serge Simon. Il faudrait qu’il nous explique ce qu’il a voulu dire. Ses déclarations nous atterrent. On va demander des comptes. Ce sont des affirmations grossières. Il faut qu’il amène des preuves. On est pour une lutte antidopage plus forte, plus juste mais quand on accuse, il faut présenter des éléments tangibles.
Ce ne serait pas la première fois qu’un sport se protège en pratiquant le déni et l’omerta.
Arrêtez. On est entré dans l’irrationnel, confronté à un a priori qui dit « ils sont tous coupables ». C’est incroyable. La charge de la preuve n’incombe plus à l’accusation mais à la défense. C’est au sportif de démontrer qu’il ne se dope pas. Et quand il n’y a rien, il est encore plus suspect. Le sportif est un citoyen comme les autres. Il a des droits, on ne peut pas le salir comme ça.
Vous êtes médecin. La prise de compléments alimentaires et la musculation suffisent-elles à expliquer la spectaculaire métamorphose de certains joueurs ?
Je viens d’un milieu où, quand on affirme, il faut démontrer. Il ne faut pas faire du Laurent Bénézech mais partir de données objectives. On est dans un univers qui s’appelle le sport de très haut niveau. Pensait-on qu’il serait possible de courir à près de 20 km/h pendant deux heures comme le font aujourd’hui les marathoniens ? Or, les choses hors norme, avec des individualités exceptionnelles, on les déconnecte de leur environnement. La suspicion accompagne toutes les performances. Ce n’est pas possible.
Quand un préparateur physique travaillant avec de nombreux joueurs de Top 14 passe en correctionnelle pour détention de marchandise prohibée (1), il est légitime de s’interroger, non ?
De la façon dont vous le présentez, c’est une évidence. Et on en reparlera après le procès si des faits sont établis. Oui, des questions se posent mais les réponses qu’on apporte sont irrationnelles. On a aujourd’hui l’impression qu’une simple allusion peut allumer un incendie. Quand la directrice des contrôles de l’AFLD présente ses chiffres, tout ce que les gens retiennent, c’est que le rugby est le sport le plus dopé. Mais pourquoi perd-on toute rigueur dans le raisonnement ?
La commission médicale de la Ligue a adressé une mise en garde aux clubs sur la hausse des AUT (autorisations à usage thérapeutique). Le rugby est aujourd’hui dans un accompagnement médical de la performance. La frontière avec le dopage n’est-elle pas ténue ?
Non. Soit il s’agit de médecine. Soit on la contourne. Écoutez, il ne s’agit pas de faire de l’angélisme. Personne ne dit qu’on est protégé du dopage. Il faut essayer de garder notre sport à hauteur d’homme. Mais si on veut une lutte efficace, il faut être rigoureux.
Les résultats présentés la semaine dernière par l’AFLD ne sont-ils pas la démonstration de l’inefficacité de la lutte antidopage ?
Tout à fait. C’est la preuve de son incurie. Il faut sortir du diktat des contrôles urinaires. Lance Armstrong, malgré dix ans de contrôles, n’a jamais été pris dans les radars. Les contrôles urinaires, ça fait des faux négatifs et des faux positifs. Parce que prendre du cannabis ou du dafalgan codéiné, ce n’est pas se doper. Il faut une grande réforme. Mais ce n’est pas simple. Que cela soit à l’AMA (Agence mondiale antidopage) ou à l’AFLD, chacun cherche à justifier les budgets qui lui sont accordés. Et la suspicion est un énorme levier.

(1) le béarnais Alain Camborde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amblards
Champion du monde
Champion du monde


Masculin
Nombre de messages : 5991
Age : 88
localisation : Ploeren (56)
Date d'inscription : 27/06/2005

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Mer 10 Avr 2013 - 11:28

Tout le monde se doppe,les jeunes pour passer leur Bac , "Moi" pour arriver à dormir certains soirs,les mecs (et les nanas) qui vont en boite et qui s'envoient en l'air "au visky",les vieux,dans les maisons de retraite,gavés de cachets par nos chers médecins (qui ne peuvent pas faire autrement) etc...etc...avant de jeter la pierre regardons autour de nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agenais4747
Champion du monde
Champion du monde
agenais4747

Masculin
Nombre de messages : 5164
Age : 45
Date d'inscription : 15/01/2012

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Mer 10 Avr 2013 - 11:55

Oui mais la c'est pour du sport....
Tu sais le truc qui se veut universel où tout le monde peut réussir dans n'importe quelle discipline...
Le truc ou à l'origine, que tu sois riche ou pauvre tu peut réussir....
Le truc qui par le très haut niveau et la carrière courte peu je dis bien peu emmener à tricher....
D'où des problèmes de plus en plus fréquents chez les sportifs de haut niveau et amateurs aussi : hormonal, cancers, cœur, reins....qui sont pour bcp provoqués notamment par les produits dopants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'agenais de laval
Champion d'europe
Champion d'europe
l'agenais de laval

Masculin
Nombre de messages : 4895
Age : 64
localisation : LAVAL
Date d'inscription : 07/02/2008

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Mer 10 Avr 2013 - 12:36

En plus on est pas sûr que ce soit bon pour les moustiques!

La preuve en images...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

shakng2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ambeoka.fr
Invité
Invité



Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Mer 10 Avr 2013 - 13:13

ce qui m etonne c est pourquoi Simon flingue autant Benezech !,

ya qlq années, docteur Simon avait aussi fait bcp de prevention contre le dopage : je crois meme qu il a en fait un livre
Si je comprends qu il s offusque de l amalgame et la suspicion qui est faite sur le rugby, je trouve disproportionné ses attaques contre Benezech qui passe aujourdhui comme ceux qui ya 20 ans dans le velo, appelaient à la vigilance et se sont fait passé pour des provocateurs ! aujourd hui on sait ce qu il en est dans le velo

le rugby etant un sport où il faut se soigner beaucoup, il est comprehensible qu une vigilance soit instaurée

alors, je pense que Simon, s il a raison de deplorer cette suspicion, ferait mieux de se rapprocher d un Benezech pour proposer des protection medicales pour les joueurs, plutot que faire du "touche pas à mon sport favori, nous on est bon gentil et blanc"
Revenir en haut Aller en bas
Estrekis
joue en fédérale 1
joue en fédérale 1
Estrekis

Masculin
Nombre de messages : 280
Age : 40
localisation : Dans l'Ouest lointain...
Date d'inscription : 04/03/2013

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Mer 10 Avr 2013 - 13:35

Je me souviens d'une interview de Serge Simon, il y a quelques années (avant qu'il ne devienne le pdt de Provale), où en tant que docteur en médecine et tout juste ex-retraité du sport de haut-niveau, il mettait en avant de manière argumentée et calme la... légalisation du dopage, sous contrôle médical, afin d'éviter les débordements néfastes pour la santé des sportifs et pour en finir avec une forme d'hypocrisie.
Je pense que c'est un sujet pour lequel il a une profonde réflexion; il mérite d'être écouté sur ce sujet et n'a plus l'occasion de l'être, pour l'instant, vu qu'il joue en effet les pompiers de service. Probablement du fait de sa position à Provale, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Mer 10 Avr 2013 - 18:20

Estrekis a écrit:
Je me souviens d'une interview de Serge Simon, il y a quelques années (avant qu'il ne devienne le pdt de Provale), où en tant que docteur en médecine et tout juste ex-retraité du sport de haut-niveau, il mettait en avant de manière argumentée et calme la... légalisation du dopage, sous contrôle médical, afin d'éviter les débordements néfastes pour la santé des sportifs et pour en finir avec une forme d'hypocrisie.
Je pense que c'est un sujet pour lequel il a une profonde réflexion; il mérite d'être écouté sur ce sujet et n'a plus l'occasion de l'être, pour l'instant, vu qu'il joue en effet les pompiers de service. Probablement du fait de sa position à Provale, d'ailleurs.

mouais ! ou comment legaliser le droit à tester des produits sur des cobayes humains ... ceci dit ça se fait deja mais plus pour des osins therapeutique que pour optimiser ses performances
y aura toujours un apprenti sorcier qui dosera toujours plus pour voir le resultat ... qiu ne se verra que des dizaines d années plus tard

mais bon si ya des sportifs qui veulent jouer avec leur vie c est leur probleme ! c est leur choix
mais en legalisant ce genre de choses, je crains que les patrons n obligent les joueurs à la recherche de la performance à tout prix donc y aura encore plus de derives à mon avis
Revenir en haut Aller en bas
agenais4747
Champion du monde
Champion du monde
agenais4747

Masculin
Nombre de messages : 5164
Age : 45
Date d'inscription : 15/01/2012

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Jeu 11 Avr 2013 - 10:56

Un autre article SO du jour.

Le dernier paragraphe résume bcp de choses....


Dopage : le rugby dans l'ère du soupçon
11 avril 2013 09h48 | Par Nicolas Espitalier
Il n’y a aucune preuve de dopage organisé dans le rugby français, mais on y observe une « banalisation » des produits de complément.


On n’a pas l’ombre d’une preuve que les propos de Laurent Benezech, selon qui « le rugby est dans la situation du cyclisme avant l’affaire Festina » dans « Le Monde », recouvrent une quelconque réalité. Ce qui est vérifiable en revanche, c’est que cette petite phrase a déclenché dans le monde du rugby des réactions comparables à celles qui ont parfois agité le cyclisme par le passé : dénégation collective, menaces de poursuite, discrédit jeté sur les accusateurs et les présumés repentis, immédiatement soupçonnés de « raconter n’importe quoi pour se faire de la publicité ».
L’ancien cycliste professionnel Christophe Bassons, surnommé peu affectueusement « Monsieur Propre » dans le peloton des années Armstrong, en sourit. « Quand j’entends les discours de certains, je vois très bien pourquoi ils les tiennent : ils font ça pour être aimés dans la famille du rugby comme j’en ai vu d’autres le faire pour être aimés dans la famille du cyclisme », note celui qui est désormais un intervenant dans la prévention du dopage. « Ceux qui disent qu’il n’y a pas de dopage dans le rugby vivent encore du rugby », glisse-t-il.
Le communiqué du syndicat de joueurs Provale, qui a évoqué avant-hier « la possibilité de donner des suites judiciaires » aux déclarations de Laurent Benezech, a la malchance d’intervenir dans le contexte d’une suspicion générale nourrie par les récents aveux de tricherie du cycliste Lance Armstrong, qui déclarait avec conviction en 2003 : « Nous n’utilisons pas de produits dopants et nous poursuivrons tous ceux qui disent le contraire ». La similitude des réactions ne présume pas d’une situation identique, et Christophe Bassons est le premier à le dire. « On n’a pas le moindre élément pour dire que le rugby en est là. D’ailleurs, je ne pense pas qu’il y ait de dopage organisé dans le rugby. Mais il est clair qu’il y a des démarches face auxquelles on doit être attentif. »
Quel genre de « démarches » ? « J’interviens auprès des centres de formation pour la prévention, et j’y observe une banalisation du recours aux compléments alimentaires. Ce sont des produits autorisés, certes, mais il y a aujourd’hui, parmi les jeunes rugbymen, une obsession de vouloir prendre de la masse musculaire. » Un discours dominant - que le sélectionneur du XV de France Philippe Saint-André nourrit probablement lui-même en disant qu’il veut « prendre des athlètes et en faire des joueurs de rugby » - place la puissance musculaire au premier rang des exigences du rugby contemporain.
« Navrant »
Préparateur physique à Bordeaux-Bègles, en Top 14, et ancien pro, Ludovic Loustau a lui aussi observé cette « banalisation » des produits chez la nouvelle génération et s’en inquiète. « C’est navrant de voir que certains font croire à des gamins qu’en avalant tel ou tel truc, ils vont prendre de la masse musculaire ! Nous, on leur dit qu’il faut travailler, manger équilibré, trouver les protéines dont ils ont besoin dans leur alimentation de tous les jours, se coucher tôt… »
Or ce discours de « bon sens » se trouve aujourd’hui en concurrence avec celui de sites de vente en ligne et de coachs sans vergogne. Christophe Bassons résume : « Un préparateur physique aura du mal à être crédible s’il n’accepte pas que ses joueurs prennent le moindre complément alimentaire. C’est triste, mais c’est comme ça. » Ludovic Loustau relève : « Un joueur qui veut prendre 4 ou 5 kilos dans l’intersaison, je lui dis : ‘‘Est-ce que ça ne va pas être au détriment de tes qualités ?’’ La seule chose qu’on s’autorise, poursuit-il, ce sont des suppléments de récupération, qui apportent ponctuellement des sels minéraux et des acides aminés, sachant qu’on demande aux joueurs de s’entraîner deux fois par jour. Mais rien d’autre : prendre des produits pour améliorer ses performances, c’est déjà mettre le bout du doigt dans le pot de confiture. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agenais4747
Champion du monde
Champion du monde
agenais4747

Masculin
Nombre de messages : 5164
Age : 45
Date d'inscription : 15/01/2012

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Jeu 11 Avr 2013 - 10:59

Un autre article par un médecin du sport....
Terrifiant....


Christian Daulouède : « Le rugby court droit au dopage »
11 avril 2013 09h52 | Par Patrick Favier
Pour Christian Daulouède, peu importe à la limite de savoir s’il y a du dopage aujourd’hui dans le rugby, il y en aura de toute façon si ce sport continue sur la même voie.

Christian Daulouède. (photo « SO »)
Le docteur Christian Daulouède, spécialiste de médecine physique et sportive, ancien joueur de Première division dans les années 70, médecin de Bègles dans les années 90, livre un avis à la fois scientifique et sportif sur les risques de dopage. Avec une idée force : peu importe à la limite de savoir s’il y a du dopage aujourd’hui dans le rugby, il y en aura de toute façon si ce sport continue sur la même voie. Et, hélas, tous les produits sont là.
Le rugby et le dopage. « Il y a un vrai effort de lutte contre le dopage mais pas assez de réflexion sur l’évolution de ce jeu. La question n’est pas de savoir si des rugbymen sont dopés aujourd’hui, en avril 2013 mais de mesurer ce qu’est devenu ce sport en 5 à 10 ans, ce qu’il va devenir dans les 5 à 10 ans : le rugby est LE sport qui va vers le dopage. Je ne suis pas le seul à l’avoir vu passer très vite de l’âge de pierre à la science-fiction aujourd’hui. Les autorités doivent sérieusement, et sans se cacher, se pencher sur les temps de préparation, de repos, de jeu et des soins, le nombre de matches, de clubs et même probablement modifier les règles du jeu. »
Des contrôles à la hauteur ? « Des médicaments de nouvelle génération font des miracles et sont indétectables, d’anciens restent difficiles à mettre en évidence. L’Agence mondiale antidopage a endossé récemment le rôle d’une agence du médicament pour prévenir les utilisateurs potentiels de la dangerosité d’un ‘‘ médicament-candidat’’ arrêté dans les toutes premières phases de test. Il continue à être disponible sur internet et serait combiné avec l’Aicar. Pour ces deux substances, le test de dépistage n’a pas encore été mis au point. Les contrôles urinaires, majoritaires, sont une faillite d’après les spécialistes de la lutte antidopage. Ils révèlent certes le dopage de la compétition, mais pas celui de l’entraînement. »
Des signes du dopage. « Même la musculation la plus intensive ne permet pas la prise de 20 kilos de muscles, c’est vrai. L’histoire des mâchoires qui se déforment, cela fait partie des contre-vérités qui sont balancées à droite à gauche dès lors que beaucoup de personnes parlent dopage. C’est un effet possible, mais à très long terme, des hormones de croissance. Sauf changement visible, évident, qui serait une preuve indirecte, dire que tel joueur prend des hormones parce qu’il a la mâchoire carrée est ridicule. On a déjà du mal, malgré les études, à connaître les effets secondaires des médicaments classiques, alors dans le domaine clandestin du dopage… Le diabète, les insuffisances rénales sont d’autres manifestations. »
Le rugby, quels produits ? « Les compléments alimentaires facilitent le développement de la masse musculaire s’ils sont associés à de la testostérone par exemple. Aux États-unis, des contrôles ont montré que 80 % des compléments comportent de la testostérone, rajoutée sans le mentionner. C’est la même chose pour la créatine, ou les régimes hyperprotéinés, qui peuvent de plus provoquer des problèmes rénaux graves. »
« Les hormones anabolisantes, (testostérone, hormones de croissance), c’est, pour le rugby, ce qui vient à l’idée prioritairement. Elles développent la masse musculaire et font fondre la masse graisseuse. Et permettent en plus, on le sait maintenant, d’augmenter le taux de globules rouges donc de capter plus d’oxygène et d’avoir un effet de même nature que l’EPO. Donc, plus de muscles, moins de graisse, et plus de capacité à courir, on est parfaitement dans le rugby. Il suffit de taper sur internet pour en trouver. Elles sont extrêmement efficaces et très difficilement détectables. »
« La cortisone atténue tous les phénomènes inflammatoires. Elle huile parfaitement la mécanique du corps. Mais en prendre pendant toute une saison et des années pose problème car elle attaque les tendons, fait fondre les muscles et, surtout, décalcifie les os. Administrée directement, elle est détectable. Sous couvert d’AUT, (autorisation par un médecin), au motif d’asthme par exemple, il n’y a évidemment pas de risque d’être pénalisé. On peut aussi prendre des produits qui font fabriquer de la cortisone à l’organisme, et il est beaucoup plus difficile de la détecter. »
« L’EPO permet de courir plus longtemps, c’est un dopage de préparation, avant un grand événement. En prendre pendant tout une saison expose à être contrôlé positif. Enfin, l’autotransfusion me paraît être de la science-fiction pour le rugby, mais on peut imaginer dans le futur des autotransfusions à la veille d’une finale, d’un grand match. »
A lire aussi

Dopage : le rugby dans l'ère du soupçon
Dopage dans le rugby ? "Qu'il amène des preuves"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agenais4747
Champion du monde
Champion du monde
agenais4747

Masculin
Nombre de messages : 5164
Age : 45
Date d'inscription : 15/01/2012

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Jeu 11 Avr 2013 - 11:01

Je crois qu'effectivement un énorme pavé dans la marre est tombé et que certains doivent avoir chaud aux fesses... À suivre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BITCHIO
Champion de france
Champion de france


Masculin
Nombre de messages : 1359
Age : 51
localisation : bordeaux
Date d'inscription : 07/02/2006

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Jeu 11 Avr 2013 - 13:05

agenais4747 a écrit:
Un autre article par un médecin du sport....
Terrifiant....


Christian Daulouède : « Le rugby court droit au dopage »
11 avril 2013 09h52 | Par Patrick Favier
Pour Christian Daulouède, peu importe à la limite de savoir s’il y a du dopage aujourd’hui dans le rugby, il y en aura de toute façon si ce sport continue sur la même voie.

Christian Daulouède. (photo « SO »)
Le docteur Christian Daulouède, spécialiste de médecine physique et sportive, ancien joueur de Première division dans les années 70, médecin de Bègles dans les années 90,



Lui il doit savoir de quoi il parle quand il parle de dopage



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Jeu 11 Avr 2013 - 13:25

agenais4747 a écrit:
Un autre article SO du jour.

Le dernier paragraphe résume bcp de choses....


Dopage : le rugby dans l'ère du soupçon
11 avril 2013 09h48 | Par Nicolas Espitalier
...
L’ancien cycliste professionnel Christophe Bassons, surnommé peu affectueusement « Monsieur Propre » dans le peloton des années Armstrong, en sourit. « Quand j’entends les discours de certains, je vois très bien pourquoi ils les tiennent : ils font ça pour être aimés dans la famille du rugby comme j’en ai vu d’autres le faire pour être aimés dans la famille du cyclisme », note celui qui est désormais un intervenant dans la prévention du dopage. « Ceux qui disent qu’il n’y a pas de dopage dans le rugby vivent encore du rugby », glisse-t-il..... »



C'est exactement ce à koi j ai pensé quand j ai ecouté l itw lamentable de Laporte sur RR
Il affirme qu il n y pas de dopage à Toulon, ni à toulouse, ni à clermont etc ...
qu est ce qu il en sait ? il cherche deliberement là à se chercher à se faire aimer par ces clubs

au passage il insulte de lache benazech à 3 reprises pas moins !!!
je le trouve plutot courageux moi benezech de se livrer en pature avec la voléee de bois vert qu il allait se prendre
quel pauvre type ce Laporte ! Neutral

http://video.rugbyrama.fr/rugby/dopage-bernard-laporte-les-propos-de-benezech-je-trouve-ca-lache_vid273008/video.shtml

Revenir en haut Aller en bas
Rachaachaa
Joue en pro d2
Joue en pro d2
Rachaachaa

Masculin
Nombre de messages : 573
Age : 32
localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 16/05/2010

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Jeu 11 Avr 2013 - 14:41

passetaballe a écrit:
agenais4747 a écrit:
Un autre article SO du jour.

Le dernier paragraphe résume bcp de choses....


Dopage : le rugby dans l'ère du soupçon
11 avril 2013 09h48 | Par Nicolas Espitalier
...
L’ancien cycliste professionnel Christophe Bassons, surnommé peu affectueusement « Monsieur Propre » dans le peloton des années Armstrong, en sourit. « Quand j’entends les discours de certains, je vois très bien pourquoi ils les tiennent : ils font ça pour être aimés dans la famille du rugby comme j’en ai vu d’autres le faire pour être aimés dans la famille du cyclisme », note celui qui est désormais un intervenant dans la prévention du dopage. « Ceux qui disent qu’il n’y a pas de dopage dans le rugby vivent encore du rugby », glisse-t-il..... »



C'est exactement ce à koi j ai pensé quand j ai ecouté l itw lamentable de Laporte sur RR
Il affirme qu il n y pas de dopage à Toulon, ni à toulouse, ni à clermont etc ...
qu est ce qu il en sait ? il cherche deliberement là à se chercher à se faire aimer par ces clubs

au passage il insulte de lache benazech à 3 reprises pas moins !!!
je le trouve plutot courageux moi benezech de se livrer en pature avec la voléee de bois vert qu il allait se prendre
quel pauvre type ce Laporte ! Neutral

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Complètement d'accord. Le rugby professionnel français mourra de ce copinage et de cette consanguinité si cela perdure. D'habitude on en subit plutôt les conséquences lorsque la fédé, la ligue ou les instances qui y sont liées (ex: DNACG) doivent prendre des décisions. Mais là j'avoue me marrer lorsque j'entends les réactions des membres du clan "rugby français" (les moscatos, Simon, Laporte, Camou, Goze et autres guignols qui monopolisent la parole médiatique et les maroquins). Heureusement, les différentes interviews montrent que bien des questions se posent. Beaucoup peuvent s'estimer heureux de rester un sport dans l'ombre médiatique du foot car si d'autres médias devaient mettre leur nez dans le rugby, et pas seulement pour le dopage, ce serait une toute autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tugudu
Champion du monde
Champion du monde
tugudu

Masculin
Nombre de messages : 8963
Age : 14
Date d'inscription : 24/06/2005

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Jeu 11 Avr 2013 - 18:11

Simon reconnaissait, il y a quelques temps, s'être dopé quand il était joueur et affirme sans sourciller qu'il n'y a pas de dopage dans le rugby.

Il veut des exemples ?

Soula et Armitage en finale du championnat de france,
Huget, De Villiers, Camara
Camborde l'ex préparateur physique de Pau qui faisait du trafic de produit dopant et qui s'occupait en individuel de Tillous Bordes, Mermoz, Sid, Boutaty, Roumieu, Barget, Barcella, Thion, Albacete...
Koberidze à Albi cette année
Des jeunes à Brive et à l'usap ont été positifs ces dernières années


Il est où Simon ? il voit rien, il entend rien? il ne lit rien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BITCHIO
Champion de france
Champion de france


Masculin
Nombre de messages : 1359
Age : 51
localisation : bordeaux
Date d'inscription : 07/02/2006

Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12Jeu 11 Avr 2013 - 18:23

tugudu a écrit:
Simon reconnaissait, il y a quelques temps, s'être dopé quand il était joueur et affirme sans sourciller qu'il n'y a pas de dopage dans le rugby.



SIMON a reconnu s'être dopé............pas possible.........cette oie que je croyais blanche.........aurait utilisé des produits dopants.........il a du faire ça tout seul dans son coin, j'espère que le toubib du club dans lequel il jouait n'était pas au courant, j'espère aussi que ce n'était pas quand il jouait à Bègles et pendant que DAULOUEDE était toubib là bas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Le rugby au pilori - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le rugby au pilori   Le rugby au pilori - Page 2 Default12

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rugby au pilori
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le rugby au pilori
» Rugby +
» Le rugby au bord du K-O
» CDM de Rugby
» Les liens rugby (forums)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: Archives (2012-2013) :: Questions diverses-
Sauter vers: