Forum LE SUA VAINCRA


 
Le sua-vaincraAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLe sua-vaincra

Partagez | 
 

 Top 14 : la 25ème journée en questions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 14:03

MHRC - A 27 à Brive

Le MHRC se déplacera à Brive avec un groupe élargi à 27 joueurs, parmi lesquels Louis Picamoles, qui est remis de sa blessure à la cheville.

Le groupe:
Avants : Thiart, Van Staden, Toleafoa, Leleimalefaga, Douglas, Rofes, Caudullo, Campbell, Goze, Hancke, Gorgodze, Bost, Ouedraogo, Picamoles
Arrières : J.Tomas, A.Tomas, Trinh-Duc, Todeschini, Mirande, Rees, Nicot, Doumayrou, Boussuge, Dall'igna, Kuzbik, Sarramea, Schutte
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 14:03

ASMCA - James de retour

Bonne nouvelle pour l'ASM en vue des phases finales. Comme prévu, Brock James, absent depuis un mois et la victoire à Paris, est de retour dans le groupe pour affronter Mont-de-Marsan samedi. En dehors des absences de Malzieu ou Domingo, le reste du groupe est classique.

Le groupe:
Avants: Vincent Debaty, Laurent Emmanuelli, Martin Scelzo, Davit Zirakashvili, Benoît Cabello, Mario Ledesma, Loïc Jacquet, Thibaut Privat, Julien Pierre, Alexandre Audebert, Julien Bonnaire, Emmanuel Etien, Elvis Vermeulen
Arrières: Pierre Mignoni, John Senio, Brock James, Brent Russell, Seremaia Baï, Gonzalo Canale, Aurélien Rougerie, Napolioni Nalaga, Benoît Baby et Anthony Floch.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 15:19

Perpignan : Marty apte

Touché au nez face à Biarritz il y a deux semaines, David Marty est opérationnel pour la réception de Montauban, samedi.
Les deux semaines de trêve ont permis à David Marty de récupérer après un choc au nez reçu face à Clermont, il ya deux semaines. Le centre catalan est apte pour la réception de Montauban, samedi à Aimé-Giral.

Rugby365
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 15:59

Le droit de rêver



C’est en position de leader que Perpignan aborde les deux derniers matchs de la saison. Avec la ferme intention de conserver son leadership et de résister à la pression des trois autres ténors surpris par la nouvelle force catalane.

Cela fait désormais deux journées que Perpignan est aux commandes du Top 14. Sans que personne ne semble vraiment s’en émouvoir. Beaucoup d’observateurs attendent une réaction toulousaine après la gueule de bois de bois de l’élimination européenne et une montée en puissance du Stade Français et de Clermont. A un mois des demi-finales, c’est pourtant Perpignan qui dirige la meute après avoir tenu en respect ses trois concurrents directs lors de la phase retour (victoires face à Toulouse et Clermont, nul à Paris). Le dernier succès en date face à Clermont est un nouveau signe de l’ambition catalane. Même si du côté de l’USAP, on ne s’enflamme pas. « C’est bon pour le moral, je ne sais pas si ça aura un quelconque impact, tempère David Marty. On a gagné un match difficile, en montrant qu’on était présent mais je ne pense pas que ça a un impact vis-à-vis des autres. C’est plus pour nous. »

Malgré la relative tranquillité dont elle bénéficie, l’USAP commence à attirer les regards. Alors que le discours a toujours été teinté d’humilité, il se libère quelque peu à l’approche de l’explication finale où l’objectif affiché est désormais de conserver la pole avant le dernier carré. « On a envie de bien finir la saison et on a pour objectif d’essayer de terminer premier en phase de poule, poursuit le centre perpignanais. On a eu beaucoup de réussite cette saison avec des matchs gagnés dans les dernières secondes. C’est ce qui nous permet d’être devant. On est ambitieux et on a envie de plus. » Le club du président Paul Goze semble franchir un palier. Alors que Jacques Brunel a dû composer avec les nombreuses blessures notamment à la charnière, le manager a pu puiser avec succès dans le centre de formation du club.

A l’image de Jean-Pierre Perez, promu capitaine en l’absence de Mas, Gély, Guiry, Mélé et Schuster ont notamment pris le relais avec beaucoup de succès. « Notre effectif s’est beaucoup étoffé cette année. A cause des blessures, on a dû intégrer beaucoup de jeunes qui ont prouvé qu’ils étaient bien là, note l’international français au club depuis 2000. Avec un effectif important et de meilleure qualité, on peut répondre présent plus longtemps dans le match. » Perpignan a muri dans la durée de la rencontre. Clermont l’a appris à ses dépens en s’inclinant dans le money time. « On parlait beaucoup de nous sur le début de match où on « crachait le venin ». Maintenant, on est plus sur la durée. » C’est donc en toute sérénité que l’USAP aborde ces deux derniers matchs face à Montauban et à Castres. Avec la finale en tête. « L’objectif a toujours été les demi-finales, on y est. On ne va pas y aller pour perdre. En ce moment, on ne pense qu’à ça. »

Rugby365
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 16:01

Dax peut-il le faire ?


S’il veut conserver sa place en Top 14, l’US Dax doit impérativement s’imposer à domicile face à Toulon en ouverture de la 25e journée de Top 14. Les Toulonnais se déplaceront dans les Landes avec la grosse équipe.


Avant un dernier déplacement qui sent déjà la défaite à Clermont pour clôturer sa saison 2008-2009, Dax jouera un match couperet à domicile, vendredi soir, au Stade Maurice-Boyau. Vainqueurs de leurs deux derniers matches dans l’élite, à Montauban puis face à Mont-de-Marsan, les hommes de Thomas Lièvremont se sont relancés dans la course au maintien. 13e avec 3 points de retard sur Bourgoin (40 points), premier non relégable, Dax devra impérativement décrocher la victoire et, si possible, le point du bonus offensif, pour espérer survivre. Mais il faudra aussi espérer dans le même temps un faux-pas des Berjalliens contre Castres. Compliqué.

Toulon avec ses stars

Fin novembre, les Landais s'étaient imposés à Mayol (6-13). La tâche s’annonce plus difficile encore car l’enjeu n’est pas minime pour le XV de la Rade qui a sacrément progressé depuis l’hiver dernier. 12e du classement (avec 42 points) les Rouge et Noir n’ont pas complètement assuré non plus leur présence en Top 14 l’an prochain. Et avant de recevoir Montpellier qui aura déjà la tête aux vacances le 16 mai, les Varois ont décidé d’emmener la grosse artillerie dans le Sud-Ouest. Dax, qui s’est imposé lors des deux dernières rencontres avec une défense solide mais une attaque très pauvre, est prévenu : les hommes de Tana Umaga ne se réserveront pas pour la rencontre face aux Héraultais. Les stars Collins, Skeate, Van Nierkerk et Sonny Bill Williams seront donc bien présentes au coup d’envoi pour ramener au moins quelque chose du déplacement. Et ce, même si en 12 voyages, la très joueuse équipe du président Boudjellal est revenue avec 11 défaites dans les valises.

Sport24
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 16:06

Thomas Lièvremont veut se battre jusqu’au bout


La rédaction RMC


Vendredi, si Dax s’incline face à Toulon, les Landais seront très proches de la relégation en Pro D2. A moins que Bourgoin ne soit rétrogradé pour raison financière. Thomas Lièvremont, l’entraîneur de l’US Dax, ne veut pas baisser les bras.

Depuis son accession dans l’élite en 2007, Dax ça n’a jamais remporté un match avec le point du bonus offensif. C’est pourtant la mission que devra réaliser l’US Dax demain face à Toulon pour augmenter ostensiblement ses chances de rester en Top 14 la saison prochaine. Une mission très compliquée pour Thomas Lièvremont qui espère seulement la victoire : « On doit le respect à Toulon. Sur leurs dernières prestations ils ont montré que c’était une équipe qui méritait sa place dans le Top 14. Ils vont venir ici pour nous battre car on les a battus au match aller (13-6). Nous visons la victoire, si on peut les prendre ce sera bien. Le reste on ne préfère même pas l’évoquer. Sportivement on peut encore se sauver, on a encore une chance même infime. On va se battre jusqu’au bout. » L’an passé, Dax n’avait du son salut dans le Top 14 qu’à la rétrogradation financière d’Albi. Cette année, la même situation peut se reproduire si Bourgoin ne trouve pas plusieurs centaines de milliers d’euros. L’espoir d’un maintien sur tapis existe donc toujours pour les Dacquois : « La 13e place est acquise donc on finira au pire 13e . On suivra ensuite les éventuels soucis de Bourgoin. Pour l’instant on se concentre vraiment sur le sportif car on a un coup à jouer même s’il n’y a plus beaucoup de chances, il en reste un peu alors on va se battre » explique Lièvremont. En cas de descente, la Pro D2 gagnerait deux clubs landais puisque Dax accompagnerait ses voisins de Mont-de-Marsan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 16:59

Isaac: "Paris, notre finale"


Le co-entraîneur de Biarritz Jack Isaac voit la rencontre face au Stade français dimanche comme une finale en vue d'une qualification en Coupe d'Europe.

Une victoire contre le Stade Français dimanche vous qualifierait sans doute pour la Coupe d'Europe. L'envisagez-vous ?

Jack Isaac: Ce sera une rencontre extrêmement difficile. Tout le monde est bien conscient de l'enjeu. Mais pour la qualification européenne, ça dépend aussi de Bayonne et de Brive. C'est vrai que nous arrivons en forme, que nous avons fait une très bonne phase retour. Nos résultats prouvent que nous sommes dans une bonne dynamique même si au niveau du jeu, on ne s'exprime pas tout le temps comme on le souhaiterait. Il est certain qu'avec une victoire, nous aurions un pied en H Cup. Nous avons l'habitude de la pression, ça fait partie de notre quotidien.

Pour préparer une telle rencontre au sommet, vous partez vendredi deux jours à Marcoussis. Pourquoi ?

J.I: Ce match, on le voit comme notre finale. On le prépare en tout cas comme cela. Il nous reste deux, trois trucs à peaufiner. Nous devons être dans les meilleures conditions pour affronter les Parisiens. A Marcoussis, on va s'installer, il y a tout sur place. Il nous faudra faire attention à Paris qui va avoir besoin d'un match référence avant les demi-finales.

Comment voyez-vous les Parisiens ?

J.I: Ils vont avoir besoin de trouver leur jeu, de faire un gros match. Les confrontations entre le Stade Français et Biarritz sont toujours des gros matches. Nous avons également reparlé du match aller qui avait été très dur pour nous (défaite 13-32). Nous étions à 10-10 à la 65e minute puis nous avons commis des erreurs. Nous avions fait preuve d'un grand manque de lucidité

En jouant en toute fin de cette 25e journée, vous saurez le résultat de Bourgoin, une équipe qui pourra changer la donne pour la qualification*. Est-ce un avantage ?

J.I: Oui, nous aurons un oeil sur Bourgoin, mais qu'est-ce qu'on peut faire d'autre? Pas grand-chose, à part assurer notre cinquième place. Et puis, si on finit sixième on croisera les doigts. Pour Bourgoin, c'est un immense moment de bonheur de participer à cette finale. Je comprends qu'ils aient envie de gagner, même si je préfèrerais qu'ils perdent (sourires).

* Si Bourgoin se maintient et remporte le Challenge européen, seule la 5e place du Top 14 sera qualificative pour la H Cup.

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 18:35

CRUCIAL POUR LE MAINTIEN


L’US Dax de Thomas Lièvremont abat l’une de ses dernières cartes pour le maintien en recevant Toulon. Une victoire des joueurs de Mourad Boudjellal condamnerait les Landais à la relégation en Pro D2 et sauverait le club de la Rade. Vendredi, direct live à partir de 20h35, cliquez ici.

DAX

Le groupe

Thomas Lièvremont, Christophe Milheres, Laurent Mazas ont décidé de ne communiquer la composition du groupe qu’après la séance d’entraînement de vendredi matin. Comme ils l'avaient déjà fait lors de la préparation du match contre Mont-de-Marsan. Une incertitude plane sur la participation d'Antoine Vignau-Tuquet, déjà forfait face aux Montois. S'il déclarait forfait, Nicolas Petitjean prendrait sa place à l'ouverture comme il l'avait fait dans le derby landais.

Les absents

Blessé : Décamps (cheville droite)
Suspendu : Aucun

Enjeux et forme du moment

Les Dacquois, qui restent sur deux victoires contre Montauban et Dax, doivent vaincre Toulon pour conserver un espoir de maintien. Ils comptent cinq points de retard sur leurs adversaires du jour et trois sur Bourgoin, qui recevra Castres samedi. Une victoire leur permettrait de mettre la pression sur les Berjalliens. Une défaite les reléguerait mathématiquement en Pro D2. Vainqueurs à Mayol au match aller, les hommes de Thomas Lièvremont n'ont pas d'autres alternatives que de réaliser un nouvel exploit à Maurice-Boyau pour espérer se maintenir parmi l'élite.

La phrase de... Nicolas Morlaes

« Tout serait vraiment fini au moinde faux-pas. Ce ne sont que des matchs couperets. Nous n’aurons pas le droit de passer à côté contre Toulon. » (Rugby365.fr)



TOULON

Le groupe

Le staff toulonnais a décidé de se déplacer avec l'artillerie lourde dans les Landes. Alors que plusieurs cadres avaient été laissés au repos lors du déplacement à Biarritz, toutes les forces en présence ont été convoquées dans un groupe de 26 Varois. Ainsi, le capitaine Joe Van Niekerke, le centre Sonny Bill Willliams ou encore l'ailier Martin Jagr font leur retour. Sébastien Fauqué devrait retrouver sa place à l'ouverture occupé par Conrad Barnard dans le Pays basque.

Les absents

Blessé : Banquet (fracture d’un métacarpe)
Suspendu : Aucun

Enjeux et forme du moment

Les cadres du RCT sont de retour pour ce match crucial contre Dax. Laissés au repos pour le déplacement à Biarritz, Jagr, Williams, Fauqué, Missoup, Van Niekerk, Suta et Taumoepeau, seront aligné d’entrée dans les Landes. Avec un seul objectif en tête, l’emporter contre les Dacquois pour assurer définitivement le maintien dans l’élite et pouvoir enfin penser sereinement à la préparation de la saison prochaine. la victoire acquise face à Toulouse et le point de bonus défensif décroché à Biarritz ont offert une marge d'erreur aux hommes de Tana Umaga qui peuvent définitivement se mettre à l'abri face à un concurrent direct.

La phrase de... Mourad Boudjellal

« Vous savez, à Dax, nous serons en territoire hostile. Personne ne sera là pour nous prendre la main. Surtout pas la Fédération... » (Var-Matin)

Rugby365
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 21:35

Pas sans enjeux



Avant le début des phases finales, Clermont reçoit Mont-de-Marsan et Dax. Deux rencontres, à priori sans grands enjeux, mais qui pourraient se révéler intéressantes pour les joueurs clermontois.

Les vrais tests sont derrières les Clermontois. Avant le début des phases finales, les joueurs de Vern Cotter devront se mesurer à Mont-de-Marsan puis à Dax. Deux défis largement à la portée des Auvergnats. Pas de Toulouse, ni de Stade français pour se rassurer une dernière fois face à une grosse cylindrée du Top 14. Ce n'est pas vraiment la meilleure façon pour monter en puissance avant la demi-finale.

Une période que Vern Cotter va devoir gérer au mieux. Mais pour maintenir son groupe sous pression, l'entraîneur néo-zélandais a un argument de choc: la concurrence. Le groupe auvergnat est quasiment au complet au moment d'attaquer cette dernière ligne droite. Seul le trois-quarts centre Marius Joubert (opéré lundi dernier d'une pubalgie) est indisponible. Un effectif riche qui offre des multiples options au staff technique et qui inquiète les joueurs, conscients que les places sont chères.

Nalaga et James intouchables

La saison dernière, Julien Malzieu avait été relégué au rôle de porteur d'eau. Aujourd'hui, peu de Clermontois peuvent revendiquer un statut de titulaire indiscutable. A l'exception de l'arme fatale Napolioni Nalaga et l'ouvreur métronome Brock James, tous les autres joueurs attendent les décisions du coach avec fébrilité. Floch et Baby se disputent le poste d'arrière, Bonnaire et Vermeulen celui de numéro huit, Domingo et Emmanuelli sont en balance au poste de pilier gauche et Zirakashvili et Scelzo sont au coude à coude pour endosser le numéro trois. Voilà le début d'une liste qui est loin d'être complète, mais qui démontre que Vern Cotter est en face d'un véritable casse-tête.

Pourtant, son premier souci sera de trouver une solution au forfait de Marius Joubert puisque le Sud-Africain est la plaque tournante du jeu auvergnat depuis deux saisons. Difficile de lui trouver donc un remplaçant mais le staff technique va devoir faire un choix parmi les prétendants : Seremaia Baï, Benoît Baby et Aurélien Rougerie sont les plus sérieux candidats. A eux de le prouver face aux Montois et aux Dacquois. Ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour les clubs landais.

Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 21:36

Bayonne: Edmonds de retour


Après avoir déplacé Craig Gower à l'ouverture à Montpellier, l'Aviron bayonnais devrait retrouver ses deux ouvreurs devant Toulouse.

Vincent Inigo devrait également être rappelé. En revanche, David Roumieu (cheville), Julien Puricelli (épaule), Pierre-Philippe Lafond (cervicales) et Benjamin Fall (genou) sont incertains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 21:37

Mont-de-Marsan sans buteur


Sans véritable buteur. Jean-Marc Mazzonetto (clavicule) étant toujours indisponible, Mont-de-Marsan devra faire sans buteur de métier.

Benjamin Thuriès et Damien Clerc tenteront de le suppléer. Franck Maréchal est indisponible, tandis que Florent Cazeaux, Marc Giraud et Benat Arrayet sont encore trop justes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 21:37

Toulouse: Elissalde dans l'attente

A Toulouse, la seule interrogation concerne la participation de Jean-Baptiste Elissalde, en délicatesse avec un mollet. Il a passé une radio de contrôle lundi qui n'a révélé aucune anomalie majeure, mais devrait tout de même être laissé au repos au profit de David Skrela totalement opérationnel.

Romain Millo Chluski (côtes), Patricio Albacete (genou), William Servat et Cédric Heymans, touchés aux cervicales, sont tous opérationnels pour le déplacement à Bayonne. Finau Maka (adducteurs) est le seul forfait confirmé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Jeu 7 Mai 2009 - 21:42

USAP - Le groupe amoindri

Pour leur dernier match à Aimé-Giral, les Catalans seront privés de Steve Meyer (ligaments genou), Viliami Vaki (entorse cheville), Adrien Planté (fracture péroné), Henry Tuilagi (béquille), Gerrie Britz (contusion genou) et David Mélé (entorse cheville). Maxime Mermoz, Farid Sid et Kisi Pulu sont laissés au repos, Nathan Hines n'est pas retenu. Retour dans le groupe de Christophe Manas, Jean-Philippe Grandclaude, Jean-Pierre Pérez et Julien Candelon.

Dans les rangs de Montauban, trois absents sont à noter. Sylvain Jonnet (ischio-jambiers) et Scott Murray (cheville) ont déclaré forfait, tandis que le centre Miguel Avramovic, blessé à un genou, a mis un terme à sa saison et est rentré en Argentine. Le capitaine Marc Raynaud a lui arrêté sa carrière de joueur à l'issue du dernier match face à Brive pour se consacrer à son futur métier d'entraîneur. Fabrice Soldan (cuisse), Yoan Audrin (mollet), Silviu Florea (cheville) et Rowan Frost (genou) pourraient revenir dans le groupe.

L'équipe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Ven 8 Mai 2009 - 8:02

RUGBY TOP 14 25E JOURNÉE, AVANT BAYONNE - TOULOUSE. Après avoir digéré leur élimination en Coupe d'Europe, les Toulousains espèrent retrouver les bases de leur jeu. Ils viennent chercher des certitudes à Bayonne

Toulouse prêt à bondir


Dans l'univers obsessionnel, centré sur la performance, qui constitue le quotidien d'un champion, il y a des échecs difficiles à évacuer. Toulouse avait fait de la Coupe d'Europe le phare de sa saison : son élimination en quarts de finale à Cardiff (9-6), il y a un mois, dans des circonstances qui ont longtemps nourri son amertume (1), l'a laissé vide et désemparé. « La digestion a été difficile, convient Yannick Bru, l'entraîneur des avants. Mais c'est la vie d'un sportif de haut niveau. Tu fais de sacrifices pour atteindre un objectif et puis, en route, après un match marqué par une piètre prestation de l'arbitre, c'est fini. Cette défaite a provoqué chez nous une forme de traumatisme. »

Le trompe-l'oeil de Brive

En d'autres circonstances, Toulouse aurait peut-être immédiatement rebondi, comme en mai 2004 lorsque, trois jours seulement après avoir perdu la finale de la Coupe d'Europe face aux Wasps, il était allé chercher sa qualification pour les demi-finales du Top 16 à Biarritz. Cette fois, les Toulousains, déjà qualifiés pour les demi-finales du Top 14, ont donné le sentiment de faire le minimum contre Toulon (défaite 14-6) et Bourgoin (victoire 13-6) et l'indigence de leurs deux prestations a fait naître l'ombre d'un doute. Et si ce revers laissait des séquelles durables à ce groupe ? En arrière-plan se profile même une autre interrogation. Avant Cardiff, les hommes de Guy Novès n'étaient-ils pas déjà en perte de vitesse ?

Une semaine avant leur quart de finale, les Toulousains ont signé à Brive (42-10) leur victoire la plus convaincante de l'hiver avec cinq essais à la clé. Leur réussite ce jour-là a permis de masquer un constat : lors de la phase retour, les Rouge et Noir n'ont marqué que 18 essais en 11 matches (1,68 par match) alors qu'ils tournaient à 2,38 essais de moyenne (31 en 13) lors de la phase aller.

Une charnière instable

Que ce manque d'efficacité hivernal coïncide avec le tournoi des Six Nations qui mobilise les internationaux n'est évidemment pas un hasard. « Le fait que nous ayons été vite assurés d'être en demi-finales du Top 14 compte aussi, estime Bru. Il nous manque cet engagement mental qui amène la précision. » Mais il y a peut-être d'autres explications à la baisse de régime des Toulousains. La première tient à l'instabilité de la charnière. En raison des blessures de Kelleher, Elissalde et Skrela, Guy Novès n'a jamais pu aligner deux fois de suite la même association depuis la 18e journée (sauf Kelleher-Michalak). « Et l'on disait que j'avais trop de joueurs pour ces deux postes », ironise Novès. Cette hécatombe a obligé Michalak à se repositionner, un peu à contre coeur en dix alors qu'il aspirait à avoir du temps de jeu en neuf. Demain, c'est David Skrela qui retrouvera le poste d'ouvreur. L'autre sujet d'inquiétude, c'est le relatif fléchissement de la mêlée toulousaine. Près 40 % des essais toulousains (sept de Kelleher) ont été inscrits avec la mêlée comme lancement. Or, les problèmes récurrents du pilier droit Benoît Lecouls ont affecté son rendement.

Retour aux sources

Ces deux dernières semaines, les Toulousains ont d'abord cherché à retrouver de la fraîcheur après avoir travaillé leur physique. « On est sortis, on a effectué des activités ludiques, hors rugby », raconte Novès. Mais Bayonne constitue un rendez-vous important dans la montée en puissance programmée par le staff. « On n'a pas étudié le jeu de l'Aviron comme on le fait habituellement d'un adversaire de phase finale, explique Bru. On s'est concentré sur notre jeu et l'on va voir si mentalement, on a du répondant. » Une perspective qui, vue de Bayonne, n'a rien de rassurant.

(1) Rappelé à l'ordre pour ses commentaires sur l'arbitrage de l'Anglais Chris White, Guy Novès « persiste et signe. J'ai fait un DVD sur l'arbitrage de Chris White. On pourrait en faire une émission. »

Sud Ouest
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Ven 8 Mai 2009 - 8:07

DAX - TOULON. Les propos du président varois veulent peser sur l'arbitrage. Les Dacquois préfèrent ne pas relever

Quand Toulon tente de mettre la pression

Les Toulonnais la joueraient-ils mariole ? Les propos du président Mourad Boudjellal avant le match du RCT, ce soir à Dax, relèvent en tout cas du coup d'intox ou de pression. « À Dax, nous serons en territoire hostile. Personne ne sera là pour nous prendre la main, surtout pas la Fédération... » Propos chargés de sous-entendus publiés dans les colonnes de notre confrère « Var Matin », mercredi.

Le patron du RCT n'avait alors pas poussé plus avant ses considérations suspicieuses. Qu'a-t-il voulu dire au juste ? Joint hier, Mourad Boudjellal ne retranchait pas une virgule et développait : « Dax est un club qui a une histoire dans l'élite du rugby. Il y a beaucoup de gens qui ont beaucoup de pouvoir, qui viennent de ce club et qui voudraient le voir rester en Top 14. » Le président varois n'ira certes pas jusqu'à dénoncer quelque manoeuvre occulte dans d'improbables officines du pouvoir fédéral. Mais il annonce sans ambages un climat, « des éléments extérieurs », selon lui de nature à infléchir l'arbitrage de M. Rebollal. « Nous verrons le nombre et le sens de pénalités sifflées, les cartons distribués. On pourra en reparler après. »

L'entraîneur toulonnais Aubin Huebert, sur le site Internet du club, revient sur les trois cartons jaunes reçus par sa troupe à Biarritz, lors de la dernière journée et, l'air de rien, enfonce le clou : « Avant le match contre le BO, j'avais dit qu'on prendrait un carton à la troisième faute. C'est arrivé à la quatrième. Là, je dis qu'il arrivera à la deuxième et demi, voire peut-être la première. »

Objectif bonus ?

Interrogé sur ces sorties, l'entraîneur dacquois Thomas Lièvremont n'a pas voulu donner cours à la polémique. Son président, Gilbert Ponteins, avance sur la même longueur d'onde : « Avec l'équipe dont dispose M. Boudjellal, je pense qu'il n'a pas besoin de mettre ainsi la pression. De notre côté, nous nous concentrons sur le match. C'est tout. » Une « demi-finale », décrit Ponteins. Et pour son homologue, de retour à un mode diplomatique, « une finale ». Boudjellal, plus en rondeur : « Quand vous voyez que nous avons un budget qui est le triple de celui de Dax et que nous nous battons comme eux pour le maintien, il faut être modeste et respecter les Dacquois. »

C'est certainement pour cela qu'il jure viser le bonus défensif à Dax, « au pire ne pas leur laisser le bonus offensif ». Thomas Lièvremont n'en croit pas un mot : « Toulon vient pour s'imposer à Dax, c'est une évidence. » La composition d'équipe avancée par le club de la rade (qui recevra Montpellier pour clore l'exercice) est explicite : le quinze de départ est exactement celui qui a dominé Toulouse.

Sud Ouest
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Ven 8 Mai 2009 - 8:20

Le BO à Marcoussis


Afin de préparer au mieux sa rencontre contre le Stade Français, le Biarritz Olympique sera au vert à Marcoussis à partir de vendredi.

C’est un match capital dans la course à l’Europe qui s’annonce pour Biarritz, dimanche soir face aux Parisiens. Le staff biarrot a donc décidé d’emmener ses joueurs du côté du CNR de Marcoussis pendant deux jours. Ils prendront leurs quartiers dans la résidence des Bleus vendredi en début d’après-midi.

Sport24
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Ven 8 Mai 2009 - 8:23

Aujourd'hui

Top 14: 25ème journée



20:35 US Dax - Toulon
Revenir en haut Aller en bas
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Ven 8 Mai 2009 - 9:20

7/05 20h43 - Rugby, Top 14, 25e j - Sports.fr


Le groupe dacquois


Le staff de Dax a communiqué la liste des joueurs retenus pour affronter Toulon vendredi soir.

Un seul absent notable dans le groupe retenu par le staff dacquois pour le match couperet face à Toulon. Il s’agit de l’ouvreur Antoine Vignau-Tuquet, toujours pas remis de sa blessure à la cuisse contractée lors de la dernière journée.

Le groupe dacquois :

Avants :
Lealamanua, Castex, Brugnaut, Boyoud, Pedrosa, Bonet, Mazel, Bert, Bornman, Thompson, Lièvremont, Deniau, Koffi.

Arrières :
Morlaes, Vergallo, Marticorena, Petijean, Borges, Bell, Nanuku, Williams, Aramburu, Diaz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Ven 8 Mai 2009 - 9:28

TOULOUSE : RETOUR DES BLESSÉS


Rédaction Rugby365.fr - jeudi 07 mai 2009 - 21h57


Pour affronter Bayonne samedi, à Jean Dauger, le groupe toulousain sera quasiment au complet.
Romain Millo Chulski, Patricio Albacete, William Servat et Cédric Heymans font leur retour au sein du groupe des Rouge et Noir. Concernant Jean-Baptiste Elissalde, son retour pourrait se faire le week-end prochain.

Il semblerait qu'il ne soit plus blessé mais le staff aurait fait le choix de le laisser au repos. En revanche, Finau Maka est forfait pour ce match.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Ven 8 Mai 2009 - 9:31

Rugby, Top 14, - Sports.fr - 08/05/09

Interview, F. Barcella : «On a retrouvé des valeurs»

Actuellement 5e du Top 14, Biarritz jouera un match capital dans la course à l’Europe, dimanche contre Paris. En grande forme actuellement, le pilier biarrot Fabien Barcella évoque les passages difficiles du BO cette saison et la dynamique positive qui est désormais revenue dans le Pays Basque.


Après 15 jours sans match, dans quel état d’esprit est le Biarritz Olympique avant d’aller affronter le Stade Français dimanche soir ?
Fabien Barcella : On a eu cinq jours de pause après le match contre Toulon ce qui nous a permis de nous régénérer physiquement et mentalement. On a réattaqué jeudi dernier pour préparer ce match contre Paris et la fin du championnat avec toute la motivation qu’il faudra avoir. On est dans la continuité de la mise en place de notre jeu tout en insistant sur les bases.

Suite à vos quatre victoires consécutives, sentez-vous que le groupe a retrouvé des valeurs essentielles qui lui ont souvent manqué cette saison ?
Fabien Barcella : Bien sûr, on a retrouvé une solidarité, un collectif soudé et de bonnes valeurs. Les joueurs ont envie d’évoluer les uns avec les autres et on le ressent depuis quelques mois même si ça a été dur de le mettre en place sur le terrain.

Vous connaîtrez le résultat de Bayonne et de Brive avant de jouer contre Paris. Est-ce un avantage dans la course à l’Europe ?
Fabien Barcella : Cela peut être important parce qu’on sait qu’on est dépendant du résultat des autres même si on a notre avenir entre nos mains sur ce match contre le Stade Français. Bayonne joue contre Toulouse, Brive contre Montpellier, on va regarder ces matches avec beaucoup d’attention tout en restant focalisé sur le fait que si l’on gagne à Paris, on mettra toutes les chances de notre côté pour devenir européen.

Le Stade Français est déjà qualifié mais en manque de repères depuis quelque temps. Comment allez-vous aborder cette rencontre sur le plan du jeu ?
Fabien Barcella : Les Parisiens cherchent le match référence qu’ils n’ont pas et la fin de saison arrive donc ils vont essayer de le réaliser contre nous. Ils vont mettre une équipe compétitive, ils ont de la qualité à tous les postes, c’est une grosse écurie. On ne part pas forcément favori mais on vient pour grappiller des points en vue de la Coupe d’Europe. Ce sera compliqué mais on ne se prend pas la tête avec ça.

Il restera un match ensuite contre Montauban. Une qualification européenne pourrait-elle effacer les différents échecs de la saison du BO ?
Fabien Barcella : On a vécu une saison assez difficile avec une succession de défaites pendant l’hiver qui nous ont mis au fond du seau, une élimination européenne, un changement de staff. Alors forcément une qualification européenne permettrait d’effacer un peu tout ça. Ce serait la cerise sur le gâteau. Mais on sait aussi d’où on vient. A un moment donné, on était 10e dans les profondeurs du classement et là on est remonté petit à petit. Il faut garder ces valeurs d’humilité, de respect et surtout continuer à travailler.

A titre personnel, vous êtes actuellement dans une bonne dynamique tout comme le 5 de devant de Biarritz. Comment percevez-vous votre évolution depuis le début de saison ?
Fabien Barcella : On est dépendant des performances du club. On n’est rien sans le collectif. Au début de la saison, c’était compliqué car nous n’étions pas solidaires entre nous, chacun faisait sa vie de son côté. Aujourd’hui, le BO a retrouvé des valeurs de combat et on va tous dans le même sens. Cela permet d’avoir de bonnes performances individuelles puis collectives.

Pour terminer avez-vous déjà la tête à la tournée dans l’Hémisphère Sud sachant que Marc Lièvremont vous a clairement considéré comme l’une des satisfactions du Tournoi des VI Nations ?
Fabien Barcella : Franchement, pas du tout. Je suis focalisé sur la fin du championnat et les deux derniers matches qui sont importants pour l’avenir du club. Après, ce serait une réelle satisfaction de participer à cette tournée car c’est toujours une grande joie d’être appelé chez les Bleus et de représenter l’équipe de France. Mais je reste lucide à ce niveau là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Ven 8 Mai 2009 - 9:41

Castres: Nallet aligné

Le capitaine du Castres Olympique, Lionel Nallet, remis de sa blessure aux côtes, devrait être aligné contre son ancien club, Bourgoin, ce week-end.

Sébastien Tillous-Borde (entorse d'un genou), Philip Christophers, Laloaoa Milford et Thomas Sanchou (opéré d'une cheville) sont indisponibles. Alexandre Bias (cheville) et Steve Kefu (mollet) sont incertains. Mathieu Bourret a lui repris l'entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
gir3347
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19112
Age : 69
localisation : Girondin mais Bon-Encontrais de coeur
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Ven 8 Mai 2009 - 9:42

Rugby, Top 14, - Sports24 - 08/05/09

Interview, P. Rabadan : «A notre place»

Conscient que le Stade Français est encore convalescent, Pierre Rabadan veut voir une équipe conquérante contre Biarritz dimanche soir. Réussir un bon match qui pourrait servir de référence en vue des phases finales.


Pierre, maintenant que le Stade Français est assuré de participer aux demi-finales, à quoi servent ces deux derniers matches, face à Biarritz et Bayonne ?
Pierre Rabadan : Tout d’abord, cela sert à avoir une idée de notre niveau réel actuel. Même si nous avons fait une bonne performance à Castres, vu nos précédents résultats, nous avons encore besoin de nous étalonner face à de bonnes équipes. Le calendrier est plutôt bon pour ça, par rapport aux réponses que l’on cherche aujourd’hui. Je pense que Biarritz est l’une des équipes à avoir fait la meilleure phase retour. Une équipe qui tourne très bien. Ensuite, Bayonne à Bayonne : ce sera compliqué. Notre dernier match de l’année. Eux ne sont pas qualifiés, donc joueront peut-être leur place en Coupe d’Europe… Dans les deux cas, ce sera un contexte particulier.

Dans quels domaines l’équipe doit-elle encore travailler ?
Pierre Rabadan : La discipline, la capacité à garder le ballon sans faire de faute ou sans taper dedans au pied… Physiquement, nous serons prêts, maintenant il faut être capable de rivaliser dans d’autres secteurs. Des secteurs où nous n’avons pas toujours été souverains : en mêlée, dans la conquête, et dans l’utilisation du ballon. Être plus patients, faire moins de fautes ballon en main, moins de fautes de discipline.

Le groupe est-il dans le doute ?
Pierre Rabadan : Aller gagner à Castres et se qualifier avant les deux dernières journées : cela a fait beaucoup de bien vu les mois difficiles que l’on venait de passer suite aux défaites au Stade de France. Il y avait cette interrogation : savoir si l’on allait se qualifier. Donc cela nous enlève une forme de pression pour les deux derniers matches. Il n’y a pas de doute, mais l’on a conscience qu’aujourd’hui, si l’on prend les quatre demi-finalistes, nous ne sommes pas favoris ! C’est bien de se mettre dans cette position-là. Je pense que nous avons largement le potentiel de battre les trois autres équipes, mais il faudra montrer un autre niveau de jeu.

Le but est donc de retrouver le même niveau de jeu qu’en début de saison ?
Pierre Rabadan : Oui. Et être plus complets. Rechercher davantage de sérénité, car je trouve que c’est ce qui nous fait le plus défaut. C’est comme ça que l’on a perdu les rencontres importantes. On maîtrisait bien les matches, et, d’un coup, sur deux-trois actions, pendant dix-quinze minutes, on passe complètement à côté, on perd pied. Ce que l’on arrivait à faire au début de l’année - à savoir tuer l’adversaire, l’écarter au score- là, on n’y arrivait plus. Du coup, les équipes en face s’accrochent ! Elles ont envie de gagner. Je dirais que c’est la sérénité qui nous fait le plus défaut, que ce soit en conquête ou dans l’exploitation du ballon. Dans la tactique qui sera mise en place dans ces matches-là.

C’est un peu l’histoire de ce club : des saisons difficiles, et des fins heureuses…
Pierre Rabadan : On a souvent puisé là-dedans, mais presque par défaut. Je préfèrerais que l’on dise : «On a été premiers toute l’année». Mais parfois, tu ne maîtrises pas tout. On s’en servira peut-être à un moment donné, mais le but n’est pas de trembler pour finir à la quatrième place, perdre deux matches à domicile. Mais c’est à l’image de la saison que l’on fait. Je ne crois pas que ce soit une escroquerie que l’on se qualifie en demi-finale. Mais je pense que nous sommes à notre place aussi.

3e ou 4e : ça aura son importance…
Pierre Rabadan : Franchement, je n’y ai pas encore réfléchi. Il faut que l’on gagne dimanche à la maison face à Biarritz : ça, c’est impératif. Car nous avons déjà laissé trop de points en route à la maison. Et dans l’optique d’une demi-finale, nous avons besoin de faire une bonne performance contre une grosse équipe. Donc 3e ou 4e : la question ne se pose pas. Elle se posera peut-être éventuellement à Bayonne. Mais de toute façon, on n’a pas commencé un match en se disant que l’on n’allait pas le gagner. Tout dépendra de l’équipe alignée, mais je pense qu’à Bayonne on alignera l’équipe la plus proche possible de celle qui jouera la demi-finale. Quoi qu’il en soit, on abordera ces deux matches pour les gagner, ça, c’est certain.



Dernière édition par gir3347 le Ven 8 Mai 2009 - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Ven 8 Mai 2009 - 9:45

Top 14. Castres : «On finit la saison comme on l'a commencée»



Le CO part ce matin pour Bourgoin avec beaucoup d'incertitudes sur la composition de l'équipe.





Florian Faure espère quitter le CO en le laissant dans l'élite.Décidément, la scoumoune semble vouloir poursuivre le Castres Olympique, jusqu'à la dernière limite. Du moins c'est ce qu'exprime Alain Gaillard lorsqu'il fait état des troupes dont il va disposer pour aller affronter Bourgoin demain à 14h30 : « Il y a des doutes sur Rafaël Carballo qui a mal à une épaule, à priori il a un nerf bloqué, pour l'instant on n'a pas le banc, Mathieu Bourret est blessé depuis longtemps, il n'est pas encore opérationnel. Si Rafa ne peut pas être sur la feuille de match, on mettra Lee Tomiki, un troisième ligne pour les lignes arrières et en troisième ligne on mettra Darron Nell et Florian Faure».

Mais les lignes arrière ne sont pas le seul endroit où le sélectionneur doit mettre du conditionnel, dans la mesure où Carl Hoeft se plaint du dos et n'a pas pu s'entraîner en milieu de semaine. Et on sait pertinemment que Monsieur Carl, n'est pas du genre à se plaindre pour un petit b.obo.

NE PAS SE PRÉOCCUPER DES AUTRES

Le directeur sportif explique ce qu'il envisage pour composer sa feuille de match : « On part avec Carl, s'il peut jouer Forestier sera remplaçant. Talonneur Terrain et remplaçant Giorgadzé, à droite Ducalcon et Saayman sur le banc. Si Carl ne peut pas jouer, c'est Giorgadzé qui passera remplaçant pilier gauche, Forestier titulaire et Mathieu Bonello remplaçant talonneur. On emmène aussi Yoann Rayssac, le jeune espoir, au cas où il y aurait un problème à droite. Avec tout ce qui nous arrive, il faut tout envisager. En deuxième, ligne Nallet et Kulemin, en troisième Tekori, Masoe, Malonga, remplaçants Nell et Tomiki, deux troisième ligne puisque Capo Ortega n'est pas là ( NDLR : Il a rejoint l'équipe d'Uruguay), à la mêlée, Senio, au centre Sika et Mazars, aux ailes Bouquié et Carballo. A l'arrière Mac Intyre, remplaçants Lagardère, Pélénisé, Bonnefond. Si Carballo ne pouvait pas être là Paul Bonnefond serait titulaire, Tomiki remplaçant arrière et on rentrera Florian Faure sur la feuille de match ».

Dépité Alain Gaillard ajoute : «J'ai le sentiment qu'on fini la saison, comme on l'a commencée ». Mais il refuse se s'appuyer sur le résultat du Dax -Toulon de ce soir : « On ne peut pas attendre le résultat des autres équipes pour faire quelque chose. On a vu l'énorme surprise, pour ne pas dire le cataclysme de Dax qui gagne à Montauban, cela paraît exceptionnel, mais c'est comme ça. Pour nous tout aurait été fait si Dax avait perdu à Montauban. Ce résultat a mis le bas du tableau en transe. Dax vainqueur de Toulon, je pense que c'est possible, d'ailleurs, je pense qu'ils auront des conditions favorables. Mais si après les Dacquois s'imposaient à Clermont-Ferrand, ce ne serait pas un cataclysme, mais plutôt suspect, d'après moi. Normalement tout devrait être fini depuis que l'on a pris les quatre points à Montpellier. Mais il est bien évident que si Toulon gagne à Dax mathématiquement, il ne pourra plus rien se passer ».

Les Castrais ont donc fait abstraction du match qui se déroulera ce soir à Dax, avant de partir pour Bourgoin.


--------------------------------------------------------------------------------

Faure : « J'espère que le CO va s'en sortir »


Florian Faure, un joueur considéré par beaucoup comme un hyper doué du rugby, va quitter le Castres Olympique après 4 saisons pour rejoindre Biarritz. Il sera du voyage en Isère, ses terres d'origine ce week-end. L'occasion de le rencontrer.

Vous n'êtes pas retenu dans le groupe depuis plusieurs semaines. Comment vivez-vous cette situation?

Au rugby quand on ne joue pas, c'est toujours dur à vivre. Mais bon, c'est le professionnalisme. On ne souhaitait pas me garder à Castres, c'était un choix, je l'ai accepté. Après j'ai signé avec Biarritz. Mais, cela ne veut pas dire que je ne me considère pas encore avec Castres et j'espère vraiment qu'on va s'en sortir.

Vous êtes Isérois de cœur, plus précisément Grenoblois, une terre très rugby. Il y a-t-il une propre identité au rugby isérois ?

Ah oui ! Grenoble, Bourgoin, il y a toujours de gros combat. L'année dernière on est allé gagner à Bourgoin en se sortant les tripes. C'est toujours un rugby dur, âpre qui ne lâche rien. Cette année encore on sait que ça va être difficile à Bourgoin.

Vous êtes Grenoblois, regrettez-vous qu'il n'y plus ce derby départemental entre Grenoble et Bourgoin, tout comme celui de Castres et Albi?

Absolument ! Quand j'étais plus jeune, entre Bourgoin et Grenoble, les stades étaient archi pleins, C'est toujours d'immenses fêtes, comme entre Castres et Albi. Pour Grenoble, cela ne se passe pas trop bien cette année, mais il faut souhaitez qu'ils puissent aussi revenir en Top 14.

Imaginez-vous revenir à Grenoble un jour ?

Pourquoi pas. J'ai là-bas toute ma famille.

En fait préférez-vous la mer ou la montagne ?

(Rires). Disons que pour l'instant je m'intéresse à l'océan.

Que retiendrez-vous de vos 4 saison à Castres ?

Des bons moments, il y a eu de belles saisons au CO. Ma première année, cela ne fini pas trop mal, on accroche l'Europe. La deuxième c'était dur pour toute l'équipe, mais on s'est accroché. La troisième, cela se passe très très bien on fait une super saison. J'ai presque envie de dire, que le CO fait une saison sur deux.

Vous avez l'image d'un joueur qui est toujours en dilettante. Est-ce simplement une image?

Je ne crois pas que je suis en dilettante. C'est vrai que j'aime bien rigoler, y compris quand je suis à l'entraînement. Dès qu'il y en a un qui fait une connerie, je rigole. Je plaide coupable dans ce domaine. J'aime bien plaisanter, faire des farces, des trucs comme ça.

Tout comme dans une classe, à l'école, il y a souvent un troublions ?

Oui, un peu, disons que je fais l'animation, que je suis un boute-en-train.

Est-ce que cela peut vous porter préjudice ?

Oui, finalement oui. Mais bon, pour moi, l'important c'est de faire des bons matchs sur le terrain, et pourquoi ne pas être un boute-en-train en dehors.

La Dépêche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Ven 8 Mai 2009 - 10:09

Montauban: Trois absents


Pour le déplacement à Perpignan samedi, Montauban devra évoluer sans Sylvain Jonnet (ischio-jambiers) et Scott Murray (cheville), tandis que le centre Miguel Avramovic, blessé à un genou, a mis un terme à sa saison et est rentré en Argentine.

Le capitaine Marc Raynaud a lui arrêté sa carrière de joueur à l'issue du dernier match face à Brive pour se consacrer à son futur métier d'entraîneur. Fabrice Soldan (cuisse), Yoan Audrin (mollet), Silviu Florea (cheville) et Rowan Frost (genou) pourraient revenir dans le groupe.



Rugbyrama
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   Ven 8 Mai 2009 - 10:23

Top 14 de rugby: Dax poursuit son marathon pour le maintien face à Toulon vendredi



Dax, actuellement relégable malgré deux succès de rang, poursuit son improbable marathon en vue du maintien en Top 14 avec l'obligation de l'emporter contre Toulon, qui souhaite assurer définitivement sa présence parmi l'élite, vendredi en match avancé de la 25e journée.
Après leur confrontation directe, les deux équipes attendront avec impatience le match de Bourgoin, actuel premier non-relégable, qui reçoit samedi un autre mal classé, Castres, actuel 10e du Top 14. Deux équipes encore en lutte pour le maintien.

Pour l'heure, en remportant une importante victoire (12-Cool face au voisin landais Mont-de-Marsan, les Dacquois ont gardé un mince espoir de figurer parmi l'élite la saison prochaine. Une victoire -si possible bonifiée- face à Toulon, 11e du classement, est indispensable aux hommes de Thomas Lièvremont pour conserver cette chance.

"Notre but est de gagner pour pouvoir espérer encore un peu", se convainc Lièvremont qui réfute l'objectif annoncé dans les Landes de "décrocher le bonus offensif", face aux Toulonnais, peu en verve hors de leurs bases. "Ce serait bien présomptueux de notre part", affirme-t-il.

Vainqueurs (13-6) dans la rade, les Dacquois devront oublier ce succès et rester concentrés. "Là-bas, on a vu un Toulon avec de magnifiques individualités mais encore sans cohérence", se remémore l'entraîneur de l'USD.

Dax sait à quoi s'attendre face à l'équipe-type du RCT avec le retour des cadres Jagr, Williams, Fauqué, Missoup, Van Niekerk, Suta, Taumoepeau, mis au repos pour le déplacement à Biarritz où les Toulonnais n'avaient cédé qu'en seconde période (12-19).

"Il faudra une défense solidaire et efficace face à cette équipe très joueuse", recommande Lièvremont qui vante la défense toulonnaise qui, selon lui, "n'a rien à envier à personne" mais qui hésite encore au poste d'ouvreur et buteur. Sébastien Fauqué, irrégulier ces dernières semaines, et Conrad Barnard, arrivé fin janvier à Toulon.

Méfiance aussi du côté des Toulonnais, qui à l'image du coentraîneur Aubin Hueber, s'attendent "à un gros combat", les Landais ne voulant pas "mourir comme ça", même si la pression est du côté dacquois.


Le Parisien
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Top 14 : la 25ème journée en questions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Top 14 : la 25ème journée en questions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Top 14 : la 25ème journée en questions
» 25ème journée de Top 14 (live)
» [25ème journée] Nice - Caen [1-0]
» Réactions sur la 25ème journée de Pro D2
» 25ème journée de TOP14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum LE SUA VAINCRA :: Archives (2009-2010) :: -Top 14/Les Fédérales-
Sauter vers: