Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 5ème journée de Top 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 5ème journée de Top 14   Mer 2 Sep 2009 - 14:03

RUGBY TOP 14 Orange: les arbitres de la 5e journée



MONTFERRAND - TOULOUSE
Terrain: Jean-Pierre Matheu
Touches: Fernand Pereira, René Bordeneuve
4e et 5e arbitre: Laurent Millotte
Délégué: Patrick Costa
Vidéo : Gérard Borréani

RACING - PERPIGNAN
Terrain: Hervé Dubes
Touches: Malterre Christophe, Ducatez Frédéric
4e et 5e arbitre: Guillemard Laurent, Jérôme Piqueras
Délégué: Ricciardelli Michel
Vidéo : Vincent Azoulay

BAYONNE - BOURGOIN
Terrain: Raynal Mathieu
Touches: Jean-François Lavocat, Jeau-Paul Vermande
4e et 5e arbitre: Eric Soulan, Michel Lasserre
Délégué: Jean Izquierdo
Vidéo : Jean-Pierre Pellaprat

BIARRITZ - PERPIGNAN
Terrain: Christophe Berdos
Touche: Gines Cerezuela, Patrick Dellac
4e et 5e arbitre: Marchat Cédric, David Elissalde
Délégué: Jean Izquierdo
Vidéo : Jean-Claude Levrier

BIVE - ALBI
Terrain: Romain Poite
Touches: Gilbert Darrieutort, Jacques Laplace
4e et 5e arbitre: Akim Hadj-Bachir, Patrick Labrune
Délégué: Michel Sicard
Vidéo : Daniel Gillet

CASTRES - MONTPELLIER
Terrain: Eric Gauzins
Touches: Bruno Fiche, Jean-Claude Bes
4e et 5e arbitre: Emmanuel Chenavier, Frédéric Dedieu
Délégué: Gérard Destruels
Vidéo : Gilles Cogne

MONTAUBAN - TOULON
Terrain: Pascal Gauzère
Touches: Didier Dussaut, Jean-Louis Suau
4e et 5e arbitre: Nicolas Datas, Eric Armengaud
Délégué: Patrick Ducouret
Vidéo : Bruno Bessot
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Jeu 3 Sep 2009 - 11:22

Biarritz : Harinordoquy sera là dimanche

Le troisième ligne de Biarritz Imanol Harinordoquy fera sa rentrée dimanche à Paris. Victime d'une entorse de la cheville droite lors d'un match amical début août, il jouera alors son premier match de la saison.

Par ailleurs, l'ailier Jean-Baptiste Gobelet a été victime d'une luxation d'un doigt à Montpellier mercredi et devrait être absent ce week-end.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Jeu 3 Sep 2009 - 13:08

Toulon : Wilko au repos ?

Jonny Wilkinson, auteur d'une performance décevante mercredi face à Clermont, devrait être ménagé dimanche contre Montauban.

Jonny Wilkinson va sans doute pouvoir souffler. L'ouvreur anglais, titulaire lors des quatre premières journées du Top 14 avec Toulon, devrait être ménagé dimanche contre Montauban. L'ancien joueur de Newcastle, auteur d'une performance décevante mercredi flors de la victoire face à Clermont (26-21) à Mayol, devrait ainsi laisser sa place à Sébastien Fauqué, qui a lui brillé en fin de match. Fauqué retrouvera ainsi face à ses lui ses anciens partenaires à Sapiac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Ven 4 Sep 2009 - 10:34

5ème Journée




Dimanche 6 Septembre

15h, Canal+
> Racing-Métro 92 / Perpignan

15h00, Rugby +
> Bayonne / Bourgoin (*201)
> Brive / Albi (*203)
> Castres / Montpellier (*204)
> Montauban / Toulon (*202)

17h00, Canal + Sport
> Biarritz / Paris

21h00, Canal +
> Clermont / Toulouse


* Entre parenthèse les canaux de retransmissions sur Rugby+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Ven 4 Sep 2009 - 13:16

Le groupe de Clermont

La staff clermontois a dévoilé un groupe élargi de 28 joueurs en vue de la réception de Toulouse, dimanche. Vern Cotter entend ainsi se donner le temps pour juger la récupération de ses joueurs.

A propos du match face à Toulouse, qui s'annonce comme un gros choc en dépit de ce que déclare Guy Novés, qui prétend que son équipe ne pourra pas gagner à Clermont, Vern Cotter a lui de son côté eu cette phrase : "Nous savons ce que représente la réception de Toulouse, nous nous mobilisons en conséquence et nous serons prêts Dimanche !"

Economisés pour le déplacement à Toulon, Mario Ledesma, Thomas Domingo, Alexandre Audebert, Alexandre Lapandry et Brock James font leur retour dans le groupe. Tout comme Benoît Baby qui sort de l'infirmerie.

Le groupe clermontois

Les avants : Debaty, Domingo, Faure, Ric, Zirakashvili, Cabello, Ledesma, Cudmore, Jacquet, Privat, Samson, Audebert, Bardy, Lapandry, Vermeulen, White.

Les trois-quarts : Parra, Senio, James, Baï, Baby, Canale, Fofana, Malzieu.J, Rougerie, Nalaga, Russell, Floch.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Ven 4 Sep 2009 - 13:18

Palisson incertain


Victime d'un coup de coude à l'oeil lors de la rencontre face à l'USAP, Alexis Palisson est très incertain pour la réception d'Albi, dimanche pour le compte de la cinquième journée de Top 14. Même si les examens ont écarté tout risque de traumatisme occulaire, l'arrière ou ailier international de Brive, se ressent toujours de maux de tête et de nausées.

Il risque bien de ne pas être le seul à manquer dans les rangs du CAB puisque le centre anglais Riki Flutey souffre de douleurs chroniques à l'épaule gauche et pourrait être laissé au repos. Idem pour l'ailier Horacio Agulla, qui souffre des côtes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Ven 4 Sep 2009 - 13:21

Toulon: Sans Wilkinson à Montauban

Jonny Wilkinson ne sera pas du déplacement à Montauban dimanche, pour le compte de la 5e journée du Top 14. Le manager sportif varois Philippe Saint-André a justifié sa décision de laisser le demi-d'ouverture anglais au repos: "Jonny Wilkinson n'avait joué qu'un match en neuf mois et il vient d'en faire beaucoup en peu de temps. Il commençait à être fatigué". Le champion du monde 2003 devrait être remplacé par Sébastien Fauqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Ven 4 Sep 2009 - 17:25

Toulon : Le groupe pour Montauban


Le staff du RC Toulon a communiqué la composition de son groupe pour le déplacement de dimanche à Montauban. Philippe Saint-André a retenu 26 joueurs et a laissé au repos Jonny Wilkinson, aligné lors des quatre premières journées.

Avants : Auelua, Basteres, Chesney, Djoudi, Emmanuelli, Fernandez Lobbe, Fitzgerald, Lea’aetoa, Lozada, Missoup, Ryan, Senekal, Skeate, Sourice

Arrières : Barnard, Barthelemy, Fauque, Giacobazzi, Henjak, Loamanu, Lovobalavu, May, Mignoni, Robinson, Sinoti, Sinzelle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Ven 4 Sep 2009 - 17:32

Le Racing envoie du lourd

Si certains cadres du Racing Métro 92 sont restés au repos mercredi pour le déplacement à Bourgoin (défaite 17-13), il n'en est rien pour la réception de Perpignan. Le champion de France aura probablement droit à ce qui ressemblera à une équipe type malgré l'absence de l'ouvreur Jonathan Wisniewski. Qovu fera office de 24e homme.

Le groupe francilien :

Les avants : Baïocco, Chabal, Culine, Dellape, Diomandé, Lane, Leo'o, Lo Cicero, Merabet, Nallet, Noirot, Raiwalui, Tuugahala.

Les arrières : Chavancy, Fillol, Fortassin, Gaugau, Lorée, Merthens, Scarbrough, Taione, Vakaola, Ward.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Sam 5 Sep 2009 - 9:46

BO: retour de Balshaw

L'Anglais Iain Balshaw, au repos ces derniers jours en raison de douleurs aux adducteurs, retrouvera sa place à l'aile gauche dimanche avec le Biarritz Olympique face au Stade français.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Sam 5 Sep 2009 - 9:47

Montpellier: Les internationaux au repos

Montpellier s'alignera sans ses internationaux dimanche lors de son déplacement à Castres, pour le compte de la 5e journée du Top 14.

Le demi d'ouverture François Trinh-Duc et le 3e ligne Fulgence Ouedraogo sont mis au repos, tandis que le demi de mêlée Julien Tomas, victime d'une légère entorse au genou gauche mercredi face à Biarritz, est indisponible pour au moins une semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Sam 5 Sep 2009 - 9:48

Montauban veut confirmer


Les Montalbanais n'ont pas profité bien longtemps de leur exploit à Paris mercredi soir (40-35). Dès dimanche, ils recevront un RCT en grande forme. Pour confirmer et obtenir leur première victoire à domicile, ils savent qu'ils devront se montrer beaucoup plus disciplinés que lors de la 4e journée.

"Pendant le match, on ne se rendait pas compte. On était devant eux, puis ils ont pris le score, puis nous avons repris l'avantage... Et à la fin, on s'est aperçu qu'on avait gagné à Paris et que notre compteur affichait quarante points !" Les joueurs du MTG XV, à l'image de leur troisième ligne Antoine Battut, ont dû prendre quelques instants pour mesurer l'ampleur de leur victoire. Bras levés, le souffle encore court de l'intense combat livré durant près d'une heure et demie, ils ont eu besoin de quelques minutes pour réaliser qu'ils étaient entrés dans l'histoire du rugby montalbanais en devenant la première équipe à s'imposer à Jean-Bouin.

"Ça fait plaisir et c'est prometteur, se félicite l'ancien Auscitain. Ça prouve qu'offensivement, il y a de la qualité dans cette équipe." Les trois essais inscrits durant la partie en témoignent. Les Tarn-et-Garonnais ont certes brillé par leur lucidité mais aussi par leur impeccable état d'esprit. "Nous avons effectué une très bonne entame dans la volonté de les agresser, de ne pas leur laisser le moindre ballon", renchérit le joueur, pour qui l'annulation du match contre Castres la semaine dernière n'explique pas tout : "Quand je vois l'effectif de Paris, qui peut aligner deux équipes différentes, je me dis que notre victoire n'est pas à mettre sur le compte de la fraîcheur physique. Nous en sommes seulement à la quatrième journée de championnat et nous sortons tous d'un mois et demi d'une intense préparation."

Gare à l'indiscipline

Réalistes, frais et déterminés, les Montalbanais ont sans doute aucun mérité leur victoire face à des Parisiens "catastrophiques" de l'aveu de leur entraîneur Ewen McKenzie. Mais, aussi beau qu'il soit, ils n'auront pas le temps de savourer leur exploit. Car c'est un RCT invaincu et euphorique qui va se présenter à Sapiac dimanche. Après le raté du premier match à domicile contre Toulouse (16-17), ils veulent offrir une victoire à leur public. Il s'agira également de confirmer les bonnes choses entrevues dans la capitale : "Si on perd à la maison contre Toulon, la victoire à Paris n'aura pas servi à grand-chose" , résume Antoine Battut.

Pour l'emporter, les hommes de Marc Raynaud s'appuieront évidemment sur leur dernier match, et pas seulement sur ses aspects positifs. Car un gros point noir vient ternir leur brillante victoire : l'indiscipline. Le MTG XV a commis de (trop) nombreuses fautes qui l'a empêché de virer en tête à la pause (17-18) et auraient pu lui coûter le match. Face à l'armada toulonnaise, il n'aura pas droit à l'erreur.

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Sam 5 Sep 2009 - 10:00

Ça tourne, ça tourne...


C'est une drôle de semaine qui s'achève dimanche avec une 3e journée en l'espace de huit jours. Conséquence, les effectifs tournent. Ainsi, à Toulon, Van Niekerk et Wilkinson ne sernot pas du déplacement à Montauban. Match par match, équipe par équipe, retrouvez les échos du 5e acte du Top 14.


http://www.rugbyrama.fr/rugby/top-14/2009-2010/ca-tourne-ca-tourne._sto2052995/story.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Sam 5 Sep 2009 - 10:04

BIARRITZ - STADE FRANÇAIS. Il y a un an, il était la doublure de Yachvili au BO. Aujourd'hui, le néo-Parisien est toujours numéro deux, mais chez les Bleus

Dupuy, le come-back



Après une saison passée à Leicester, Julien Dupuy est content de pouvoir à nouveau travailler dans sa langue maternelle. « Vous ne pouvez pas savoir comme ça fatigue de parler anglais du matin au soir ». Pour les recrues venues de Grande-Bretagne ou du Super 14, le récent champion d'Angleterre fera une exception. « Mais ensuite, ce sera à eux de prendre des cours », sourit-il. Chacun son tour.

De toute façon, il n'y avait pas besoin d'être bilingue, mercredi soir à Jean-Bouin, pour comprendre que tous les joueurs sont égaux devant la défaite. En VF comme en VO, Ewen McKenzie n'avait pas dû mâcher ses mots après la punition infligée par Montauban, alors lanterne rouge (35-40). L'entraîneur australien n'en revenait pas : « Catastrophique ».

Tout le monde avait le visage des mauvais jours. Des mauvais mois même. « Depuis que je suis dans ce club, c'est la première fois qu'on fait un tel début de championnat, se désolait le nouveau capitaine, Rodrigo Roncero. On prend claque sur claque ». Pas disposé à tendre l'autre joue, Sylvain Marconnet pensait déjà à dimanche : « Actuellement, il faut avoir la lucidité de reconnaître que nous sommes une petite équipe. Quand on se dit rugbyman professionnel, on ne peut pas se contenter de ça. À nous de nous racheter ». What else ?

« Froid et carré »

Parti dans les derniers, Julien Dupuy, dont l'entrée en jeu, pleine de tonus, avait fait naître un espoir passager, a préféré ne pas réagir à chaud. Au contact des joueurs anglais, il a appris à rester « froid et carré ». Dans son jeu, comme dans ses analyses. « C'est ce que j'aimerais garder de leur mentalité, cette froideur qui ne faisait pas du tout partie de mon tempérament à moi, cette rigueur qui fait que même lorsque l'écart est de trente points, ils font toujours le maximum ». Mais il y a des limites quand même. Contre Montpellier déjà, il avait fallu combler un retard de dix points en deuxième mi-temps (43-26). Face aux Montalbanais, menés de seize points, les Parisiens ont failli refaire le coup, mais cette fois, le miracle n'a pas eu lieu. « Malgré tout, je pense que le jeu du Stade Français est plus attrayant que l'année dernière », voulait croire le demi de mêlée avant cette rencontre cauchemardesque.

Avait-il parlé trop vite ? Pas forcément, car le match de mercredi dernier sort trop de l'ordinaire pour être réellement significatif. En première période, c'était à peine du rugby, tellement il y eut de pénalités. Réduit rapidement à treize, le Stade Français, qui avait fait tourner, a ensuite oublié de défendre.

Pas idéal comme contexte pour des retrouvailles. Julien Dupuy se faisait une joie de retourner à Aguiléra. « Cela va me faire quelque chose, car je me suis entraîné sept ans là-bas ». Joli lapsus. Certes, il s'est souvent entraîné dans ce stade, mais il y a joué aussi. Sans doute pas assez. « J'aurais dû partir avant, je pense », admet à 25 ans l'ancienne doublure de Dimitri Yachvili. À voir sa détermination sur le terrain, cela paraît effectivement étonnant.

Éternel remplaçant

Éternel remplaçant au BO, jamais il ne s'était rebellé. Au fond de lui, n'aurait-il pas envie de donner des regrets aux Biarrots ? « Non, pas du tout. Dimitri était au top de sa forme quand j'étais à Biarritz. Je n'ai pas de problème par rapport à ça ». Encore moins depuis qu'il est en équipe de France, toujours deuxième (ex æquo ?) dans la hiérarchie, mais à l'échelon national désormais, derrière Morgan Parra.

Au Stade Français, la concurrence est là également, mais plus diffuse. Le Sud-Africain Noel Oelschig, très en vue depuis le début de saison, alterne en effet entre la mêlée et l'ouverture. « Cela faisait quelques années que Paris jouait un jeu très simple, basé autour d'Hernandez, remarque Dupuy. Là, tout le monde essaie d'y trouver son compte. Les avants participent et moi, j'adore jouer autour des rucks ».

Pas de revanche, donc, pour le finaliste de la dernière Coupe d'Europe, mais une grande fierté, celle de l'exilé qui a réussi, du « petit protégé » qui s'est émancipé. « Cela va être un match chaud, chaud, chaud, prévoyait en début de semaine le natif de Périgueux, qui a conservé de solides amitiés dans sa ville d'adoption. J'ai eu quelques échos comme quoi ça commençait à chauffer à Biarritz ». C'était avant Montauban. Depuis, c'est plutôt lui qui doit recevoir des coups de fil.


SO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Sam 5 Sep 2009 - 10:07

RUGBY TOP 14 5E JOURNÉE, BAYONNE - BOURGOIN. Les Bayonnais ne doivent pas se relâcher demain, trois jours après leur probante prestation à Toulouse

Bayonne maintient la pression


Richard Dourthe n'avait pas la tête des bons jours hier à l'issue de l'entraînement. « Ça ne va pas ». A priori, la séance qui venait de s'achever n'a pas répondu à ses attentes. Et l'aurait même déçu. « C'est entre nous », dira-t-il, balayant en même temps toutes velléités d'en savoir plus.

Toutefois, il semblerait que ses joueurs se soient vus un peu trop beaux après leur plus qu'honorable défaite au Stade Toulousain mercredi soir (21-17). « Il ne faut surtout pas qu'on relâche la pression », peste le directeur sportif de l'Aviron Bayonnais. Et si on se fie à la fâcheuse tendance qu'a Bayonne à se brancher sur courant alternatif, on comprend qu'il en remette un coup, de pression. Présents et jouant juste à Anoeta contre le Stade Français (38-24), timorés et empruntés au Racing-Métro une semaine plus tard (18-9) puis vaillants et sans complexe mercredi soir à Toulouse, les Bayonnais ne doivent pas manquer leurs retrouvailles avec leur stade et leur public.

Eternel recommencement

Alors histoire de ne pas avoir la peau des Berjalliens avant de les avoir joués, Dourthe en remet une couche. « Le match à Toulouse ? Non, je ne suis pas satisfait. À 14-6 pour nous, on fait trop de fautes, de discipline ou techniques », soupire l'ancien trois-quart centre. « C'est un éternel recommencement, ajoute-t-il, de discipline, d'abnégation, de respect ».

Martin revient

Pas satisfait du match contre Toulouse ? Vraiment ? « Si, on leur pose des problèmes, on voit qu'on a la capacité de le faire. Mais il faut le faire tout le temps. On est bien, il faut continuer à être bien », modère Richard Dourthe. Le danger serait donc de mettre la charrue avant les boeufs.

Pour cette première rencontre de la saison à Jean-Dauger (le premier match à domicile a été joué à Anoeta), le staff bayonnais modifie une fois de plus son groupe.

Ainsi, Benjamin Fall, Jean-Baptiste Peyras et Beñat Arrayet, tous trois laissés au repos mercredi, sont de retour. Rémy Martin, qui postule de nouveau à un retour dans le groupe après avoir soigné sa grippe, Rodney Blake et Dwayne Haare, rétablis, reviennent eux aussi. En revanche, Renaud Boyoud et Mikaera Tewatha seront absents. La participation de Filimone Bolavucu restait hier incertaine. La mise en place de ce matin déterminera sa capacité à participer au match demain. Bourgoin de son côté a prévu de faire tourner.


SO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Sam 5 Sep 2009 - 10:09

AU STADE FRANÇAIS

Paris le couteau sous la gorge

La claque (35-40) reçue mercredi à Jean-Bouin contre Montauban a changé les plans des entraîneurs parisiens. Le talonneur Dimitri Szarzewski et le deuxième ligne Pascal Papé, qui ont joué la dernière demi-heure mercredi, devraient être titulaires à Aguilera. Le retour en troisième ligne de l'Argentin Juan Manuel Leguizamon et de Julien Dupuy derrière la mêlée sont également attendus. Le deuxième ligne Antoine Burban, de retour contre Montauban après une année vierge et une opération du dos, reste dans le groupe.


Le troisième ligne italien Sergio Parisse est suspendu jusqu'au 27 septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Sam 5 Sep 2009 - 11:30

USAP: Porical dans le groupe

L'USAP a dévoilé un groupe de vingt six joueurs pour le déplacement à Colombes pour affronter le Racing-Métro.

Le staff catalan devra se passer de David Marty (traumatisme intercostal), Damien Chouly (hématome bras), Christophe Manas (mollet), Kisi Pulu (cheville), et Gerrie Britz (dos). En revanche, Olivier Olibeau, Nicolas Durand, Jean-Philippe Grandclaude, Grégory Le Corvec, Maxime Mermoz et Jean-Pierre Perez reviennent dans le groupe. A noter le retour de l'arrière Jérôme Porical qui pourrait faire ses premiers pas en Top 14 cette saison. Le jeune Gilles Bosch, a été appelé pour compenser les blessures de Nicolas Laharrague et David Mélé.

Le groupe : Freshwater, Schuster, Chobet, Tincu, Guirado, Geli, Tchale-Watchou, Alvarez-Kairélis, Olibeau, Vilaceca, Tuilagi, Le Corvec, Perez, Tonita, Guiry, Durand, Cazenave, Hume, Bosch, Mermoz, Grandclaude, Candelon, Battle, Porical, Sid, Michel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Sam 5 Sep 2009 - 14:29

Paris ne change presque rien

Le staff du Stade français a communiqué le groupe des 23 joueurs appelés à disputer le match face à BIarritz dimanche.

Ewen McKenzie a choisi un groupe de 23 joueurs quasi identique à celui de Montauban pour le déplacement capital à Biarritz, et renouvelle donc la confiance au groupe qui a perdu à domicile mercredi soir. Le staff n’a opéré que cinq changements. Du côté des avants, Benjamin Kayser et Pedro Ledesma seront de retour en première ligne, et Juan Manuel Leguizamon retrouvera la troisième ligne.

Brian Liebenberg et Mirco Bergamasco seront présent sur la pelouse du Stade Aguilera à la place de Julien Arias et Mark Gasnier.

Le Groupe :

Les avants : Kayser, Szarzewski, Roncero, Attoub, Marconnet, Ledesma, Pape, Marchois, Palmer, Haskell, Rabadan, Burban, Leguizamon.

Les arrières : Dupuy, Oelschig, Beauxis, Liebenberg, Messina, Bastareaud, Mir. Bergamasco, Bousses, Phillips, Camara.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Sam 5 Sep 2009 - 14:37

Le CO «ne doit rien au hasard»


L'épisode de la grippe A est terminé pour Castres qui retrouve la compétition face à Montpellier, dimanche pour la cinquième journée de Top 14. Encore une fois, Laurent Travers loue le courage de ses joueurs.

Laurent Travers et Castres retrouvent la compétition.(EQ)«Laurent Travers, Castres n'a plus joué depuis plus de dix jours. Considérez-vous ceci comme un avantage ou un inconvénient ?
Cela dépend de quel côté on veut bien se placer. Du point de vu négatif, après une trêve, la reprise est toujours compliquée. Surtout lorsque l'on reçoit, comme c'est le cas pour nous. Du point de vue positif, il est clair que les hommes sont frais et que toute plage de repos est bénéfique.

Mais de quel côté penchez vous ?
Cette coupure me gêne car nous étions sur une bonne dynamique. Les joueurs commençaient à bien se trouver et j'espère que les repères vont vite revenir.

Comment le groupe a-t-il vécu l'épisode de la grippe A ?
Nous l'avons surtout subi car c'était une véritable surprise. Dès que les résultats sont tombés, nous avons eu pour consigne d'éviter les rassemblements. Les joueurs étaient en quarantaine chez eux, avec les masques. Ils avaient un programme d'entraînement personnalisé mais ce n'est pas évident d'être privé des entraînements collectifs. Ce n'est pas très bon pour la cohésion du groupe qui est encore jeune.

Vous reprenez face à Montpellier qui est dans une bonne dynamique. Qu'est ce que cela vous inspire ?
Les résultats de Monptellier parlent pour le club. Ils ont battu le champion de France, ils ont longtemps mené face au Stade français. Il n'y a rien à dire. Ils ont été très bon et face à de grosses équipes. Je sais que ce ne sera pas facile.

Les résultats du CO ont pu en surprendre certains. Et vous ? Etait ce conforme à vos attentes ?
Vous savez, les résultats ne sont pas le fruit du hasard. Bravo aux joueurs car ce sont eux qui sont sur le terrain. S'ils en sont là, c'est grâce à leur envie et leur détermination. Maintenant, il n'y a que deux résultats et il ne faut pas s'enflammer. Il faut rester vigilant. La saison est encore loin d'être terminée. Mais il ne faut pas non plus galvauder tout ça. Encore une fois, les joueurs sont allé cherché ces résultats et tout le mérite leur en revient. »


Propos recueillis par Bertrand LAGACHERIE
L'Equipe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Sam 5 Sep 2009 - 14:42

MHR: Neuf changements

Le MHR fait tourner son effectif pour se rendre à Castres. François Trinh-Duc et Fulgence Ouedraogo sont laissés au repos. Julien Tomas, ménagé, cède sa place à son frère Adrien, à la mêlée. Pas moins de neuf changements sont effectués par rapport au XV qui a démarré face à Biarritz.

Le XV de départ :
15. Sarraméa; 14. Brana, 13. Doumayrou, 12. Rees, 11. Schutte; 10. Paillaugue, 9. A. Tomas; 8. Matadigo, 7. Bost, 6. Gorgodze; 4. Macurdy, 5. Campbell; 3. Toleafoa, 2. Caudullo (cap.), 1. Petit

Les remplaçants :
16. Ladhuie, 17. THiart, 18. Hancke, 19. Giraud, 20. Castell, 21. Nicot, 22. Boussuge, 23. Van Niekerk
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Sam 5 Sep 2009 - 15:48

Bayonne: Le groupe

Suite à sa défaite face à Toulouse mercredi (21-17), le staff bayonnais a décidé de muscler son effectif pour recevoir Bourgoin. Rémi Martin fait son retour, ainsi que Benjamin Fall et Jean-Baptiste Peyras. Perugini est laissé au repos.

Les avants :

Avril, Lafond, Blake, Roumieu, Iguiniz, Tiatia, Filipo, Linde, Haare, Lafitte, Puricelli, Martin, Deen, Bernad

Les arrières:

Garcia, Arrayet, Gower, Fall, Bernard, Mazars, Lacroix, Gerber, Elhorga, Peyras
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Sam 5 Sep 2009 - 15:49

La 5e journée en questions


Les joueurs du Top 14 joueront dimanche soir leur troisième match en huit jours. Qui sortira vainqueur du choc des titans entre Biarritz et Paris ? L'attaque de Clermont est-elle grippée ? Albi empochera-t-il sa première victoire ? En quelques questions, tout ce qu'il faut savoir sur la 5e journée.

Restera-t-il des invaincus dimanche soir ?

C'est possible. Pour cela, il faudrait que Toulon s'impose à Montauban et/ou que Castres batte Montpellier à Pierre-Antoine. Le RCT et le CO sont en effet les seuls clubs à n'avoir jamais perdu cette saison. Notons toutefois que les Tarnais comptent deux matchs en moins, leurs rencontres contre Montauban et Albi ayant été annulées en raison de la grippe A. S'ils seront plus frais physiquement, ils pourraient pâtir de ces circonstances. "Disons que notre dynamique a été coupée", affirme Sébastien Tillous-Borde dans Midi Olympique. Mais son président, Jean-Philippe Swiadek, voit un bon test dans ce match: "Cette réception de Montpellier sera celle de la mise au défi du groupe, qui devra nous montrer s'il est capable de rebondir." Quant aux Toulonnais, ils sont sur une très bonne dynamique. Après s'être offert Paris, le Racing, Albi et Clermont, ils viseront une deuxième victoire à l'extérieur face à des Montalbanais eux aussi euphoriques après leur succès à Jean-Bouin.

Sinistrose à Aguilera ?

A coup sûr, il y aura une équipe en très mauvaise position dimanche soir au pays basque. Comme le résume le pilier parisien Sylvain Marconnet dans Midi Olympique, "le Biarritz olympique et le Stade français incarnent à eux seuls les deux grosses déceptions de ce début de saison. Pour chacun de ces deux clubs, il est vital de l'emporter à Aguilera." Le neuvième qui reçoit le dixième, ça promet en effet une rencontre d'une intensité extrême, surtout pour deux équipes qui ambitionnent les demi-finales. Quand les Basques affichent trois défaites en quatre matchs, les joueurs de la capitale font guerre mieux avec deux défaites et un nul. Le BOPB part toutefois favori de cette rencontre. Malgré sa défaite à Montpellier mercredi (18-22), sa jeune génération a montré des aptitudes au combat jamais vues jusqu'alors. Alors que les Parisiens, eux, restent sur une humiliante défaite à Jean-Bouin face à Montauban (35-40). Ça sent la poudre...

Clermont, une attaque grippée ?

Oui. Si les Clermontois possèdent la deuxième attaque (104 points) et le meilleur marqueur du championnat (Floch, 3 essais), c'est grâce à leurs cartons à Bourgoin (37-28) et contre Montauban (37-16) lors des deux premières journées. Car ils n'ont plus inscrit le moindre essai depuis. A Brive et à Toulon, l'attaque auvergnate est restée stérile. Pas forcément inquiétant mais tout de même inhabituel. Avant le derby contre les Corréziens, l'ASMCA avait marqué au moins un essai durant 25 rencontres d'affilée. Son dernier match sans passer la ligne remontait au 20 septembre 2008 à Castres (défaite 6-12). Clermont avait d'ailleurs totalisé seulement deux matchs sans essai la saison dernière et en 2007-2008. Pour la saison 2009-2010, il a déjà égalé ce chiffre alors que seulement quatre journées ont été jouées.

Albi pour une première ?

Les Tarnais, tout juste revenus d'un séjour express en Pro D2, connaissent un début de championnat difficile. Le SCA est en effet la seule équipe à n'avoir jamais gagné depuis le coup d'envoi de la saison il y a presque un mois. Les Albigeois ont des circonstances atténuantes toutefois, puisqu'ils comptent un match de moins que les autres après le report de la rencontre contre Castres. Mais leur bilan affiche tout de même deux défaites à domicile, contre le Racing et Toulon, et une à Biarritz lors de la deuxième journée. Et il ne sera pas simple de faire tomber les Brivistes chez eux dimanche. D'autant que le revers de ces derniers à Montpellier (9-21) n'est pas digéré en Corrèze et que l'infirmerie tarnaise affiche complet. Il est temps de réagir pour le SCA et le talonneur Pierre Saby assure que son équipe en est capable : "Nous produisons beaucoup de jeu, il suffirait de marquer sur nos temps forts. Cette zone de dix mètres a toujours été difficile à passer. Nous allons franchir ce palier."

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Sam 5 Sep 2009 - 23:05

Stade montois/Grenoble: 9-12

Au terme d'un match sans essai, Grenoble s'est imposé sur la pelouse de Mont-de-Marsan sur le score de 12 à 9.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Dim 6 Sep 2009 - 9:18

RUGBY TOP 14 5E JOURNÉE, BAYONNE - BOURGOIN. Mis sur le flanc par la grippe A, le troisième ligne de l'Aviron reprend du service cet après-midi après avoir assisté de loin aux deux dernières journées de championnat

Rémy Martin est sur pied

«J'étais k.-o. Complètement k.-o. » Pour que Rémy Martin dise ça, c'est que vraiment il ne devait pas être en forme. Ce n'est pas un joueur adverse qui l'a mis dans cet état, mais la grippe A H1N1. Un virus contracté au lendemain du match contre le Stade Français, à Anoeta. Un club qui déclarera lui aussi trois cas dont l'ailier Julien Arias, à côté de qui Rémy Martin dîne au soir de la victoire contre les Parisiens. Le demi d'ouverture Craig Gower est lui aussi touché.

Les deux joueurs sont alors mis en quarantaine, leurs partenaires ainsi que les membres du staff reçoivent un traitement adéquat. Martin et Gower sont placés en quarantaine, chez eux. « C'était dur, soupire le capitaine de l'Aviron. Trois jours enfermés dans ma chambre ». Ils sont l'un et l'autre bien évidemment forfaits pour le déplacement de l'Aviron au Racing-Métro (18-9).

Lundi dernier, à trois jours du déplacement au Stade Toulousain, une semaine donc après la déclaration de la maladie, les deux hommes sont de retour sur la pelouse de Jean-Dauger pour l'entraînement. Mais seul l'ouvreur australien sera du déplacement en Haute-Garonne.

Abattu par la fièvre

Rémy Martin reste à la maison. « Je n'allais pas bien du tout. J'étais fébrile. Je n'avais pas du tout récupéré ». Abattu par la fièvre, le capitaine n'est pas en pleine possession de ses moyens. Aujourd'hui (samedi), il en sourit. « Ça met bien à plat ! » « J'ai préféré ne pas aller à Toulouse. Je ne me sentais pas d'y aller. Et puis je suis assez grand pour le dire à Richard Dourthe », poursuit le troisième ligne international.

Et puis en cette fin de semaine, il a dit à son directeur sportif qu'il pouvait compter sur lui pour la réception de Bourgoin. « J'ai très envie de jouer. Je ne sais pas si je vais tenir 80 minutes, mais je suis impatient. Je n'ai pas joué depuis Anoeta. J'ai arrêté net à ce moment-là », confiait-il hier à l'issue « du galop du capitaine », comme il dit. Il sera bien titulaire tout à l'heure. « J'ai repris tout doucement le footing. Lundi, mardi et mercredi, j'ai travaillé le physique et la remise en place le vendredi. J'espère que ça se passera bien. Mais la grippe, c'est du passé. C'est derrière moi. Il me tarde que la saison commence », dit-il à la veille de disputer la cinquième journée.

Preuve, s'il en fallait, qu'il a envie d'en découdre. Car c'est seul dans sa chambre, devant sa télé, qu'il a vu ses partenaires rendre une copie palichonne sur la pelouse d'Yves-du-Manoir à Colombes samedi dernier. « C'est énervant quand tu vois le potentiel de cette équipe et le match qu'elle produit. C'était vraiment bizarre de les voir à la télé, et produire si peu de jeu. Au Racing, je n'ai pas reconnu l'Aviron. Ça te met les nerfs quand tu les vois jouer à 40 % », raconte-t-il en secouant la tête.

Retour au bon moment

Le match contre Toulouse, c'est aussi de loin qu'il le regarde. Moins tendu cette fois. « On a oublié la contre performance contre le Racing-Métro. On le mérite. Et en plus Toulouse a présenté une bonne équipe. De toute façon, il n'y a pas d'équipe B au Stade », estime le capitaine bayonnais. Selon lui, l'Aviron a « prouvé qu'on a le potentiel pour rivaliser avec des équipes qui jouent chaque année les demi-finales ».

Il revient alors sans doute au bon moment. Celui où l'Aviron va devoir confirmer les très bonnes choses vues sur le terrain toulousain. Et si de prime abord le CSBJ semble l'adversaire idéal pour mener à bien cette mission, Rémy Martin tempère aussitôt. « Il faut se méfier de la bête blessée. Ils vont sans doute penser au match de la saison dernière (Bourgoin avait perdu 61-10 et encaissé huit essais). Ils ne vont pas avoir envie de revivre la même chose ».

Alors de retour sur la pelouse, le capitaine va reprendre les choses en main. « Il va falloir que l'on soit bien dans ce qu'on va faire. C'est-à-dire jouer, être propre. On doit faire moins de faute. Mais cette semaine, avec l'enchaînement des matches nous n'avons pas pu trop travailler là-dessus », ajoute encore Rémy Martin. Ce dernier estime que les joueurs bayonnais doivent « faciliter le travail des arbitres ». « On doit se maîtriser. Mais on a tellement envie qu'on ne se maîtrise pas. Et parfois, on déborde ». C'est l'expérience qui parle. Pas de doute, Rémy Martin est bel et bien de retour.

« A nous d'enchaîner deux gros matches »

Très en jambes et en vue contre le Stade Français, beaucoup plus discret au Racing-Métro, l'arrière bayonnais Jean-Baptiste Peyras effectue sa rentrée après avoir été mis au repos contre le Stade Toulousain. Il revient sur la difficulté de l'Aviron à enchaîner les performances cette saison.

« Sud Ouest ».

L'Aviron Bayonnais semble un peu sur courant alternatif cette saison...

Jean-Baptiste Peyras. Oui, c'est notre défaut depuis le début de la saison. On réalise une grosse performance et le match d'après, on joue beaucoup moins bien. À Toulouse, on a montré que nous sommes une équipe qui a des valeurs, qui sait être efficace sur les fondamentaux. Maintenant, c'est à nous de réaliser ce qu'on a jamais su faire, c'est-à-dire enchaîner deux gros matches. On fait une bonne partie contre le Stade Français, ensuite une mauvaise au Racing et puis à nouveau une bonne à Toulouse. On voudrait prendre des points à chaque sortie. Mais voilà, nous n'avons jamais su réaliser deux gros matches à la suite.

Bourgoin est-il l'adversaire idéal pour ça ?

C'est un club qui connaît des problèmes extra-sportifs. Ça leur donne une force supplémentaire. C'est une équipe qui a de très bons joueurs dans toutes les lignes. Et puis ils vont sans doute vouloir confirmer leurs deux victoires à domicile.

Pour cette cinquième journée, Bayonne retrouve enfin son stade de Jean-Dauger.

C'est un atout supplémentaire pour vous ?

Certainement. Les Berjalliens vont sentir que le public va être là pour nous supporter. Et nous aussi, ça va sans doute nous pousser un peu plus.

Sur un plan plus personnel, est-ce que ce match est l'occasion pour vous de vous faire pardonnervotre performance au Racing- Métro ?

Oui, mais je dois surtout être un atout au service du collectif. Je dois me fondre dans cette équipe, et ensuite, si je peux participer à la victoire, ça ne sera que du bonus.


SO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   Dim 6 Sep 2009 - 9:29

RUGBY TOP 14 5E JOURNÉE, BIARRITZ - STADE FRANÇAIS. Un mois après s'être blessé à la cheville, Imanol Harinordoquy fait sa rentrée. Un retour qui tombe à point pour des Biarrots tenus de s'imposer face aux Parisiens

« On joue petit bras »


Blessé au soir du dernier match amical contre Toulouse (22-14), Imanol Harinordoquy (29 ans, 1,92 m, 109 kg, 46 sélections) n'a recouru que lundi. « J'ai perdu la condition physique, je sais que ce sera dur sur le terrain, avertit-il, quand je serai cuit je sortirai ». Sa cheville droite le fait moins souffrir que les résultats de son club. Avec trois défaites en quatre rencontres, le BO joue déjà « gros » cet après-midi, sur sa pelouse, face à des Parisiens battus mercredi sur leur pelouse par Montauban (35-40).

« Sud Ouest dimanche ».

Quel regard portez-vous sur le début de saison du BO ?

Imanol Harinordoquy. On s'est mis la pression tout seul, on n'a jamais joué libéré, on est en manque de confiance, on ne joue pas à Il faut gagner, d'un point, mais il faut gagnernotre niveau, chacun ne s'exprime pas à la hauteur de son potentiel. Je suis dans la maison depuis un moment, on joue avec le frein à main, on joue petit bras. Au bord du terrain, c'est râlant.

On sent l'équipe perturbée dès qu'elle doit gérer des temps faibles.

..

On n'ose pas se livrer totalement, on ne s'investit pas pleinement. Il n'y a pas vraiment de match où on a pris le jeu à notre compte, sans attendre, sans cesse, après le copain. J'ai l'impression qu'on se regarde un peu. Ça marche, tant mieux. Ça ne marche pas, tant pis. Il faut vraiment y aller, montrer de l'envie et prendre du plaisir sur le terrain. Pour l'instant je n'ai pas l'impression qu'on en prenne. On doit revenir sur des bases, l'engagement, le combat, avancer. C'est le rugby. Une bonne victoire nous lancerait, j'en suis convaincu.

À qui attribuer la faute ?

(Sec) Sur le début de saison, tout le monde est fautif. Il n'y a pas à se poser de questions, peut-être qu'on s'en pose de mauvaises dans le club, en tout cas on instaure de faux-débats.

À propos de l'investissement des cadres de l'équipe ?

Une équipe de rugby, ce n'est jamais un tel plus qu'un autre. Les joueurs doivent s'investir individuellement, tout donner sur un terrain, le reste va découler naturellement.

Reste-t-il des séquelles de la saison dernière ?

Ce vécu doit nous servir, mais pour moi la page est tournée, il faut qu'on regarde devant. C'est peut-être un peu notre mal, on doit effacer ces quatre premières journées. On a montré un visage trop triste. Franchement, on ne peut pas faire beaucoup moins bien (sourire). Quelque part, ça me rassure aussi... On ne s'entraîne pas pour vivre des matches comme ça, à attendre après l'adversaire, à déjouer. On rentre aux vestiaires la tête en bas, en n'ayant pas pris de plaisir. Le plaisir c'est gagner, tout donner, s'investir, sortir sans regrets. Pas se dire, « ah mince si on avait su, on n'aurait pas commencé à jouer dix minutes avant la fin ». Il faut vraiment qu'on évolue dans notre mentalité, vraiment attaquer les matches pour les gagner. On a les ressources morales et physiques pour le faire.

Comment abordez-vous le match de cet après-midi ?

Il faut gagner, d'un point, mais il faut gagner... Ça sera très compliqué, il va y avoir match, combat et opposition.

L'entame de saison des deux équipes suit des voies parallèles...

Le sport reste très aléatoire, ça peut se compliquer assez vite. Eux aussi sont en train de chercher leur jeu, ils sont en rodage. Quand on les voit jouer, on sent que ce n'est pas totalement huilé. Mais on a assez à faire de notre côté sans se focaliser sur le jeu de l'adversaire. En s'imposant l'an passé à Aguilera (13-32), le Stade Français avait enfoncé le BO dans sa crise... C'est sûr. En réponse, on avait aussi gagné là-bas (16-12). On était sous l'eau, ils nous ont laissé la tête sous l'eau... C'est toujours compliqué quand on joue contre eux, s'ils peuvent nous mettre 30 points ils ne se gêneront pas.

Les clés du match : tous les cadors ont rendez-vous à Aguilera

Mathieu Bastareaud. (Photo afp)
Une victoire pour éloigner la crise, c'est en résumé l'enjeu du bras de fer que vont se livrer cet après-midi deux cadors annoncés de cette édition, loin de leurs ambitions.

Paris avec Bastareaud.

La défaite concédée à domicile contre Montauban a réveillé un malaise qui couvait depuis plusieurs mois dans le vestiaire parisien. Jamais dans l'histoire du Top 14, le Stade Français n'avait pris un aussi mauvais départ. Un chiffre symbolise les errements parisiens : 126. C'est le nombre de points encaissés par la défense stadiste, la plus mauvaise du championnat. La mobilisation générale a été déclarée, le capitanat confié à Sylvain Marconnet, et Mathieu Bastareaud, titularisé au centre pour la première fois de la saison. Attention, si leur arrière-garde s'est montrée perméable, les hommes d'Ewen McKenzie présentent la meilleure attaque du Top 14.

Le retour des cadres du BO

Le deuxième ligne Pelu Taele, samoan d'origine, arrivé de Parme cet été, découvre les charmes du rugby français. Titularisé pour la troisième fois en huit jours, il sera le seul Biarrot à avoir débuté les trois rencontres de la semaine. Par rapport à Montpellier, le staff apporte 13 changements dans le XV de départ, avec notamment le retour par la grande porte des « cadres » qui ont glané le point de bonus défensif mercredi dans l'Hérault (18-22). « Le but est de jouer 80 minutes comme on a fini le dernier quart d'heure » rappelle Laurent Rodriguez.

Un triangle en jambes

Touché aux adducteurs et préservé lors des deux déplacements de la semaine, l'Anglais Iain Balshaw évoluera pour la première fois de la saison à l'arrière avec Bolakoro et Ngwenya sur ses côtés. Le staff veut ainsi apporter de la vitesse au fond de terrain. Une option de relance aussi pour contrer le jeu d'occupation des Parisiens.

Engagement, 2e leçon

Pour finir de convaincre Jack Isaac et Jean-Michel Gonzalez, les joueurs biarrots sont attendus au tournant de l'enthousiasme face à un adversaire affaibli par sa dernière défaite à domicile. « Personne dans l'équipe n'a encore donné 100 % de ses moyens » justifie l'ouvreur Julien Peyrelongue. « C'est une entame plus compliquée qu'on ne pensait, mais il ne faut pas brûler la maison (sic) ».


SO
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 5ème journée de Top 14   

Revenir en haut Aller en bas
 
5ème journée de Top 14
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Amlin Cup - 5ème journée - Samedi 14 Janvier 2012 - 20h55 - USAP Vs Newport
» Pro D2 : 5ème journée
» La 5ème journée de Top 14
» 5ème journée de Top 14
» [5ème journée] MSB - Mariupol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: Archives (2009-2010) :: -Top 14/Les Fédérales-
Sauter vers: