Forum LE SUA VAINCRA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum LE SUA VAINCRA

Espace Rugby
 
Le sua-vaincraAccueilDernières imagesPortailRechercherS'enregistrerConnexionLe sua-vaincra
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

 

 6ème journée de Top 14

Aller en bas 
+6
Pierre de Paris
jipé
suaviste(47)
Pat de Mérignac
scaliger
babitcho
10 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Invité
Invité




6ème journée de Top 14 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: 6ème journée de Top 14   6ème journée de Top 14 - Page 5 Default12Lun 14 Sep 2009 - 14:03

Le tour du Midi Olympique


L'intox du derby basque, les promesses du Racing-Metro ou d'Albi... Les envoyés spéciaux du Midi Olympique reviennent sur la sixième journée du Top 14 en retirant chacun un joueur, un instant clé, ou une image de chaque rencontre. Tour d'horizon.

Toulouse-Albi : 19-13 - Emmanuel MASSICARD

"L'issue devait être fatale. Sans surprise, le Stade toulousain, même amoindri, ne ferait qu'une bouchée du dernier au classement, Albi. Il n'en fut rien. Bien au contraire. Avec Jauzion à l'arrière et Fritz à l'ouverture, Toulouse a déjoué. Imprécis, sans inspiration ni justesse. Il aura fallu un essai de coquin d'Elissalde pour que Toulouse n'évite de commettre face aux Tarnais sa "boulette" annuelle à domicile. La honte est évitée. La fierté, elle, peut légitimement accompagner les Albigeois qui ont rivalisé. Sans le carton jaune de Vervoort, sans les deux pénal-touches gâchées en fin de rencontre, ils auraient pu créer un invraisemblable exploit. Précis en défense, rigoureux dans la stratégie, dominateurs devant en deuxième période, ils ont prouvé qu'ils pouvaient exister dans ce Top 14. La course aux points est lancée."

Biarritz-Bayonne : 12-6 - Nicolas ZANARDI

"J'aime la démesure, le brin de fierté orgueilleuse qui fait des Basques un peuple à nul autre pareil. J'avait déjà apprécié le coup d'intox des Bayonnais lorsque ceux-ci avaient exagéré un tantinet artificiellement leur assistance à Anoeta, lors de la réception du Stade français. Je ne peux dès lors que m'extasier devant les Biarrots, lorsqu'ils annoncèrent par la voix vibrante de leur speaker : "Mesdames, Messieurs : vous êtes très exactement... 29000 aujourd'hui à Anoeta !" Dans le genre "gonflé comme un melon", on fait rarement mieux. Pile 29000, il fallait le faire. D'autant que cela fait exactement mille de mieux pour Bayonne-Stade français...
Sans rire, ces petites piques, ces petits riens font mon bonheur. Heureusement d'ailleurs, car d'un point de vue strictement technique, le match n'atteint jamais les sommets. Beaucoup d'engagement certes, beaucoup de combat, certes. Mais au final, très peu d'initiatives prises par le BO, et au contraire beaucoup trop par les Bayonnais. Les en blâmer ? Surtout pas. Je constate que si la rencontre s'était déroulée le même week-end à Sapiac l'essai de Thibaut Lacroix aurait été accordé sans sourciller. Je n'omets pas non plus l'occasion manquée par Peyras, coupable d'avoir ralenti et d'avoir vu Ngwenya lui souffer un ballon déposé dans l'en-but par Elhorga. Alors certes, Bayonne a parfois oublié d'utiliser sa tête et d'occuper le camp biarrot, surtout lorsqu'ils se trouvaient en supériorité numérique. Reste que l'Aviron a des qualités indéniables, qui ne demandent qu'à être exprimées avec un peu plus d'alternance. Vivement le retour à Jean-Dauger !

Clermont-Racing : 30-22 - Marc DUZAN

"On ne sait pas vraiment si le génie des Springboks François Steyn métamorphosera le jeu de lignes jusque là un rien ordinaire des Racingmen. Ce dont on est certain en revanche, c'est que si le paquet d'avants des Hauts de Seine poursuit sa saison comme il l'a débuté, le club de Jacky Lorenzetti a une belle carte à jouer dans ce Top 14 2009-2010. Face à Clermont samedi dernier, les colosses du 92 ont en effet dominé les Auvergnats en mêlée fermée, en touche, dans le jeu au sol et à l'impact. Rien que ça ! Portés par un Chabal très actif, confortés dans leur entreprise de démolition par le jeu au pied de Merthens et Fortassin, ils auraient même pu quitter la pelouse du stade Marcel-Michelin avec les quatre points de la victoire. Il n'en fut rien mais c'est désormais très clair : si le Racing n'est pas encore génial, il est bel et bien intimidant..."

Stade français-Castres : 44-18 - Arnaud BEURDELEY

"Un président de club, c'est avant tout un patron. Le "big boss". Un personnage à poigne. Qui en impose. Charismatique. Celui qui prend les décisions. Et surtout, qui les assume. Max Guazzini a souvent été stigmatisé comme un président fonctionnant à l'affectif. Peut-être trop. Il a d'ailleurs parfois pâtit de ce mode de fonctionnement. Mais en décidant, mardi dernier de se séparer de Christophe Dominici, il a démontré qu'il pouvait agir autrement. Sans doute cela n'a-t-il pas été facile pour lui de "virer" son fils "spirituel", l'icône de son club. Mais il l'a fait. Contraint et forcé par une série de résultats calamiteux. La victoire des siens samedi sur Castres (44-18) lui a donné raison. Au moins, sur l'instant. Et comme Max Guazzini est un président sensible, à fleur de peau, il n'a pu contenir quelques larmes de joies au coup de sifflet final. Une émotion que nous avons partagée."

Montauban-Brive : 23-20 - Jérôme PREVOT

"On a coutume de dire qu'en rugby, le résultat est presque toujours logique. Plus qu'en foot en tout cas. Mais samedi à Sapiac, il nous a bien semblé que le moins fort, Montauban, l'a emporté. Le MTG a souffert en mêlée et surtout en défense, l'alpha et l'omega du rugby moderne. Les Tarn-et-Garonnais ont manqué beaucoup de plaquages, c'est vrai. Mais le fait d'avoir surmonté ce handicap montre aussi qu'ils ont en ce début de championnat, ce supplément d'âme qui va peut-être sauvé leur saison."

Toulon-Montpellier : 21-20 - Jerôme FREDON

"Et Yves-du-Manoir s'embrasa. Sorti de sa torpeur par l'essai de l'espoir inscrit par Sébastien Kuzbik à la 70ème minute, le public montpelliérain se mit à pousser comme il ne l'avait encore jamais fait auparavant. Ambiance volcanique. Sous les battements sourds des pieds des milliers de spectateurs, les tribunes de du-Manoir tremblèrent sur leurs fondations. Sans le soutien sans faille de leur seizième homme, il est fort à parier que les partenaires de Fulgence Ouedraogo n'auraient pas pas coiffé Toulon sur le fil. Ce MHR/RCT du 12 septembre 2009 risque aussi de faire date au niveau des supporters héraultais. Le public du Manoir d'ordinaire si discret, a enfin réussi se lâcher."

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




6ème journée de Top 14 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: 6ème journée de Top 14   6ème journée de Top 14 - Page 5 Default12Lun 14 Sep 2009 - 14:05

Albi : Béchu encense Toulouse

Alors que certains ont mis en avant les lacunes des Toulousains, l'entraîneur d'Albi Eric Béchu, battu samedi à Ernest-Wallon, ne tarit pas d'éloges sur le jeu des Rouge et Noir.

« Si vous trouvez beaucoup de failles au jeu toulousain, venez me voir, a lancé Béchu Quand on fait de la vidéo pour analyser leur jeu, c’est difficile de trouver des failles. Ils ont une mêlée forte, une touche qui est l’une des plus performantes du championnat, leur jeu debout est une référence. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




6ème journée de Top 14 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: 6ème journée de Top 14   6ème journée de Top 14 - Page 5 Default12Lun 14 Sep 2009 - 14:05

« Beaucoup de retard »


Eric Béchu était partagé entre la satisfaction d’avoir rivalisé à Toulouse, samedi, et la frustration de ne pas « avoir réussi quelque chose de grand ». L’entraîneur albigeois s’inquiète aussi du démarrage poussif du promu en Top 14.

Eric Béchu, vous contentez-vous du point du bonus décroche à Toulouse (19-13) ?
C’est un sentiment très contrasté. Sur la domination toulousaine en deuxième mi-temps, Toulouse mérite sa victoire. Ils ont produit beaucoup de jeu en deuxième mi-temps. On a passé 25 minutes à défendre sans voir le ballon. En même temps, notre défense a tenu la route. Elle n’a jamais été débordée. C’est une grande satisfaction par rapport à Toulouse qui pour moi est une référence en matière de jeu. Je regrette qu’on n’ait pas été plus performant en première mi-temps sur les séquences en début de match. En fin de match sur la penaltouche, on s’est trompé d’endroit pour mettre le ballon, là où le contre est le plus présent. Ça peut basculer. En même temps, ça aurait peut être été difficile à avaler pour Toulouse avec la domination et les trois essais invalidés.

Qu’est ce qui ressort de cette rencontre ?
A la fois de la satisfaction parce qu’on a vu qu’on pouvait rivaliser comme lors de notre première mi-temps à Brive et à Biarritz. Et à la fois beaucoup de frustration parce qu’on est passé à côté de quelque chose de grand.

Aviez-vous trouvé des failles dans le jeu toulousain ?
Si vous trouvez beaucoup de failles au jeu toulousain, venez me voir ! Quand on fait de la vidéo pour analyser leur jeu, c’est difficile de trouver des failles. Ils ont une mêlée forte, une touche qui est l’une des plus performantes du championnat, leur jeu debout est une référence. On savait qu’il ne fallait pas se consommer. Il fallait contester les rucks. On avait dit aussi – ce qu’on n’a pas réussi en deuxième mi-temps – qu’il fallait posséder le ballon. Ça ne tient pas à grand-chose. Ça tient à deux ou trois mauvais choix sur des zones de renvois où on se remet la pression. Il y a aussi des mauvais choix sur des penaltouches importantes. Ça annihile beaucoup d’efforts qu’on a faits en défense pour contenir le jeu toulousain. Quand on joue Toulouse, ce sont des principes qu’il faut respecter pour ne pas prendre la grêle.

Avez-vous trouvé des motifs d’espoirs avec les prochaines échéances (Clermont, Castres, Bayonne, Bourgoin) ?
On a beaucoup de retard. On gratte un point de bonus aujourd’hui mais on n’a toujours pas gagné au bout de cinq matchs. C’est la première fois depuis onze ans que je suis à Albi qu’on se retrouve dans une telle situation sportive. On montre qu’on peut rivaliser avec n’importe qui mais nous avons quatre matchs capitaux. On est dans une situation cruciale. Il faut espérer que des joueurs entrent. On a seize blessés et il faut que ça s’arrête.


Rugby365
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




6ème journée de Top 14 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: 6ème journée de Top 14   6ème journée de Top 14 - Page 5 Default12Lun 14 Sep 2009 - 14:08

RUGBY TOP 14 Orange: ce qu'il faut retenir de la 6e journée


ALBI
Les promus Albigeois courent après leur première victoire en RUGBY TOP 14 Orange depuis le 30 mai 2008 contre Bayonne, 13-8. En 6 matchs ils n’ont inscrit que 47 points mais sont parvenus à engranger 3 points bonus malgré leur six défaites.

BAYONNE
Douzièmes, les Basques ont la 3e attaque du championnat derrière Clermont et Paris.

BIARRITZ
Les Biarrots ont inscrit le même nombre de points que l’an passé lors du derby, 12. Mais en 2008-2009 ils avaient perdu, les Bayonnais en marquant alors 14 contre 6 ce week-end.

BOURGOIN
Bourgoin n’avait plus gagné à domicile face à Perpignan depuis la saison 2006-2007, victoire 22-7, et restait sur 2 défaites consécutives à Pierre-Rajon contre les Catalans.

BRIVE
Invaincus à domicile, les Corréziens courent après une victoire à l’extérieur depuis le 13 mars 2009 et un succès à Mont-de-Marsan 16-18, soit 6 mois.

CASTRES
Première défaite de la saison pour les Tarnais qui comptent 2 matchs en retard. Ils avaient déjà subit une défaite à plus de 40 points l’an passé, 43-20 à Clermont.

CLERMONT
Douzième succès consécutif des Auvergnats à domicile. Leur dernière défaite à Marcel-Michelin remonte au 24 octobre 2008 contre Montauban, 25-30.

MONTAUBAN
Les Montalbanais, qui comptent un match en retard contre Castres, viennent de connaître leur troisième succès consécutif.

MONTPELLIER
Les Héraultais sont, avec Bourgoin, la seule équipe à ne pas inscrit de point bonus. En 2008-2009 ils en avaient inscrit 6, comme Bayonne et Brive, les deux autres équipes à en avoir inscrit le moins.

PARIS
Le Stade Français (9e) en ayant inscrit 44 points présente la particularité d’être la meilleure attaque du championnat (190 points en 6 matchs) mais aussi la défense la plus friable (174 pts encaissés). En 2008-2009, les joueurs de la capitale avaient terminé avec l’attaque la plus prolifique, 622 points inscrits.

RACING METRO 92
Si les Racingmen sont antépénultièmes, ils ne sont qu’à 3 points de la 6e place, synonyme de match de barrage qualificatif pour les demi-finales, détenue par Castres leurs prochain hôte…

PERPIGNAN
Si les Catalans, champions de France, ont la 3e défense du championnat, ils n’ont que la 11e attaque. L’an passé ils avaient fini avec la 2e attaque et la 2e défense.

TOULON
Après 4 matchs sans défaite, les Varois ont connu leur deuxième défaite consécutive subie en toute fin de match suite à un arbitrage vidéo. Mais les Toulonnais ont inscrit leur 2e point bonus en 2 déplacements malheureux.

TOULOUSE
Le Stade a encaissé 13 points contre Albi, ce qui consiste la moyenne des points encaissés cette saison par les Toulousains, soit quasiment la moyenne de la saison 2008-2009, 12,46 points. Ils étaient à 15,15 en 2007-2008, 17,46 en 2006-2007.



LNR
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




6ème journée de Top 14 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: 6ème journée de Top 14   6ème journée de Top 14 - Page 5 Default12Lun 14 Sep 2009 - 14:44

Albi attend son tour

Après six journées et autant de défaites, Albi ferme la marche du Top 14. Au club, c'est un sentiment de frustration qui domine. En attendant que la chance tourne.

Six journées et autant de défaites pour Albi. La sinistrose ne s'est pas encore installée mais le moral des Albigeois n'est pourtant pas au beau fixe. En fait, c'est surtout la frustration qui domine. «Sur ce début de championnat, nous ressentons beaucoup de frustration. Nous avons deux défaites à la maison qui auraient aussi bien pu être des victoires face au Racing Métro et Toulon. Nous prenons le bonus mais cela n'est pas suffisant parce que pendant ce temps là, nos adversaires directs pour le maintien ont facteur de réussite qui fait qu'ils nous décrochent» reconnaît Eric Béchu, l'entraîneur du SCA. Du côté des joueurs, on veut encore rester positif. «Ils se disent que ça va bien finir par tourner en leur faveur. Ils savent qu'ils doivent encore s'accrocher un mois avant le retour des blessés qui permettra d'insuffler de la fraîcheur dans le groupe» témoigne Béchu. Car c'est vrai qu'avec 17 blessés et seulement 28 joueurs valides, il n'est pas facile de faire tourner et de laisser les organismes se reposer.


Toujours pas de déclic
Pourtant, face à Toulouse, les Albigeois ont livré une partie solide et ont fait trembler l'ogre rouge et noir. Le signe d'un nouveau départ ? Le coach albigeois ne veut pas vraiment y croire. «C'est un signal encourageant, oui. Mais nous manquons encore beaucoup de maturité sur ce genre de match. Nous sommes allés à Toulouse sans réelles ambitions. Nous ne pensions pas pouvoir revenir avec la victoire. Mais nous faisons des erreurs bêtes. Notamment sur des pénaltouches où nous ne faisons pas les bonnes annonces et où nous perdons la balle. Le résultat final redonne espoir, mais il faut quand même le contraster». Et ce, malgré l'hommage de Jean-Baptiste Elissalde, «on s'en sort avec la victoire. Cela aurait pu être pire. Mais franchement, le plus important après cette partie est de féliciter les Albigeois».


«Le championnat est compliqué»
Dans les semaines à venir, Albi va rencontrer Bayonne, Montpellier et Bourgoin. Des clubs qui luttent pour s'éloigner de la zone rouge.
Et maintenant, c'est Clermont qui se dresse sur la route du promu. Trop tôt ? «De toute façon, il faut bien les jouer. C'est ça le Top 14. Et cette saison, le championnat est très équilibré. Clermont vient peut-être trop tôt car la récupération est compliquée quand vous n'avez que 28 joueurs valides dans votre groupe. Et derrière, nous allons enchaîner quatre matches décisifs pour le maintien. Mais Clermont, pour nous, ce n'est pas plus compliqué que Bayonne ou Bourgoin. C'est le championnat en entier qui est difficile».


L'Equipe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




6ème journée de Top 14 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: 6ème journée de Top 14   6ème journée de Top 14 - Page 5 Default12Lun 14 Sep 2009 - 15:31

«Ne pas avoir honte des rucks»

Toulouse veut retrouver une identité plus joueuse que l'an dernier. L'intention est louable mais l'efficacité n'est pas encore au rendez-vous.

Toulouse est encore en recherche d'efficacité.(EQ)Le jeu, le jeu et rien que le jeu. Les intentions toulousaines sont bien jolies et font rêver tous les amateurs de rugby. Mais dans la réalité, tout n'est pas si rose à l'ombre du Capitole. Car si les Toulousains peuvent parfois donner le tournis par leur maestria, l'efficacité tarde encore à venir récompenser ce jeu à risque. La courte victoire face à Albi (19-13) en est le parfait exemple. «On a confondu vitesse et précipitation. On s'est un peu trompé. On a plein de bonnes intentions mais par inattention, personne ne voit la même chose et on fait tomber les ballons» reconnaît Jean-Baptiste Elissalde sur le site du club. Le demi de mêlée rappelle notamment qu'il ne faut pas oublier les premiers fondamentaux du rugby. «On veut produire du jeu, mais il ne faut pas avoir honte de temps en temps de faire un ruck supplémentaire. A chaque fois qu'on est dans les défenses, on rentre dans les entonnoirs et il y a souvent beaucoup de pénalités pour les adversaires».


«On vivote»
Grégory Lamboley avait livré son analyse sur les difficultés actuelle des Rouge et Noir. «C'est un jeu difficile à mettre en place. Il faut la meilleure entende du monde sur le terrain et le turn over n'aide pas à se trouver à ce niveau». Or, face à Albi, la ligne d'attaque était expérimentale avec Fritz à l'ouverture et Jauzion à l'arrière. En tout cas, Elissalde tire la sonnette d'alarme, «Pour l'instant, on vivote sans mettre beaucoup de sérieux. Il ne faut pas oublier ce qui fait l'essence du rugby : l'engagement. C'est bien de se faire des passes, on est parti sur des bonnes bases. Au moins, on a cette volonté là, je ne peux pas le critiquer».


L'Equipe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




6ème journée de Top 14 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: 6ème journée de Top 14   6ème journée de Top 14 - Page 5 Default12Lun 14 Sep 2009 - 20:52

Top 14 : le baromètre


Chaque semaine, découvrez le baromètre et donc qui a sombré et qui a brillé pendant le week-end.

http://www.rugbyrama.fr/rugby/top-14/2009-2010/playerbarometer.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





6ème journée de Top 14 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: 6ème journée de Top 14   6ème journée de Top 14 - Page 5 Default12

Revenir en haut Aller en bas
 
6ème journée de Top 14
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» 6ème journée du Top 14
» Réactions sur la 6ème journée de Top 14
» Top 14. La 6ème journée
» 6ème journée de Pro D2
» 6éme journée de Pro D2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: Archives (2009-2010) :: -Top 14/Les Fédérales-
Sauter vers: